Classique dans la tête

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Classique dans la tête

Message par Invité le Mer 24 Juil 2013 - 20:07


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classique dans la tête

Message par Invité le Mer 24 Juil 2013 - 20:19


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classique dans la tête

Message par Invité le Mer 24 Juil 2013 - 20:26


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classique dans la tête

Message par Invité le Mer 24 Juil 2013 - 20:28


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classique dans la tête

Message par Invité le Mer 24 Juil 2013 - 20:32


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classique dans la tête

Message par Invité le Mer 24 Juil 2013 - 20:33


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classique dans la tête

Message par jmd le Mer 24 Juil 2013 - 20:35


jmd
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 800
Date d'inscription : 10/08/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Classique dans la tête

Message par jmd le Mer 24 Juil 2013 - 20:40


jmd
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 800
Date d'inscription : 10/08/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Classique dans la tête

Message par Invité le Mer 24 Juil 2013 - 20:41

Merci

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classique dans la tête

Message par Invité le Jeu 25 Juil 2013 - 6:39


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classique dans la tête

Message par Invité le Jeu 25 Juil 2013 - 6:49


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classique dans la tête

Message par Invité le Jeu 25 Juil 2013 - 6:52


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classique dans la tête

Message par NewHope le Jeu 25 Juil 2013 - 7:59

La Musique (Baudelaire)

La musique souvent me prend comme une mer !
Vers ma pâle étoile,
Sous un plafond de brume ou dans un vaste éther,
Je mets à la voile;

La poitrine en avant et les poumons gonflés
Comme de la toile
J'escalade le dos des flots amoncelés
Que la nuit me voile ;

Je sens vibrer en moi toutes les passions
D'un vaisseau qui souffre ;
Le bon vent, la tempête et ses convulsions

Sur l'immense gouffre
Me bercent. D'autres fois, calme plat, grand miroir
De mon désespoir !

***
Merci Majorette pour ces instants magiques Saint-Saëns, Schubert, Rachmaninoff, Mozart, Tchaïkovski et... pour les Marquises de Brel, qui est un encouragement incessant, "gémir n'est pas de mise, aux Marquises", sublime.

Merci jmd pour ces morceaux inoubliables de Bach qui font résonner doublement l'âme sensible à la musique et le registre des mathématiques.

Je vous ai écoutés ce matin. A présent, même si le monde s'écroule, peu importe... finalement.

NewHope
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1047
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : La tour des félés pique les nuages devant ma fenêtre, le ciel nocturne emplit ma tête.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Classique dans la tête

Message par Invité le Jeu 25 Juil 2013 - 8:01

c'est étrange, je suis en train de rererererererelire
Élévation de Baudelaire

Au-dessus des étangs, au-dessus des vallées,
Des montagnes, des bois, des nuages, des mers,
Par delà le soleil, par delà les éthers,
Par delà les confins des sphères étoilées,

Mon esprit, tu te meus avec agilité,
Et, comme un bon nageur qui se pâme dans l'onde,
Tu sillonnes gaiement l'immensité profonde
Avec une indicible et mâle volupté.

Envole-toi bien loin de ces miasmes morbides ;
Va te purifier dans l'air supérieur,
Et bois, comme une pure et divine liqueur,
Le feu clair qui remplit les espaces limpides.

Derrière les ennuis et les vastes chagrins
Qui chargent de leur poids l'existence brumeuse,
Heureux celui qui peut d'une aile vigoureuse
S'élancer vers les champs lumineux et sereins ;

Celui dont les pensers, comme des alouettes,
Vers les cieux le matin prennent un libre essor,
- Qui plane sur la vie, et comprend sans effort
Le langage des fleurs et des choses muettes !

décidément ...


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classique dans la tête

Message par Invité le Jeu 25 Juil 2013 - 8:10



Georges Brassens - Il n'y a pas d'Amour Heureux, 1965
(music de Georges Brassens - poeme de Louis Aragon)

Rien n'est jamais acquis à l'homme. Ni sa force
Ni sa faiblesse ni son cœur. Et quand il croit
Ouvrir ses bras son ombre est celle d'une croix
Et quand il croit serrer son bonheur il le broie
Sa vie est un étrange et douloureux divorce

Il n'y a pas d'amour heureux

Sa vie elle ressemble à ces soldats sans armes
Qu'on avait habillés pour un autre destin
A quoi peut leur servir de ce lever matin
Eux qu'on retrouve au soir désarmés incertains
Dites ces mots ma vie et retenez vos larmes

Il n'y a pas d'amour heureux

Mon bel amour mon cher amour ma déchirure
Je te porte dans moi comme un oiseau blessé
Et ceux-là sans savoir nous regardent passer
Répétant après moi les mots que j'ai tressés
Et qui pour tes grands yeux tout aussitôt moururent

Il n'y a pas d'amour heureux

Le temps d'apprendre à vivre il est déjà trop tard
Que pleurent dans la nuit nos cœurs à l'unisson
Ce qu'il faut de malheur pour la moindre chanson
Ce qu'il faut de regrets pour payer un frisson
Ce qu'il faut de sanglots pour un air de guitare

Il n'y a pas d'amour heureux

Il n'y a pas d'amour qui ne soit à douleur
Il n'y a pas d'amour dont on ne soit meurtri
Il n'y a pas d'amour dont on ne soit flétri
Et pas plus que de toi l'amour de la patrie
Il n'y a pas d'amour qui ne vive de pleurs

Il n'y a pas d'amour heureux

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classique dans la tête

Message par Invité le Jeu 25 Juil 2013 - 11:11


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classique dans la tête

Message par Invité le Jeu 25 Juil 2013 - 11:15


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classique dans la tête

Message par Invité le Jeu 25 Juil 2013 - 11:19


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classique dans la tête

Message par Invité le Jeu 25 Juil 2013 - 11:28


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classique dans la tête

Message par Invité le Jeu 25 Juil 2013 - 11:46

Bon, un petit rafraîchissement, avec l'hiver de Vivaldi


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classique dans la tête

Message par NewHope le Jeu 25 Juil 2013 - 12:42

Chère Majorette

Les histoires d'amour finissent mal tandis qu'il n'y a pas d'amour heureux.
Merci de saboter à distance mon fil! Suspect Suspect Suspect

Aragon fut choqué d'apprendre que sa sœur était en fait sa mère et que sa mère était sa grand-mère... De quoi être marqué à vie par cet énorme double mensonge concomitant de sa mère et sa grand-mère. L'opinion qu'on émet dans ces circonstances ne peut guère fleurer l'optimisme. Alors on écrit un poème comme "il n'y a pas d'amour heureux".

Au fond de ton cœur, ne crois-tu pas que ce n'est que par la complexité de notre cerveau et de nos sentiments, de nos pensées liées au passé, qu'on se heurte à l'échec alors qu'après analyse de nos propres chimères, quand on a rencontré une personne qui vous comprend et qui vous aime telle que vous êtes, cette porte fermée avec une multitude de cadenas garantissant la sérénité de l'âme, cette promesse de s'en tenir à la solitude la plus absolue, ce refus sauvage et déterminé face à l'autre qui vous offre tout, toutes les chaînes tombent, tous les artifices de protection s'en vont, et l'on retrouve cette innocence de la confiance donnée sans compter.

NewHope
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1047
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : La tour des félés pique les nuages devant ma fenêtre, le ciel nocturne emplit ma tête.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Classique dans la tête

Message par Invité le Jeu 25 Juil 2013 - 18:04

Desperate,
J'apprécie énormément ce que tu écris, quel talent tu as.
Je m'autorise à tendre une corde entre mon fil et le tien afin de permettre à ceux qui ne t'ont pas encore lu, de tenter le passage et de te découvrir tes écrits.
Je précise tout de même que Desperate me taquine en parlant de sabordage, aucune ambiguïté dans ce joli mot.

Concernant le fond de mon coeur, hum, difficile d'exprimer ce sentiment d'amour.
Tout est pêle-mêle et si confus, sentiment, émotion.
Apprivoiser le tout et permettre une nouvelle expression, plus douce, plus sereine.
Simplement essayer de ressentir, oui c'est bien cela que j'essaie de libérer ce que j'ai enfoui au plus profond, enlever la couche d'anesthésiant.
Et peut-être alors ....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classique dans la tête

Message par Invité le Jeu 25 Juil 2013 - 18:08


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classique dans la tête

Message par Invité le Jeu 25 Juil 2013 - 18:09


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classique dans la tête

Message par Invité le Jeu 25 Juil 2013 - 18:39


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classique dans la tête

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 16:54


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum