Amitiés

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Amitiés

Message par eolia le Mer 28 Juil 2010 - 18:14

Re-bonsoir Very Happy

J'espère poster dans la bonne rubrique... Le titre de la rubrique m'a adressé un clin d'oeil car je suis souvent intimidée par les grands groupes et ma question est sensible...
Comme beaucoup d'autres zèbres, le collège a été particulièrement difficile pour moi, notamment parce que je ne me suis pas sentie en adéquation avec les autres enfants... Mes sujets de conversation, d'intérêt étaient beaucoup trop différents... De fil en aiguille, après quelques années de souffrance, j'ai rencontré une amie. Evidemment, je n'ai pas su l'aimer à demi et la relation a fini par s'auto-détruire. Pas grave Neutral ... J'ai enchainé avec une autre amitié. Mais dès le début, j'ai compris que je donnais, mais qu'elle comptait ce qu'elle offrait... D'amitié en amitié, j'ai eu quelques camarades, rarement plus d'une ou deux amitiés très fortes ensemble, m'apercevant que j'avais besoin de m'investir vraiment, de donner mon coeur en entier... A chaque fois, après quelques années ou même moins, mes amitiés ont été sources de souffrances.
Je me suis remise en question, j'ai beaucoup réfléchi, opéré un travail sur moi-même, pensé tour à tour que je jouais de malchance ou bien que tout venait de moi... Et puis, un jour, j'ai su que j'étais simplement une zèbre...
J'étais déjà femme et mère. Bouleversement, remise en question de ma vie, de mes choix et de mes amitiés. Regard nouveau sur toute mon histoire. On m'a parfois reprochée de trop donner, parfois on a craint que j'attende autant... Ce n'était pas le cas, je ne sais simplement pas faire les choses à moitié. On m'a parfois reprochée de me poser trop de questions. Mais comment arrêter ce cerveau qui tourne sans arrêt ? Comment expliquer que je ne dis pas même le quart de ce qui me traverse l'esprit ? Quel soulagement de savoir que je n'étais pas "anormale", seulement différente.
J'ai donc essayé de donner moins, essayer d'arrêter le petit vélo qui pédalait sans cesse dans ma tête... J'ai cru devenir folle ! J'ai commencé à grignoter, à me ronger de l'intérieur...
Aujourd'hui, j'ai des copains que je vois de temps en temps, des camaraderies que je trouve frustrantes car impossible d'être totalement moi-même, impossible de refaire le monde, de me poser des questions "fondamentales", d'ouvrir mon coeur... Evidemment, j'ai encore perdu une amie cet hiver... Je me demande encore pourquoi je m'étais embarquée dans cette histoire puisque dès le début, j'ai compris qu'elle se servait de moi, mais pas grave, j'ai voulu tenter... Bon, une nouvelle désillusion à ajouter à ma collection... J'ai une autre amie, pour l'instant... Parce que je la teste et parce qu'une petite sonnette dans ma tête me dit que je ne peux pas être moi-même avec elle car j'ai l'intime conviction qu'elle veut changer une part importante de moi (elle insiste trop pour que je ne m'en inquiète pas). Or, je tiens à ce trait de caractère...
Bref, je m'interroge :
- peut-on vraiment avoir des amis en étant surdoué ?
- comment les rencontrer ?
- comment avez-vous fait pour ne plus avoir peur de souffrir encore ? (j'ai du mal à retrouver mon souffle, à force d'encaisser déception sur déception...)
- avez-vous renoncé à une part de vous-même pour y parvenir ?
- parvenez -vous à vivre sereinement si vous n'avez pas de vrai(s) ami(s) ?
Je ne cherche pas de réponse absolue, mais vos témoignages de vie et éventuellement conseils m'intéressent(autres que le psy car je ne crois pas au psy-réponse à tout. . Very Happy )

eolia
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 208
Date d'inscription : 28/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitiés

Message par Wise le Mer 28 Juil 2010 - 18:40

il faut avoir plus de choix.
les personnes qui me correspondent sont tellement rares qu'il faut que j'en rencontre beaucoup.
si par défaut je m'attache à quelqu'un avec qui ya un truc qui ne va pas ça ne dure pas bien longtemps.

renoncer à une part de moi-même, jamais (plus jamais).

je n'envisage pas la vie sans amis... dans une solitude totale, impossible pour moi d'être vraiment heureux.

Wise
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2149
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 30
Localisation : au soleil .G (30)

http://deltarc.blog4ever.com/photos/2016-univers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitiés

Message par Invité le Mer 28 Juil 2010 - 19:09

Tu vois, je suis jeune, et ce qui t'es arrivé pour les amitiés, ca m'est arrivé (et ca continue) aussi, et c'est encore tout frais, et c'est vrai que c'est difficile à vivre... Je compatis...

Pour ce qui est de tes questions, moi j'ai deux amis qui ne sont pas zèbres, tout en étant quasiment moi-même, deux vraies amitiés que j'ai réussi à faire perdurer jusqu'à maintenant même s'il y a un des deux amis que je vois que deux fois par an, et l'autre qui part un peu à la dérive (échec dans l'enseignement général, commence à fumer)... Si ces amitiés sont possibles c'est surtout dû par rapport à tout ce que l'on a vécu, on ne peut plus se griller par une incompatibilité des personnalités...

Cependant, maintenant, j'en cherche d'autres et c'est vrai que je ne peux pas me faire de bons copains sans me poser un masque et changer ma personnalité pour rester avec eux... Et des amitiés traîtres m'ont plongées plusieurs fois presque à me noyer... Et ca c'est dû, justement à trop donner, lorsque l'autre n'est pas habitué à faire de même, on leur donne toute notre confiance et c'est cette confiance là qui fait que l'on ne peut pas esquiver les coups qu'ils donnent, et on souffre...

Donc pour ne plus souffrir (en toute et bonne logique qui ne me plais guère) est de donner moins, moins de confiance au début, malheureusement, doser et donner enfin plus au bon moment est assez compliqué, maintenant j'ai comme l'impression que les vrais amis ne s'acquièrent pas grâce à la volonté et l'effort, mais seulement par le hasard et la chance, comme pour rencontrer l'âme soeur... En effet j'ai eu beau faire tous les efforts pour avoir des amis, cela finissait par m'exploser en pleine face, et puis, on devient rapidement bouc-émissaire, c'est ce qu'il s'est passé durant ma primaire, et cela a failli recommencer en 5 eme, depuis j'ai appris à me battre dans cette société où je suis une proie si je reste comme je suis, maintenant, j'ai appris le code de la rue, je me suis entrainé au foot jusqu'à attirer les centres de formations, et maintenant, je suis respecté, je me fais des copains, mais des amis, c'est même plus la peine d'y compter :
puisqu'il faut qu'ils soient amis avec mon vrai moi...

Je ne sais pas si mon message a pu t'aider , mais moi je suis convaincu qu'une amitié, notamment avec un zèbre, est rarissime et inconstructible par ses propres pièces que l'on pose soi-même...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitiés

Message par tribal40 le Mer 28 Juil 2010 - 23:32

je vais te faire une réponse de normand : ça dépend...
personnellement, j'ai des amis zébrés ou très intelligents, les autres sont des connaissances ou des copains, mais je compose avec, ils me permettent parfois de rencontrer des zèbres...
pour rencontrer des Z, c'est pas forcément évident, mais plus tu montes ds les catégories socioculturelles élevées plus tu as de chances d'en croiser, dans les milieux de passionnés, de révoltés aussi...
pour la souffrance, on y est préparé, c'est un peu comme la mort, il faut savoir faire le deuil...mais ça fait mal, y-a pas le choix...donc faut pas y penser sinon t'avances pas...
quant à vivre sans amis, impossible ! je suis incompris ds ma famille, donc je ne les vois plus...c'est classique, on choisi ses amis, mais pas sa famille...
au plaisir de te lire

tribal40
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1169
Date d'inscription : 11/03/2010
Age : 50
Localisation : près de mont de marsan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitiés

Message par eolia le Jeu 29 Juil 2010 - 7:38

WiseSpirit30 a écrit:il faut avoir plus de choix.
les personnes qui me correspondent sont tellement rares qu'il faut que j'en rencontre beaucoup.
renoncer à une part de moi-même, jamais (plus jamais).
je n'envisage pas la vie sans amis... dans une solitude totale, impossible pour moi d'être vraiment heureux.

Wise spirit,
Plus de choix... J'y ai pensé aussi et c'est pourquoi je me suis "forcée" à entrer dans différents groupes et même à y devenir active car je dois passer outre mes rougissements et timidités... Mais je sature... J'avance un pas vers l'autre, un sourire sur mon visage, affronter timidité et peurs de me tromper pour finalement être souvent celle qui propose... J'aimerais bien disposer davantage. lol!
Ne plus renoncer à soi, tu as raison... J'y travaille...
J'ai également des difficultés à imaginer une vie seule... J'aime le contact avec autrui... Heureusement, je ne le suis pas et parfois je me dis que je suis bien compliquée car après tout, j'ai un mari avec qui je partage beaucoup... Oui, mais... Les fous rires avec une amie, les confidences voilées ou non, les discussions à n'en plus finir, tout cela m'est également nécessaire...

eolia
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 208
Date d'inscription : 28/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitiés

Message par eolia le Jeu 29 Juil 2010 - 7:52

elnumaem a écrit: Tu vois, je suis jeune, et ce qui t'es arrivé pour les amitiés, ca m'est arrivé (et ca continue) aussi, et c'est encore tout frais, et c'est vrai que c'est difficile à vivre... Je compatis...
Et ca c'est dû, justement à trop donner, lorsque l'autre n'est pas habitué à faire de même, on leur donne toute notre confiance et c'est cette confiance là qui fait que l'on ne peut pas esquiver les coups qu'ils donnent, et on souffre...

Donc pour ne plus souffrir (en toute et bonne logique qui ne me plais guère) est de donner moins, moins de confiance au début, malheureusement, doser et donner enfin plus au bon moment est assez compliqué, maintenant j'ai comme l'impression que les vrais amis ne s'acquièrent pas grâce à la volonté et l'effort, mais seulement par le hasard et la chance, comme pour rencontrer l'âme soeur...

Elnumaem,
Merci de ta réponse...
J'ai cru pendant un temps que l'autre ne savait peut-être pas encore donner vraiment et puis, j'ai compris au fil des années que chacun de nous était bien différemment et que même avec la meilleure volonté du monde, une personne ne pouvait pas donner plus qu'elle n'avait appris à offrir ou tout simplement que son fonctionnement le lui permettait...
Par exemple, j'ai eu une amie pendant vingt ans... Il me semblait qu'elle m'acceptait comme j'étais. Je savais que mon côté rebelle, différente l'attirait, que j'avais parfois été son faire-valoir... L'amitié a été longtemps bancale... Mais après tout, l'amitié mérite bien quelques efforts, me répétais-je... Oui, mais... A chaque fois que j'allais mal, elle me disait qu'elle devait se protéger et s'éloignait !! Crying or Very sad . Le temps nous a éloigné, nos vies aussi... Nous nous voyons une fois par an... Et lors de notre dernière rencontre, je lui ai parlé d'un problème important que j'avais... Elle m'a demandée ce que j'attendais d'elle. "rien, un peu d'écoute et de compassion", lui ai-je répondu. "Ah bon, ouf ! Parce que je n'aurais pas voulu porter ton problème" et cela sur un ton totalement détaché... Bien sûr que je n'attendais pas qu'elle vive les choses à ma place, mais de là à ne ressentir aucune compassion. Pas parce qu'elle a un coeur de pierre, mais parce qu'elle n'est pas empathe... Tout simplement...
C'est pourquoi maintenant je me demande s'il ne serait pas plus facile d'avoir des amis zèbres...
Et pourtant, là encore, pas si évident car j'ai rencontré d'autres zèbres. Reconnaissance au premier regard ou presque lol! , fulgurance, mots et émotions à n'en plus finir... Et déceptions... Je n'ai pas toujours compris pourquoi et ça, lorsqu'on aime chercher et comprendre, ce n'est pas évident... Remise en question, nécessairement...
Finalement, je me demande si tu n'as pas raison et si ce n'est pas avant tout une histoire de hasard, de destin peut-être : "parce que c'était lui/elle, parce que c'était moi"... Un peu comme en amour...

J'aimerais également te demander pourquoi tu as écrit cette conclusion :
"je suis convaincu qu'une amitié, notamment avec un zèbre, est rarissime et inconstructible par ses propres pièces que l'on pose soi-même..."

eolia
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 208
Date d'inscription : 28/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitiés

Message par eolia le Jeu 29 Juil 2010 - 7:57

tribal40 a écrit:je vais te faire une réponse de normand : ça dépend ...
personnellement, j'ai des amis zébrés ou très intelligents
pour rencontrer des Z, c'est pas forcément évident, mais plus tu montes ds les catégories socioculturelles élevées plus tu as de chances d'en croiser, dans les milieux de passionnés, de révoltés aussi...
pour la souffrance, on y est préparé, c'est un peu comme la mort, il faut savoir faire le deuil...mais ça fait mal, y-a pas le choix...donc faut pas y penser sinon t'avances pas...
quant à vivre sans amis, impossible ! je suis incompris ds ma famille, donc je ne les vois plus...c'est classique, on choisi ses amis, mais pas sa famille...
au plaisir de te lire

Des amis ? Waouh ! Je suis admirative ! cheers
"Plus tu montes dans les catégories socioculturelles plus tu as de chances d'en croiser", bon je suis mal barrée. lol! J'ai fait un choix atypique qui ne fait pas bouillir ma marmite. flower Par contre, effectivement, je fréquente un milieu de passionnés et c'est là que j'ai rencontrés plusieurs de mes amis zèbres...
Au plaisir de te lire également. Very Happy

eolia
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 208
Date d'inscription : 28/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitiés

Message par Invité le Jeu 29 Juil 2010 - 9:01

Pour ma conclusion : déjà il est rare de rencontrer des zèbres,
ensuite, il faut qu'il te corresponde et qu'il reconnaisse en toi le même intérêt, puis que cela perdure. Pour perdurer, il faut vivre des choses communes qui ne sont pas des événements artificiels (que tu montes de tes pièces) mais des événements fortuits même s'ils sont prévisibles, même avec les zèbres ce n'est pas qu'une question de volonté, c'est toujours plus ou moins lié à un destin que tu ne peux maîtriser qu'a moitié...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitiés

Message par eolia le Jeu 29 Juil 2010 - 9:14

Ok, merci de tes précisions. J'adhère. Very Happy

eolia
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 208
Date d'inscription : 28/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitiés

Message par Nanana le Jeu 29 Juil 2010 - 14:13

Salut,

Je n'ai pas de réponses à ces questions essentielles mais elles me taraudent aussi et je compatis. La relation à l'autre, le don de soi et l'écoute mutuelle, le plaisir des discussions partagées me semblent de plus en plus rares et les relations superficielles trop stériles.

Mais je ne suis pas sûre que les relations entre zèbres soient tellement plus faciles : on porte de telles contradictions apparentes, des attentes si grandes et une sensiblité si exacerbée que forcément ça clash tjs à un moment ou un autre. Le bonheur c'est que ces amitiés sont indéfectibles et qu'on peut tjs y revenir et s'y lover... clash après clash I love you

Pour les autres, celles dont on espère bcp mais qui déçoivent, il a fallut qu'elles soient douces par certains côtés pour qu'on s'y soit attardé... c'est ce que j'essaye d'en retenir, la déception ce n'est pas si grave si finalement un brin de magie a pu s'insinuer. Smile La route est longue et réserve tellement de surprises!

Nanana
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1979
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 47
Localisation : bxl, ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitiés

Message par eolia le Jeu 29 Juil 2010 - 15:17

Jusqu'ici, c'est aussi ce que j'ai fait, mais j'avoue que j'ai de plus en plus de mal... Une déception d'amitié, il faut la cacher dans notre monde, cela n'aide pas à la digérer, je trouve... Et lorsqu'elles se cumulent, il faut pouvoir les encaisser...

Quant aux clashs avec ceux qui nous ressemblent, je crois même qu'ils peuvent parfois rapprocher... Il reste les cas où l'autre attend quelque chose que nous ne pouvons pas lui donner...

Pourtant tous vos mots me réconfortent, m'aident à faire le point, à y croire encore... Je ne saurais pas l'expliquer (il faut dire que la musique oppressante de mes deux chipies continue à côté Laughing ). Je file cogiter et m'aérer la tête...

eolia
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 208
Date d'inscription : 28/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitiés

Message par B! le Jeu 29 Juil 2010 - 16:40

Je pense qu'on attire des gens qui ne nous correspondent pas tant qu'on ne se connait pas vraiment. On a tous des failles en soit, et je crois que certains "amis" nous choisissent pour ces failles.

Dans mon cas, ma grande générosité m'a aussi joué des tours. J'ai beaucoup attiré des gens qui voulaient prendre, mais pas échanger.

Je pensais aussi que si une personne veut devenir amie avec toi, alors c'est forcément sincère. Étant donné que je fonctionne ainsi, je ne remettais absolument pas ce principe en cause. Et ça aussi ça m'a joué des tours.

Cependant, chacune de ces amitiés "gâchées" m'ont appris des choses sur moi.

C'est douloureux parce qu'on n'aime pas trop voir ses faiblesses, mais je trouve que c'est nécessaire.

Par exemple, je ne me rendais pas compte de mon côté "superwoman à la rescousse des opprimés", et j'ai beaucoup attiré des personnes fragiles qui se mettaient sous mon aile pour être protégée. Le jour où j'ai demandé de l'aide à la personne, l'amitié a volé en éclat.

Je ne me rendais pas compte de mon côté "j'aime pas faire du mal aux gens alors je ne dis pas trop de choses blessantes", donc j'ai beaucoup attiré des personnes statutaires qui ne se remettent pas en cause, mais le jour où j'ai du dire leurs 4 vérités à certaines amies, l'amitié a volé en éclat.

Je ne me rendais pas compte de mon côté "je suis super créative et j'ai une façon très sage de voir la vie" alors j'attirais des personnes qui profitaient de ma créativité et de ma sagesse et n'hésitaient pas à la faire leur devant les autres.

Sont ce des échecs? surement pas.

Ce sont de grandes réussites. D'une part je me suis débarrassée de boulets, d'autre part j'ai appris de grandes et belles choses sur moi.

La souffrance vient de l'ignorance disait je ne sais plus qui.

C'est vrai, ma souffrance venait de mon ignorance de moi-même.

Maintenant je sais et j'assume le fait d'être généreuse, créative, sage, sensible etc., je connais mes forces, mes faiblesses, et donc je sais encore mieux comment les protéger. Je sais avec qui je veux être amie et avec qui je ne veux surtout pas.

J'ai l'impression d'être sur la bonne voie, parce qu'à chaque fois que je prends conscience de mes faiblesses, j'attire des gens qui ne jouent pas sur ces faiblesses.

J'ai encore d'autres faiblesses à découvrir, sûrement, mais j'ai confiance.

Rien ne se passe pour rien.



B!
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1898
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 33
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitiés

Message par eolia le Ven 30 Juil 2010 - 7:39

Rien ne se passe pour rien...
Certainement...

Est-ce facile à vivre pour autant ? Pas si sûre...
Evidemment, j'ai décortiqué, analysé chaque amitié "râtée", cherchant la faille, tentant de comprendre... Je ne me suis pas présentée les choses comme toi, mais plutôt comme "que s'est-il passé ? Où était le déséquilibre pour que ça foire comme ça ?". J'ai tâché de le corriger, sans doute aurais-je dû voir les évènements comme toi : comme un pas pour me rapprocher de moi. :D
J'ai pris le temps de réfléchir à ce que tu avais écrit (merci de ton petit mot) , essayé de regarder mon histoire amicale à la lueur de tes lunettes spéciales. :D Je m'aperçois effectivement que mes amitiés sont moins problématiques, qu'elles me rapprochent de la liberté d'être moi-même. Et du coup, je me demande s'il est possible de rencontrer tout de suite "la"personne, celle avec qui on se disputera sûrement, mais avec qui nous nous aimerons absolument...
:D )

eolia
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 208
Date d'inscription : 28/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitiés

Message par tribal40 le Ven 30 Juil 2010 - 8:59

c'est trèèèèès long...la plupart de mes amis pour ne pas dire tous, sont des gens que j'ai croisé puis recroisé, perdu de vu, puis revu, avec qui je ne me suis pas bien entendu de suite, et un jour le déclic sur une passion ou une vision commune des choses...
en revanche à chaque fois fois que j'ai essayé de sympathiser avec quelqu'un qui me plaisait beaucoup, ça l'a pas fait...pour les amitiés soudaines pareil, feu follet à chaque fois...
je laisse venir les choses maintenant, et je les vis à fond...

tribal40
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1169
Date d'inscription : 11/03/2010
Age : 50
Localisation : près de mont de marsan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitiés

Message par tête en l'air le Ven 30 Juil 2010 - 11:31

Des amis, je n'en ai pas non plus. Et j'adore me terrer dans mon antre. Une ou deux personnes avec qui je peux discuter, le reste ce sont des connaissances... De toute façon, même en jouant le rôle de la personne idéale que tout le monde apprécie, on tient pas la route longtemps et ce genre d'amitié sonne faux. On est seul , on restera seul.
Il faut apprécier les gens pour ce qu'ils sont et non pour ce qu'ils peuvent t'apporter car tu es vite déçue. On me dit distante et hautaine, je ne suis qu'hypersensible murée derrière ma carapace. Je me force à sourire, à être affable et avoir de la conversation ( sans culture, dur ). Je n'attire ni les cons ni les zébrés .
L'empathie, voilà le secret. Ne pas juger, chercher à comprendre. ne pas se sur-investir dans les relations aux autres. Mon discours est totalement dépourvu de sens et décousu. Je sors.

tête en l'air
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 18
Date d'inscription : 29/07/2010
Localisation : 79

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitiés

Message par eolia le Ven 30 Juil 2010 - 13:44

Tribal,
Il me semblait aussi avoir compris qu'il ne fallait plus chercher des amis, mais laisser la vie nous les offrir, que peut-être comme on me l'avait reproché, j'attendais trop en espérant aimer car pour moi, l'amitié est de l'amour, mais sans désir sexuel. Very Happy Ceci dit, on m'a aussi reprochée d'être trop compliquée, me répondant que c'était pourtant facile d'être simple. Ah bon ? Ben moi, j'y arrive pas et ce n'est pas faute d'avoir essayé. Goûter des plaisirs simples, ok. ça, je sais. J'aime la nature, les animaux, je suis un "aimant" à enfants, j'suis gourmande, mais je ne peux pas être simple !

Tête en l'air, je ne trouve pas ton discours décousu. J'en ai retenu certaines idées, en espérant ne pas m'être trompée. Very Happy Je ne cherche pas en l'autre ce qu'il pourrait m'apporter, enfin nécessairement j'ai envie d'être comprise, respectée, aimée même. Mais je cherche ce qui fait qu'il va cesser de m'aimer... Je cherche ce que moi je vais faire de travers et alors, oui, il m'arrive de chercher ce qui cloche chez l'autre... Une façon de mettre un coussin entre moi et la souffrance si ça finit encore mal... Mais en discutant ici, je me suis aperçue que j'avais tendance à choisir les histoires vouées à la difficulté, voir même à la fin préméditée, les histoires où je sens l'autre pas totalement clair avec moi et à repousser ceux qui viennent spontanément ! Dans ces moments là, je me dis que je suis trop tordue et j'en ai assez ! Je ne peux pas m'empêcher de trop cogiter, que je ne peux pas me simplifier, mais je peux tout de même cesser de me saborder toute seule en faisant des choix pas toujours adaptés sous prétexte qu'au moins, si ça se finit mal, je saurais pourquoi et que ça serait moins douloureux !
Quant à l'image qu'on dit avoir de toi : hautaine, distante. J'ai appris que je l'avais aussi lorsque j'avais vingt ans... Besoin de me protéger, je fermais mon visage, souriant à peine. Maintenant, vous l'avez peut-être compris, j'agis autrement : je souris beaucoup. Je me fiche régulièrement des coups de pied aux fesses pour aller vers les autres et lutter contre ma timidité. Apparemment je passe pour quelqu'un de sympathique et je ne joue pas la comédie puisque je suis vraiment intéressée par autrui. Seulement, je n'aime pas être bousculée. Je n'aime pas les grands groupes alors je suis aussi vue comme étant parfois réservée et donc bizarre puisque tour à tour gaie luron ou discrète convive. lol! N'empêche être souriante est un vrai plus : je me sens plus légère, les autres viennent plus facilement à moi (et ça, c'est chouette car c'est difficile d'aborder un(e) inconnu(e)).


Dernière édition par eolia le Lun 27 Déc 2010 - 10:05, édité 1 fois

eolia
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 208
Date d'inscription : 28/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitiés

Message par b&w le Sam 31 Juil 2010 - 9:42

Hello,

J'ai vécu la quasi-solitude amicale.

Je tends pas à pas vers un point d'équilibre en laissant les choses venir et en tentant de créer des opportunités (d'une part en essayant d'en être une moi-même et c'est pas gagné tous les jours...d'autre part, en osant la rencontre, avec réalisme, ouverture et patience -là, je me fais une douce violence, ayant historiquement tendance à foncer, ou à me replier -foutu mode on/off-).

Maintenant en quarantaine, je connais mieux mes forces & limites ; dans la connaissance de soi, la route est encore longue...
(d'ailleurs, Eolia, te sens-tu en "amitié" avec toi-même ?)

Je rêve d'une bande d'amis à retrouver chaque semaine pour une soirée, où échanger, projeter, cuisiner, manger, boire, rire... jocolor

Dans les limites de ce qu'il est possible de vivre le temps d'un week-end passé avec des zèbres inconnus au départ (sauf lecture de quelques posts), je m'en suis rapproché, la semaine dernière en participant à une rencontre landaise, à la ferme ; comme dans chaque rencontre, il y a eu plusieurs temps pour s'approcher, se découvrir, "faire ensemble" (en l'occurence, préparer les repas, débarrasser la table), puis créer des espaces d'échanges allant vers une certaine intimité, après avoir réussi à s'ajuster mutuellement (ce qui me parait possible en général avec 1 à 3 personnes -question de temps notamment-), puis des moments de complicité (merci les blagues pourries, les saillies verbales, le pique-nique à la plage et le farniente créatif (made in Tiramisu).

De ce point de vue, le forum est un potentiel & puissant outil, générateur d'espoir et de complicités numériques, ne demandant qu'à s'exprimer dans la vraie vie sunny

Bon vent, Eolia, sur les chemins de l'amitié Very Happy

b&w
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 446
Date d'inscription : 18/06/2010
Age : 49
Localisation : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitiés

Message par tête en l'air le Sam 31 Juil 2010 - 12:35

Je te rejoins Eolia sur pas mal de points ( sauf mon discours décousu, mais bon ). La quarantaine passée, je m'ouvre plus aux autres. Je souris plus facilement mais ne me livre aux autres qu'en présence de sécurité. Je suis capable de ressentir dans une pièce qui m'est hostile. Je cherche tellement a être appréciée et comprise que je vis très mal l'hostilité. Surtout quand elle est dépourvue de fondement ( suis sympa, c'est vrai). J'en fais des tonnes pour être appréciée et je joue un rôle en permanence : besoin d'amour et de reconnaissance tout le temps. Je vois vite les limites de quelqu'un et ce qu'il pense réellement ( je décortique trop ), je suis épuisée constamment par tout ça et des bleus aux fesses aussi à force de coups de pieds. Je juge trop facilement mais je comprend aussi, je pardonne .
Ce qui me fout en boule, c'est l'absence d'intérêt quand je parle de mes sujets du moment : la déco par exemple ( j'adore l'esthétique et l'harmonie, ma maison est feng shui uniquement par intuition et logique ) stark, le corbusier, LA lampe pipistrello...., la nourriture ( quinoa, galette de riz, boulgour, tofu, farine de millet : on se fout de ma gueule ou alors on goûte et on me dit mais c'est imoooonnddee !) le raku ( le quoi ? le rat quoi ??) toujours obligée d'expliquer le peu que je sais de ce qui m'interesse et donc pas de répartie dans la conversation.

C'est quand même pas un monde de s'intéresser à autre chose qu'au foot ( merci desproges , tu nous manque), qu'aux recettes de cuisine aussi simple qu'une tarte au thon ( tu fais comment toi ?? ben, je fais une tarte avec du thon dedans : à question con réponse c... ) aux enfants des autres ( mais je m'en contrefout du dernier bobo de vos gosses ou de leur dernière dent), aux plantes vertes ( ça me fait penser à la bourgeoise de " l'élégance du hérisson"), les miennes n'ont pas encore compris que je les arroserai uniquement quand je le voudrai et y penserai , au film qui est passé hier à la TV : non, c'est pas la tv qui va me dicter ce que je dois regarder ce soir ! d'ailleurs, je la regarde quasi plus sauf reportages.

Encore une fois, je discute seule et la colère monte. Y'a t-il quelqu'un qui se reconnait un peu dans mon discours ? vous interessez vous aussi à l'Art, aux couleurs, à la psycho, aux expériences de morts imminentes ? à la montée des cancers lié à l'environnement ( nos enfants nous accuserons), au fait que notre espérance de vie est, pour notre génération, ( enfin la mienne) que de 62 ans ??? enfin on a trouver un remède au paiement des retraites. Aux autistes ? ..........

tête en l'air
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 18
Date d'inscription : 29/07/2010
Localisation : 79

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitiés

Message par Invité le Sam 31 Juil 2010 - 14:09

Je suis une flemmarde en puissance pour essayer de décortiquer avec vous tous ces points.
mais tous ce que vous avez écrit me parle et plus que ça.

face aux épreuves de la vie et de mes grandes déceptions amicales, je ne fais plus d'effort et même pire je ne parle pratiquement a personne si ce n'est mon mari et mes enfants. bon ! une amie d'enfance que je vois de temps en temps.
et quelques personnes virtuelles que je côtoies depuis des années.

je fais un blocage en amitié et en relation et ca s'approfondit de jour en jour.


j'ai eu une grande amitié profonde avec un Z, mais c'est très difficile finalement, trop prenant et trop destructeur.
Pour fuir la fusion qu'on avait on se rejetait mutuellement et ce rejet enclenchait un engrenage fait de disputes, rapprochements plus fort, possessivité a ne plus savoir ce qu'on était l'un pour l'autre.



Dernière édition par Diana le Sam 31 Juil 2010 - 14:15, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitiés

Message par b&w le Sam 31 Juil 2010 - 14:13

Oui, Tête en l'air, je suis intéressé, notamment, par les mêmes choses que toi et bien d'autres encore. Et pense que nous ne sommes point seul sur le forum.

Le tofu bien préparé, c'est extra (comme Desproges d'ailleurs !).

b&w
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 446
Date d'inscription : 18/06/2010
Age : 49
Localisation : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitiés

Message par tête en l'air le Sam 31 Juil 2010 - 16:13

Merci ! suis moins seule et ça fait chaud au coeur. (Tofu+ quinoa au curry+ lichette d'huile d'olive+ tomate fraiche+ olives noires. argh, j'ai faim ) elephant

tête en l'air
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 18
Date d'inscription : 29/07/2010
Localisation : 79

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitiés

Message par bluecat le Sam 31 Juil 2010 - 16:16

.


Dernière édition par bluecat le Lun 14 Fév 2011 - 8:56, édité 3 fois (Raison : oubli+faute de frappe)

bluecat
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3953
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 37
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitiés

Message par eolia le Sam 31 Juil 2010 - 16:59

B&W,

Pas trouvé le bouton "tout doux". J'ai pas dû être livrée avec. Laughing
Une bande d'amis toutes les semaines, ce serait un peu trop pour moi. What a Face Par contre, j'ai goûté aux invitations partagées avec des presque inconnus et y ai partagé souvent d'excellents moments ! Toujours intéressant de découvrir l'autre... Je trouve que c'est ensuite que ça se gâte quand la "lune de miel" se dissipe...
Pour l'instant, je suis en phase "lune de miel" avec le forum, mais en tout cas, je me dis que pouvoir discuter ainsi avec vous, c'est également sans doute un moyen d'être totalement moi-même et peut-être donc plus détendue avec d'autres amis potentiels... Et puis, qui sait ? Peut-être des liens se tisseront-ils. Pour l'instant, je n'attends rien. J'ai envie de me laisser surprendre pour une fois...
Merci pour tes voeux... Je te souhaite la joyeuse bande dont tu rêves. Wink

Tête en l'air,
Idem pour moi... Un peu trop éponge... Me suis même aperçue que je ressentais un peu trop le stress de quelqu'un lorsqu'il ne me concernait pas ! Mais depuis quelques temps, je pratique certains exercices qui me permettent de mieux identifier tout ça et ouf, c'est un tout petit peu plus facile et ça m'évite de penser qu'il s'agit d'hostilité contre moi. Mais qu'il s'agit, par exemple, d'énervement pour cause d'arrêt de cigarettes ou problème au boulot, etc.
En ce qui concerne tes centres d'intérêt, certains me parlent, d'autres moins. What a Face Pour commencer, je suis végétarienne. J'supporte pas qu'un animal meurt pour me nourrir. Dans le meilleur des cas, ça amuse la galerie. Dans le pire, j'ai droit au sermon et à "mais tu peux bien faire une exception..." Pourquoi ? Il sera moins mort si je le mange qu'occasionnellement ? Alors j'explore d'autres aliments et m'intéressent aussi aux plantes sauvages comestibles... J'explore, mais ma petite famille est un peu réticente. Pas toujours évident d'avoir des centres d'intérêt partagés... Moi, les enfants, ça me passionne. Very Happy Je n'aime pas qu'on rejette toutes les fautes sur eux (ben voui,y a des adultes qui font ça). Et puis, depuis quelques temps, je suis intéressée par les insectes... Et oui ! Là encore, on ne comprend pas que je ne veuille pas tuer l'araignée qui traverser mon salon (z'êtes prévenus si un jour vous venez chez moi : les araignées ont leur quartiers d'été Very Happy )
Idem la mort imminente, ça m'intéresse beaucoup ! Je viens également d'explorer pas mal de bouquins pour me faire ma propre idée sur le caractère véridique de la Bible, sans a priori, juste pour savoir. Je ne vais pas entrer dans le débat ici, je me doute que ça prêterait matière à polémique. Peut-être un peu plus tard sur une autre partie du forum. Very Happy En tout cas, pas possible d'en parler avec n'importe qui.

Diana,
Le caractère potentiellement fusionnel d'une amitié avec un zèbre m'effraie aussi. En même temps, je me dis que mon mari et moi sommes assez fusionnels, très passionnés donc parfois les portes claquent. On crie, on se dispute, mais on est sur la même longeur d'ondes et on s'adore après 15 ans de mariage ! Et puis, des amitiés "molles", j'en ai eu aussi et ça m'ennuie ! La "ternitude" des sentiments, très peu pour moi...
Le truc, c'est que par contre, ça fait rudement mal lorsque ça éclate...

B&w,
Ben moi, le tofu, j'aime pas trop! What a Face
La crème au soja, oui, mais le tofu, bof... Ou alors avec des champignons, échalotes,fines herbes et crème fraiche! Very Happy

[size=7]Edit pour cause de points d'interrogation oubliés,indispensables pourtant![/size]
[size=9]Bon, il doit y avoir un schmilblicK... La taille ne s'affiche pas correctement, le code apparait et cela fait plusieurs fois que des émoticons choisies ne s'affichent pas convenablement... ça m'intrigue... Pourtant, il me semble respecter les écarts nécessaires et qu'aucune différence évidente ne justifie ceci...Je file regarder là où je sais avoir eu des problèmes[/size]


Dernière édition par eolia le Dim 1 Aoû 2010 - 8:58, édité 1 fois

eolia
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 208
Date d'inscription : 28/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitiés

Message par bluecat le Sam 31 Juil 2010 - 18:48

va voir dans ton profil, dans la rubrique "préférences", vérifie que "oui" est bien coché à côté de "toujours activer les smileys"

bluecat
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3953
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 37
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitiés

Message par eolia le Dim 1 Aoû 2010 - 8:19

Merci Bluecat ! Je file vérifier.
Cependant, lors de ma présentation par exemple, aucun smiley ne s'affichait, ce qui n'est plus le cas aujourd'hui... Je suppose qu'il s'agit d'un des temps de réaction nécessaire au net. Very Happy

[note de la modération : ou de la présence bienveillante d'un modérateur qui corrige les messages à chaque fois]

eolia
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 208
Date d'inscription : 28/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amitiés

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:53


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum