Bonjour, je suis une m...

Page 15 sur 16 Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Bonjour, je suis une m...

Message par Invité le Mer 14 Mai 2014 - 21:33

Bonjour Ultra, heureuse de te lire Smile

Oui, vouloir en finir avec la vie, avec CETTE vie, cette vie qui ne te convient pas mais pas LA vie
Je comprend parfaitement

Borderline dis tu. C'est un grand pas d'avoir mis un mot sur un mal
Es tu suivi médicalement ?
Si oui, pourquoi ne l'on t il pas détecté ? Dans ce cas parles en
Si non, il faut le faire. C'est vitale pour "aller mieux". Une béquille le temps de te remettre

Pour le démon qui te ronge, je te conseille de contacter Fabiano.
Il pourra t'apporter beaucoup de réponses et surement plus encore que tu ne peux l'imaginer

Pour le fait de ne pas savoir ce que tu veux, Gallinago l'a très bien expliquer
Tu ne peux pas tout gérer d'un coup
Fais comme le chat, prends la pelotte de laine et tire un fil après l'autre Wink
Mais d'abord, ce n'est que mon avis, vois pour ta borderline attitude
En gérant ce problème, tu en réglèras d'autres (sans même t'en rendre compte)

Et non non non ! Tu n'es pas une merdeeeeeeeeeeee !
Tu es fatigué !
Fatigué psychologiquement et donc physiquement
Ne confond pas cette fatigue avec "être une merde", cela n'a RIEN à voir

Tu vas y arriver Ultra, je sais que tu le peux et je crois en toi  Approuve 

PS : si tu veux plus d'info concernant ce que Ange t'as dit, peut être peux tu lui demander par mp Wink
C'est déjà très courageux ce qu'il a écrit. Le reste ... c'est son jardin secret

Enfin voilà

Je t'embrasse très fort et n'oublies pas ... je crois en toi !  Bisous


Dernière édition par No Body n'est qu'un r'Eve le Mer 14 Mai 2014 - 21:36, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, je suis une m...

Message par Invité le Mer 14 Mai 2014 - 21:35

Ultraterrestre a écrit:Mais pour être tout à fait honnête, mon fantasme le plus ultime en ce bas-monde est à la fois ridicule et poignant.
Ce serait que quelqu'un croit assez en moi pour me dire en substance :
« Ok laisse-moi un an et je vais faire de toi un Homme. Tu vas souffrir, physiquement et moralement, mais ce sera bienveillant. »

Tu n'es pas très loin. Cette personne c'est toi. Et oui, c'est justement ce qu'il y a de plus difficile à accepter, on rejette cette idée le plus loin possible, parce que ça paraît à la fois insurmontable et terriblement solitaire et si sec. Je crois pouvoir dire que c'est contre quoi je me suis battue très longtemps ; que chaque fois que j'étais confrontée à cette idée, je voulais que tout s'arrête (pensée automatique) ; et encore maintenant, ce n'est pas gagné. Mais un jour, j'ai compris que je n'avais pas d'autre choix, parce que je n'en pouvais plus, et qu'il fallait accompagner le mouvement au lieu de résister ; ça a été compliqué, désagréable, épuisant, tout était agression ou presque, il m'a fallu beaucoup de patience pour ne pas exploser ou imploser tout le temps. Mais au milieu de ce maëstrom, des lueurs, des coïncidences, des télescopages temporels, un vrai puzzle... Un an, oui, à peu près.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, je suis une m...

Message par U.T. le Mer 14 Mai 2014 - 22:23

Oui, c'est assez génial et admirable ce que vous dites dans l'ensemble.


Notamment ça :
Gallinago Imperialis a écrit:Cette personne c'est toi. Et oui, c'est justement ce qu'il y a de plus difficile à accepter, on rejette cette idée le plus loin possible, parce que ça paraît à la fois insurmontable et terriblement solitaire et si sec.
Mais je n'arrive pas à expliquer pourquoi ça ne me correspond pas tant que ça au-delà des apparences.

Je ne sais pas pourquoi j'ai un tel besoin de présence, de quelqu'un, d'un moteur extérieur.
Mais s'il est là, s'il est pertinent, je sais à quel point en réalité tout ça est si simple.

J'essaye d'imager le plus simplement du monde.
Quelqu'un qui me pousserait à rechercher minutieusement le démon que je décris, à le déterrer, à le combattre... je me demande s'il ne ferait pas fausse route quelque part.
Une personne moins pertinente en apparence, plus simple, qui me pousserait juste à la suivre dans le bénévolat associatif, obtiendrait probablement plus vite et plus fortement les résultats espérés.

L'idée, passablement débile je vous le concède, qui m'habite est peu ou proue la suivante :

« Je suis là, et j'ai du talent, pour peu qu'il soit planté dans un terreau favorable.
Alors utilisez-moi, sans restriction, je n'attends que ça.
Faites de moi un instrument de bienveillance, montrez-moi où je peux être utile et je surpasserais vos attentes.
Croyez en moi et vous ferez naitre une force dont vous n'auriez jamais soupçonné l'existence. »


Et là vous vous dites que ça commence à puer le mystique tout ça.
Mais justement oui, soit je meurs soit j'arrive à trouver une transcendance.
Et si personne n'arrive à me la transmettre par un biais areligieux, alors je crois bien que la seule porte de sortie se trouvera là-bas.
Même si je suis agnostique, même si je vomis la religion par certains aspects.

Je n'ai jamais cru à une séparation radicale entre religion et athéisme.
Les gens qui ont besoin de transcendance la trouveront de toute façon d'un côté comme de l'autre.
Seule la forme différera, mais c'est anecdotique en comparaison des sensations dont se nourrissent les adeptes.
Chrétienté, islamisme, bénévolat, associatif, secte, communisme, Front National, sexe, intellect...
Peu importe le nom qu'on lui donne, tout peut se ramèner à ce besoin de reconnaissance au travers d'un but supérieur lorsque cela prend une place majeure dans une vie.
Certes certains apparaissent probablement plus sains que d'autres bien sûr, mais ça n'en change pas l'essence ressentie par les adeptes.

Je cherche ma transcendance, je cherche le rayon de lumière qui me transportera dans un abime d'évidence.
Et c'est évidemment du côté de la bienveillance, de l'aide, de l'amour, de l'humanisme, qu'il faut le comprendre.
Montre-moi la voie et je te montrerai le chemin.

Bon allez, une hostie au nutella pour tout le monde...  Shocked  Rolling Eyes

U.T.
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1160
Date d'inscription : 19/07/2013
Age : 33
Localisation : Drôme.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, je suis une m...

Message par Invité le Mer 14 Mai 2014 - 22:57

Sincèrement Ultraterrestre, sans parler de religion, je suis convaincu que la prière aide beaucoup. Après on peut entendre la prière comme on le veut. Cela peut être de la méditation pour certains, ou ressentir une musique fortement pour d'autres...

Cela aide ponctuellement, mais ne combat pas les raz de marée émotionnels. Il y a à s'aider de ce genre de représentation imaginaires. Cela nous aide, car je crois que cela décale un peu du quotidien. Il doit se passer quelque chose dans le cerveau qui se fait. Je crois que c'est ce qui se passe dans la méditation.
Et cela remet un peu à sa place. Mais ce n'est pas évident de s'y astreindre.  Smile

Matthieu RICARD http://www.youtube.com/watch?v=EG47crzYwxo

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, je suis une m...

Message par dytiquepuzzle le Mer 14 Mai 2014 - 23:35

Merci à "No Body n'est qu'un r'Eve" qui résume mon intervention...
Saches que même si tous ici ne pouvons intervenir matérièlement dans la situation qui te plombe, tu as ici toute ta place...

Et quand je dis ta place, je parle d'une place dans nos cœurs à tous, meurtris chacun d avoir vécus des passages comme le tiens peut être , mais surtout d avoir ici, et de garder, t a Liberté exprimée...

Bordeline je connais dépression je connais, limite schizo je connais, cette instabilité d émotion lourd de jour en jour, je connais, cette distance sans cesse grandissante entre le monde et mon être je connais, mais ici, je vois des gens que je reconnais, je vois des émotions que je reconnais, je vois des partages et une réciprocité que je reconnais , je vois une "communication" , une simplicité dans l approche qui m'ont repositionné : saches qu ici (mais je sais que tu l'as vu)personne ne veut que tu arrêtes de communiquer parce que chacun est une pierre angulaire de chacun , tout le monde se retrouve dans tout le monde ici ...

tu es et tu fais parti de nous...

Je suis bouleversé parce que tu écris parce que je retrouve en toi des étapes bien malheureusement familières, mais en même temps je vois en toi tant de belles choses que tu occultes, pureté, sincérité, profondeur, émotion, créativité.... et je te vois telle une flamme vacillante "tenant en JE ne veux pas mourir", qui de mieux qu une flamme peut donner le feu et voit ce que tu sollicites ici avec nous!!
Une "merde est une matière inerte fruit résiduelle vouée à la décomposition : et voit ce que tu nous apportes de ta présence : je ne sais que dire le Besoin que tu nous apportes...

On croit en toi ici, étape par étape tu sauras tirer les fils un à un de la pelotte, et te faire aider pour pouvoir donner ce que tu es



dytiquepuzzle
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 9
Date d'inscription : 13/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, je suis une m...

Message par L'ange le Jeu 15 Mai 2014 - 1:10

« Ok laisse-moi un an et je vais faire de toi un Homme. Tu vas souffrir, physiquement et moralement, mais ce sera bienveillant. »


Je me dis cette chose chaque jour...
Depuis combien de temps est-ce que j'attends cette personne ? Trop longtemps...
Je rêve de ça, une fille qui m'aimerait tellement qu'elle ferait de moi quelqu'un de bien, un homme, un vrai. Ou un ami, fidèle et sincère qui m'aiderait à devenir meilleur. Ou que ma famille se décide un jour à redevenir ma famille, qu'ils arrêtent de me prendre pour le grand frère et qu'ils jouent leur rôle de grand frère et grande sœur, plutôt que de compter sur moi...

Mais la vérité c'est qu'on ne peut pas attendre sans rien faire, que quelqu'un vienne nous prendre par la main. Nous sommes dans un monde d'adultes, et les adultes, y'a plus personne pour leur faire à manger, leur dire de se brosser les dents et d'aller à l'école. Quand on est adulte, faut assumer, se bouger, se lever le matin et partir travailler. C'est une vérité. C'est chiant. Mais c'est comme ça.


Néanmoins ne pas vouloir faire le détail de comment tu t'en es sorti (même si tu as tes raisons pas de souci) rend quelque peu difficile la compréhension globale.


Je suis resté une merde jusqu'au bout, ce n'est pas de mon fait de m'en être sorti, je ne suis rien moi. Je ne donne aucun détail car je n'ai aucune gloire, je ne peux me venter de m'en être sorti, alors je ne donne que ce qui est important, le fait que la vie réserve des surprises.
Si, y'a un truc que je peux dire. Je me suis fais un max de fric en bossant au black en tant que barman en travaillant soixante-dix heures par semaine. Ça m'a aidé à avoir des compétences professionnel et à manger. Et pour devenir barman, j'ai eu la super idée de faire une EMT. (Évaluation en milieu de travail.)
En gros c'est un stage de deux semaines maximum, n'importe où, non rémunéré. Mais si tu prouves au patron que tu peux convenir, il peut te garder.
Je ne sais pas si cette information peut t'aider, mais au cas où, je la donne.
Si tu veux des précisions sur comment je m'en suis sorti, je peux te les donner par MP. Mais étant donné que c'est inutile et certainement pas glorieux, je préfère éviter de les mettre ici.

L'ange
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2691
Date d'inscription : 19/04/2014
Age : 27
Localisation : Rochefort

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, je suis une m...

Message par Zwischending le Jeu 15 Mai 2014 - 1:14

Attendre d'une personne extérieure la voie du ''salut''... Non, les autres peuvent être là pour nous aider, mais, celle qui peut véritablement nous mettre sur ''notre'' voie, c'est la vie. Avec majuscule, si on le souhaite. ''Elle'', la vie. Qui est aussi en nous, comme une braise, une étincelle, malgré toutes les cendres du parcours qui font penser que tout est noir.
Et cette Vie est aussi ''à l'extérieur''. Mais elle ne se fixe pas sur ''une'' seule personne. Penser que ce serait une personne, ''unique" (au double sens du terme), qui amènerait le changement durable et véritable, c'est une illusion. Mais, il est vrai que se dépouiller de ses illusions est difficile. Bon courage Smile

Zwischending
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 888
Date d'inscription : 27/05/2013
Localisation : île de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, je suis une m...

Message par Kass le Jeu 15 Mai 2014 - 12:27

dialogue avec sa force vitale intérieure:

Kass
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4708
Date d'inscription : 26/03/2014
Localisation : Sweetzerland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, je suis une m...

Message par Fabiano le Jeu 15 Mai 2014 - 14:10

Bonjour Ultra,

La vie est difficile, je sais.
Peut-être ceci te redonnera un peu d'espoir




Personnellement je n'ai rien à t'offrir si ce n'est ma présence.

Je suis là, n'hésites pas!


F.

Fabiano
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 976
Date d'inscription : 22/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, je suis une m...

Message par Invité le Jeu 15 Mai 2014 - 20:04

Une question bête: tu penses que si tes problèmes financiers n'étaient pas existants, tu irais beaucoup mieux ?
(ceci ne veut pas dire que j'ai gagné à l'Euromillion)

Parce que les questions bêtes... c'est intéressant...  Smile 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, je suis une m...

Message par Fabiano le Ven 16 Mai 2014 - 1:06

UT a écrit:Et si personne n'arrive à me la transmettre par un biais areligieux, alors je crois bien que la seule porte de sortie se trouvera là-bas.
Même si je suis agnostique, même si je vomis la religion par certains aspects.

OK! Very Happy

Je reviens d'une conférence de Philippe Guillemant qui a pondu la théorie de double causalité

Tu peux peut-être regarder cette conférence qu'il a faite à Lyon.




Ce soir, durant sa conférence, Philippe Guillemant a parlé de la "nuit noire de l'âme" qui est apparemment une étape nécessaire sur "le chemin" (en fait de ma propre expérience je ne peux qu'approuver).

Crois bien que moi aussi j'abhorre les religions et les églises.

Je ne doute pas que si tu restes ferme dans ces dires tu seras un jour Ultra Céleste!
UT a écrit:« Je suis là, et j'ai du talent, pour peu qu'il soit planté dans un terreau favorable.
Alors utilisez-moi, sans restriction, je n'attends que ça.
Faites de moi un instrument de bienveillance, montrez-moi où je peux être utile et je surpasserais vos attentes.
Croyez en moi et vous ferez naître une force dont vous n'auriez jamais soupçonné l'existence. »


Courage, tu doutes mais c'est une étape nécessaire pour atteindre la foi en la Vie.

La Vie n'attends rien de toi, elle n'a pas d'attente particulière, Elle veux juste que tu Vives et que tu la trouves.



F.

Fabiano
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 976
Date d'inscription : 22/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, je suis une m...

Message par Invité le Ven 16 Mai 2014 - 4:22









 Bisous 

Fabiano:
Merci Courbette 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, je suis une m...

Message par Joe Dalton le Ven 16 Mai 2014 - 8:30

Je plussoie le message de Fabiano!
UT, ton post montre que tu es conscient d'avoir d'immenses qualités; sais-tu dans quelle(s) condition(s) elle(s) pourrai(en)t s'exprimer de manière optimale?
Ensuite, tu pourras aider le ciel à te mettre en situation.
Courage UT, tu es sur la bonne voie  Console 

Joe Dalton
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6762
Date d'inscription : 23/09/2013
Age : 45
Localisation : J'entre en ...Gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, je suis une m...

Message par U.T. le Ven 16 Mai 2014 - 15:13

Merci bien à vous tous pour vos réponses.
Je lis mais c'est dur de répondre en détail.

C'est tellement ridicule ce que j'ai écrit l'autre fois...
Putain je passe d'un état à un autre au quart de tour, je suis en train de tourner à moitié taré.


ASPERGE a écrit:Une question bête: tu penses que si tes problèmes financiers n'étaient pas existants, tu irais beaucoup mieux ?
Oui... et non.
C'est pas une question d'argent même si évidemment celui-ci pose problème au-delà d'un certain point.
C'est vraiment au niveau du sens global.
Ma vie n'a réellement plus aucun sens à un degré qui dépasse l'entendement et devient terrifiant.
Tout est strictement vide depuis très longtemps, et de manière extrême depuis un an ou deux.
C'est à dire vraiment rien, au plus premier degré du terme.

Je retranscris ici ce que je disais à une amie ailleurs.

Je ne sais même plus ce que j'aimerais faire, même en rêves je n'arrive plus à imaginer quelque chose de satisfaisant.
C'est dire comme c'est simple dans la réalité quand on en es là.
Je pense que je n'ai plus de rêves, que je ne crois plus en rien.
Je voudrais juste arriver à trouver une forme de paix intérieure, que tout ça s'arrête enfin.
Le souci c'est que le suicide correspond assez bien à cette problématique, quand bien même ça n'a rien d'une solution évidemment.
Enfin bon j'en suis pas là mais d'ici à ce que je perde tout dans un mois je parierais pas non plus sur l'avenir.

Le truc c'est qu'il est impossible de vivre sans un minimum de sens.
Or rien n'a de sens dans mon existence, et en particulier depuis 1 ou 2 ans.
Il y a un truc ancestral qui cloche et je ne sais définitivement pas quoi, alors que j'ai passé les trois quarts de ma vie à chercher des réponses en vain.
Ça fait au moins 15 ans que je m'auto-détruit en silence et que je tourne en rond dans un abime de folie.
Je sais que ça n'est pas logique en comparaison de mes capacités et de mon potentiel initial mais dans les faits ça ne change strictement rien.

Je suis épuisé par cette quête absurde qui a fini par ronger jusqu'au moindre recoin d'espoir au fil des années.
J'en suis arrivé à un état de paralysie totale, tétanisé par la vacuité inimaginable de mes expériences passées.
Je suis une énigme, un puzzle incompréhensible, un point d'interrogation en chair et en os.
Je ne vois plus d'autre réponse que le fait que je sois simplement inadapté pour cette vie.
Il n'y a pas d'autre explication, et même si c'est aberrant tout concourt pourtant à cette conclusion.
Je ne suis pas fait pour vivre, je n'ai ni les codes ni la force nécessaire pour y faire face.


Dans ces conditions, même vos messages bienveillants et généreux glissent sur mon esprit comme l'eau sur les plumes d'un oiseau de mer.
Il y a aussi quelque chose de l'ordre de la flemme je ne le nie pas.
Une "flemme de vivre" si tant est que ça veuille dire quelque chose.
Un découragement extrême, un abandon ultime, une mort cérébrale.
C'est pour ça que, bien que je comprenne le raisonnement, il est devenu impossible que je retrouve des forces en moi sans aide extérieure.
Je sais bien que les réponses sont en moi, que personne n'a de solution sur un plateau quand on parle de l'existentiel... ça n'en remet pas en cause ce constat.

Seul un électrochoc serait capable de me ramener à la vie.
Mais pas un électrochoc de violence, pas ce fameux coup de pied au cul si cher à nos entourages.
Un électrochoc utilisé de façon inappropriée ça peut tuer aussi.
Ce dont je parle c'est une explosion de sens et de bienveillance, bref on en revient à cette idée de transcendance probablement.
Mais en même temps j'en sais rien, je ne sais même plus ce que je raconte à force.
Ce n'est pas sûr qu'une solution quelle qu'elle soit existe au fond.
Si ce n'est l'élimination pure et simple qui a moins le talent de fournir un bouton OFF.
C'est tellement insensé, tellement absurde, y compris ce que je raconte à chaque message.
Je ne me supporte plus.

U.T.
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1160
Date d'inscription : 19/07/2013
Age : 33
Localisation : Drôme.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, je suis une m...

Message par Invité le Ven 16 Mai 2014 - 15:19

Ultraterrestre a écrit:
C'est tellement ridicule ce que j'ai écrit l'autre fois...

 Evil or Very Mad 
Ce n'est jamais "ridicule" de dire ce que l'on ressent, ce que l'on a sur le coeur

 Bisous

Je te l'ai dit Ultra, fais toi aider par un spécialiste
Il n'y a aucune honte à reconnaître que l'on a besoin d'aide
Au contraire, c'est le premier pas vers la guérison  Approuve 

And don't forget, il n'est pas mort, juste caché Wink


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, je suis une m...

Message par Fabiano le Ven 16 Mai 2014 - 15:32




F.

Fabiano
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 976
Date d'inscription : 22/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, je suis une m...

Message par Yet Another Crazy Koala le Ven 16 Mai 2014 - 15:55

Salut Ultraterrestre,

Je n'ai pas la prétention de te donner une solution, seulement mon expérience.

Peut-être te l'a t-on déjà évoqué, mais connais-tu les 4 accords toltèques ?

Le premier est:
"Que votre parole soit impeccable

Parlez avec intégrité, ne dites que ce que vous pensez. N’utilisez pas la parole contre vous ni pour médire d’autrui. "

Certes c'est très difficile à appliquer, et quand j'y déroge, j'ai remarqué que c'est pour attirer l'attention sur moi et me rassurer.
Mais au bout d'un moment, à force de me dénigrer, je peux provoquer une exaspération chez l'autre, avec l'indifférence en fin de compte.


Toutes ces fausses routes que tu as suivi autrefois, n'étaient pas forcément du temps perdu dans le sens où tu n'a pas tout encore trouvé la bonne.

Bon courage, et garde la tête haute, et la croyance que tu peux mérite aussi le meilleur de la vie.

Yet Another Crazy Koala
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 696
Date d'inscription : 14/04/2011
Age : 32
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, je suis une m...

Message par Free le Ven 16 Mai 2014 - 18:32

HQ:
- les accords toltèques j'ai l'impression que c'est un "running wisdom" depuis que ce site existe... Smile
- en relançant le questionnement sur l'art de se détacher des aspects absurdes de la vie,
(au passage cela pourrait être un projet littéraire - suggestion humour: à écrire sur un rouleau de pq solide)
il était probable d'obtenir bcp de mots parlant de.. mots, et peu de concret, des vraies mains tendues,
c'est un peu la problématique de certains forums: hors zones à sorties, peu de concret, peu de projets, etc...
(beaucoup sont partis ou se sont bien détachés pour cela, quand on va mieux, on va souvent + vers la vie)
vu que le mot suicide revient pas mal en ce moment sur ce fil : http://www.infosuicide.org/ ;
c'est Renaud qui disait il y a 2 ou 3 ans: "j'ai toujours eu du mal avec la vie", #meaningoflife101:
il y a eu beaucoup d'actes généreux faits par des personnes pour justement donner du sens à la leur...

to do list:
proposition concrète contre la flemme: dresser une "to do list" concrète
> en voici un exemple farfelu, fictif, etc.. :
- déjà fait: avoir le courage de parler de tes galères à des proches et d'aller voir des structures: continuer
- facile: trouver par toi même du sens à donner, des envies de créations, ça peut se discuter ici aussi Smile
- tjrs avoir quelques roros en poche (ça peut se résoudre avec tes proches, ici il y a déjà eu des gestes de faits)
- garder un tél. pour que au moins les proches puissent appeler (à budgetiser)
- contacter régulièrement des proches, des amis, rompre l'isolement excessif
- relancer les interactions avec les institutions (psys, assistants sociaux)
- lister les étapes des changements à venir, des stratégies pour les vivre au mieux (et conquérir le monde)
- parmi ces stratégies, rêver de prétextes pour relancer avec classe la jolie psy une fois par mois
- rêver de parler avec sincérité à l'autre sympathique nana : lui dire que sa proposition est géniale, mais que t'aider à tisser des lienS avec d'autreS, ce serait super si c'était en haut de sa "how to help" list à elle
- perdre l'habitude de se trouver ridicule, il vaut mieux rire des galères (ça a aidé certains à Auschwitz..)
- reprendre l'habitude de communiquer sur ce que tu fais dans le réel (comme lors de ton expérience psy)
- ce sortir les doigts du c..(lavier) et commencer à cocher les éléments effectués dans la "to do list"
- éventuellement nous informer sur la taille toujours croissante des tâches effectuées (ou non) de la liste
(bonjour je vous informe que je n'ai rien fait ce jour, mais ce faisant voilà déjà un élément de fait <-JOKER)

Free
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1257
Date d'inscription : 24/07/2012
Localisation : Tardis.XLII

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, je suis une m...

Message par Fabiano le Ven 16 Mai 2014 - 19:02

UT a écrit:Ce serait que quelqu'un croit assez en moi pour me dire en substance :
« Ok laisse-moi un an et je vais faire de toi un Homme. Tu vas souffrir, physiquement et moralement, mais ce sera bienveillant. »

Heu, et bien c'est peut-être ce qui est entrain de se passer en ce moment, non?

UT a écrit:Je veux dire, ça fait 30 ans que je hurle intérieurement, que ma lumière intérieure est sclérosée par la haine et l'incompréhension.

Abandonnes la haine et ne cherches plus à comprendre, il n'y a rien n'à rien à comprendre...


Bien à toi,


F.

Fabiano
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 976
Date d'inscription : 22/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, je suis une m...

Message par Zarbitude le Ven 16 Mai 2014 - 19:46

Bonjour UT,

Pourrais-tu me parler de ta découverte essentielle? J'ai repris tes mots ci-dessous :
"En réalité, il y a déjà de nombreux mois que j'ai fait cette découverte essentielle.
Ce qui s'est alors passé est indescriptible.
J'ai senti pour la première fois ces "ailes" dont certains parlent.
J'ai senti leur puissance, leur grandeur, mais aussi l'extrême difficulté d'en avoir le plein contrôle.

Je suis rentré dans une transe ce soir-là. Littéralement.
Je n'ai rien compris à ce qui m'arrivait sur le moment.
Cette découverte a envahi mon être de la manière la plus totale.
Une libération existentielle.
Dur à expliquer mais je n'ai jamais rien vécu de tel, c'était profondément unique."

J'ai vécu moi aussi ce que je nomme "une expérience de conscience modifiée" et qui me semble se rapprocher de ce que tu décris.
Les psys ne pourront probablement pas t'aider dans ce domaine.....quoi que....tout est possible.
Tu as reçu un petit exemplaire de ce "tout est possible" lors de ton expérience.
C'est à mon avis la seule piste qui pourrait te faire "bouger", te mobiliser.
C'était un cri de ton âme!
Âme = partie non matérielle de l'homme.
Je ne crois pas non plus que les religions puissent t'aider. Trop "superstructuré" !
Je crois qu'il serait bon pour toi, même si tu ne le fais pas ici, que tu te rappelles de ton expérience, que tu la "réactives" en quelque sorte.
Fais-la vivre en toi.
Je te donne un nom : Alexandre Nadeau. Il a développé ce qu'il appelle la technique des questions dirigées afin de revivre des états de conscience modifiées.
C'est disponible sur U Tube.
Je serai toujours là pour en discuter avec toi si ca peut t'aider.
Quand on a vécu ce genre d'expérience ( et que personne n'a réussi à la détruire ), on a une envie qui est très tenace : aider les autres à connaitre cela  Wink 
Ca m'a rendu la vie, à moi qui étais aussi une morte-vivante avant ca.
Tiens bon, tout peut toujours changer en mieux, même les cas les plus désespérés ( comme dans la vidéo de Fabiano - Conversation avec Dieu - qui soit dit en passant n'impose pas qu'on croit en Dieu, c'est juste la manière de son auteur, Neale Donald Walsch, de donner un nom à une expérience de conscience modifiée ).



Zarbitude
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4307
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, je suis une m...

Message par U.T. le Ven 16 Mai 2014 - 21:50

Ton message est très intelligent Zarbitude.

Je ne me souvenais pas de cette expérience, enfin dans le sens où je n'y pensais plus du moins.
Effectivement c'était vraiment très étrange et indescriptible, parce que je sentais mes ailes physiquement.
C'est un truc à passer pour un taré fini... le genre de choses que tu ne peux raconter à personne quoi !
Ça ressemble à un délire sous acide, sauf que j'étais clair c'est là l'étrangeté.

Oui tu as raison, ça ressemblait à un "cri de l'âme".
Je dirais plus précisément un déploiement de l'âme.
C'était comme si ces ailes donnaient leur dernières forces dans un ultime effort pour sortir de ma conscience.
Pour me faire entrevoir le monde tel qu'elles pourraient le peindre si je ne m'oubliais pas tant.

Et je ne crois pas vraiment non plus aux religions malgré ce que j'ai dit plus avant.
Pas dans le cadre structuré que tu évoques en tous cas.
Par contre je pense que c'est une zone où on peut rencontrer des humains réceptifs et précieux.
C'était surement plus au travers de cette nuance que je m'exprimais.

Quand tu dis de "réactiver" cette expérience c'est tout à fait ça aussi.
Mais je ne sais pas comment revivre ce genre d'acte fondateur susceptible de redonner des forces.
C'est bien là l'un des principaux problèmes, je suis vidé comme un véhicule sans carburant.
C'est dur à expliquer, cet état de mort cérébrale symbolique.
Mais c'est un état où rien d'autre qu'un choc ne peut redonner vie, les méthodes habituelles sont vouées à l'échec.
On ne retrouve pas de force en soi par magie, tout comme un véhicule n'avancera jamais avec un réservoir vide.

C'est marrant parce qu'en parlant de véhicule au passage je me rends compte qu'une donnée en rajoute largement plus que d'autres : le fait de ne pas avoir le permis.
C'est con, mais on ne se rend pas forcément compte du nombre de portes que ça ferme, qu'elles soient humaines bien sûr, mais aussi bénéfiques à tous les autres niveaux.
J'aimerais aller "méditer" seul dans plein d'endroits si je le pouvais : églises, monuments, musées, zoos... aucune limite si ce n'est celle de l'envie avec le permis.
Là je dois avouer que c'est quelque chose qui enfonce vraiment et qui en rajoute plus qu'on ne pourrait le croire.
Mais bon c'est comme ça de toute façon, c'était juste une réflexion au passage.



@ Free merci bien pour ton message également  Wink

Plus généralement merci à tous encore une fois, je lis tout.

U.T.
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1160
Date d'inscription : 19/07/2013
Age : 33
Localisation : Drôme.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, je suis une m...

Message par Joe Dalton le Sam 17 Mai 2014 - 8:16

Ultraterrestre a écrit:Quand tu dis de "réactiver" cette expérience c'est tout à fait ça aussi.
Mais je ne sais pas comment revivre ce genre d'acte fondateur susceptible de redonner des forces.
Une idée serait de recréer les conditions dans lesquelles tu te trouvais lorsque tu as vécu cette expérience la première fois. A quel endroit te trouvais-tu, à quoi pensais-tu, étais-tu seul ou non? Les réponses à ces questions pourraient t'aider à trouver le déclic, c'est ce que je souhaite.  Bear hug 
Laisse pas tomber, UT

Joe Dalton
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6762
Date d'inscription : 23/09/2013
Age : 45
Localisation : J'entre en ...Gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, je suis une m...

Message par Zarbitude le Sam 17 Mai 2014 - 11:13

Ultraterrestre a écrit:Ton message est très intelligent Zarbitude.

Je ne me souvenais pas de cette expérience, enfin dans le sens où je n'y pensais plus du moins.
Effectivement c'était vraiment très étrange et indescriptible, parce que je sentais mes ailes physiquement.
C'est un truc à passer pour un taré fini... le genre de choses que tu ne peux raconter à personne quoi !
Ça ressemble à un délire sous acide, sauf que j'étais clair c'est là l'étrangeté.

Oui je sais, c'est très étrange mais en même temps, c'est un phénomène connu et na-tu-rel ! Si tu as l'occasion de lire des trucs à ce sujet, n'hésite pas une seconde. Ca fera probablement remonter cette expérience à ta conscience. Beaucoup de gens vont te prendre effectivement pour un fou ou je ne sais quoi d'autre d'encore plus rabaissant mais il me semble que le premier à avoir "rejeté" cette expérience, c'est toi. Tu l'as remisée dans un vieux tiroir car TU as cru que tu étais fou. Il n'en est rien! Lis des témoignages, la littérature en fourmille.

Oui tu as raison, ça ressemblait à un "cri de l'âme".
Je dirais plus précisément un déploiement de l'âme.
C'était comme si ces ailes donnaient leur dernières forces dans un ultime effort pour sortir de ma conscience.
Pour me faire entrevoir le monde tel qu'elles pourraient le peindre si je ne m'oubliais pas tant.

C'est ca, oui, exactement.

Et je ne crois pas vraiment non plus aux religions malgré ce que j'ai dit plus avant.
Pas dans le cadre structuré que tu évoques en tous cas.
Par contre je pense que c'est une zone où on peut rencontrer des humains réceptifs et précieux.
C'était surement plus au travers de cette nuance que je m'exprimais.

Quand tu dis de "réactiver" cette expérience c'est tout à fait ça aussi.
Mais je ne sais pas comment revivre ce genre d'acte fondateur susceptible de redonner des forces.
C'est bien là l'un des principaux problèmes, je suis vidé comme un véhicule sans carburant.
C'est dur à expliquer, cet état de mort cérébrale symbolique.
Mais c'est un état où rien d'autre qu'un choc ne peut redonner vie, les méthodes habituelles sont vouées à l'échec.
On ne retrouve pas de force en soi par magie, tout comme un véhicule n'avancera jamais avec un réservoir vide.

Et pourtant.....Cette chose est venue de l'intérieur de toi, du plus profond de toi. Ce n'est pas de la magie. Cette force existe et tu l'as "vue". Elle s'est dévoilée pour t'apporter l'aide dont tu as besoin. C'est ca le choc dont tu avais besoin.
Il y a une partie de toi qui sait exactement ce que tu dois faire. Laisse-là s'exprimer. Demande-lui de l'aide, consciemment cette fois. Elle n'attend que ca. Elle est faite pour ca.


C'est marrant parce qu'en parlant de véhicule au passage je me rends compte qu'une donnée en rajoute largement plus que d'autres : le fait de ne pas avoir le permis.
C'est con, mais on ne se rend pas forcément compte du nombre de portes que ça ferme, qu'elles soient humaines bien sûr, mais aussi bénéfiques à tous les autres niveaux.

Demande-lui de l'aide, même pour les choses matérielles! Et surtout écoute les réponses. Elles vont surgir de partout, y compris des endroits où tu ne t'y attends pas. Ca ne coute rien mais ca peut rapporter gros  Wink 

J'aimerais aller "méditer" seul dans plein d'endroits si je le pouvais : églises, monuments, musées, zoos... aucune limite si ce n'est celle de l'envie avec le permis.
Ce n'est pas nécessaire d'aller à Katmandou ou à Rome. Le meilleur endroit pour méditer, c'est à l'intérieur de toi, où que tu sois, à n'importe quelle heure. Le corps de l'homme est un temple. Même si je n'appartiens à aucune église, je dois dire que Jésus est quand même une figure très marquante pour moi. Je crois qu'on ne peut pas énoncer l'expérience que tu as vécue et que j'ai vécue sans faire référence à ce que les églises nomment Dieu. J'aime l'appeler le "principe de Vie", celui qui nous anime tous. Même lorsqu'on prononce le mot "Dieu", étrangement, ca ferme des portes et ca en ouvre sur le jugement, la crainte. Faut y aller doucement et prudemment avec tout ca. Garde bien les pieds sur terre et permet à ton âme de s'exprimer , sans crainte car c'est quelque chose qui se passe entre elle et toi, personne d'autre.

Là je dois avouer que c'est quelque chose qui enfonce vraiment et qui en rajoute plus qu'on ne pourrait le croire.
Mais bon c'est comme ça de toute façon, c'était juste une réflexion au passage.



@ Free merci bien pour ton message également  Wink

Plus généralement merci à tous encore une fois, je lis tout.

Zarbitude
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4307
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, je suis une m...

Message par Atlasovaste le Ven 29 Aoû 2014 - 10:24

Salut,
plus de nouvelles depuis longtemps.
J'ai pensé à toi en voyant une vidéo de ce gars, surnommé l'Ultra-terrestre, qui grimpe le Kilimandjaro et l'Everest en courant. (oui, oui...)

Kilian Jornet L'ultra-terrestre :

Atlasovaste
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 107
Date d'inscription : 15/11/2013
Localisation : Aperpèthe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, je suis une m...

Message par MazelTov le Lun 22 Sep 2014 - 20:17

U.T. a écrit:Ton message est très intelligent Zarbitude.

C'est marrant parce qu'en parlant de véhicule au passage je me rends compte qu'une donnée en rajoute largement plus que d'autres : le fait de ne pas avoir le permis.
C'est con, mais on ne se rend pas forcément compte du nombre de portes que ça ferme, qu'elles soient humaines bien sûr, mais aussi bénéfiques à tous les autres niveaux.
J'aimerais aller "méditer" seul dans plein d'endroits si je le pouvais : églises, monuments, musées, zoos... aucune limite si ce n'est celle de l'envie avec le permis.
Là je dois avouer que c'est quelque chose qui enfonce vraiment et qui en rajoute plus qu'on ne pourrait le croire.
Mais bon c'est comme ça de toute façon, c'était juste une réflexion au passage.



@ Free merci bien pour ton message également  Wink

Plus généralement merci à tous encore une fois, je lis tout.

Un vélo pourrait débloquer ta situation. Te rendre plus libre, plus sain de corps et donc d'esprit. Et plus fort. Même sans argent, on peut toujours trouver quelqu'un qui a un vélo à prêter, à donner.

MazelTov
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 184
Date d'inscription : 17/09/2014
Localisation : Vers chez Louis XIV

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, je suis une m...

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:07


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 15 sur 16 Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum