L'Homme du milieu restera le plus malheureux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'Homme du milieu restera le plus malheureux.

Message par Angeal le Mar 16 Juil - 20:38

Je réfléchissais à quelque chose sur le fait que je sent que je n'arrive pas à pleinement me réaliser et à être heureuse intellectuellement parlant.

J'ai l'impression qu'il y'a 3 catégories de personnes:

1) La personne lambda, Mr ou Mme "Tout le monde", il peut être boulanger, assureur, commercial, vendeur, mécano, bibliothécaire etc....bref ce monsieur ou cette madame sont heureux de vivre, ils vivent de manière auto-centré sur leur petite vie, leur famille leur loisir et ne se posent que peu de questions sur le comment ou le pourquoi des choses. Ils sont heureux.

2) L'homme du milieu: Il est curieux, touche à tout, assoiffé de savoir et de connaissance, il en veut et bosse très dur pour réussir, car il veut trouver les réponses à ses questions, mais...il n'y arrive pas, son cerveau ne suit pas, il n'est pas assez doué, pas assez rigoureux, pas assez intelligent, il est alors malheureux.

3) Le génie: Il est non seulement curieux, touche à tout et assoiffé de connaissance, mais son cerveau est surpuissant, il comprends presque tout, excelle partout, surpasse les autres et brille par ses capacités, il trouve les réponses à ses questions et est heureux, il réussira surement les ENS ou intégrera le CNRS, le MIT ou Harvard.

Mais dans tout ça, l'homme du milieu personne ne peut rien faire pour lui....il est condamné dans cet entre deux, à rester malheureux, à donner du sien, à travailler dur tellement dur pour assouvir sa soif de connaissance mais les portes se ferment à lui une à une et il rejoint au final le bas monde de Mr et Mme "Tous le monde" dans lequel il ne se reconnait pas mais où il ne peut que aller du fait de ses faibles capacités.

Je me reconnais souvent dans cet "Homme du milieu"...et j'en suis triste...je vise tous les jours le monde d'en Haut mais j'ai l'impression que le monde d'en bas finira par me prendre au cou...et que je finirais d'autant plus seule au milieu de gens dans lesquels je ne me reconnais pas. Et pourtant je n'aurais jamais le droit de partager celui des génies.

Je cherche donc des zèbres qui vivent de même leur soif de connaissance et leur curiosité écrasante de manière douloureuse car n'ayant pas les moyens intellectuels suffisants pour comprendre ce qu'ils entreprenent d'apprendre.

Angeal
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 333
Date d'inscription : 31/12/2011
Age : 22
Localisation : En train de siroter un verre avec Satan.

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Homme du milieu restera le plus malheureux.

Message par Ainaelin le Mar 16 Juil - 20:57

Mouais, pour connaître pas mal de ceux que tu appelles "personnes lambda/m. tout-le-monde, je peux dire que j'en connais peu qui soient heureux, en fait. Ils ne souffrent pas forcément comme certains ici, mais heureux ?

Concernant le génie, mouais, pas si sûr qu'il soit heureux non plus.

En fait, je pense que tout le monde *peut* être heureux, s'il s'en donne les moyens, quand il parvient à se trouver, ce qui arrive très tôt pour certains, plus tard pour d'autres, voire jamais pour quelques autres...

Sinon, tu n'as pas bien appris ta leçon, il n'existe pas trois types de personnes, mais deux et c'est pourtant bien connu : Very Happy


Ainaelin
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4245
Date d'inscription : 07/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Homme du milieu restera le plus malheureux.

Message par Angeal le Mar 16 Juil - 21:06

Ainaelin a écrit:Mouais, pour connaître pas mal de ceux que tu appelles "personnes lambda/m. tout-le-monde, je peux dire que j'en connais peu qui soient heureux, en fait. Ils ne souffrent pas forcément comme certains ici, mais heureux ?

Concernant le génie, mouais, pas si sûr qu'il soit heureux non plus.

En fait, je pense que tout le monde *peut* être heureux, s'il s'en donne les moyens, quand il parvient à se trouver, ce qui arrive très tôt pour certains, plus tard pour d'autres, voire jamais pour quelques autres...

Bien sur qu'ils peuvent aussi être malheureux !
Décès, divorce, mauvaise ambiance au boulot, solitude etc...mais je parlais d'un bonheur intellectuel uniquement en fait.

Angeal
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 333
Date d'inscription : 31/12/2011
Age : 22
Localisation : En train de siroter un verre avec Satan.

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Homme du milieu restera le plus malheureux.

Message par Ainaelin le Mar 16 Juil - 21:11

Ah. OK, désolé, j'avais mal compris. Bon, seule ma video est plus ou moins à propos, alors... Ange

Et je laisse à d'autres le soin de te répondre de façon plus appropriée que moi. Courbette

Ainaelin
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4245
Date d'inscription : 07/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Homme du milieu restera le plus malheureux.

Message par paela le Mar 16 Juil - 21:56

J'avais écrit un super message digne de l'introduction de Ainaelin mais il est passé à la trappe.
Voici son petit frère boiteux:

-----

Je pense que c'est quelque chose qui passe quand tu trouves l'activité dont tu as besoin, qui te correspond mieux.
Si on ne s'épanouit pas à ne pas arriver à faire quelque chose, et si on "sait qu'on n'y arrivera pas", il n'est pas très sage de continuer à croire que c'est absolument ce qu'il nous faut essayer de faire pour le moment.
Il est possible que je projette un peu ici.

Je rencontre un peu le même souci sauf que je n'en vois pas le bout donc c'est vivable.
Si je me souviens bien tu t'intéresses à la logique mathématique et à la philosophie des sciences (entre autres tu vas me dire). Ce sont des domaines où il faut avoir un cerveau assez gros pour avancer et qui sont assez vastes pour plusieurs vies (de génies).
Il y a plein de choses d'un intérêt brûlant tellement hors de portée qu'il vaut probablement mieux reléguer au rang de décoration dans ta vie.



Cependant, il y a une autre voie que la résignation, mais oui!
Ceci n'étant que mon avis, il n'est pas nécessaire que le plaisir d'apprendre et de découvrir soit aliéné par le désir supplémentaire d'y arriver d'une certaine façon (rapidement; plus haut que les autres, de manière à résoudre tel point). Ce sont des choses distinctes aux causes distinctes et sur lesquelles je pense tu peux travailler en te demandant pourquoi diable tu subis cette cruelle ironie.
Deuxièmement, si les choses sont bien faîtes, on ne se donne pas l'envie "naturelle" de répondre à une question sur laquelle on n'a aucune prise; du moins ce n'est pas une stratégie gagnante pour l'esprit de te pourrir la vie sans raison. Il devrait se trouver de quoi satisfaire ta curiosité dans ton périmètre intellectuel; non pas que je soutienne qu'une telle chose existe!
Troisièmement et en lien avec l'idée précédente, tu peux t'approprier les domaines dans lesquels tu galères en construisant tes propres problèmes et propres résolutions. De cette manière, tu t'extrais de la pression générée par cette idée de ne pas suivre intellectuellement.En gros si tu aimes créer ou écrire, il faut essayer d'écrire au sujet de ce qui t'intéresse à ta façon. Si tu as déjà essayé et ça n'a pas marché c'est dommage, mais si l'envie t'en prend remets-y toi régulièrement pour voir comment cela évolue, c'est de toute façon ce vers quoi tu risques de tendre.


paela
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2197
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 23
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Homme du milieu restera le plus malheureux.

Message par Invité le Mar 16 Juil - 23:02

Ah l'homme du milieu...
J'en avais longuement discuté avec le psychiatre qui me suivait jadis.
Tout était parti d'une tatane des familles que j'avais prise en lisant l'Idiot, parlant d'un personnage "entre deux eaux", Gabriel Ardalianovitch. Vous savez ces moments où vous voyez se déployer sous vos yeux et clairement verbalisée une pensée qui était là à l'état de germe dans les replis de votre bulbe...

Du coup j'essaie de le retrouver...

...Loading...

"En effet, rien n'est plus contraignant que d'être par exemple riche, d'une famille honorable, bien de sa personne, convenablement instruit, point sot et cependant, dépourvu de tout talent, de toute particularité, même de toute excentricité, sans aucune idée personnelle, en un mot d'être "comme tout le monde".

On a de la fortune mais ce n'est pas celle de Rothschild; un nom honorable mais qui ne s'est jamais signalé par rien; un physique agréable mais qui n'exprime pas grand chose; une instruction convenable mais que l'on ne sait pas à quoi appliquer; on a de l'intelligence mais pas d'idées personnelles; on a du coeur mais sans générosité, etc., etc., à tous les points de vue.

Cette espèce de gens est très répandue de par le monde et même en bien plus grand nombre qu'il ne paraît; elle se répartit, ainsi qu'il en est de toute l'humanité, en deux catégories principales: les uns bornés, les autres "bien plus intelligents". Ce sont les premiers qui sont plus heureux.

Rien n'est plus facile à l'homme "ordinaire" borné que, par exemple, de se considérer comme un homme extraordinaire et original, et de s'en délecter sans aucune hésitation. Ainsi, il a suffi à quelques uns de nos demoiselles de se faire couper les cheveux, de se mettre des lunettes bleues et de se baptiser nihilistes pour se convaincre aussitôt qu'ayant chaussé des lunettes, elles ont sur le champ acquis des "convictions" personnelles.

Il a suffi à d'aucuns d'éprouver tant soit peu au fond de leur coeur un sentiment universel et bon, pour être convaincus, séance tenante, que personne ne sentait comme eux et qu'ils se trouvaient à l'avant garde l'évolution universelle. D'autres encore se contentent d'accepter de confiance quelque idée ou de lire une page d'un texte sans queue ni tête pour croire aussitôt que ce sont là leurs "idées personnelles" issues de leur propre cerveau.

L'insolence de la naïveté, si l'on peut s'exprimer ainsi, atteint dans ces cas là un degré stupéfiant; tout cela est incroyable, et cependant se rencontre à tout instant. Cette insolence dans la naïveté, cette absence chez un homme bête de doutes sur soi-même et sur son talent, sont admirablement dépeintes par Gogol dans l'étonnant personnage du lieutenant Pirogov.

Ce Pirogov ne doute pas de son génie, il est même au-dessus de tout génie, il n'en doute pas au point que la question même ne se pose pas pour lui; d'ailleurs, pour lui les questions n'existent pas. Le grand écrivain fut finalement contraint de le faire fouetter pour donner satisfaction au sens moral offensé de son lecteur; mais, voyant que le grand homme s'était contenté, après la correction, de s'ébrouer et de manger un pâté feuilleté pour restaurer ses forces, l'auteur n'eut plus qu'à hausser les épaules et à laisser là ses lecteurs.

J'ai toujours déploré que le grand Pirogov fût doté par Gogol d'un grade aussi peu élevé, car ce Pirogov est à ce point content de lui même que rien ne lui eût été plus facile, à mesure que, avec les années et les grades, galons et épaulettes se seraient entortillés et alourdis sur lui, que de se considérer, par exemple, comme un grand capitaine, et non point seulement se l'imaginer, mais ne pas même en douter: promu général, comment ne serait-il pas un grand chef ? Combien y en a-t-il qui échouent ensuite lamentablement sur les champs de bataille ? Je dis "n'y a-t-il pas eu", mais il s'en trouve certainement encore maintenant...


Un personnage de notre récit, Gabriel Ardalianovitch Ivolguine, appartenait à l'autre variété; il faisait partie de la catégorie "bien plus intelligente", quoique des pieds à la tête il fut contaminé par le désir d'être original. Mais, ainsi que nous l'avons déjà signalé plus haut, cette catégorie est bien plus malheureuse que la première.

Car là est le hic, l'homme "ordinaire" mais intelligent, même s'il s'imagine parfois (et peut-être même durant toute sa vie) être l'homme le plus génial et le plus original, n'en conserve pas moins dans son coeur le ver du doute qui pousse quelquefois cet homme intelligent jusqu'au désespoir le plus complet; et s'il finit par se résigner, il est pour toujours empoisonné par sa vanité rentrée.

D'ailleurs, nous avons de toute façon pris un cas extrême; pour la grande majorité de gens intelligents de cette catégorie, les choses ne se passent pas du tout aussi tragiquement; tout au plus leur foie finit-il par s'abîmer quelque peu, et c'est tout. Mais tout de même avant de se calmer et de se résigner, ces gens-là passent souvent de longues années à jeter leur gourme, depuis leur prime jeunesse jusqu'à l'âge de la résignation, et tout cela par désir d'originalité.

On rencontre même des cas étranges: un tel honnête homme est prêt, par désir d'originalité, à commettre une bassesse; il arrive même que l'un de ces malheureux se trouve être non seulement honnête mais également bon, providence de sa famille, qu'il entretient et nourrit par son labeur même des étrangers, non seulement les siens; et que voit-on ? - de toute sa vie il ne trouve pas de repos !

La pensée d'avoir bien rempli son devoir d'homme ne l'apaise ni ne le console nullement; bien au contraire, c'est justement cette pensée qui l'irrite: " Voilà à quoi j'ai gâché toute ma vie, voilà ce qui m'a lié pieds et poings, voilà ce qui m'a empêché d'inventer la poudre ! S'il n'y avait pas eu cela, j'aurais certainement découvert soit la poudre, soit l'Amérique, - je ne suis pas fixé, seulement j'aurais à coup sûr découvert quelque chose !"

Le plus caractéristique chez ces messieurs est que de toute leur vie ils n'arrivent jamais à savoir avec certitude ce qu'il leur est si nécessaire de découvrir et quelle est la découverte qu'ils sont toujours prêts à faire: celle de la poudre ou celle de l'Amérique. Mais la nostalgie de la découverte qui les tourmente suffirait en vérité à un Colomb ou à un Galilée."

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Homme du milieu restera le plus malheureux.

Message par krapopithèque le Mer 28 Aoû - 21:26

En tant que BQI je préfère une "voie du milieu" souriante que des hauteurs où l'oxygène se raréfiant les douleurs sont accrues Courbette

Cool 

krapopithèque
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2069
Date d'inscription : 24/06/2013
Age : 65
Localisation : sud

http://www.zebrascrossing.net/t11671-salutation-bonjour-kenavo-e

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Homme du milieu restera le plus malheureux.

Message par nikoku74 le Jeu 29 Aoû - 13:12

très très juste cette théorie de l'homme du milieu : assez intelligent pour analyser clairement et rapidement les fonctionnements de notre société (souvent en mal en cela il n'est pas adapté à elle) mais pas génial, donc qui ne fera pas la différence aux yeux de la société afin de pouvoir s'en éloigner...je l'ai pensé tant de fois!

nikoku74
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1041
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 41
Localisation : Haute-Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Homme du milieu restera le plus malheureux.

Message par Fata Morgana le Jeu 29 Aoû - 13:36

"Les portes de l'asile se referme définitivement sur celui qui ne doute plus." Henri Michaux.
L'aliéné ne doute jamais d'être Napoléon...

Si tu ne peux pas lire toute l'œuvre de Paul Ricœur par exemple; lis en des résumés, tu en sauras assez pour alimenter tes propres idées...

Le génie: Il est non seulement curieux, touche à tout et assoiffé de connaissance, mais son cerveau est surpuissant, il comprends presque tout, excelle partout, surpasse les autres et brille par ses capacités, il trouve les réponses à ses questions et est heureux, il réussira surement les ENS ou intégrera le CNRS, le MIT ou Harvard.
J'ai un bon jeune copain qui s'amuse à l'ENS. Mais dieu, qu'il est fragile !
Je connais une foule de familles qui vivotent insouciantes et superficielles et qui tôt ou tard sont frappées par une calamité, avant de s'apercevoir qu'elles n'ont pas le bagage pour surmonter la perte.
Je connais des gens quelconque, ni sots ni bêtes, transparents mais pas désagréables qui ont ces deux problèmes.
Mais je connais aussi des personnes de chacune de ces catégories qui un jour font une rencontre, et qui partent enfin dans la vie.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Homme du milieu restera le plus malheureux.

Message par Lilium le Mer 11 Sep - 0:13

Je me reconnais parfaitement dans cet homme du milieu.
Mais je ne suis pas d'accord. J'ai deux raisons d'être heureuse comme je suis.

Premièrement parce que, sachant pertinemment que je ne suis pas à la hauteur dans certain projets, je peux m'allier à un "génie". Sublimer une base déjà établie par ceux qui peuvent se le permettre grâce à ma créativité me remplit dans mon besoin d'achèvement, sans jamais me sentir "à la traîne".

Deuxièmement, parce que j'ai su trouver le juste milieu entre ignorance voulue et apaisante et fourmillement intellectuel intense à d'autres moment, j'ai la chance de ne pas être trop polluée par des prises de têtes continuelles qui fatiguent et rendent malheureux mes compatriotes "trop" intelligents. J'ai le discernement nécessaire pour accepter de m'abrutir avec les Mr tout le monde, et profiter pleinement de moments d'hyperlucidité et d'osmose mentale avec les gens qui en valent la peine.
Il n'y a pas de juste milieu, mais je te souhaite de trouver ta place dans cette société et la satisfaction pour ce que tu désires faire Smile

Lilium
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 110
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 21
Localisation : 221B Baker Street

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Homme du milieu restera le plus malheureux.

Message par Petitagore le Mer 11 Sep - 10:22

De temps en temps, comme ça, quand je commence à trouver que ZC tourne en rond, je m'aperçois qu'un topic passionnant était là depuis des semaines. Merci à ceux qui les ressuscitent en les replaçant dans "Sujets actifs du jour", même si c'est juste en postant deux smileys qu'ils l'ont fait.

Et merci à Luna Lunedda d'avoir relevé ce passage de l'Idiot, qu'à ma grande honte j'avais oublié alors que moi aussi je l'avais trouvé remarquablement pénétrant.

Bon. Cela dit, Angeal, tu n'es pas un homme du milieu. Mal placé là où tu es parce que pas aussi haut que tu y aspires, peut-être, mais pas "au milieu". Par définition, les zèbres ne sont pas "au milieu", mais bien nettement à droite de la courbe de Gauss des QI (et vu ta façon d'écrire, il est clair que c'est bien là que tu te situes). Ça fait une belle jambe à l'humanité, me répondras-tu, si ça ne te mène pas à accomplir quoi que ce soit de différent de ce que peut faire n'importe quel clampin solidement planté en plein milieu de la courbe. Bon, voyons ça.

D'abord, si tu as vraiment 19 ans comme il est écrit sous ton avatar, tu te décourages peut-être un peu vite. A supposer que tu sois seulement capable d'avoir des mômes et de les élever (ça n'est pas une ambition démesurée), tu peux déjà, à tout le moins, avoir des enfants qui utiliseront mieux que toi votre intelligence commune. La plupart des grands hommes viennent de lignées totalement obscures où il se trouvait pourtant déjà plein de gens intelligents; même si ces braves gens n'avaient servi qu'à éduquer correctement leurs propres mômes pour faire apparaître beaucoup plus tard dans leur lignée leur exceptionnel rejeton, ça serait quand même, déjà, un rôle indispensable.

Si tu es plus vieux que ce que prétend ton avatar, peut-être même comme papa Petitagore déjà largement entré dans la seconde moitié de ton existence, tourne-toi en arrière et regarde mieux. Tu as forcément déjà fait plein de trucs, il n'est pas possible que tu te sois contenté de manger des nouilles sans jamais sortir de chez toi. Toutes ces choses que tu as faites sont-elles vraiment toutes médiocres et de la plus extrême banalité? J'en doute, mais admettons. Alors arrête de regarder ce que tu as fait toi-même, et regarde ce qu'ont fait autour de toi les gens avec qui tu as collaboré; les collègues, les parents, les amis, les vagues relations et même les parfaits inconnus qui n'ont fait que te demander leur chemin un jour où ils étaient paumés. Tout ce que ces autres ont fait, l'auraient-ils fait aussi bien sans ton concours, tes conseils, tes remarques, ton travail, ta bonne volonté? Est-ce que n'importe quel clampin aurait pu les aider de la même façon que tu l'as fait? Et à supposer qu'il l'ait pu, aurait-il comme toi pris la peine de le faire?

Il faut voir et revoir "la Vie est belle" de Frank Capra. C'est un vieux film, noir et blanc, hollywoodien, prêchi-prêcha, et on n'a jamais aussi admirablement démontré qu'on peut réussir une vie magnifique en ayant l'impression d'avoir raté tout ce qu'on a entrepris, rien qu'en étant là pour éviter les catastrophes qui se seraient infailliblement produites si on n'avait pas été là.

Tous les hommes changent le monde, tous, absolument tous, parce que l'homme est un animal social et que toutes nos vies sont emberlificotées d'une façon ahurissante. La médiocrité de la plupart ne parvient à changer la vie des autres que pour la rendre médiocre d'une autre façon. Mais l'intelligence parvient toujours à changer la vie des autres pour la rendre moins sotte; ce n'est pas forcément spectaculaire, mais c'est absolument toujours le cas pour des raisons statistiques. Dans une vie on rencontre 150 millions d'occasions de faire les choses de façon ou pas trop sotte, ou complètement stupide, et un homme intelligent, aussi médiocre qu'il se croie, fait 137 212 048 fois le bon choix, alors qu'un vrai médiocre plafonne à 27 316 043 (en données corrigées des variations saisonnières).

Bon, mes chiffres sont évidemment bidon, mais je te garantis que c'est le bon ordre de grandeur. Very Happy 

Les intelligences médiocres sont le terreau sur lequel on fait pousser la civilisation. Donc c'est pas rien.

Peace and love.

Petitagore
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2708
Date d'inscription : 29/11/2011
Age : 56
Localisation : Ile-de-France

http://triancey.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Homme du milieu restera le plus malheureux.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:21


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum