doute / WISC 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

doute / WISC 4

Message par Cali-Mera le Mer 12 Juin 2013 - 22:07

Bonjour à tous,

j'ai une petite question au sujet du Wisc 4 que mon fils a passé. Le QI chiffré me semble improbable...Shocked

Ma question porte donc sur la fiabilité du test (passé avec un psy spécialisée et conseillée par une asso dédiée aux enfants précoces) D'où mes 3 questions :
- Le WISC 4 n'aurait-il pas tendance à surévaluer les résultats des plus jeunes?
- Le WISC 4 ne serait il pas gonflé par une spécialiste des précoces qui serait pro précoces...je ne sais pas si je suis claire Embarassed
- Le WISC ne serait-il pas influencé par une sorte de bain culturel dans lequel baignerait l'enfant?

 
Une autre question me vient également: les enfants au QI supérieur à 130 ont ils tous besoins d'adapation de la pédagogie à l'école, ont ils tous des troubles scolaires ou affectifs à un moment ou à un autre, ou bien cela peut-il passer inaperçu?

Cali-Mera
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 41
Date d'inscription : 27/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: doute / WISC 4

Message par Ainaelin le Jeu 13 Juin 2013 - 10:28

Cela peut passer inaperçu, ou se manifester tardivement.

Pour le reste, je ne sais pas.

Ainaelin
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4245
Date d'inscription : 07/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: doute / WISC 4

Message par fleur_bleue le Jeu 13 Juin 2013 - 10:44

En fonction de l'environnement, un enfant surdoué peut aussi passer complètement inaperçu à l'école, sans montrer de problèmes quelconques. Mais de manière générale, il est à mon avis mieux pour l'enfant d'être au courant de sa douance et de pouvoir composer avec (difficultés ou pas).

Normalement un test de QI ne peut pas être "surévalué", dans le sens où il est très formaté, donc très peu de possibilités de "rajouter des points" pour la psy. Ce qui arrive en revanche, c'est que la personne testée reste en dessous de ses capacités pour des raisons diverses (manque de confiance, stress, dépression, etc.).

fleur_bleue
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3766
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 33
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: doute / WISC 4

Message par Cali-Mera le Dim 16 Juin 2013 - 21:12

Merci pour vos réponses.
Bonne fin de week-end.

Cali-Mera
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 41
Date d'inscription : 27/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: doute / WISC 4

Message par Sifaka le Jeu 20 Juin 2013 - 18:04

Je me permets de répondre car je me suis posé pas mal de questions, moi aussi, sur l'objectivité du WAIS (IV) que j'ai passé il y a six mois.
En effet je me demande quelle est la part de subjectivité du professionnel qui le fait passer.

En clair, dans quelle mesure des réponses identiques au test peuvent aboutir à des résultats différents?
Est-ce que l'entretient influence le résultat chiffré ou seulement le bilan écrit?


Par contre, je m'étais aussi posé pas mal de questions sur la pertinence des tests s'apparentant à de la culture générale (auxquels j'ai plutôt bien répondu). En effet avant cela je répétais à qui voulait l'entendre que l'intelligence et la connaissance était deux choses bien distinctes (comme pour me convaincre moi-même). Pourtant, je dois avouer que mon expérience personnelle m'indique une forte corrélation...
j'ai fait beaucoup de travaux non-qualifiés et les rares fois où je rencontrais des personnes pouvant parler d'autres choses que du foot, du sexe ou des bagnoles c'était aussi celles qui avaient la plus grande "profondeur" de pensée.
j'ai constaté la même chose dans mes études (biologie). Peu de personnes prenaient plaisir à aller au delà de ce que l'on nous donnait à apprendre. Remarque amusante: Dans la plupart des matières c'était plutôt un avantage car ils ne se perdaient pas en conjectures "inutiles"...
Néanmoins, pour en revenir au WAIS, j'ai toujours l'impression d'avoir eu la chance que l'on me pose "les bonnes questions" et si je n'avais pas eu de bons résultats dans d'autres tests (le max au cubes tongue) je n'y aurais pas du tout cru...

Pour ce qui est de la pertinence du suivi ou de l'éducation spécialisée des jeunes zèbres je ne peux pas répondre. Par contre je sais que c'est une très mauvaise chose de le cacher à l'enfant (je l'ai vécu...).


Tant que j'y suis j'aurais une autre interrogation sur le test en lui-même:
Plus particulièrement sur la dispositions des résultats selon la fameuse courbe en cloche de Gauss.
En effet, si l'on mesure le poids de mille pistaches il est logique d'aboutir à une telle courbe. Mais pour le cas du WAIS je me demande si ceux qui l'ont créé n'ont pas pris les choses "à l'envers"? C'est à dire essayer de créer un test et de "travailler" les résultats pour essayer d'aboutir à une courbe de Gauss la plus parfaite possible...
Je me suis posé cette question en lisant le livre de JSF. Celle-ci semblait identifier deux populations bien distinctes (avec un mécanisme de pensée différent) or si cela est vrai on pourrait penser que le WAIS devrait aboutir à la juxtaposition de deux courbes en Gauss (deux "bosses"). Mais ma vision est sans doute trop simpliste...

Je ne sais pas si je suis bien clair... Wink

Sifaka
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 10
Date d'inscription : 19/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: doute / WISC 4

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:13


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum