Ma conception de l'instruction

Page 1 sur 10 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ma conception de l'instruction

Message par Cyril THQI le Mer 10 Juil 2013 - 17:29

J'ai une fille de 2 ans et 4 mois, Hortense, et un fils à naître bientôt. Je souhaite me charger de leur instruction et leur éviter d'aller à l'école. J'ouvre ce sujet pour discuter des raisons de ce choix et décrire dans les grandes lignes l'instruction que je compte leur donner. Le modèle que j'ai à l'esprit n'est pas figé mais est remodelé régulièrement. J'observe toutefois que plus les années passent, moins je le modifie profondément.

NB : Lorsque je parle de savoirs ou de connaissances, j'entends également les savoir faire.

Objectifs fondamentaux
J'estime que l'instruction peut viser 3 objectifs fondamentaux :
L'intérêt de l'enfant
L'intérêt général
Un but transcendantal

Je laisse en suspens la question de mon positionnement concernant ces 3 éléments : premièrement je ne suis pas certain qu'il soit figé, et deuxièmement cela permet à plus de personnes de partager mes conceptions.

Les objectifs de l'école sont fixés par les personnes qui ont le pouvoir de le faire. En regardant un programme on observe un patchwork hétéroclite dont on devine facilement qu'il est le résultat de rapports de force entre groupes de pression. Les groupes ayant du pouvoir dans nos sociétés ne sont bien souvent pas philanthropiques. A l'aide de l'école, ils cherchent à favoriser une idéologie ou une catégorie de personnes.

Ainsi, aux 3 objectifs fondamentaux que j'estime philosophiquement défendables s'en ajoutent 2 autres à l'école :
- La promotion d'idéologies
- La défense d'intérêts de groupes étrangers ou minoritaires

Contenus
Le choix des contenus est dicté par leur utilité a priori. On peut constater a posteriori qu'un savoir était réellement utile parce qu'il a été utilisé. Ce qui est utile est utilisable, utilisé et plus facilement mémorisé que ce qui ne l'est pas. Ex de choses utiles : savoir faire une tarte au pomme, savoir soigner certains maux, organiser son emploi du temps, savoir négocier, obtenir un bac S à 16 ans avec mention très bien, savoir jardiner, trouver le meilleur partenaire sexuel possible, apporter sa contribution à la société, etc.
 
Parmi les savoirs utiles, les savoirs propédeutiques le sont à un méta-niveau. Lorsque c'est possible, j'essaie de les favoriser.

Je classe les connaissances en 5 grands domaines :
 
1. Développement des compétences cognitives
Raisonnement, mémoire, esprit critique, esprit de synthèse, intelligence, etc.
 
2. Philosophie
La philosophie telle que je la conçois a un rôle de fondement. Elle fonde notre conception du monde et nos actions en son sein.
 
3. Langage
Il permet de comprendre autrui, d'être compris de lui, de se comprendre soi-même, de mieux traiter l'information et de mieux la mémoriser.
 
4. Mathématiques
Elles sont le moule dans lequel s'inscrit le réel. Le langage mathématique à un rôle dans l'organisation des représentations. Les éléments de pensée ainsi organisés peuvent faire l'objet de déductions formelles.
 
5. Autres connaissances permettant d'agir
Ce sont les connaissances sur le monde ne faisant pas partie des catégories ci-dessus utiles pour agir de manière appropriée.
 
Pérennité des savoirs
La plupart des contenus doivent être acquis à très long terme. Idéalement, ils doivent être conservés en mémoire jusqu'à ce qu'ils deviennent inutiles ou jusqu'à ce que l'on change d'avis sur leur utilité. Il s'ensuit qu'un certain nombre devront être acquis quasiment à vie et que beaucoup devront l'être pendant plusieurs dizaines d'années. L'exception la plus notable est relative aux diplômes : beaucoup de savoirs utiles pour l'obtention d'un diplôme n'ont pas besoin d'être conservés en mémoire à long terme. Il ne peut y avoir une débauche de savoirs enseignés. Beaucoup de savoirs superflus doivent être mis de côté pour conserver suffisamment de temps pour installer de façon fiable en mémoire à long terme les connaissances importantes.
 
Cours individuels
Sauf nécessité pédagogique dans l'intérêt de l'élève (comme mener une négociation, travailler en équipe ou diriger un groupe), les cours sont individuels. Ainsi, l'enseignant est capable de s'adapter à l'élève à chaque instant. Il peut faire ce qui est important pour lui à un moment donné comme par exemple lui fournir un feed-back immédiat à tout instant.

Punitions et récompenses
J'utilise les termes Punition et récompense dans leur sens psychologique et non dans leur sens familier. Une punition est un inhibiteur de comportement, alors qu'une récompense est un renforçateur.
Punitions et récompenses sont omniprésentes (alors qu'elles sont quasi inexistantes dans le système de l'éducation nationale). Elles sont données immédiatement. Donnée trop tard, elle ont beaucoup moins d'efficacité et peuvent même être contre-productives. La punition consiste généralement à apprendre qu'une réponse est fausse. La récompense consiste à apprendre qu'elle est juste.
 
Environnement
L'environnement de l'élève est autant que possible choisi pour ses vertus pédagogiques. Les environnements délétères pour le bon développement des facultés intellectuelles et des savoirs sont de préférence éliminés. Exemples : pas de poste de télévision dans la maison, meubles adaptés à la taille du jeune enfant (plus généralement utilisation d'objets permettant de ne pas retarder les apprentissages du fait de leur taille inadaptée, de leur trop grande complexité ou d'un danger inhérent), présence d'une bibliothèque (la pièce, pas le meuble) avec beaucoup de livres à disposition sur des étagères, nombreux objets ludiques ayant un intérêt pédagogique (ex : le matériel dit « Montessori »),  etc.
 
Rythmes
L'enseignement est dispensé tous les jours de l'année, sauf besoin personnel particulier. Si on souhaite s'en tenir au programme de l'éducation nationale (ce qui n'est pas mon but), jusqu'à 11 ans, un cours particulier tous les jours permettrait de ramener le temps de travail à environ 1h à 1h30 par jour avec un élève de niveau moyen. Les journées sont plus légères. Il n'y a pas d'à-coups déstabilisants. L'enseignement fait partie de l'hygiène de vie quotidienne.
 
La durée d'un cours n'est pas fixée précisément à l'avance. Tout dépend ici de son déroulement. En particulier, l'attention, la motivation, la réussite et la matière du cours sont des éléments déterminants.
 
Pas de recopiage ou de prise de notes inutiles
Dans la vie d'un élève/étudiant, des milliers d'heures sont gaspillées à recopier des cours sous la dictée d'un enseignant ou à en prendre des notes. Cette pratique bien peu utile est quasiment éliminée. La prise de notes est juste enseignée à titre anecdotique. Cela économise énormément de temps. Celui-ci peut être utilisé à des tâches bien plus utiles.
 
Connaissances en réseaux
Autant que possible, les informations transmises sont choisies pour pouvoir s'organiser en réseaux. Les connaissances détachées les unes des autres sont évitées. La motivation et la mémorisation en sont améliorées.

Socialisation
L'école pose plusieurs problème pour une bonne socialisation des enfants :
- Elle concentre les enfants dans un espace restreint.
- Les enfants sont face à des catégories de personnes trop peu nombreuses. En gros, le corps enseignants et des enfants de leur âge.
- Ils ne reçoivent pas d'enseignement de psychologie et de sociologie leur permettant de bien comprendre les relations interpersonnelles.
Je prendrai le contre-pied de ces 3 points.

Autonomie
Elle est recherchée et encouragée.

Travaux de synthèse complexes
Le plus tôt possible l'enfant s'attelle réaliser les choses suivantes :
 
- Conférences ;
- Recherches scientifiques ;
- Démonstrations de théorèmes mathématiques ;
- Œuvres artistiques ;
- Système philosophique propre.

Dans les premières années, il est demandé une « proto-activité ». Je ne demande pas une vraie conférence ou une authentique recherche scientifique, mais quelque chose qui y ressemble sous certains aspects. Je mets également en place dès que possible des outils qui se révéleront nécessaires pour mener à bien ces différentes tâches.

Ces domaines ont l'intérêt de mettre à contribution une pléthore de compétences. J'estime qu'un individu capable de fournir un travail de qualité dans ces 5 branches est très bien équipé pour affronter la vie.


Dernière édition par Cyril THQI le Dim 21 Juil 2013 - 5:53, édité 1 fois

Cyril THQI
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1493
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 46
Localisation : Foix

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma conception de l'instruction

Message par Dauphin le Mer 10 Juil 2013 - 19:12

Juste une question: comment projettes-tu de faire expérimenter la socialisation?
L'apport théorique ne suffisant pas -selon moi- pour intégrer la notion de l'Autre, dans toutes ses différences et ses facettes, et la confrontation à la réalité sociétale demandant une adaptation de l'interlocuteur en instantané...
Mais tu n'es peut-être pas d'accord?...

Amour
Dauphin
Amour

Dauphin
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1303
Date d'inscription : 16/11/2012
Age : 41
Localisation : Montélimar

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma conception de l'instruction

Message par Cyril THQI le Mer 10 Juil 2013 - 19:27

Au contraire, je suis tout à fait d'accord. La confrontation à la réalité sociétale est effectivement fondamentale. J'ai d'ailleurs parlé de cette lacune de l'école :
Cyril a écrit:- Les enfants sont face à des catégories de personnes trop peu nombreuses. En gros, le corps enseignants et des enfants de leur âge.
Pour expérimenter la socialisation il faut s'engager dans des activités diverses amenant à rencontrer des personnes diverses également.

A la monoculture et l'élevage en batterie, je préfère la polyculture et le développement en liberté.

Cyril THQI
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1493
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 46
Localisation : Foix

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma conception de l'instruction

Message par Harpo le Mer 10 Juil 2013 - 19:28

Même question que Dauphin Wink

J'ai eu cette discussion il y a peu justement, avec une amie qui souhaitait ne pas mettre sa fille à l'école. L'idée est séduisante, mais idéalement ne devrait elle pas se faire avec d'autres enfants ? Vas-tu essayer de rajouter d'autres enfants aux tiens ?

Par contre, et pour rester au chapitre "socialisation", j'applaudis à deux mains aux trois contre-pieds que tu décris, et notamment à l'enseignement de la psycho et de la socio.

Autre question, as-tu, toi ou ta compagne, le temps pour t'occuper à cette éducation ? Comment allez-vous vous organiser ?

Sinon, ton programme me plait.

Harpo
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5769
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 54
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma conception de l'instruction

Message par Dauphin le Mer 10 Juil 2013 - 19:36

Cyril THQI a écrit:Au contraire, je suis tout à fait d'accord. La confrontation à la réalité sociétale est effectivement fondamentale. J'ai d'ailleurs parlé de cette lacune de l'école :
Cyril a écrit:- Les enfants sont face à des catégories de personnes trop peu nombreuses. En gros, le corps enseignants et des enfants de leur âge.
Pour expérimenter la socialisation il faut s'engager dans des activités diverses amenant à rencontrer des personnes diverses également.

A la monoculture et l'élevage en batterie, je préfère la polyculture et le développement en liberté.

Je n'ai peut-être pas été assez claire tout à l'heure Téléportation ...!

Tu envisages donc d'inscrire tes enfants dans des associations, afin qu'ils côtoient entre autres aussi des enfants?



Amour
Dauphin
Amour

Dauphin
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1303
Date d'inscription : 16/11/2012
Age : 41
Localisation : Montélimar

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma conception de l'instruction

Message par Cyril THQI le Mer 10 Juil 2013 - 19:37

harpo a écrit:J'ai eu cette discussion il y a peu justement, avec une amie qui souhaitait ne pas mettre sa fille à l'école. L'idée est séduisante, mais idéalement ne devrait elle pas se faire avec d'autres enfants ? Vas-tu essayer de rajouter d'autres enfants aux tiens ?

Oui. Mais je compte diversifier les rencontres. Il me semble insuffisant de ne rencontrer que des enfants de son âge. Il faut également rencontrer des enfants plus jeunes et des enfants plus âgés. Il faut rencontrer de jeunes adultes, des vieux, ... Et il faut aussi que l'enfant puisse observer les interactions entre ces différentes catégories de personnes.

Cyril THQI
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1493
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 46
Localisation : Foix

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma conception de l'instruction

Message par Cyril THQI le Mer 10 Juil 2013 - 19:41

Dauphin a écrit:Tu envisages donc d'inscrire tes enfants dans des associations, afin qu'ils côtoient entre autres aussi des enfants?

Notamment. Tout autre moyen de faire des rencontres est bon également. Par exemple, en ce moment, ma fille et moi allons régulièrement à la ludothèque à la bibliothèque et au square où elle a de nombreuses interactions avec des enfants.

Cyril THQI
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1493
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 46
Localisation : Foix

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma conception de l'instruction

Message par Dauphin le Mer 10 Juil 2013 - 19:42

Là c'est + clair aussi Wink ! Et plus "attrayant" Wink : c'était le seul point qui me titillait Wink

Bien sympa ton "programme" si tu as les moyens de l'appliquer...ce dont je ne doute pas d'ailleurs!
Je pense que tu sais aussi qu'en ne scolarisant pas tes enfants dans le "système", tu auras à justifier de leur scolarité auprès de l'éduc-nat...


Amour
Dauphin
Amour

Dauphin
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1303
Date d'inscription : 16/11/2012
Age : 41
Localisation : Montélimar

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma conception de l'instruction

Message par Gasta le Mer 10 Juil 2013 - 20:14

Comme Dauphin et Harpo, c'est la socialisation qui me pose question et c'est, je pense, là qu'il faut être très vigilant. Rencontrer d'autres personnes.... oui mais davantage qu'une rencontre, vivre avec, avoir de véritables activités en commun, apprendre, comprendre, communiquer avec d'autres et pour moi éviter que l'enfant vive exclusivement dans le milieu familial mais tu y feras attention sans doute.
Pour moi l'instruction d'un enfant doit se faire avec des personnes différentes, une instruction en famille pourquoi pas mais surtout en évitant comme tu le dis un milieu fermé. Sans entrer dans les détails je suis d'accord avec ce que tu énonces sur l'instruction telle que tu l'entends, sur les objectifs et les contenus, restera la mise en application et ce ne sera pas le plus simple.
J'ai eu la chance d'avoir mes enfants 2 ans dans ma classe, tout n'était sans doute pas parfait mais cette solution me convenait, faire en partie l'instruction de mes enfants tout en restant dans le cadre de l'Education Nationale.

Gasta
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3383
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 63
Localisation : à l'ouest

http://www.zebrascrossing.net/t4928-dabrowski-je-vais-bien-ne-t-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma conception de l'instruction

Message par Ainaelin le Mer 10 Juil 2013 - 20:42

Et la diversité des points de vue, des explications, comment comptes-tu amener cela, si tant est que tu l'aies prévu ?

(au cas où je précise que c'est une question sincère, sans jugement, je n'arrive pas à trouver une tournure de phrase adéquate)

Ainaelin
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4245
Date d'inscription : 07/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma conception de l'instruction

Message par Cyril THQI le Mer 10 Juil 2013 - 21:51

Je suis toujours étonné de toutes les interrogations des gens autour de la socialisation lorsqu'on leur parle d'instruction en famille. Car tout de même ! La quasi totalité des personnes que nous côtoyons sont allées à l'école. Et quelle pauvreté dans les relations sociales ! Le résultat est sous nos yeux. L'école n'est pas parvenu à faire mieux.

Ce que tout le monde ne sait peut-être pas par contre, c'est que des études ont été faites pour comparer la qualité des relations sociales des enfants instruits en famille avec ceux instruits à l'école et en ont conclu à une intégration sociale de meilleure qualité des premiers. Ce qui est en accord avec la façon dont je vois les choses. Je n'ai pas du tout les mêmes intuitions que la plupart des gens sur les rapports entre école et socialisation.

Je connais des parents qui instruisent leurs enfants eux-mêmes pour cette seule raison : permettre un meilleur développement social de leurs enfants.

Aujourd'hui, j'observe que ma fille aime beaucoup aller vers les autres enfants, qu'ils soient de son âge, plus jeunes ou plus âgés, alors que les enfants de son âge vont très peu vers elle. Lorsqu'elle va vers eux beaucoup sont froids ou effrayés.

Cyril THQI
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1493
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 46
Localisation : Foix

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma conception de l'instruction

Message par Cyril THQI le Mer 10 Juil 2013 - 21:53

Ainaelin, je prévois d'utiliser beaucoup les livres pour enseigner. Dans les livres, mes enfants pourront trouver la diversité dont tu parles.

Cyril THQI
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1493
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 46
Localisation : Foix

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma conception de l'instruction

Message par Harpo le Mer 10 Juil 2013 - 22:01

Tu as raison de t'étonner, surtout quand on lit ici les expériences et témoignages des Z sur leur rapport avec l'école. Cela pourrait sembler paradoxal. Mais après tout, c'est avant tout un réflexe : nous n'avons connu que ça.

On a du mal à imaginer autre chose que la vie à l'école. Et pourtant, quand je réfléchis 5 minutes, s'il y a bien une institution à qui j'en veux, et il m'étonnerait que je sois le seul, c'est bien l'Education Nationale !

Harpo
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5769
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 54
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma conception de l'instruction

Message par Gasta le Mer 10 Juil 2013 - 22:16

Quand l'instruction est faite dans un esprit d'ouverture par les parents ok et non pas un étouffement de l'enfant ... ce que j'ai vu aussi. Le développement des relations sociales ce n'est pas seulement le rôle de l'école (rôle qu'elle ne remplit pas vraiment) c'est aussi et surtout celui des parents.

Gasta
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3383
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 63
Localisation : à l'ouest

http://www.zebrascrossing.net/t4928-dabrowski-je-vais-bien-ne-t-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma conception de l'instruction

Message par Cyril THQI le Mer 10 Juil 2013 - 22:24

Harpo, je suis content que tu abondes dans mon sens. J'ai omis de répondre à une de tes questions :

harpo a écrit:Autre question, as-tu, toi ou ta compagne, le temps pour t'occuper à cette éducation ? Comment allez-vous vous organiser ?

Plusieurs choses pour répondre :

1. Nous avons fait le choix de consacrer beaucoup de temps à nos enfants et d'accepter pour cela d'avoir des revenus modestes.

2. Je donne des cours particuliers de piano. Cela m'assure un tarif horaire élevé et un nombre d'heures de travail bien inférieur à 35h/semaine et 47 semaines/an.

3. Les cours étant dispensés quasiment tous les jours de l'année (dimanches et vacance scolaires compris), le temps consacré pas jour est modéré.

4. Pas de téléviseur dans la maison. Cela fait gagner plusieurs heures/jour par rapport à l'individu moyen.

5. Je vise l'autonomie. Je m'attends à ce qu'avec les années, mes enfants aient de moins en moins besoin de moi. Pour atteindre cela, je compte notamment mettre l'accent sur 2 choses :

- La lecture et plus généralement la compréhension du langage.
- Des méthodes de travail

Cyril THQI
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1493
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 46
Localisation : Foix

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma conception de l'instruction

Message par mrs doubtfull le Mer 10 Juil 2013 - 22:37

Bonsoir,
Cyril, tu ne parles pas du tout d'activités physiques,sportives ou d'expression dans ton programme.
Qu'en penses- tu?

mrs doubtfull
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 673
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 49
Localisation : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma conception de l'instruction

Message par siamois93 le Mer 10 Juil 2013 - 22:49

J'aime bien les mots et les divergences qu'ils offrent. Ainsi en informatique une instruction est une commande, un ordre en quelque sorte, que le microprocesseur comprend parce qu'il a été cablé comme ça.
Enseigner ou instruire, ne transformez pas vos élèves en ordinateurs pleins de savoirs, n'oubliez pas ces émotions qui nous mettent littéralement en mouvement, n'oubliez pas ce mystère qui fait pousser l'herbe.

Le monde est plus complexe que ce que l'on en connait.

Séparer mathématiques et langage est une abération. Si les cours de langues étrangères incluaient plus de mathématiques beaucoup d'élèves seraient bien plus motivés.


siamois93
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3069
Date d'inscription : 02/04/2012
Age : 49

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma conception de l'instruction

Message par Ainaelin le Mer 10 Juil 2013 - 23:12

siamois93 a écrit:Séparer mathématiques et langage est une abération. Si les cours de langues étrangères incluaient plus de mathématiques beaucoup d'élèves seraient bien plus motivés.
Et beaucoup d'autres le seraient moins...

Ainaelin
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4245
Date d'inscription : 07/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma conception de l'instruction

Message par Trèfle le Jeu 11 Juil 2013 - 8:42

As-tu envisagé la possibilité de scolariser tes enfants dans l'avenir?
Penses-tu qu'il soit nécessaire d'obtenir une certification externe à un moment ou un autre?
Existe-il des études européennes sur l'intégration professionnelle des personnes ayant suivi une scolarité à domicile?

Trèfle
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 236
Date d'inscription : 30/08/2012
Age : 48
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma conception de l'instruction

Message par Harpo le Jeu 11 Juil 2013 - 9:57

siamois93 a écrit:
Séparer mathématiques et langage est une abération. Si les cours de langues étrangères incluaient plus de mathématiques beaucoup d'élèves seraient bien plus motivés.

Alors, un grand oui à la première phrase, et un grand  scratch   à la seconde. J'ai bien peur que dans un contexte scolaire cela contribue encore plus à la démotivation de beaucoup ! Mes meilleurs souvenirs motivants en langue étrangère, c'est étudier des chansons des Beatles Wink

Harpo
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5769
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 54
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma conception de l'instruction

Message par Cyril THQI le Jeu 11 Juil 2013 - 10:50

mrs doubtfull a écrit:Bonsoir,
Cyril, tu ne parles pas du tout d'activités physiques,sportives ou d'expression dans ton programme.
Qu'en penses- tu?

Ce que j'ai écrit est nécessairement résumé à l'extrême. Dans le point 5. de ce que j'ai appelé les contenus, il y a l'hygiène de vie. Et parmi les chapitres de l'hygiène de vie, il y a l'activité physique. Je considère en particulier qu'il est important de développer les capacités cardio-respiratoires, la force, la souplesse, le contrôle moteur et la relaxation. Ce développement doit être modéré. Poussé à l'extrême comme dans le sport de compétition, il expose à des problèmes de santé et devient contre-productif pour l'hygiène de vie.

siamois93 a écrit:Séparer mathématiques et langage est une abération.

Je ne saisis pas. Pourrais-tu développer ta pensée ? A moins qu'Harpo ne me l'explique puisqu'il est d'accord.

Trèfle a écrit:As-tu envisagé la possibilité de scolariser tes enfants dans l'avenir?

Oui. Dans les premières années, cela peut se produire si je ne parviens pas à obtenir ce que je souhaite dans et que je pense que l'école pourrait m'épauler. Il me semble aussi utile d'être scolarisé en terminale afin de bien sentir ce qui est attendu lors du baccalauréat.

Trèfle a écrit:Penses-tu qu'il soit nécessaire d'obtenir une certification externe à un moment ou un autre?

Quel genre de certification ? Si tu penses à une certification de mon aptitude, non. Si tu penses à une certification des acquis de mes enfants, les diplômes en accorderont une partie. Pour le reste (tout ce qui n'est pas testé par les épreuves scolaires), je n'y ai pas vraiment réfléchi, mais j'imagine que cela pourra se faire au cas par cas.

Trèfle a écrit:Existe-il des études européennes sur l'intégration professionnelle des personnes ayant suivi une scolarité à domicile?

Je n'en connais pas. Mais je n'en vois pas l'utilité car les enfants n'allant pas à l'école forment une population très hétéroclite. Les parents n'appliquent pas un modèle unique. Certains copient l'école, utilisant ou non les cours du CNED, d'autres appliquent des pédagogies Montessori, Steiner ou Freinet, d'autres encore pensent que leurs enfants peuvent apprendre sur le tas sans qu'il soit besoin de formaliser leur instruction, et d'autres comme moi qui ne se reconnaissent dans aucun modèle connu et inventent quelque chose de nouveau. L'intégration professionnelle doit sans doute être différente dans chacun de ces groupes.

Cyril THQI
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1493
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 46
Localisation : Foix

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma conception de l'instruction

Message par the buru le Jeu 11 Juil 2013 - 14:46

Je suis toujours étonné de toutes les interrogations des gens autour de la socialisation lorsqu'on leur parle d'instruction en famille. Car tout de même ! La quasi totalité des personnes que nous côtoyons sont allées à l'école. Et quelle pauvreté dans les relations sociales ! Le résultat est sous nos yeux. L'école n'est pas parvenu à faire mieux.
Laughing Laughing Laughing  + 1000

Sinon je te soutiens totalement et, si j'avais 5 ans, j'aurais été heureux d'avoir un père comme toi Amoureux 

the buru
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 869
Date d'inscription : 05/04/2013
Localisation : 92

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma conception de l'instruction

Message par Cyril THQI le Jeu 11 Juil 2013 - 15:48

the buru a écrit:Sinon je te soutiens totalement et, si j'avais 5 ans, j'aurais été heureux d'avoir un père comme toi

Je te remercie. Reste à savoir si mes enfants seront de ton avis.

Cyril THQI
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1493
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 46
Localisation : Foix

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma conception de l'instruction

Message par Dauphin le Jeu 11 Juil 2013 - 15:50

Cyril THQI a écrit:
the buru a écrit:Sinon je te soutiens totalement et, si j'avais 5 ans, j'aurais été heureux d'avoir un père comme toi

Je te remercie. Reste à savoir si mes enfants seront de ton avis.

Pas à toutes les périodes de leur vie, of course! Wink

Amour
Dauphin
Amour

Dauphin
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1303
Date d'inscription : 16/11/2012
Age : 41
Localisation : Montélimar

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma conception de l'instruction

Message par mrs doubtfull le Jeu 11 Juil 2013 - 17:18

Oui, tout cela fait envie...
Personnellement, je ne suis pas certaine que je pourrais, souhaiterais même le faire avec mes enfants...
Je pense en être capable ( je suis instit Rolling Eyes ), mais j'aime que mes enfants et moi ne vivions pas tout ensembles. Leur père et moi sommes leurs éducateurs privilégiés, mais pour l'instruction proprement dite, on laisse ça à l'éducation nationale, au moins tant que le dialogue reste ouvert, particulièrement en ce qui concerne leurs spécificités de (T)HQI.
D'autre part, il y a des enfants pour lesquels travailler avec leurs parents s'avère très difficile, notamment à partir de la pré adolescence. Je ne pense pas que ce soit chose aisée d'enseigner dans des situations conflictuelles, avec une distance forcément moindre au niveau affectif qu'avec un prof lambda du collège voisin.

Bien sûr, on peut tout à fait trouver d'autres espaces que l'école pour cultiver son jardin personnel...

mrs doubtfull
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 673
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 49
Localisation : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma conception de l'instruction

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:28


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 10 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum