18 kilos de problèmes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

18 kilos de problèmes

Message par Banco le Mer 19 Juin 2013 - 23:32

Salut à tous,

Je préviens juste que je n'ai aucune idée du fonctionnement du forum, je m'excuse d'avance parce que je n'ai pas lu le règlement, les sujets qu'on est censé lire quand on s'inscrit, alors si quelqu'un de gentil veut m'expliquer rapidement comment ça marche, ce serait sympa !

Ensuite, pourquoi tout réécrire, puisque je me suis déjà présenté sur gappesm.net, donc je vous cite mes deux messages qui me décrivent, ainsi que mes (mon?) problèmes :

Bonjour à tous,

Pour commencer, veuillez excuser l'originalité de mon pseudo, j'en ai cherché un mais c'est celui là que j'ai choisi, je le trouve un peu nul mais bon on fera avec.

Après avoir lu quelques messages de présentation, j'ai peur de faire trop long, mais si je ne fais pas aussi long que ce que je pense, j'aurais l'impression de n'avoir pas lâché ce que je "devais" lâcher, j'essaierai néanmoins d'être le plus bref possible.

J'ai 18 ans, ça peut paraître jeune, c'est jeune, et c'est d'ailleurs une chance d'être si jeune pour se rendre compte de choses aussi déterminantes. J'ai un grand frère de 20 ans et un petit de 13 ans.

Quand j'étais bébé, je n'entendais pas (ou presque pas), lorsqu'on m'a mis des yoyos, j'ai entendu, ça a été sûrement un sacré choc, mais j'entendais le monde extérieur. Petit, j'étais à l'écart. A la crèche, on me voyait comme un enfant dans son monde, on avait peut-être peur de moi. J'ai très vite été protégé et "éduqué" par mon grand frère, chose absolument clée dans ma vie.

En effet, il m'a surprotégé, quand on avait 5 et 7 ans, je faisais ses exercices de maths, j'adore le calcul mental, aujourd'hui encore. J'ai failli sauter le CP, et j'ai failli, premier "échec" certain dans ma vie, en tout cas je l'ai assurément perçu comme cela. Mes parents m'ont aidé à travailler jusqu'en 4e je dirais, où j'avais de bonnes notes (voire très bonnes), pendant qu'à partir de la 6e (jusqu'en 2nde), je me suis révolté contre mon grand frère, je ne voulais plus le toucher.

Dès la 6e, j'ai pris plus ou moins conscience de la vie, je n'avais pas d'amis, ou très peu, et j'ai fuis vers l'ordinateur, qui lui ne me jugeait pas, il était mon ami. Je suis addicte à l'écran d'ordinateur (et aux jeux ...) depuis la 4e je dirais.

Toutefois, en arrivant au lycée, je me suis fait quelques amis, mais j'en avais très peu. Je ne suis pas passé loin d'un redoublement en Seconde, mais j'ai fini par faire une première scientifique, catastrophique d'ailleurs. Cela dit, j'avais un objectif, c'était de faire une classe prépa maths, et j'ai commencé à travailler en terminale S, deux trimestres où je me suis impressionné, j'étais un autre, mais ça n'a duré que deux trimestres.

Aujourd'hui, je suis en première année de prépa (maths sup), et j'ai pris conscience il y a 2 semaines que j'étais différent. Même si on me l'avait répété plusieurs fois quand j'étais petit ("atypique" selon mon neurologue en terminale), je ne le croyais pas.

En fait, j'ai complètement foiré mon année. La prépa me servait de parent pour me gérer l'ordinateur. Je l'allumais quand je rentrais des cours (on peut même parler au présent maintenant), et je l'éteins à 3h, quand mes yeux se ferment devant l'ordi. Je suis malade je crois. Il y a 2 mois j'ai craqué quand j'ai compris que j'allais sûrement être viré à la fin de cette année. J'ai demandé à l'infirmier si je pouvais me faire soigner, j'ai entrepris une "cure", je vais voir un addictologue et un psy (pas encore).

J'étais déjà allé voir plusieurs psy(chologue, chéatre, chomotricienne) quand j'étais plus jeune. Ma maman a même cru que j'étais autiste, elle m'a fait passer un test de QI (à 9 ans), et les résultats étaient assez étranges. Un QI dans la norme pour ce qui est de la motricité, et un QI à 133 pour le verbal, pour un total à 122 (2 ans d'avance). On s'inquiétait pour moi à propos de cet écart, d'où mes rdv avec une psychomotricienne. Comme vous l'avez remarqué, je ne suis probablement pas surdoué, ou pour sûr, pas aussi "surefficient" que vous, d'ailleurs je remarque que j'aurais aimé avoir un QI à 150 ... enfin bon.

Bref, aujourd'hui ça ne va plus du tout, je me sens trop mal, j'ai de la chance d'en prendre conscience aussi jeune, mais c'est un passage extrêmement difficile. Je suis hypersensible, hyperlucide (parano à en mourrir), je "réfléchis beaucoup trop", je "me pose beaucoup de trop questions" (selon les gens à qui j'en ai parlé récemment), mais en y pensant, j'en pleure, parce que je sais que j'aurais pu très bien réussir cette année de prépa.

Je suis souvent dans les derniers aux DS, mais sur une interro de calcul il y a 2 semaines, j'ai eu la même note que notre chinois, soit 1er ex-aequo/45 personnes qui ont travaillé comme des malades. J'étais content, très content, sûrement de voir que même sans travailler j'arrivais à avoir un bon résultat, mais c'est assez débile comme raisonnement. Mais un nouvel échec m'enterrerait, j'appréhende le moment du conseil de classe où ils décideront si je reste ou pas (la semaine prochaine).

Je pense aimer les mathématiques (pas toutes, je hais l'algèbre, j'adore le calcul, plus spécialement mental mais ça sert à rien en prépa), comme j'aime le sport (j'en ai beaucoup fait dans ma jeunesse), je suis amoureux du piano (j'en fait depuis 12 ans, je me suis mis à l'improvisation [et non à la composition, trop long]) ... J'aimerais faire une école d'actuariat je pense.

Ce message est complètement désordonné, il reste encore quelques petites choses à dire (enfin plein, mais j'ai tout oublié évidemment) : je connais les 110 premières décimales de pi, je retiens des choses vraiment futiles (je me suis amusé à piquer des cartes d'identité en en retenant leur numéro ...), les gens ne me comprennent pas, je suis à la recherche de personnes qui m'écoutent et qui me comprennent.

Ah oui, autre chose. Au début de cette année, j'ai tout de suite voulu avoir plein d'amis (sûrement par peur de me retrouver tout seul), et j'en ai vraiment beaucoup, trop, mais ce ne sont pas de réels amis évidemment.

J'ai un énorme besoin de communication, je me sens seul devant mon ordinateur, à faire des bêtises avec ma souris ...

J'ai oublié de dire que je me reconnaissais dans pas mal de vos descriptions. Mais j'aimerais y ajouter/enlever certains détails. Je n'aime pas lire, je manque de concentration (j'oublie le sens de ce que je lis en 10 secondes), j'aime les relations exclusives et je suis jaloux quand une autre personne est ami(e) avec mon ami(e) ... je manque de confiance en moi, je ne sais pas faire deux choses en même temps, j'ai un nombre incalculable de phobies.

Bon, ça commence à faire vraiment beaucoup, et je doute qu'un seul d'entre vous aille jusqu'au bout, ou ait le courage de lire ce pavé, mais c'était important pour moi, même si j'ai l'impression de n'avoir pas dit ce que j'avais sur le coeur.

Merci de m'avoir lu

PS : je recherche aussi des personnes dans mon cas qui s'en sont sortis et qui sont heureux aujourd'hui, car j'ai clairement l'impression d'être "encombré" par cette différence (je n'ose pas parler de surefficience car mon QI ne m'y place pas, même si je me sens surdoué et qu'on me l'a beaucoup répété quand j'étais petit).

et

On va commencer par le plus simple, répondre aux questions, mais tout d'abord merci de m'avoir répondu, désolé de ne pas avoir posté plus vite.

M'accrocher à long terme, oui j'aimerais bien, mais il y a deux mots qui ne me correspondent pas : long terme. Je n'ai jamais su m'engager à long terme. Autant lorsqu'il y a des petites choses à faire je les fais à fond, et c'est le plus souvent une réussite, autant à long terme, je n'ai jamais eu la volonté de m'en sortir, j'ai évité et je n'ai pas affronté les problèmes. Exemple tout bête autre que la scolarité : j'ai fait du cyclisme en club (j'ai acheté un vélo de route 4k€ ...), je voulais m'investir (sport favori), mais dès que j'ai vu les difficultés, soit l'avance qu'avaient les cyclistes qui avaient de l'expérience, j'ai tout de suite laissé tomber. Le niveau était trop haut et je me voyais pas travailler 2 ans pour l'atteindre.
Donc oui, je suis d'accord avec toi, mais je manque probablement de volonté. En parlant de volonté, depuis l'âge de 3 ans je crois, je me ronge les ongles, je n'ai jamais réussi à m'arrêter. Je ne sais pas si ce problème peut être résolu ... d'autant plus que ce qui me plait, c'est les maths, le piano, et le sport (quand j'y arrive et quand il faut pas faire trop d'efforts, même si je suis un grand sportif ... totalement contradictoire).

Ensuite, non, je n'ai jamais lu de tels ouvrages, en fait je n'ai jamais rien lu, je n'aime pas lire, j'ai l'impression de perdre mon temps. Je n'ai même pas lu les 3 oeuvres qui étaient au programme de la prépa. Faute de volonté ? Faire des choses qui ne me plaisent pas, trop dur ? ...

Pour le test de QI, je pense en effet qu'il ne faut pas y accorder beaucoup d'importance, je l'ai fait jeune, et je pense que j'ai beaucoup évolué. Je suis persuadé d'être différent, je m'explique un peu plus bas.

Concernant l'addiction, ce n'est clairement pas le fond du problème, c'est un refus de voir les choses en face je pense, une fuite.

Bon, là arrivent les choses plus sérieuses, ce que vous allez lire, c'est moi, et mon problème :
Hypersensibilité, là est le maître mot. Depuis 1 semaine je craque sur une histoire compliquée. J'ai une amie, et un ami, dans ma classe, et nous sommes plutôt proches. Depuis 1 semaine, ils ont commencé à se toucher (les deux ont pourtant déjà un copain/une copine), je trouvais ça louche, et à un moment j'ai craqué, je ne supportais plus de les voir se toucher, j'ai commencé à m'isoler tout seul, le fait de les voir ensemble me rendait fou, je les évitais.
Il y a 2 jours j'ai parlé avec la fille, à qui je tiens beaucoup. Je lui ai raconté que j'avais pleuré pendant tout un cours de maths à cause de ça, je lui ai dit que j'étais sûr que le garçon voulait la séduire, et ce depuis longtemps. Elle m'a remercié de lui avoir ouvert les yeux et culpabilisait même déjà avant que je lui fasse remarquer vis à vis de son copain, elle était inconsciente. Lorsqu'elle m'a confirmé que j'avais raison et qu'elle faisait n'importe quoi, j'étais plutôt content et voilà qu'aujourd'hui tout dérape. Ils sont re-très proches et je craque une nouvelle fois. Cette fois-ci je ne l'accepte vraiment plus, ils voient bien que j'ai un problème, je refuse de leur parler et reviens pleurer chez moi (dans mon petit studio).

Qu'en conclure ?

Je suis amoureux de la fille ? J'espère pas, je ne pense pas. Mais ça expliquerait le fait que ça me touche autant, bien qu'il se soit passé une histoire similaire avec mon "premier" ami (pas amour hein), quand j'étais petit, je disais que mon petit frère m'avait piqué mon copain ...

Sinon, c'est que j'ai un gros problème de ce côté là. Je ne sais pas si c'est une caractéristique de quelqu'un d'atypique, mais je n'accepte pas de voir une personne à qui je tiens beaucoup se rapprocher d'une autre personne (à qui je tiens aussi, on dirait, même si le garçon m'énerve de plus en plus). Je suis jaloux, mais d'un autre côté je vois bien que ce n'est pas normal d'avoir une telle relation (se toucher de partout alors qu'on a déjà un copain/copine ...). Ca me met dans des états inimaginables, j'en pleure à cet instant. J'ai l'impression que la fille s'en fiche de moi et préfère l'autre parce qu'il la touche, je n'arrive pas à expliquer tout ça clairement, mais je ne l'accepte vraiment pas. Je suis en grande difficulté devant ce problème, qui a l'air bénin mais pour moi c'est un vrai calvers (sûrement que j'ai d'autres problèmes de ce type là, mais c'est celui ci qui ressort en ce moment).

Bon je vous dévoile mes problèmes, comme je me dévoile à tout le monde très rapidement, je n'arrive plus à vivre correctement à cause de ça.

Merci encore de me lire
Je serais vraiment content de pouvoir discuter avec des personnes comme moi, je n'en étais pas conscient il y a 2 mois, mais je pense que ce serait un grand pas pour moi, et peut-être pour vous (je suis trop gentil !).

Je vous remercie d'avance si vous avez lu, sinon tant pis pour moi (et pour vous).

A+

Banco
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 16
Date d'inscription : 19/06/2013
Age : 22
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18 kilos de problèmes

Message par Ardel le Jeu 20 Juin 2013 - 0:13

Hello ! Bienvenue ! cheers

Voilà de jolis pavés fort intéressant.

Pour le reste, je ne sais pas, mais pour la prépa et les maths, je connais un peu : j'ai moi-même fait prépa, et j'ai un ami qui ne supportait pas le rythme et la pression, qui est parti à la fin de sa première année et qui est maintenant ... doctorant en maths, après s'être orienté vers la fac et un rythme différent (pas forcément plus facile, contrairement à ce que croient beaucoup).

Ne considère donc pas cette année comme un échec : les prépas sont un système difficile, dans lequel certains s'épanouissent, et d'autres pas. Toi, apparemment, pas.

Bravo pour avoir pris les devants pour passer un peu moins de temps devant ton écran, tout le monde n'a pas cette présence d'esprit puis ce courage !

A très bientôt.

_________________
"Qui pense peu, se trompe beaucoup." - Léonard de Vinci
Ma présentation     Charte ZC-mode d'emploi     Règles du groupe "signatures"

Ardel
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3839
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 28
Localisation : Rennes

http://www.zebrascrossing.net/t10090-six-mois-apres-mon-inscript

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18 kilos de problèmes

Message par Banco le Mer 26 Juin 2013 - 14:29

Merci pour ta réponse Ardel, et je suis presque content d'aller à la fac, d'autant plus que j'ai eu mon équivalence et je rentrerai directement en seconde année !

En revanche, côté relationnel, la différence est nette, j'ai constamment l'impression de ne pas être "avec" les autres. Par exemple, je sors assez souvent (sûrement pour équilibrer avec ma solitude intérieure), et lorsque je suis avec les autres, j'ai vraiment l'impression de ne pas être accepté, d'être rejeté. Je n'ose pas m'aventurer dans des discussions et reste légèrement à l'écart.

Bref, je pense que c'est une bonne chose que j'aille voir un psy + addictologue. Je suis impatient !

A bientôt !

Banco
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 16
Date d'inscription : 19/06/2013
Age : 22
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18 kilos de problèmes

Message par Vincenz' le Mer 26 Juin 2013 - 15:15

Attention... pavé (fin pas vraiment en faite, m'enfin si un peu) ! Donc comme d'hab, je met en spoiler... c'est pas mon topic je veux pas géner =p au passage banco si tu n'a pas le temps ne te force pas à me lire, j'ai jamais su faire court, et je préfère faire des messages complets donc... je vais répondre à tout ! C'est... très chiant dans la vie d'être moi... -_- Bref :

Le pavé de l'ours du jour:
Coupaing ! (quoi on est pas sensé être aussi familier sur le premier message ?)

Bienvenu à toi ! J'ai pas encore fini de lire le premier pavé, ils sont presque aussi longs que les miens et... j'ai pas l'habitude d'en lire... m'enfin bref ! Y a deux petits trucs qui m'ont sauté aux yeux, le deuxième m'a fais un peu rire d'ailleurs =p

Premièrement, ta scolarité jusqu'au lycée, je vois que tu te met quelques "échecs", franchement, c'est une question de point de vue. Si on comparais la tienne à la mienne, dés que tu es passé en première S, tu es allé plus loin que moi donc c'est une franche réussite (vive l'ours qui permet de positiver !). Au passage, "l'addiction à l'ordinateur", j'ai vécu aussi et... je le vis actuellement, mais moi j'ai préféré tenter de l'utiliser via des vidéos ou d'autres choses, le monde réel est trop stressant pour moi (surtout en été... je supporte pas la chaleur et il pleut pas assez à mon goût...). Tu as fais un choix difficile, bravo à toi !

Deuxièmement, et la j'ai bien rigoler :

"Comme vous l'avez remarqué, je ne suis probablement pas surdoué, ou pour sûr, pas aussi "surefficient" que vous"

Combien de membres de zébras ont dis ça... moi le premier ! Je crois qu'en faite on (fin moi, peut être que chez toi c'est différent) idéalise trop les surdoués, et surtout que par surdoué on pense plutôt aux THQI voir aux génies, et on se rend compte qu'on est juste humain et... donc on se dis qu'on ne peux pas être surdoué, vu qu'on est pas "digne" des THQI. Ce raisonnement doit être inconscient, et doit donc sans doute être totalement faux, m'enfin, j'espère pour toi que tu finira par faire le tri dans les différentes "cases" pour savoir à peux prêt où tu es =)

Bref allez zou je repars lire... (3s plus tard)...

"Je suis hypersensible, hyperlucide (parano à en mourrir), je "réfléchis beaucoup trop", je "me pose beaucoup de trop questions" (selon les gens à qui j'en ai parlé récemment), mais en y pensant, j'en pleure, parce que je sais que j'aurais pu très bien réussir "

té j'aurai pu dire cette phrase, sauf le terme "hyperlucide" (j'aurai simplifié en "je suis parano" ^^)...

Tu sais que tu as une mémoire exceptionnelle ? Je suis incapable de me souvenir ce que j'ai fais y a 1h moi...

trouble de l'attention / phobies / jalousie / manque de confiance en soi : té ba encore des trucs plutôt courant sur zebra il me semble, en tout cas chez moi ^^


Bref, bienvenu sur zébra, je pense que tu va beaucoup t'amuser ici =D

Vincenz'
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4490
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 22
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18 kilos de problèmes

Message par Fa le Mer 26 Juin 2013 - 15:25

Bonjour Banco

Se replier sur soi, se réfugier devant l'écran et les jeux, malgré le besoin de contact, la souffrance d'un manque d'ami/amies durant cette période de ta vie, me parle assez.

Tu suis tes études loin de ta famille ou bien tu es logé chez tes parents ?
Si je demande ça c'est que pour ma part, en débarquant depuis mon isolement d'ado (couvage-prison) dans un milieu d'étudiants qui avaient l'air ouverts et vivants, j'avais bien sûr encore l'impression d'un très fort décalage, de ne pas valoir grand chose socialement, d'avoir des réactions inappropriées... néanmoins, avec le recul, je sais que cette "plongée" m'a fait un bien fou : commencer à rencontrer du monde, à sortir de sa coquille, c'est dur, mais je crois que tu es sur la bonne voie.

Pour les émotions que tu évoques avec tes amiEs et la jalousie, vu ce que tu dévoiles de ton parcours et des similitudes que je vois avec moi, je ne suis pas très surpris.

Sinon, aimer les jeux vidéos, en soi, c'est pas une tare si grave que ça Cool Je suis toujours aussi geek mais il est possible de le vivre relativement bien Very Happy
(Mais si tu penses que tu dois voir un addictologue, c'est ton choix personnel, ne me laisse pas t'influencer)

A part ça, il y a certains mots et phrases dans ton message qui m'interpellent un peu, mais même si tu te livres en effet assez vite, je laisse ça de côté pour le moment.
L'important dans l'immédiat est de te souhaiter : Bienvenue Cool

Fa
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1849
Date d'inscription : 23/06/2012
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18 kilos de problèmes

Message par imram le Mer 26 Juin 2013 - 19:23

Salut Banco,

Je suis nouveau sur ce forum (pas encore fait ma présentation). D'après ton témoignage, tu as grand besoin de l'aide d'un(e) bon(ne) thérapeuthe pour t'aider à déméler bien des choses. Je me permets de te dire ça parce que j'ai 44 ans, et que je n'ai commencé un travail avec un professionnel que depuis 2 ans. Avant, je pensais être tellement hors norme et extra terrestre que les thérapeuthes ne pouvaient rien pour moi.

Pour ce qui est de la prépa (il y a 20 ans, j'ai testé assez médiocrement par rapport à mes possibilités), ne t'inquiète pas trop. La plupart des écoles d'ingénieurs ont des recrutement parallèles. Je me souviens avoir retrouvé en école d'ingé des copains qui avaient raté leur math sup, et étaient partis en IUT. Je peux même témoigner d'un qui voulait absolument une ENSI précise, il avait un peu raté au concours, il a fait une lettre de motivation ... il a été pris.

Pour ce qui est des filles, je n'osais pas les aborder, même si je crevais d'amour pour certaine. Si tu es jaloux du gars, c'est que tu as consciemment ou inconsciemment des vues sur la fille ... Tes tergiversations me font sourire, décidément les adolescents sont toujours les mêmes qu'il y a 20 ans. Vous croyez qu'être avec quelqu'un c'est l'amour toujours. Plus que jamais à vos âges, les liaisons (dangereuses ?) se font et se défont. Je n'ai pas testé à cet âge là, mais j'ai été témoin de pas mal de revirements dans tous les sens.
Il y avait même un mec qui avait réussi à sortir (coucher , je ne sais pas ) avec toutes les filles de sa classe en un an, soit 14. Elles s'affichaient avec lui, on en conclue ce qu'on veut ... Le désir est irrépressible, si la fille que tu convoites , même étant "en couple", flirte avec un autre ... ben laisse les tranquilles, tu n'y pourras rien, au mieux, tu pourras glisser à la fille qu'elle te plaisait beaucoup, et que c'est dommage que ça ne soit pas réciproque. Les filles aiment les garçons surs d'eux (ce que je n'étais pas), et aussi honnêtes.
De toute façon, si elles ont craqué pour un, c'est impossible de les raisonner, la raison n'a rien à voir là dedans.

Pour ce qui est de ta possible addiction à l'ordi/internet, comme il a été dit ailleurs, un addictologue peut être utile, mais je me permets l'hypothèse que c'est l'expression d'autre chose. A lire ton témoignage [mode thérapie sauvage ON = DANGER] , ce que tu dis c'est que tu as un besoin d'être compris, accepté, non rejeté. C'est également ce que je ressentais à ton âge (mais il n'y avait pas encore d'ordi , et encore moins d'internet). Ce que je suppose gratuitement, c'est que ton addiction n'est qu'un exutoire à un manque de relation humaines ou tu y trouves ton compte. J'ai dans l'idée que si tu trouvais une bande de copains pour passer des soirées fun, et une copine pour faire des soirées foune (oh, je choque ? moi j'appelle un chat un chat), tu serais moins sur ton ordi ...
j'ai pas raison , là ? Depuis l'expérience de toutes mes erreurs, je peux te dire que l'erreur à éviter, c'est se torturer à se regarder le nombril , ou dans une glace, et se dire, qu'est ce qui ne va pas chez moi ... il faut te demander ce que tu veux vraiment (et là, savoir qui tu es vraiment, c'est un autre sujet, mais infiniment important). Cette fille qui flirte, veux tu l'avoir entre tes bras ?
Je sais que c'est très difficile à 18 ans de pouvoir répondre à tout cela, il y a tellement de choses en même temps.
ce que je dis, je le sais, ne t'aide sans doute pas, mais devrait te pousser à voir un professionnel ... je ne sais pas pourquoi, mais je te sentirais plutôt avec une thérapeuthe femme (intuition)
[mode thérapie sauvage OFF]

thérapie ne veut pas dire que tu es anormal, fou, schizo ou quoi que ce soit. S'il y a souffrance psychique, mal être, sentiment de décallage, c'est bien de pouvoir voir un(e) professionnel(le) - et surtout ne pas hésiter à changer si tu vois qu'il y a incompréhension.

N'aies aucun doute, tu as certaines capacités hors du commun. Je ne dois pas me souvenir de plus de 12 décimales de PI, tu as une capacité mémorielle très importante. Après , ce qui compte, c'est comment tu emploies tes capacités, et là, il n'y a que toi qui décide si tu utilises tes dons , et comment tu les utilises.


imram
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 101
Date d'inscription : 24/06/2013
Age : 47
Localisation : Rivendell

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18 kilos de problèmes

Message par Banco le Mer 26 Juin 2013 - 21:54

A ces mots, je ne sais quoi répondre. Tout ce que tu as dit est juste, en tout cas je partage ton avis sur quasiment tout. Pour la femme ou l'homme thérapeute, je pense que je serais gêné de parler à une femme de mes problèmes, mais pourquoi pas.

Et si, ça m'aide (ok je réponds pas dans l'ordre, tant pis !), enfin, faut arrêter de trop se poser de questions sur soi je pense et découvrir le monde extérieur.

Bon, sinon même si je ne pense pas avoir des vues sur la fille, elle compte vraiment beaucoup pour moi et si, j'ai pu faire quelque chose à leur relation, puisqu'ils (elle plutôt) ont arrêté cette relation dangereuse hihi. Et les filles aiment les garçons sûrs d'eux, oui, mais honnêtes, là je te suis moins.

Enfin bref, tu as assurément raison, si j'avais une copine qui me comprenais c'est certain que je passerais moins de temps sur l'ordi, et rien que depuis lundi dernier je suis sorti presque tous les soirs et plus d'ordi (même si sortir avec des gens qui, t'as l'impression, te rejettent, c'est pas super fun), qui oui est un échappatoire, une fuite vers un autre monde qui m'accepte ...

PS : honte à moi j'ai même pas lu les deux réactions un peu plus haut, je les lis de suite !

Banco
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 16
Date d'inscription : 19/06/2013
Age : 22
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18 kilos de problèmes

Message par Banco le Mer 26 Juin 2013 - 22:17

Merci beaucoup pour m'accueillir ici Vicenz' et Fa, je vous avoue que je pensais pas être aussi bien "compris", ou plutôt "cru" (bizarre dit comme ça, mais c'est ce que je ressens), j'ai presque l'impression d'être normal ici.

Et dès qu'on s'intéresse à moi, je m'intéresse aux autres, donc c'est évident que je lis tout ce qui s'adresse à moi Very Happy Je tiens à dire que le début de ton message où tu prends des pincettes histoire de pas gêner, ben... j'aurais vraiment fait de même, ou plutôt j'oserais même pas commenter de peur de me tromper ou d'être maladroit !

Concernant ma scolarité, c'est vrai que j'ai eu pas mal de chance et que je m'en tire plutôt bien, voire même très bien, et en plus je continue de faire ce qui me plaît (piano, sport bien que moins, ordinateur, pas besoin d'un etc. parce que je crois que c'est tout ^^), donc je devrais pas me plaindre sur ce sujet là.

L'addiction à l'ordi, c'est limite que j'en sais de moins en moins sur moi à propos de ça, j'attends mon rdv demain avec l'addictologue, j'ai hâte !
Et oui, tu as probablement raison concernant les THQI et nous les HQI, ou plutôt les gens avec les "symptômes", on est comme ça faut faire avec, j'espère un jour (et le plus tôt possible) arriver à être heureux et en osmose (absolument pas sûr de l'orthographe j'ai jamais écrit ce mot) avec moi-même.

Ensuite Fa, les deux premières lignes font un joli résumé, je vis mes derniers jours seul dans mon studio (à côté de la prépa), car l'an pro comme je rentre en fac je rentre chez mes parents aussi ! Après j'ai beaucoup de mal avec mes parents donc je sais pas si c'est vraiment une bonne chose.

Une expression, celle des réactions inappropriées, c'est exactement ça, j'ai toujours l'impression que je ne réagis pas normalement, c'est vraiment dur de rejoindre les groupes avec ça.

Si tu veux faire des commentaires c'est pas moi qui vais t'en empêcher au contraire, je serais content de savoir ce que tu allais dire ! Razz

Merci à vous pour l'accueil encore une fois !

Banco
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 16
Date d'inscription : 19/06/2013
Age : 22
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18 kilos de problèmes

Message par imram le Mer 26 Juin 2013 - 23:02

@ Banco

Pour ce qui est du choix d'un thérapeuthe. Homme ou femme , c'est selon ta sensibilité. Perso, je me sens plus à même de me livrer à une thérapeuthe femme, mais c'est totalement perso. La chose importante, c'est que lui fasses confiance, sinon , ça ne fonctionne pas. En genéral, tu sens bien (et le thérapeuthe aussi) si la communication s'établit en une ou deux séances. Si ça coince vraiment, mieux vaut chercher quelqu'un d'autre.
Pour ce qui est de l'honnêteté, beaucoup de filles de 18 ans rêvent encore au prince charmant (même à 30 ans , on en trouve encore, et au fond d'elles même, encore plus tard, au fond de toute femme il reste une petite fille ... ). Les filles sont comme les garçons, elles sont possédées par leurs désirs ( hormones ? les filles appellent amour et psychologie ce qui n'est que du du désir brut et une pseudo justification psychologique ). A l'adolescence, une fille ne sortira avec un garçon que s'il lui semble honnête et prêt à s'engager dans une relation ... Il y en a qui sont doués pour donner cette illusion, avec une relation qui ne dure pas plus de 3 semaines ...
Mais j'ai des exemples de couples formés à 17 ans, qui sont toujours ensemble 30 ans plus tard, ce n'était pas une illusion, ils ont su former un couple sur la durée, avec bien des aléas sans doute.
Le côté honnête, c'est pour moi de dire dès le début si on veut une relation durable ou pas. On se plait et on s'attire, c'est supar, ça fait du bien , mais les filles ont souvent (maintenant je ne sais pas, mais j'ai l'impression quelles n'ont pas changé tant que ça ) envie d'amour et de tendresse dans la durée ... un beau mec qui leur propose de coucher , ça les tente, mais je crois qu'encore aujourd'hui, elles fondent pour un mec qui ose se dévoiler à elles, et leur promettre de l'affection pour toujours. Mais il n'y a rien qui ressemble plus à un honnête homme qu'un coquin qui connait son métier.
Les filles sont des petites bêtes sensibles qui aiment être prises dans des bras sécurisants. en tout cas à ton âge.

imram
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 101
Date d'inscription : 24/06/2013
Age : 47
Localisation : Rivendell

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18 kilos de problèmes

Message par Vincenz' le Mer 26 Juin 2013 - 23:12

T'inquiète Banco, y a toujours un bon accueil ici, y a plein de trucs bizarres sympas, des zèbres, des albatros, et même... deux ours !

hors sujet, @Imram:
imram a écrit:Les filles sont des petites bêtes sensibles qui aiment être prises dans des bras sécurisants. en tout cas à ton âge.

Dis, pourquoi ça marche pas pour les ours ça ? J'ai son âge et les filles ne m'aiment pas ><

Vincenz'
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4490
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 22
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18 kilos de problèmes

Message par imram le Mer 26 Juin 2013 - 23:42

[flood]
@vincentz,
On pourrait lancer un topic là dessus dans un autre forum. Perso , j'ai souffert un grand nombre d'années à ce sujet. Si on peut essayer de trouver des solutions pour les Z et le hypersensibles, je veux bien apporter mon témoignage ... je n'ai pas de solution miracle

je ne sais pas ce que les filles aiment maintenant (j'ai 44 ans, bac en 1987, je ne suis plus dans l'actualité des adolescents depuis longtemps). Je ne cherche plus dans la tranche 18-25 depuis bien longtemps ... mais je pense que les filles aiment toujours se sentir rassurées, en sécurité, en confiance. Nos petites chéries ont besoin de se sentir rassurées. C'était vrai il y a 100 ans, c'est toujours le cas .. "viens dans mes grosses pattes, que je te câline"

Pas besoin de plaire à toutes les filles, il suffit parfois juste d'une seule.

imram
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 101
Date d'inscription : 24/06/2013
Age : 47
Localisation : Rivendell

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18 kilos de problèmes

Message par Vincenz' le Mer 26 Juin 2013 - 23:56

Un topic "comment chasser la zébrette (ou l'humaine en général)" ? Why not ! Par contre on va en rester la pour cette discutions, sinon les autres vont pas apprécier *-*

Vincenz'
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4490
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 22
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18 kilos de problèmes

Message par Banco le Mer 26 Juin 2013 - 23:59

Tu as sûrement raison dans ce que tu dis imram, mais tout comme Vincenz', la plupart des filles ne m'aiment pas et le peu qui m'aiment ont déjà leur prince charmant. Alors comme je sais que je suis pas moche il doit y avoir quelque chose qui les repousse et je sais pas quoi ! Pourtant je fais beaucoup d'efforts sur ce plan là, elles sont compliquées les filles.

Et pas besoin de sujet en plus, on peut en parler ici moi ça me va très bien ! Razz

Sinon, une anecdote : je parlais avec une fille en rentrant de boite, elle avait un peu bu mais en gros je lui ai posé plein de questions sur moi (comme à mon habitude, sauf qu'elle m'a répondu là), et en gros elle m'a dit qu'entre filles ça parlait tout le temps, bref. Ce qu'elles pensaient de moi, c'est que j'étais hyper respectueux et que j'étais gentil, mais j'ai pas réussi à savoir ce qui allait pas (sûrement qu'elle non plus savait pas ...), peut-être un problème de lourdeur ? De "différence" ?

Banco
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 16
Date d'inscription : 19/06/2013
Age : 22
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18 kilos de problèmes

Message par Vincenz' le Jeu 27 Juin 2013 - 0:04

Banco a écrit:je sais que je suis pas moche

Chanceux ! T-T

Vincenz'
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4490
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 22
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18 kilos de problèmes

Message par Banco le Jeu 27 Juin 2013 - 0:20

Vincenz' a écrit:
Banco a écrit:je sais que je suis pas moche

Chanceux ! T-T
De penser ne pas l'être ou de ne pas l'être ? Rolling Eyes

Banco
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 16
Date d'inscription : 19/06/2013
Age : 22
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18 kilos de problèmes

Message par Vincenz' le Jeu 27 Juin 2013 - 0:43

Les 2 ! Moi je me trouve moche, et je le suis ! Fin on m'a déjà dis que si j'acceptais de prendre soin de ma barbe et de ma crinière (fin, de ma chevelure) je pourrai avoir du charme mais... je suis fainéant

Vincenz'
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4490
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 22
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18 kilos de problèmes

Message par Banco le Jeu 27 Juin 2013 - 1:34

Photo ! On appelle des filles et elles nous donnent des conseils ? On va tenter le :hap: même s'il marche probablement pas :fp:

Banco
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 16
Date d'inscription : 19/06/2013
Age : 22
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18 kilos de problèmes

Message par Vincenz' le Jeu 27 Juin 2013 - 1:57

JAMAIS ! Ma tête restera toujours dans l'ombre !

Vincenz'
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4490
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 22
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18 kilos de problèmes

Message par Banco le Jeu 27 Juin 2013 - 2:09

Envoie une photo où t'es à l'ombre alors !

Je sors et je go to bed Smile

Banco
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 16
Date d'inscription : 19/06/2013
Age : 22
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18 kilos de problèmes

Message par Vincenz' le Jeu 27 Juin 2013 - 13:41

Ah non parce que ça serai tout noir o_o

Non plus sérieusement, plus timide que moi... y a pas, donc ça va pas être possible du tout ^^

Vincenz'
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4490
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 22
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18 kilos de problèmes

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:20


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum