Me voici...

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Me voici...

Message par Aristarque le Mar 9 Juil 2013 - 11:44

... imbécile, ignorant, homme nouveau devant les choses inconnues...

Vous apprécierez (... ou pas...) ...

Cela fait quelques jours que je me suis inscrit sur ce forum, lieu d'échanges vif et vif lieu d'échanges (à première vue).

Pourquoi? Sans doute parce que, depuis une dizaine de jours, la question de la "douance"/du "potentiel" (haut, ou pas...)/de(s) intelligence(s)/etc. me hante, m'anime, me questionne, me turlupine, me met moi-même en question, m'ébranle, m'incite à interroger, à fouiner, à lire, à écrire... Sans doute parce qu'aussi, alors que j'ai 36 ans, j'ai consulté une psychothérapeute, qui a émis l'hypothèse, clairement et sans faux-semblants, que de très (trop) nombreux problèmes personnels/relationnels/familiaux/professionnels, que je rencontre, pourraient bien trouver leur origine dans un rapport complexe qui se nouerait en moi entre intelligence/émotions/histoire personnelle... (vous connaissez un peu la chanson, non?). Bref, suite à un diagnostic (qualitatif!), au cours duquel l'hypothèse d'une "douance" a été émise (hypothèse qui, je dois l'avouer - mais est-ce une justification pour tenter de me "couvrir" ou de ne pas trop "m'impliquer"? - m'a fortement déstabilisé), j'ai commencé à creuser et à fouiner. Comme de nombreux contributeurs de ce forum, j'ai lu avec passion et une immense émotion le livre de JSF (Trop intelligent pour être heureux...). JAMAIS je n'eus cru qu'un livre de "psycho" puisse avoir un tel impact émotionnel sur la personne que je suis (être ou suivre, les deux ont du sens ici). Moi qui met toute cette littérature en question, qui n'ait jamais eu de goût réel pour les jugements "psychologiques" (je parle ici de ceux que l'on pose dans la vie quotidienne: je ne me suis jamais jamais jamais senti à l'aise avec les descriptions - hasardeuses et tellement stéréotypées - posées par mes proches ou "amis"/"copains"/"relations"/collègues dans la mesure où tout cela me semble toujours infiniment simplificateur et éloigné de la complexité effective de l'être humain...), j'ai ressenti une telle consonance avec les descriptions qualitatives de JSF, et une telle émotion (je parle ici de larmes et d'un état d'esprit quasi "planant") que je ne peux me contenter de cela. J'ai commencé à éplucher d'autres livres (de Kermadec notamment) et sources d'information (sur le net/revues scientifiques/témoignages/conférences), et j'ai tenté de commencer à confronter mon expérience avec divers tableaux cliniques.

Je n'ai jamais été "détecté" zèbre/HP/surdoué (rien d'objectif donc pour déterminer si oui ou non je le suis). On m'a toujours pris pour un être "intelligent"/"malin"/excellent à l'école (parce que "bon élève", 1er de classe, sans discontinuité, jusqu'à la dernière année de promotion à l'unif...). Mais aussi, forcément, pour l'intello de service, celui qui pense trop, qui est trop sage (dans ses raisonnements) lors de l'adolescence, que les autres ne comprennent pas vraiment (et qui ne comprend pas vraiment une certaine "bassesse" [j'écris cela sans "juger" ou sans mettre au ban mes compagnons de classe et mes proches, mais il est difficile de trouver un autre vocable pour désigner cette manière de raisonner et d'envisager les problèmes que je trouve "plate" et sans relief]). J'ai toujours considéré que je ne savais rien ou pas grand chose, je n'ai pas de talent particulier qui se soit développé au point d'ébahir l'assemblée (hormis, notamment, mais à contre-cœur, une aisance oratoire, mais qui me bouffe une énergie intérieure considérable et me donne le vertige quand j'y songe... car tout se mélange dans ma tête, j'ai toujours peur d'oublier de dire tout, de ne pas cerner tout, de trahir ma pensée "par défaut" de parole), pas de réussite extravagante (hormis les "points" récoltés lors de mon parcours scolaire, et mon aptitude à trouver un boulot, coup de chance sans doute), toujours en recherche d'une expérience qui m'apaise et me donne une assurance plus forte en la vie, de telles difficultés à "faire confiance", tellement de crainte de la trahison, toujours cette impression de mentir par mes résultats et qu'un jour on se rendra compte que ce n'est que du "cul" ("imposteur"), tellement peur de réussir (si j'ai peur, c'est parce que je ne suis pas capable me suis-je toujours dit...). Tellement "vivotant" entre mille et une activités dont aucune ne me comble totalement ("tu commences des trucs et tu ne les finis jamais" disait mon père sans arrêt), tellement en recherche de ce qui donne sens et du sens des choses, intéressé par "tout", que j'en suis devenu un être "insatisfait", sans vraiment trouver ma place, alors que je vois autour de moi des gens qui "stagnaient" ou qui avaient de réelles difficultés scolaires réussir et réaliser leurs projets (et "se" réaliser dans les leurs...).

Un tableau bien incomplet, certes, qui vous donnera une photographie (parmi des "milliards" d'autres possibles) de ce que je suis, de "qui" je suis (et je sais le risque immense que je prends, car combien est déterminée la vision que l'on a des autres par la "première rencontre", il est tellement tortueux et difficile de se défaire des "premières impressions").

J'ignore encore si j'aurai énormément de temps à passer sur ce forum, toujours est-il que la lecture d'un nombre important de discussions m'a déjà permis de constater qu'il est très riche et que parmi les contributeurs, il y a de réelles perles, et "enfin" des personnes qui prennent un vrai plaisir à creuser les questions posées, sans craindre d'être taxée de "coupeurs de cheveux en 4 (dans le sens de la longueur)" (ainsi que j'étais désigné par une de mes institutrices d'école primaire... à mon plus grand désarroi).

Dernière précision: j'habite dans ce qu'il reste encore de la Belgique ;-)

Voilà, à vous de voir si j'ai ici une place ou un rôle... la bouteille est lancée à la mer...

Aristarque
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 42
Date d'inscription : 05/07/2013
Age : 39
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici...

Message par Aristarque le Mar 9 Juil 2013 - 14:01

Je voulais ajouter que j'ai toujours aimé par dessus tout les jeux de logique, les casse-tête (sans être capable de tout résoudre!), que j'ai appris le jeu d'échecs par moi-même (sans être une foudre de guerre non plus!), que les questions existentielles me fascinent, que la question du langage (qu'est-ce que parler? comment sommes-nous "sûrs" d'être entendus par les autres de la manière dont nous parlons? comment suis-je "sûr" que ce que je dis, tu le comprends comme je le dis et que ta réponse, si je la comprends bel et bien, n'est finalement pas une "idée" que je me fais de ce que tu penses, croyant que tu me comprends, mais étant à côté de ce que tu dis vraiment? --> vers 12 ans ce qui n'est pas précoce en fait). Intéressé par les sciences au sens large, par l'histoire, par l'archéologie, par l'égyptologie en particulier (une vallée de larmes m'a envahi lorsque, à 29 ans, j'ai découvert le site d'Abou Simbel, dont je rêvais depuis ma plus tendre enfance...).

Aristarque
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 42
Date d'inscription : 05/07/2013
Age : 39
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici...

Message par Kalimsha le Mar 9 Juil 2013 - 15:17

Soit le bienvenu parmi nous.
Ta place est là, elle t'attendait. Viens t'asseoir ici lorsque tu en as envie.
Picore, partage, vit.

Kalimsha
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1516
Date d'inscription : 03/06/2013
Age : 39
Localisation : Entre deux zoos

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici...

Message par p2m le Mar 9 Juil 2013 - 17:21

Un Belche! Jouette!

Binfieunue!

thibe a écrit:j'ai appris le jeu d'échecs par moi-même
Tu veux dire que tu as déduit les règles à partir de la forme des pièces? Waouw, trop fort.
Spoiler:
uniquement par solidarité tétrapilectomiste longitudinale

p2m
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2428
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 43
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici...

Message par Aristarque le Mer 10 Juil 2013 - 8:23

p2m a écrit:
thibe a écrit:j'ai appris le jeu d'échecs par moi-même
Tu veux dire que tu as déduit les règles à partir de la forme des pièces? Waouw, trop fort.

Plutôt à partir des formes des pièces, non? pig 

Merci pour votre accueil albino 

Je sens que je risque de passer du bon temps ici, mais là, le devoir (pffff... "surmoi" démesuré... quoique... si je viens ici malgré tout, c'est que..., enfin, bon, pas besoin de vous expliquer...Razz ) m'appelle...

Aristarque
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 42
Date d'inscription : 05/07/2013
Age : 39
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici...

Message par p2m le Mer 10 Juil 2013 - 8:31

ah si tu as appris sur un jeu à pièces protéiformes, tu m'en vois d'autant plus admiratif. pig 

p2m
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2428
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 43
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici...

Message par Aristarque le Mer 10 Juil 2013 - 8:35

En fait, j'ai immédiatement été attiré par les pièces féériques Cool

Aristarque
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 42
Date d'inscription : 05/07/2013
Age : 39
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici...

Message par p2m le Mer 10 Juil 2013 - 9:43

J'avais lu "adopté", dans un premier temps. Je ne suis pas sur d'être content de ma relecture. Very Happy 

p2m
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2428
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 43
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici...

Message par Aristarque le Ven 12 Juil 2013 - 12:10

Depuis ce matin, tout allait bien, mais depuis 5 minutes, déprime totale... je ne suis qu'un crétin de brillant bosseur Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad 

Mode immense déprime ON...


Alors que "tout" consonne lorsque je m'analyse à l'aune de ce qu'on m'a dit, de ce que j'ai lu et cru comprendre... j'attends le prochain RDV chez ma psy(chothérapeute). Qui me rassurera peut-être, mais qui n'aura pas raison de mes doutes. Je me ferais bien tester, juste pour vérifier que je ne suis pas rayé (mais pourquoi aller claquer 150 à 250€ pour confirmer ma crétinerie et rentrer dans le rang des anonymes Question ). Je touche à tout, je m'intéresse à tout (et presque n'importe quoi, à trop de trucs en fait, ce qui m'empêche d'approfondir dans les moindres détails un seul bazar), je déprime, j'ai des caractéristiques qui correspondent à la face obscure de la "force", mais c'est impossible tout bonnement que j'en sois, j'ai raté ma vie, merde. Taf, femme, baraque, famille, enfants, ... alors que j'aurais pu vivre seul et avoir le temps de m'intéresser à ce qui m'attire intellectuellement parlant... je perds trop de temps, je m'emmerde au taf car j'ai l'esprit sans cesse à réfléchir à plein de trucs, à faire un tangram pour le fun, à lire des articles scientifiques, à lire des règles de jeux de société, à écouter de la musique, à m'informer, à m'intéresser à la structure de mon entreprise, mais à mon taf en lui-même, alors que j'ai la chance d'avoir LE taf qui correspond à mon "diplôme" (obtenu "haut la main"), non, je m'en désintéresse (l'herbe et toujours plus verte dans le pré voisin...). Connerie de connerie, pffff... et il faudra encore "faire le beau" ce WE... je ne sais pas ce que je veux, je rêve du moment auquel j'ai choisi mes études et où je voulais "tout faire", des gens qui me prenaient pour un gars intelligent qui n'aurait pas de problème dans la vie (mais purée merde, pourquoi ces anciens compagnons de classe ont-ils trouvé leur voie alors que, si en apparence j'ai trouvé la mienne, je me remets sans cesse à penser que je n'ai pas fait le bon choix d'études ou que d'autres études m'auraient ouvert de meilleures portes? merde)

Désolé, besoin de me lâcher quelque peu... pas même besoin de conseils, juste d'être "entendu", mais alors pourquoi écrire cela? pfff. j'en sais rien...

Aristarque
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 42
Date d'inscription : 05/07/2013
Age : 39
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici...

Message par Invité le Ven 12 Juil 2013 - 16:36

Aristarque a écrit: mais alors pourquoi écrire cela? pfff. j'en sais rien...
Peut-être pour être lu, accueilli. "Compris", même à travers le filtre forcément déformant d'un vécu autre que le tien.
Je t'ai lu. Tu m'as touché.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici...

Message par p2m le Ven 12 Juil 2013 - 16:52

Aristarque, au-delà de conseils, est-ce que des questions, pour essayer de t'aider à te mettre au clair, t'intéressent?

p2m
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2428
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 43
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici...

Message par Aristarque le Ven 12 Juil 2013 - 17:18

Merci pour vos réactions... qui me touchent... certes oui des questions m'intéressent comme pistes pour y voir plus clair en moi-même (je me donne le droit de les considérer pertinentes ou non et je ne promets absolument pas d'y répondre ici toutefois...).

Aristarque
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 42
Date d'inscription : 05/07/2013
Age : 39
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici...

Message par p2m le Ven 12 Juil 2013 - 17:29

j'ai raté ma vie, merde. Taf, femme, baraque, famille, enfants, ... alors que j'aurais pu vivre seul et avoir le temps de m'intéresser à ce qui m'attire intellectuellement parlant...
En quoi est-ce tu crois que d'avoir le temps de t'intéresser à ce qui t'attires intellectuellement parlant t'aurait donné un sentiment de réalisation plus grand que d'avoir réalisé ce que tu as réalisé? Comment peux-tu en être sûr?
Tu as eu l'impression que le package "Taf, femme, baraque, enfants", tu ne l'as pas choisi librement?
Ton échelle de valeur a été modifiée entretemps? De quelle manière? N'est-ce pas simplement une question de contexte? Que ce qui est réalisé n'a maintenant plus d'intérêt, que tu as l'impression de le subir, parce que ce qui t'intéresse c'est de réaliser, de créer?
N'y aurait-il pas à ta disposition une manière de concilier la maintenance de ce qui est réalisé et ce à quoi tu as envie de t'intéresser, en mêlant les deux d'une certaine manière?
je me donne le droit de les considérer pertinentes ou non et je ne promets absolument pas d'y répondre ici toutefois...
cela va sans dire

p2m
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2428
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 43
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici...

Message par dreadglance le Ven 12 Juil 2013 - 21:10

Bienvenue.
On pourra dire que l'on aura raté notre vie qu'au moment où on la perdra ; il doit rester un peu de temps...
Pas mal (le mot est faible) de domaines m'intéressent, aussi ai-je dû faire des choix : accepter la solitude, reprendre les études pour avoir un boulot qui me laisse plein de temps libre et les moyens pour mes petites fabrications. La question est que n'ayant qu'une vie, il faut trancher, choisir ses priorités, sinon on avance pas ; toucher à tout c'est bien, encore faut-il qu'il en ressorte quelque chose dont on puisse être satisfait, fier. Pour ma part, je ne peux pas concevoir la vie sans création, c'est vital pour moi, je ne pourrai pas avoir une vie du style : boulot, week-end famille/amis, boulot... Il me faut du temps libre, ma bulle d'oxygène, de créativité. Pas facile à vivre pour l'entourage ; bien souvent, de grands inventeurs, savants, étaient des solitaires entièrement dévoués à leurs passions. Pas tous, certes. Je peux donner du temps aux autres si ceux-ci veulent bien accepter de me laisser respirer ; pour l'instant cela n'a pas fonctionné, avec en plus la reprise des études... En parlant de temps, je vais vous laisser à vos choix car je dois terminer le circuit d'alimentation d'une horloge à tubes. A bientôt.

dreadglance
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 101
Date d'inscription : 02/07/2013
Age : 42
Localisation : La ville aux cent clochers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici...

Message par Aristarque le Lun 15 Juil 2013 - 7:28

Merci p2m et dreadglance.

Quelques bribes de nouvelles...

J'ai appris ce WE que mon neveu et filleul semble bien porter des zébrures, "découvertes"/"attestées" la semaine dernière, au cours de différents entretiens psy... Cela me trouble sur le plan émotionnel (positivement et négativement).

Aristarque
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 42
Date d'inscription : 05/07/2013
Age : 39
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici...

Message par Aristarque le Lun 15 Juil 2013 - 9:21

p2m a écrit:
j'ai raté ma vie, merde. Taf, femme, baraque, famille, enfants, ... alors que j'aurais pu vivre seul et avoir le temps de m'intéresser à ce qui m'attire intellectuellement parlant...
En quoi est-ce tu crois que d'avoir le temps de t'intéresser à ce qui t'attires intellectuellement parlant t'aurait donné un sentiment de réalisation plus grand que d'avoir réalisé ce que tu as réalisé? Comment peux-tu en être sûr?
Tu as eu l'impression que le package "Taf, femme, baraque, enfants", tu ne l'as pas choisi librement?
je me donne le droit de les considérer pertinentes ou non et je ne promets absolument pas d'y répondre ici toutefois...
cela va sans dire


Ai-je choisi librement le "package" dont tu parles? Choisissons-nous parfois librement ce que nous sommes? Dans ce cas précis, il y a tellement de facteurs qui interviennent, le côté hormonal, le côté "enfin, une fille (intelligente de surcroît) qui m'aime (et pas seulement pour lui filer les réponses du devoir de latin ou pour l'autoriser à mettre son nom sur mon dernier rapport de labo de chimie)", l'envie de ne pas être seul sans en démordre quant à mon caractère solitaire, craignant de se retrouver en groupe (maintenant, cela va "mieux", mais il fallait me voir durant les 25 premières années de ma vie...), le côté "sentimental"/"en recherche d'affection", de sensations, etc. La liberté de franchir une barrière sociale (je suis d'un milieu modeste, mon épouse est d'origine bourgeoise et noble), de m'adapter à un autre "monde", la curiosité de voir comment les choses y fonctionnent, la chance de m'y faire accepter (dans une famille où 97% des personnes (environ 150 descendants en 3ème génération à ce jour) que j'y connais ont fait des études universitaires, chose qui me turlupine...), ... je pourrais prendre 3h pour tout lister (ce n'est pas mon intention).

Aristarque
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 42
Date d'inscription : 05/07/2013
Age : 39
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici...

Message par ⚡ Foxy Charlie ⚡ le Lun 15 Juil 2013 - 11:51

Un coucou par ici puisqu'il semblerait qu'on soit voisins - enfin de ce que j'en ai déduit...

⚡ Foxy Charlie ⚡
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1143
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 34
Localisation : Sur son terril

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici...

Message par Aristarque le Lun 22 Juil 2013 - 10:35

Une caractéristique que je n'ai pas et qui me fait songer que je ne suis certainement pas zèbre: non, je n'ai pas appris à lire seul à 3 ans (pas de souci toutefois vers 5-6 ans, mais mes parents étaient instituteurs tous les deux, cela aide quand on leur pose des questions - ils n'ont toutefois jamais essayé de nous apprendre des choses avant l'âge scolaire "ad hoc"). Certes, l'apprentissage de la lecture ne fut pas un souci (cela s'est déroulé assez vite) mais je n'ai guère été précoce selon mon souvenir (par contre, oui, j'ai immédiatement ressenti une "différence" (dont je ne pouvais pas parler à l'époque)) c'est que ma lecture a voix haute a très très vite été "fluide" alors que j'entendais mes compagnons de classe "hésiter", ou déchiffrer chaque syllabe sans comprendre ce qu'ils lisaient, là où je comprenais le sens. Mais ça ne fait pas de moi un "ancien enfant précoce". Curieux, interrogateur, "pensant sans cesse", cela, oui...Ouais, allez, à 7 ans (mais c'est vieux ça!) je lisais le Bescherelle, fasciné que j'étais par la conjugaison. Mais là encore, rien d'exceptionnel.

Bon, ... si j'arrêtais de m'examiner et de tout examiner en permanence (malgré moi bien souvent), peut-être que je serais un peu plus heureux... (je constate que des gens autour de moi qui se contentent de plaisirs simples et qui ne se posent pas souvent de questions donnent l'impression d'être plus "stables" dans leurs vies respectives, plus "heureux", parviennent à mieux apprécier les plaisirs simples)

Aristarque
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 42
Date d'inscription : 05/07/2013
Age : 39
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici...

Message par Ainaelin le Lun 22 Juil 2013 - 10:56

Rassure-toi (ou pas), je n'ai pas été précoce pour marcher, parler ou lire non plus, et j'ai été zébrotesté quand même. Je n'avais aucune difficulté pour lire dans ma tête, mais lire à haute voix a toujours été difficile pour moi. Ecrire, n'en parlons pas, j'ai une écriture illisible et très irrégulière, aujourd'hui encore (39 ans), et je déteste écrire. L'informatique m'a sauvé la vie à ce niveau. A une époque où on rendait encore tous les devoirs par écrit, je me suis procuré une imprimante (matricielle, boucan horrible et 7 minutes pour imprimer une page) et j'imprimais mes devoirs à la maison.

Hum, bref, ne pas être précoce en lecture n'est pas un signe de "non-zébritude". Sois cool ! 

Ainaelin
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4245
Date d'inscription : 07/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici...

Message par Aristarque le Lun 22 Juil 2013 - 11:08

Merci, Ainaelin, en fait, j'ai lu quasi partout que cette précocité de lecture se retrouvait chez la plupart des zèbres testés... Cela n'a en fait humainement que peu d'importance sans doute... J'ai un peu peur de passer pour un cas "zapart", histoire de ne pas encombrer ceux dont la zébritude est validée.

Je souris en lisant ton message car combien de fois n'ai-je imprimé devoirs et travaux avec une imprimante matricielle (connectée à mon super 1er ordi, un Schneider CPC 464...)

Aristarque
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 42
Date d'inscription : 05/07/2013
Age : 39
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici...

Message par Ainaelin le Lun 22 Juil 2013 - 12:43

CPC 464 = Amstrad, je connais également les Commodore 64 (C64), mais Schneider ? scratch 'Connais pas. Pour moi, c'est une entreprise pharmaceutique... Razz

Après une petite recherche, il semble qu'Amstrad ait passé un contrat avec Schneider pour lancer l'Amstrad en Allemagne et en Suisse. Grâce à toi, j'ai appris un truc. Merci pour l'info ! Very Happy


Ainaelin
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4245
Date d'inscription : 07/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici...

Message par Invité le Lun 22 Juil 2013 - 23:28

\"Aristarque a écrit:
Pourquoi? Sans doute parce que, depuis une dizaine de jours, la question de la "douance"/du "potentiel" (haut, ou pas...)/de(s) intelligence(s)/etc. me hante. Je n'ai jamais été "détecté" zèbre/HP/surdoué (rien d'objectif donc pour déterminer si oui ou non je le suis)...
Bin, moi non plus et ça ne m'empêche pas de dormir ni de venir sur ce forum  (il n'y a pas d'examen d'entrée Laughing )
un jour on se rendra compte que ce n'est que du "cul" ("imposteur")
avoir du "cul", je croyais que c'était avoir une chance telle que c'est pas possible sans l'avoir "très ouvert" Embarassed 
Dernière précision: j'habite dans ce qu'il reste encore de la Belgique ;-)
Moi, c'est dans le pêtit royaume d'à côté, là où les moules-frites sont reines et où un petit roi vient de succéder à un grand king Viens dire bonjour si tu passes par le noir pays albino


Dernière édition par licorne à zébrures le Mer 24 Juil 2013 - 17:59, édité 1 fois (Raison : Cafouillage)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici...

Message par discrete le Mar 23 Juil 2013 - 0:14

petite contribution belge (mais config opposée à Licorne, puisque belge vivant en France): moi non plus rien de spécial à déclarer au niveau de la précocité de lecture... Et pourtant zebrotestée positive par une psy. Comme quoi tu vois.

aristarque a écrit:J'ai toujours considéré que je ne savais rien ou pas grand chose, je n'ai pas de talent particulier qui se soit développé au point d'ébahir l'assemblée (hormis, notamment, mais à contre-cœur, une aisance oratoire, mais qui me bouffe une énergie intérieure considérable et me donne le vertige quand j'y songe... car tout se mélange dans ma tête, j'ai toujours peur d'oublier de dire tout, de ne pas cerner tout, de trahir ma pensée "par défaut" de parole), pas de réussite extravagante (hormis les "points" récoltés lors de mon parcours scolaire, et mon aptitude à trouver un boulot, coup de chance sans doute), toujours en recherche d'une expérience qui m'apaise et me donne une assurance plus forte en la vie, de telles difficultés à "faire confiance", tellement de crainte de la trahison
tout pareil. Et pourant souvent quand je lis d'autres témoignages, je m'interroge, car j'ai l'impression que la majorité des zèbres ont bien un domaine d'excellence vraiment pointu... Ca non plus ca n'a pas turlupiné la psy que j'ai rencontrée pour le test.

Visiblement il y a vraiment bcp de façons différentes d'être zèbre. Autre ex: dans les bouquins ils présentent souvent la femme zèbre comme une femme déterminée, dans le contrôle etc (je la vois un peu comme F.Parisot), alors que je suis tout le contraire, une soumise pas possible (pas de commentaire svp Licorne et p2m), bordélique comme pas deux, super hésitante,...
Bref, ma psy me confirmait qu'il ne fallait pas s'attacher à ce genre de description, ne pas faire de généralités. Le vécu a une influence sur tout ca...

Commodore 64? Je me souviens encore les lignes de code que je dictais à mon grand frère (tirées d'une revue) pour obtenir à la fin un pauvre petit labyrinthe dans lequel se promène un viking :POn savait s'amuser en ce temps là...

discrete
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 151
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 41
Localisation : 32 41 50 ...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici...

Message par Aristarque le Mer 24 Juil 2013 - 8:44

Merci Licorne (si tu as des questions sur l'utilisation des balises, n'hésite pas ;-) ), Ainaelin et discrete. Vos messages me touchent...

Dernières nouvelles: j'ai entamé une "thérapie", selon une approche neuro-cognitivo-comportementale (cf. Jacques Fradin). Je n'ai pas encore lu de fils de discussions à propos de l'ANC sur zebrascrossing. J'ai cependant l'intuition qu'elle peut aider certains zèbres à analyser leur fonctionnement. Il s'agit en gros d'établir un modèle de notre fonctionnement cognitif, en se fondant sur les acquis des neurosciences/études sur la phylogenèse du cerveau, afin d'agir sur nos comportements.

Je suis à la base réticent à toute "thérapie" qui prétendrait nous donner les clefs de notre "esprit". C'est prétentieux et en-dessous des capacités inouïes de l'être humain. Mais ici, je suis un peu rassuré - mais je vous donnerai des nouvelles car je ne m’interdis pas d'arrêter ou d'envoyer tout en l'air si la thérapeute me dupe - car il semble s'agir d'une méthode fondée sur des observations objectives et validées par des dispositifs expérimentaux qui correspondent au modèle de rationalité dominant en Europe de l'Ouest... (je me dis que je suis un peu stupide de justifier même brièvement les choses de cette manière, mais cela me permet de me dire que si j'étais Chinois ou Japonais ou Togolais, ma rationalité fonctionnerait "autrement").

Certains d'entre vous connaissent-ils l'ANC? A vrai dire, je suis quand même perplexe car il existe peu de littérature à son propos...

Aristarque
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 42
Date d'inscription : 05/07/2013
Age : 39
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici...

Message par Aristarque le Mer 24 Juil 2013 - 10:12


Voici deux vidéos dans lesquelles Fradin présente cette approche...





Aristarque
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 42
Date d'inscription : 05/07/2013
Age : 39
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici...

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 6:48


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum