Entropie cérébrale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Entropie cérébrale

Message par Speedy le Mer 26 Juin 2013 - 18:32

Bonjour à tous,

Après avoir parcouru longuement ce forum, hésité beaucoup, je me décide enfin à m'inscrire (surtout pour pouvoir lire les sujets tabous :p). Et comme je suis polie, mon premier message sera ma présentation.

Je suis une fille de 24 ans. Zèbre ou pas, je n'en sais rien, jamais fait de test mais j'ai l'intention d'en faire un quand j'aurais le temps. J'ai atterri ici pour essayer le trouver des réponses à mes questions, sur qui je suis, comment je fonctionne, pourquoi je suis comme ça, comment pourrais-je changer les parties qui ne me plaisent pas.

Après une période de crises d'angoisses qui a durée 3 ans, j'en sors petit à petit. Je n'arrive cependant toujours pas à comprendre d'où ça vient, pourquoi, alors que tout va bien, d'un coup des pensées parasites arrivent et m'entraînent dans leur spirale infernale, me laissant ensuite vidée et prostrée. Je n'ai jamais été battue étant petite, pas subi de traumatisme  physique ou moral d'aucune sorte, juste une période de 2 mois où j'ai habité dans un quartier vraiment pas net du tout et où j'ai eu très peur, mais où il ne m'est rien arrivé personnellement. Alors pourquoi ? J'ai eu une enfance heureuse, une scolarité épanouie avec la chance de pouvoir sauter une classe. Juste quelques petits co** qui me charriaient parce que j'étais « la fille de la prof » et parce que c'étaient des petits co**, mais rien de méchant.

J'aimerais être une grande chercheuse reconnue mondialement dans mon domaine (l'intelligence artificielle), une chanteuse, une grande cavalière, une prof de rock (la danse), d'informatique, apprendre la guitare, l'harmonica, tout savoir de l'espace, de la physique, de la chimie, comprendre enfin complètement cette limite si tenue entre physique et numérique dans un ordinateur... Je joue du piano, je lis pas mal de bouquins mais pas à outrance, en revanche je suis une boulimique de l'information. J'aime savoir ce qui se passe dans le monde, dans l'actualité, dans le domaine politique. Je ne sais pas trop qualifier mon sens de l'humour, mais j'aime les blagues de geek (on ne se refait pas :p), mon humoriste préféré est Arnaud Tsamère et j'adore tout ce qui est jeux de mots (surtout à caractère pourri).

Je me sens prétentieuse d'oser penser que je puisse avoir une « intelligence supérieure » et pourtant je me rends compte que ça me plairait bien. Quand je lis certains messages je me dis que je ne fais pas partie du groupe. Mais quand j'en lis d'autres je pense avec honte que ça ne peut être que ça. Mais je ne me sens pas paradoxale, on ne m'a jamais dit que j'étais particulièrement intelligente (sauf ma maman) ni bizarre. Je parle facilement aux gens mais mes vrais amis se comptent sur le doigt d'une main et je ne m'entends vraiment bien qu'avec  les gens plus âgés que moi, exception faite de ma meilleure amie et de mon chéri. Il paraît que j'ai passé un test de QI lors de mon saut de classe et que j'ai été diagnostiquée « surdouée ». Mes parents ont choisi de ne pas me le dire pour que je ne me marginalise pas moi-même et que je ne prenne pas « la grosse tête ». Seulement moi, je ne m'en souviens pas et je n'ai jamais vu de papiers concernant ce diagnostic. Du coup, j'ai du mal à y croire.

Je n'ai pas d'histoire à raconter, je suis une fille horriblement banale et ça me bouffe. Cependant,  je suis heureuse (du coup, comment pourrais-je être « trop intelligente » ?).  C'est juste un bazar grandissant dans ma tête, comme dans cette présentation...
J'espère trouver ici des réponses. Je ne sais pas encore si je participerais beaucoup ou pas du tout aux conversations, mais dans tout les cas je lis beaucoup ce que vous dites.

Pardon si je me suis trop étalée sur moi et surtout mes problèmes... Et merci d'avance pour tout ce que vous pourrez m'apporter.


Dernière édition par Speedy le Ven 28 Juin 2013 - 14:06, édité 3 fois

Speedy
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 100
Date d'inscription : 26/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entropie cérébrale

Message par FadeToBlack le Mer 26 Juin 2013 - 23:57

Bonjour et bienvenue à toi Speedy ! Very Happy

Speedy a écrit:Quand je lis certains messages je me dis que je ne fais pas partie du groupe. Mais quand j'en lis d'autres je pense avec honte que ça ne peut être que ça.
C'est normal, nous sommes tous différents avec des caractéristiques qui nous sont propres (et heureusement d'ailleurs^^)

Speedy a écrit:Cependant, je suis heureuse (du coup, comment pourrais-je être « trop intelligente » ?)
Parce que quand on est heureux, on n'éprouve pas forcement le besoin de se confier.
TIPEH est écrit par une psy et ses témoignages sont ceux de personnes qui vont consulter et qui parlent de leurs problèmes...

Sinon, pour les jeux de mots il y en a ici

Voilà, j'espère que ce forum t’apportera des réponses et qu'il te permettra d'être encore plus heureuse (moins ça serait ballot Very Happy).

FadeToBlack
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 719
Date d'inscription : 08/06/2013
Age : 33
Localisation : Always somewhere...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entropie cérébrale

Message par Speedy le Ven 28 Juin 2013 - 8:50

Merci FadeToBlack.

Je me rends compte aujourd'hui que je me suis carrément étalée sur ma présentation... Ce n'était pas un bon jour.
Merci pour le lien vers les jeux de mots, je m'en vais voir ceci rapidement ! Smile

Speedy
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 100
Date d'inscription : 26/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entropie cérébrale

Message par Lulu Greenette le Ven 28 Juin 2013 - 12:04

En même temps c'est un peu le principe de la présentation, sinon ça donnerait: femme de 24 ans non testé, pas hyper intéressant. Allez viens faire un bisou à tata Bisous.

Lulu Greenette
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 45
Date d'inscription : 18/06/2012
Age : 32
Localisation : près de Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entropie cérébrale

Message par Speedy le Mar 6 Aoû 2013 - 10:56

Ne sachant pas où poster ça, je le mets dans mon post de présentation : 
Ça y est ! Je viens d'envoyer des mails pour trouver des noms de psychologues proposant des tests de QI dans l'optique de prendre rdv. Ce n'est que le premier pas, mais c'était le plus dur ! Et maintenant, ben..... Je stresse à mooooooort !
J'ai eu honte en écrivant mes mails.... à dire que j'avais 24 ans et que je voulais passer un test de QI. Ça m'a paru tellement... prétentieux. Je me suis demandée ce que je fichais là en fait.
Mais maintenant je suis terrorisée... Et si je n'y arrivais pas, et si je n'étais pas zèbre ? Comment je réagirais ? Comment ça se passerais après ? Ça signifierais que j'ai été tellement prétentieuse de vouloir y croire...
Bref, j'ai peur...

Speedy
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 100
Date d'inscription : 26/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entropie cérébrale

Message par ♡Maïa le Mar 6 Aoû 2013 - 12:16

Bonjour Speedy. On ne se connaît pas mais ton message me touche, me rappelle la trouille que j'avais moi aussi l'année dernière avant d'aller passer mon test. Tu as déjà trouvé le courage d'envoyer des mails malgré ce sentiment de honte qui semble si présent pour toi, bravo ! Il paraît que le syndrome de l'imposteur fait partie des "symptômes" du Z...
Bref, courage ! Long hug 

♡Maïa
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entropie cérébrale

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:25


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum