anipassion.com

la communication non-violente

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: la communication non-violente

Message par Licorne le Dim 10 Juil 2011 - 9:12

Bonjour,

Je ne sais pas si ce fil est toujours d'actualité mais je le trouve très intéressant et je le remonte.
Aujourd'hui, j'ai reçu un mail chrétien qui préconise ceci, en terme de communication. Cela rejoint la CNV :

1. Je ne compromettrai pas mon intégrité (la sagesse est pure). Je serai honnête avec vous. Je tiendrai mes promesses et mes engagements envers vous.

2. Je veillerai à maintenir l'harmonie. Je n'attiserai pas le feu ! (La sagesse, c'est l'amour, la paix).

3. Je ne minimiserai pas vos sentiments (la sagesse est courtoise). Il se peut que je ne partage pas vos motivations, mais je ne mépriserai, ni ne ridiculiserai ce que vous ressentez.

4. Je ne critiquerai pas vos suggestions (la sagesse permet la discussion). Je peux avoir un avis contraire sans vous ridiculiser.

5. Je n'amplifierai pas vos erreurs (la sagesse est pleine de grâce). Je les effacerai discrètement au lieu de les diffuser devant tout le monde.

6. Je ne cacherai pas mes motivations (la sagesse est entière et sincère). Je serai vrai avec vous. Je ne vous duperai pas et je ne vous manipulerai pas.

Licorne
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 30
Date d'inscription : 10/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: la communication non-violente

Message par Philippe le Sam 31 Déc 2011 - 20:12

Un peu de lecture sur le sujet :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Communication_non-violente_%28Rosenberg%29
http://www.decennie.org/spip/IMG/pdf_communicationFP09.pdf

La liste des mots à utiliser (ou éviter car porteurs de jugements) pour exprimer sentiments et besoins :
http://cnvmaroc.unblog.fr/files/2008/02/listedessentimentsbesoins.pdf

(Je m'arrête là pour filer rejoindre des ami-e-s. N'hésitez pas à compléter.)

Philippe
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1937
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 39
Localisation : Au pays du soleil et du vent... (Roussillon)

http://www.zebrascrossing.net/t329-grrroooaaaooo

Revenir en haut Aller en bas

Re: la communication non-violente

Message par Wise le Dim 4 Mar 2012 - 23:05

Un type génial, expert en Communication :

http://www.sortirdelimpasse.com/au-travail/

http://www.sortirdelimpasse.com/vie-prive/

___________

mon explication sur le sujet de la communication :

Il y a dans le cerveau humain, 2 choses tres différentes qu'il faut savoir séparer :

le rationnel, l'inteligence, le raisonnement / et l'irrationnel, l'émotion, le ressenti.

Pour être lucide, prendre des décisions inteligentes, et être efficace... il faut être serein (émotions calmes).

Les émotions sont irationelles, c'est une "folie" naturelle présente en chaqu'un de nous.

<< L'homme est un animal qui s'est à moitié dompté.>>
Charlie Chapplin

<< Le seul combat bénéfique à mener, est un combat contre soi-même.>>

Nous sommes nous-mêmes notre seul véritable ennemi.


Les 3 cerveaux, l'évolution :

L'homme a 3 cerveaux,
ces 3 cerveaux sont apparus les uns apres les autres, du plus primitif au plus élaboré, dans le sens de l'évolution.

Il y a d'abord eu le cerveau "Reptilien",
il s'occupe des batements du coeur, de la respiration, de la soif, la faim, la digestion, du transit intestinal, de la régulation de la température corporelle, de la secrétion d'hormones, et autres fonctions vitales...

Ensuite (chez les mammifères) est apparu le cerveau "Limbique" ou "Mammalien",
il contient les émotions, et la mémoire à long terme.
il a 2 lobes (droit et gauche), un lobe concerne les émotions positives (joie...), et l'autre concerne les émotions négatives (principalement la peur).

Les concepts et les souvenirs sont enregistrés dans le cerveau Limbique, avec une charge émotionelle. soit positive soit négative.
les souvenirs les plus forts et les plus durables sont ceux qui sont associés à des émotions de forte intensité.

Ce cerveau ne raisonne pas, il ne fait pas de calculs rationels.
les émotions nous poussent à avoir certains types de comportements.
le plus souvent ces comportements s'avèrent inutiles, et ont peu de conséquences.
dans la nature il sauve parfois la vie (le danger principal étant les prédateurs).

La Peur (l'émotion principale), nous donne principalement 3 types de comportements :
la Fuite / la Paralysie / ou l'Agressivité.
pour un animal dans la nature, ces comportements s'avèrent la plupart du temps inutiles, sont rarement néfastes, et parfois s'avèrent bénéfiques, c'est pourquoi la nature les a sélectionnés.

En dernier, est apparu le "Cortex",
le cerveau de l'inteligence, du raisonnement, du rationel, de la logique, du calcul...
c'est celui qui nous permet de prendre les meilleurtes décisions.
chez l'hummain, il est devenu le Néo-Cortex. on l'appelle ainsi car il a évolué et considérablement grossi, c'est lui qui a pris autant de volume (par rapport aux autres mammifères).
(on le reconnait à ses circonvolutions. il a lui aussi 2 lobes).
c'est à celui là qu'il faut faire confiance.


Sophrologie :

Nous devons veiller à appaiser nos émotions négatives.

Le cerveau est lié au corps, les 2 fonctionnent ensemble.
le stress est la partie physique de la peur, et la peur est la partie psychologique du stress.
quand on a peur on est stressé, quand on est stressé on a peur.

Ainsi en utilisant les techniques de relaxation (sophrologie) visant à se détendre, on fait disparaitre le stress et la peur.


Nous essayons de bien nous entendre entre humains, en faisant attention à ce que nous disons. nous faisons attention au sens de ce que nous disons.
c'est la partie verbale de la communication.
seulement... la partie verbale représente 10%, alors que la partie non-verbale représente 90%.
ainsi ce n'est pas tellement sur le sens de ce que nous disons que nous devons nous concentrer, mais sur la façon dont nous nous exprimons.

Le sens, est analysé par le Néo-Cortex (zone du language...).
le cerveau Limbique ne comprend absolument pas le sens.
si il prend la priorité, peu importe ce que dira l'interloccuteur, le dialogue sera rompu, et souvent on en arrive à 2 monologues (ou "dialogue de sourds").

Quand vous parlez à quelqu'un, vous vous adressez surtout (en priorité) à son cerveau Limbique.
la façon dont vous vous exprimez, le ton de la voix, le volume de la voix, la rapidité de votre discours, votre posture physique, vos gestes...
vont déclencher des émotions chez l'autre. ou pas si vous vous débrouillez bien.
dans l'idéal il faut réussir à communiquer sans déclencher d'émotions chez l'autre.
pour ça il faut parler doucement, lentement, faiblement, et ne faire aucun geste brusque.

Si vous déclenchez des émotions négatives à votre interloccuteur, vous générez une engueulade.
ainsi, votre interloccuteur va prendre une voix forte et agressive, ce qui aura la même conséquence sur votre cerveau Limbique à vous.
à ce moment là vous perdez le contrôle de vous-mêmes, et vous ne vous en rendez même pas compte. vous êtes persuadés tous les 2 de bien faire.

Wise
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2149
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 30
Localisation : au soleil .G (30)

http://deltarc.blog4ever.com/photos/2016-univers

Revenir en haut Aller en bas

Re: la communication non-violente

Message par Invité le Dim 4 Mar 2012 - 23:34

Merci pour ces petites informations.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Thomas Asambourg

Message par Furby le Lun 1 Oct 2012 - 21:31

Bonjour, je me permet de vous conseiller un livre qui m'a beaucoup apporté : "Cessez d'être gentil, soyez vrai" de Thomas d'Ansambourg.
Il fait des conférences (pour ceux qui n'aiment pas vraiment lire) qui résument bien la chose Smile !

Furby
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 1
Date d'inscription : 01/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: la communication non-violente

Message par Michel le Ven 12 Oct 2012 - 16:14

une interview de Thomas D'Ansembourg par Michèle Cédric dans l'émission dites moi sur la rtbf j'espère qu'elle est lisible en France.
Wink

Michel
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 93
Date d'inscription : 12/05/2012
Age : 47
Localisation : région de Liège (enfin... presque...;o)

Revenir en haut Aller en bas

Re: la communication non-violente

Message par astridale le Mar 20 Nov 2012 - 16:04

Une fois à Lyon, en traversant un pont, et alors que j'étais enceinte et que ça se voyait, un type commence à me tourner autour tout sourire.
Mais choquée, je lui ai demandé ce qu'il voulait, mais d'un ton qui l'a tellement surpris qu'il est allé vomir dans une poubelle ! Et ça m'est arrivé plusieurs fois, pas de faire vomir des mecs mais de les éloigner illico. Mais pour ça, faut réagit tout de suite dans l'instant et dans l'instinct, avec le sentiment qu'il y va de ta survie. Peu importe ce qu'on dit à ce moment là, c'est plus un mouvement dans l'énergie comme dans les arts martiaux : un sentiment intérieur de sûreté de soi.
La fois où je n'y suis pas arrivée, c'est lorsque j'attendais mon chéri et qu'un jeune m'a souri : j'ai cru que je le connaissais, je commence à lui rendre son sourire et plus il s'approche, plus je me dis que je ne le connais pas. Et là, comme j'avais l'esprit ouvert à l'amour, j'ai pas pu être assez catégorique, et me suis fait emmerdée et coincée : là, la seule parade : arracher les lunette du con et les jeter dans la rue : lui obligé d'aller les chercher.
Oui, c'est l'émotion qui empêche de réagir : quand on est dans une émotion féminine, sensible, ouverte, c'est plus difficile d'être dans la défense de son territoire. Parce que la féminité, c'est la réceptivité, l'ouverture. Et le plaisir de recevoir une parole d'homme, alors quand elle est dévalorisante, c'est difficile d'avoir le réflexe kung-fu. Mais c'est à ça femmes, qu'on doit s'exercer. Trouver des parades, quand elles sont pas amoureuses qu'elles soient guerrières.
Oui faudrait organiser un atelier : pas de Cnv, mais de réactions instinctives adaptées à la situation : parce qu'un mec qui réagit comme ça, c'est primaire : faut se mettre à son niveau pour qu'il comprenne. Un bon doigt d'honneur, à condition de pas avoir peur de se faire casser la gueule. En fait, savoir sentir dans l'instant ce que nous demande l'instinct.

astridale
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 86
Date d'inscription : 12/11/2012
Age : 63

Revenir en haut Aller en bas

Re: la communication non-violente

Message par Wise le Mar 20 Nov 2012 - 16:34

.


Dernière édition par Wise le Ven 18 Avr 2014 - 18:49, édité 1 fois

Wise
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2149
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 30
Localisation : au soleil .G (30)

http://deltarc.blog4ever.com/photos/2016-univers

Revenir en haut Aller en bas

Re: la communication non-violente

Message par astridale le Mar 20 Nov 2012 - 17:21

hou là là ! Là je crois que nous voilà parti pour une discussion pas piquée des hannetons : positif !!! Rien que ce mot fini par me hérisser.
Car étant donné que nous vivons dans le monde manifesté de la dualité, il est impossible de rester dans le positif sans passer par son opposé, le négatif : et qu'est-ce qu'on met sous ces vocables ?
Etre positif c'est bien = morale, parce que du coup, être négatif, c'est pas bien, c'est pas beau.
Mais quoi : rester au soleil quand on est sur la plage, ça fait du bien un moment, mais ensuite, on apprécie l'ombre : comme après le jour, la nuit où se reposer.
Ca veut dire quoi "être soi-même" : pour le trouver faut d'abord tout essayer, et essayer aussi de gueuler, réclamer, rouspéter, rien que pour voir si ça nous va.
Personnellement j'ai déjà constaté que si j'essaye seulement de m'exprimer simplement gentiment et calmement, en tenant compte de l'autre, et bien souvent je ne suis même pas entendue, alors que quand ça me jaillit des tripes, c'est étonnant comme l'autre comprend soudain ce que j'ai voulu dire. Et il ne trouve pas que j'ai exagéré. Parce que ça touche quelque chose en lui.
Le kung-fu je l'ai arrêté. Et je fais de la danse.
Mais non-violent implique que la violence existe, puisqu'elle est écrite dans le mot, puisque l'inconscient ignore la négation.
C'est drôle que vous qui vous occupez de langage, vous ne l'ayez pas remarqué : si je vous dis de ne pas penser à un éléphant, que voyez-vous dans votre tête ?
En plus j'ai connu une femme qui animait des stages de CNV, en l'écoutant parler, j'ai compris qu'elle faisait ça parce qu'elle détestait les conflits, se protégeait des relations humaines. Elle le disait elle-même : son désir était de trouver une maison isolée à la campagne pour avoir la paix, mais la vie en avait décidé autrement, qui ne lui faisait pas trouver cette maison.
En plus, je m'étais assise à la table de son groupe au petit déjeuner en me disant que j'allais peut-être apprendre quelque chose, et bien, elle m'a ostensiblement ignorée, alors que j'étais assise en face d'elle : j'ai trouvé ça particulièrement violent, bien plus que si elle m'avait expliqué qu'elle ne voulait petit déjeuner qu'avec ses stagiaires (c'était un lieu de stage où chacun pouvait s'asseoir avec qui bon lui semblait avant que les stages ne commencent).
Et puis quoi, les orages, c'est violent, et c'est naturel.



astridale
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 86
Date d'inscription : 12/11/2012
Age : 63

Revenir en haut Aller en bas

unifié ou séparé

Message par astridale le Jeu 22 Nov 2012 - 23:24

Wise Spirit : je suis quand même surprise de ce que tu dis être médiateur CNV : parce que d'un côté tu travailles à exprimer ton ressenti, donc à exprimer ce que tu ressens, c'est à dire parler de tes émotions, et d'un autre, tu dis qu'il faut séparer le raisonnement, l'intelligence et l'émotion, l'irrationnel : l'émotion et l'irrationnel étant ce qui nous fait du mal : alors à quoi bon essayer d'exprimer son ressenti, si c'est pour s'en couper, pour le jeter loin de soi ?
Le raisonnement et l'intelligence étant des capacités d'orientation masculines et l'émotion et l'irrationnel d'orientation plus féminines, cela voudrait dire que tu penses qu'il faut se couper de son féminin, que les femmes sont mauvaises alors, et aussi que l'amour est à proscrire puisqu'il suscite des sentiments et émotions : alors on n'a plus qu'à être comme des robots, non ?
Je préfère l'intégration à la séparation : selon Jung, il existe 4 fonctions : la pensée, l'intuition, le sentiment et la sensation : et tout cela est à vivre de façon harmonieuse. A intégrer en soi. Pour cela, il existe un travail qui n'est malheureusement pas encore bien connu, mais tellement efficace. C'est le travail avec les rêves qui nous aident à intégrer toutes nos contradictions pour nous amener à l'unité. C'est un chemin initiatique passionnant.
Les rêves aussi nous poussent à nous exprimer, à défendre notre point de vue, mais en étant connectés à nos tripes, et pas seulement au raisonnement mental. Quand il n'y a que raisonnement mental sans affect alors il n'y a plus de poésie, plus d'intuition, et la vie devient triste, non ?
Oui, je pense que la CNV est un bel outil qui peut aider à prendre conscience de ce qu'on ressent, mais il ne s'agit pas pour cela de rejeter ce que l'on est.


astridale
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 86
Date d'inscription : 12/11/2012
Age : 63

Revenir en haut Aller en bas

Re: la communication non-violente

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:47


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum