Ma famille et moi... On n'est pas fait pour vivre ensemble

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ma famille et moi... On n'est pas fait pour vivre ensemble

Message par Soserious le Dim 9 Juin 2013 - 2:20

Salut,

Pour vous situer le contexte disons que je ne suis pas en souffrance absolue. Autant être direct =D
Bon je suis l'aîné d'une fratrie de trois enfants et je vais en ce moment arriver aux 18 ans fatidiques. Ma soeur, mon frère et moi avons été diagnostiqués (ce mot est rigolo dans la sonorité mais ne convient absolument pas dans le contexte, mais je ne pouvais résister à l’employer) zèbres dans notre enfance. Mon père aussi est un zèbre et ma mère ne l'ai pas.

Le problème est que noue ne sommes clairement pas fait pour habiter ensemble, et ça se ressent.

J'ai une personnalité assez détaché de tout, un peu paumé et sans vraiment avoir une foultitude de sentiments. Un peu insensible voilà. Mais c'est tout le contraire de ma famille qui ne peut supporter de me laisser. Je passe le plus clair de mon temps la journée au lycée où se trouve ma prépa, je mange le plus possible là bas pour être avec mes potes toussa... Ca n'a peut-être rien à voir avec mon histoire mais soyez patient ça arrive.

Donc le problème c'est que ma famille est constituée de personnes qui... s'attachent un peu trop à moi à mon goût.
Ma petite soeur est un peu trop affective et demande sans cesse des câlins alors qu'elle sait très bien que je déteste les trucs du genre. Je la repousse gentillement au début, mais comme elle revient sans cesse à la charge je lui fait généralement comprendre d'une manière un peu plus forte qu'elle ferait mieux de laisser tomber l'idée. Mais ça me met mal à l'aise car j'aime pas faire de la peine aux gens. Mais franchement ça je peux pas.

Après le reste de ma famille sont un peu comme ça mais pas à ce point.
Généralement ils se sentent obligés d'ouvrir ma porte toutes les heures pour "voir si je suis vivant" comme ils le disent. Et quand je leur explique poliment que c'est très gentil de leur part mais qu'une porte fermée signifie généralement qu'on ne veut pas être dérangé, ils s'en fichent pas mal et ils continuent. Même quand je commence à m'énerver un poil (ce qui est pas facile car je suis du genre plutôt calme) et que je ferme moi même ma porte, ils s'amusent à l'ouvrir dès que je retourne à mes occupations.
Quand ils sont dehors ils m'appellent aussi souvent pour que je sorte ma tête par la fenêtre. Et si je ne répond pas, ils insistent jusqu'à ce que je le fasse. La plupart du temps c'est pour rien encore une fois, juste histoire de vérifier si "je suis encore vivant" encore une fois =_=
Ma mère n'arrête pas de me répéter que "je lui manque". J'ai beau lui expliquer que j'ai toujours été comme ça, un peu renfermé et à l'écart, elle ne veut pas comprendre. D'autant plus que ces derniers mois je passe beaucoup de temps au lycée pour traîner avec mes potes (je vous avais dit que ça avait un rapport) et que donc je ne rentre pas tout le temps dîner à midi. Du coup elle essaye de me faire croire que ça l'autorise à squatter un peu plus ma chambre quand je suis là pour "compenser".

Déjà c'est assez énervant pour moi d'avoir constamment sur le dos ma famille.
Et ce sentiment s'accentue évidemment maintenant que je me rapproche de la majorité, même si c'était présent depuis un petit moment =S

Ensuite, je ne suis clairement pas indépendant, du moins à leurs yeux.
Depuis que je suis petit ils sont toujours là pour moi. Comme on vie en périphérie de la ville, y a pas de bus qui passe vers chez moi. Mon père ou ma mère est donc obligé de venir me chercher quand j'arrive pour ne pas que je me tape tout à pied. J'ai beau leur dire que je peux très bien me débrouiller pour rentrer à pied, comme je rentre pratiquement toujours en même temps que mon frère ou ma soeur qui, eux, ne veulent pas de ça, je me fait embarquer en même temps. Et je peux pas partir de mon côté évidemment puisqu'ils m'attendent sur le parking bien sagement.

Ca entraîne pas mal de choses bien lourdes. Par exemple, quand je ne rentre pas à midi ou quand je décide de rentrer par le tram plutôt que de prendre le bus, je suis obligé de les appeler pour leur dire ce que je fais car sinon ils poireautent pour rien à m'attendre au mauvais endroit. Le problème c'est qu'à partir de là je me sens pas vraiment libre de mes mouvements. J'ai besoin d'un petit peu d'espace et de décision pour moi, là ce matin je me suis fait engueulé parce que j'avais décidé de prendre le bus avec un pote plutôt que d'être rentré en tram comme ils me l'avaient dit le matin. J'ai beau leur dire que j'avais ça parce que j'avais envie et que si ils ne voulaient pas venir me chercher ce n'était pas grave et que je rentrerais à pied, ma mère est quand même venue pour me ramener à la maison...

Ouai... Je manque clairement d'une marge de manœuvre et je sais aussi que je suis trop "gentil" pour me laisser faire.
Par exemple début juillet il y a la Japan Expo, c'est une fête que j'aimerais rejoindre depuis des années, cette année je m'étais dit que ce serait la bonne, étant majeure juste un mois après. Mais, moi qui était tout enthousiaste, j'ai vite déchanté quand ils m'ont donnés leurs arguments. Ils m'ont dit que je devrait voyager avec mon père, et que peut-être même ma soeur, voire ma famille entière allait venir avec moi pour ne pas me laisser faire le voyage seule. Je pensais que ce voyage allait être un moyen de prendre quelques jours de break en tête à tête avec ma passion, j'avais même regardé les hôtels et commencé à en parler à quelques mecs de ma classe pour qu'on s'y retrouve à la rigueur, mais finalement la vision de moi, coincé avec ma famille dans un hôtel pendant quatre jours, m'a fait renoncé à tout ça.

Enfin bref, j'aurais tellement de choses à dire su ma famille.
J'ai l'impression de vivre avec des personnes qui font semblant de me comprendre.
Ils font semblant de comprendre mon caractère un peu distant en disant le savoir et l'accepter, mais en même temps ne se privent pas pour entrer dans ma chambre à leur gré pour ne rien me dire en plus (ils ouvrent la porte parfois pour la refermer sans un mot cinq secondes après) et avec un jeu de non-libertés qu'ils font passés pour des libertés.

D'ailleurs, vous savez ce qui est le plus marrant ?
J'ai une vision de la mode assez différente de ma mère (je suis plus débraillé, plus jmenfoutiste aussi un peu) alors je ne supportais plus qu'elle me prépare mes affaires comme quand j'étais gosse. J'ai donc décidé de m'habiller seul en lui faisant bien comprendre qu'elle avait plus intérêt à toucher à mes affaires (d'ailleurs elle se plaint tout le temps qu'elle soit obligé de le faire, alors je pensais lui faire plaisir en prenant ce fardeau). Je me trompais lourdement, elle a inventé une nouvelle combine. Chaque matin elle se lève pour voir les habits que j'ai préparé, elle juge alors systématiquement que j'ai décidé de m'habiller comme un "clown" (sous prétexte que j'ose porter un jean bleu avec un T-Shirt noir) et refait entièrement ma tenue pendant que je mange mon petit-dej'...

Bref, j'aurais beaucoup de choses à raconter, mais ça tourne toujours autour de ça.
J'ai aussi une coiffure un peu "bizarre" puisque je laisse volontairement mes cheveux pousser comme ils entendent et gardent les cheveux longs. J'ai donc une mèche devant les yeux, des cheveux pleins de boucles et un espèce d'effet décoiffé et grunge continuel que j'aime bien et dans lequel je me sent bien. A chaque fois qu'on se voit, notre principal sujet de discussion est mes cheveux qu'elle dit de coiffer. Et ce en boucle. Elle me répète que ma mèche sur l'oeil c'est idiot. Et j'ai beau lui répéter que c'est ma vie et que je me sens bien comme ça, elle ne veut pas lâcher l'affaire.

Bref, ça part un peu dans tous les sens maintenant =_=
Pour résumer, je suis dans une famille dans laquelle je ne me sens pas à ma place puisque j'ai l'impression d'être un poil différent d'eux (au niveau comportemental juste) et qu'ils croient que je suis comme eux, toujours en quête d'affection de leur part alors que je suis plutôt dans ma bulle continuellement, et ça me pèse un peu lourd, à tel point que j'en arrive même à rêver du moment où je partirais enfin d'ici pour ne plus les avoir constamment autour de moi.

Et ça me rend triste de savoir que je voudrais quitter ma famille pour ça.
Est-ce moi qui cloche ? =(

Soserious
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 54
Date d'inscription : 09/06/2013
Age : 21
Localisation : Limbes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma famille et moi... On n'est pas fait pour vivre ensemble

Message par Mélodie c le Dim 9 Juin 2013 - 6:48

"Grandir, c'est se séparer" Very Happy
Maman de 3 enfants zèbres dont un fils qui a ton âge, je sais que vivre ensemble, c'est compliqué !
D'autant plus que fille et garçons ne réagissent pas de la même façon.
J'ai opté pour un aménagement où chacun dispose d'un espace personnel (et moi aussi !).
Chacun est libre d'aller s'isoler lorsque le besoin se fait sentir, lorsque les émotions sont trop fortes.
Que tu passes l'essentiel de ton temps au lycée, c'est normal et plutôt bon signe. Tu y retrouves tes copains et tu as envie d'apprendre.
Si tu n'as pas envie de faire un câlin à ta sœur, expliques lui pourquoi (tu sais que les Z aiment comprendre) et rassures la en lui disant que tu l'aimes.
Concernant tes parents, je me demande pourquoi sont-ils inquiets ? Es-tu l'ainé ?
Pourquoi ont-ils sans cesse besoin d'être rassurés ?
Tu pourrais devenir autonome dans tes déplacements avec un scoot ou un vélo.
Tu es en âge de trouver un job d'été et de t'en payer un.
Je pense également que tu es assez grand pour t'habiller tout seul et choisir la coiffure qui te convient.
Heureusement que tu ne t'habilles pas comme tes parents !
Essayes de leur expliquer qu'il est important qu'il respecte ton intimité et ton espace.
Est ce que tu fais le ménage dans ta chambre ou est-ce ta mère ?
Je pense que tu n'as pas envie de leur faire mal mais qu'il est essentiel que tu grandisses.
Tu as besoin d'être respecté. Tu as besoin d'un peu plus de liberté.
Et c'est normal à ton âge !





Mélodie c
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 447
Date d'inscription : 21/02/2013
Age : 52
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma famille et moi... On n'est pas fait pour vivre ensemble

Message par filigrane le Dim 9 Juin 2013 - 7:38

J'ai deux enfants pré-ados.
Franchement en lisant ton post et du point de vue d'une maman donc (en plus plutôt affectueuse et proche de ses enfants), je trouve que ce que tu demandes n'est vraiment pas exagéré.
L'idée du vélo me paraît excellente.
Il est normal que tes parents aient envie de savoir où tu es pour ne pas se faire de souci (donc peut-être aussi un téléphone portable)
Pour la chambre, c'est ton domaine, mais à toi de la maintenir dans un état acceptable...et de ne pas envahir l'espace commun à la famille avec tes affaires.
Essaie de te rendre le plus indépendant possible dans la vie quotidienne, faire ta vaisselle, ta lessive...se faire servir c'est la solution de facilité, mais c'est piégeant (là je parle de ma jeunesse)
pour la japan expo...là par contre je comprends tes parents, tout seul à l'hotel à 17 ans...bah ça me parait un peu juste, enfin moi je le ressens comme ça.
Pour l'apparence, mes enfants choisissent tous seuls leur vêtements depuis le CM1 et heureusement, je ne suis intervenue au début que quand ils sortaient en tee-shirt en plein hiver par ex.

Mais surtout essaie de prendre de la distance avec tout ça...on sent combien ça t'use, dans ton post ...c'est légitime ce que tu ressens , ça n'empèche que ton amour de ta famille n'est pas ne cause, d'ailleurs on le sent on détours des phrases, peur de blesser, prise en compte de l'autre.

Tout ça va évoluer forcément, peut-être pour tes études tu devras aller dans une chambre d'étudiant, etc

filigrane
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 270
Date d'inscription : 16/03/2013
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma famille et moi... On n'est pas fait pour vivre ensemble

Message par Invité le Dim 9 Juin 2013 - 9:12

@soserious

effectivement ta famille te cherche constamment; Cela se comprend d'un côté qu'ils soient en lien avec toi, mais cela leur pose un problème que tu puisses être sans eux. Ils ne tiennent pas une journée sans toi. Même si cela a un côté sympathique et rassurant (ils sont présents et te protègent), c'est trop. As tu déjà été sans eux (week end copain, colo) ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma famille et moi... On n'est pas fait pour vivre ensemble

Message par Soserious le Sam 19 Avr 2014 - 3:23

Je suis de retour héhé ^_^

Est-ce que ça va mieux ?
Oui et non...

Le gros plus c'est que j'ai enfin eu mon permis et qu'en plus, pile au bon moment, ma grand-mère paternel a changé de voiture et donc j'ai pu récupérer son ancienne. Maintenant, je roule tout seul.
Plus de contraintes à ce niveau là, je reste avec mes potes autant de temps que je veux. Pas de véritable horaire.
Bref, c'est devenu mieux ^_^

Bon, ils s'inquiètent encore un peu alors je leur envoie des textos quand ils s'inquiètent trop.
Bref.

Je ne vous ai jamais répondu parce que... Finalement à cette époque j'avais du mal à en parler et à comprendre tout ça. Donc pour les questions, oui je suis l'aîné (donc on va dire que j'essuie un peu les plâtres xD). Pour le fait que ma solution soit une solution de facilité... Je suis d'accord. Ma fainéantise me perd souvent mais... J'ai beaucoup de mal à la vaincre.
Mais je pense qu'ils jouent un peu là dedans. Je pense que ma fainéantise est du à moi même, mais qu'il me conforte dedans quand ils en ont envie (avant de m'engueuler quand ça arrange moins).

Mais finalement, ça a fini par faire tilt...
Je pense que le problème vient de ma mère. Pleins de phrases me sont revenus ce soir, et je crois savoir ce qu'il se passe.


Je pense que le problème de ma mère c'est qu'elle pense que tout le monde pense forcément comme elle, à priori.
Quand elle est en public et que je suis à côté et qu'elle avance une opinion, elle tourne toujours rapidement les yeux vers moi. Quand elle parle et exprime une opinion, elle cherche toujours un soutien auprès d'un de nous, moi en dernier recours.
Encore ce soir, elle était un peu triste car ma sœur avait raté un examen de flûte, elle est venu se consoler chez moi et n'arrêtait pas de me dire "tu ne crois pas ?", "c'est vraiment des salauds, non ?".

Ce qui explique aussi pourquoi elle semble si sûr du fait que je sois quelqu'un d'autre.
Elle me dit souvent : "Je te connais comme si je t'avais fait." et c'est peut être ça justement le problème.
Elle pense qu'elle me comprend, elle pense que je pense comme elle.

C'est pourquoi quand je lui fait gentiment comprendre que vu mon manque de sentiment depuis un bon bout de temps, je ne pouvais même pas comprendre l'amour, et que donc trouver une copine serait difficile. Elle continue de répéter que ce n'est pas vrai, que je n'ai qu'à patienter et qu'un jour je trouverais la bonne.

Bref, ça c'est mon interprétation personnel.
Mais je pense que comme pour elle, j'ai le même schéma de pensée, elle doit se dire que j'ai besoin d'autant d'affection qu'elle en a besoin, que j'ai besoin qu'on soit là pour moi constamment... Comme elle le souhaite sûrement.

D'ailleurs, autre chose, elle nous fait part parfois de ses anciennes envies.
Elle nous répète souvent qu'entre frères et soeurs on doit se serrer les coudes, nous fait promettre de ne jamais nous séparer et que la famille compte plus que tout. Elle dit à ma soeur et moi que si on a été conçu avec si peu de différence, c'est qu'elle pensait ainsi qu'on deviendrait les meilleurs amis du monde et que j’amènerai ma soeur partout avec moi.
Ce qui n'est pas le cas.

Je pense que le fait qu'elle nous dise ça, montre bien la raison pour laquelle je n'arrive pas à me dépêtrer de ces liens familiaux...
J'ai envie de rien casser, j'essaye de me faufiler... Mais...

Bref.
Niveau indépendance, depuis ma voiture, ça va mieux.
Elle ne prie plus quand je m'en vais (c'est déjà ça xD). Par contre, elle a encore du mal avec certains trucs.

Elle a du mal à me donner du mou encore, même si elle refuse de l'admettre.
Quand je fais quelque chose, comme par exemple remplir mon dossier des bourses, elle dit toujours à mon père de le faire avec moi. Toujours.

Elle a aussi encore du mal avec le fait que j'achète des choses.
J'avais préparé une petite commande internet y a quelques mois... Deux pantalons, un sac, un T-Shirt, rien de bien fou.
Ma mère a vu mon écran et a alors commencé à regarder, à me demander le nom du site et à me dire qu'elle trouvait certains articles moches. Ca encore, pourquoi pas...
Avant de me déclarer... "Okay, tu peux acheter ça."

C'était ma carte de crédit, ma commande.
Je n'ai pas vraiment compris sur le coup.
Je ne demandais pas vraiment de validement de sa part à ce sujet.
Mais bon, si ça peut lui faire plaisir.

Enfin, je vais en finir là.
Concernant ma soeur, ça va... Plutôt étrangement ces derniers temps.
On est tellement différents, encore plus maintenant.

Je suis un mec qui se prend pas la tête, qui cherche principalement à profiter de la vie, et qui révise le minimum vital pour accéder à ses objectifs. Ma soeur est mon inverse, et cette année avec son bac qui approche, c'est encore pire qu'avant. Elle bosse constamment, vient constamment chercher du soutien et de l'aide pour avancer dans ses devoirs.

Ma mère me reproche de ne pas travailler en utilisant l'argument que ça déprimerait ma soeur, et que ce n'était pas juste.
Elle me reproche aussi que le fait d'avoir eu une mention très bien forçait ma soeur a faire au moins aussi bien. Pour une raison qui m'échappe.

Et quand je refuse d'aider ma soeur à faire sa philo parce que je trouve la question peu intéressante, que c'est ses devoirs à elle et que j'ai autre chose à faire à 23h que d'aller faire une dissert', je me prend une taulé générale pour mon manque de coopération.

Je ne comprend vraiment pas...

Ma soeur est décrite par ma mère comme une gagnante qui en veut et qui bosse dur pour atteindre ses objectifs.
Même si elle concède qu'elle est resté gamine (et pleurs régulièrement parce qu'elle n'a eu que 15 en physique comble de l'horreur).

Moi je suis désigné comme une feignasse (je l'avoue), qui ratera sa vie parce que visiblement à 18 ans on est adulte. Me disant même que le fait que je veuille m'amuser constamment, que ma coiffure (toujours elle, elle a pas bougé), c'est un comportement de 15 ans.
Ils se demandent quand je déciderais de quitter ma sphère de bonheur, parce que le monde n'est pas tout rose.

...
Je suis déjà fatigué de nature, je suis presque creux, ne ressentant de la joie ou des trucs du genre qu'à très faible dose.
Mais ma vie de famille a tendance à me vider.

J'aimerais bien partir m'installer à Lyon l'année prochaine, mais je n'ose imaginer ce qu'il va se passer et la scène qui va se produire si je décide ça... Je suis encore leur enfant....

Désolé d'étaler ma vie comme ça.
Mais... J'en ai besoin de temps en temps.
Désolé...

Soserious
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 54
Date d'inscription : 09/06/2013
Age : 21
Localisation : Limbes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma famille et moi... On n'est pas fait pour vivre ensemble

Message par claudana le Sam 19 Avr 2014 - 23:31

Bonsoir,

Bon tu me touches , oui, c'est difficile pour une mère de se séparer de son enfant mais de là à tout contrôler à ton âge , il y a un truc qui ne va pas ,il me semble !!

Ce n'est pas parce que tu seras " loin" que tu ne seras plus leur enfant.Tu ne leur appartient pas , tous les parents ne comprennent pas ça.C'est un peu dur.
J'ai deux garçons qui ont pris leur autonomie d'avec moi vers 19 et 16 ans , il a bien fallu que je m'y fasse ,les circonstances étaient douloureuses , je passe. Je les laisse faire leur vie ,sans intrusions mais je suis là quand ils ont vraiment besoin de moi ,j'ai aussi ma propre vie.

Quoi te dire d'autre mis à part qu'il est évident que tu as un besoin crucial d'une forme de coupure d'avec ton milieu familial , ça ne veut pas dire que tu ne les verras plus , mais différemment , je l'espère de tout coeur pour toi.
Apparemment ce sera dur mais c'est de toi qu'il s'agit. Wink 

Bon courage.
Une maman qui adore ses enfants et leur accorde leurs différences.

claudana
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3009
Date d'inscription : 08/04/2014
Age : 58
Localisation : Quelque part sur cette terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma famille et moi... On n'est pas fait pour vivre ensemble

Message par Plurebati le Jeu 24 Avr 2014 - 19:39

C'est toujours difficile pour une famille de sentir qu'un de ses membres va bientôt vivre dans une autre maison.
Mes enfants en sont partis il n'y a pas si longtemps, c'était après le bac pour étudier dans une autre ville, et je sais que c'était pour prendre leur autonomie plus que pour une formation particulière. C'est normal, c'est cela devenir adulte, et s'ils m'ont manqué (et me manquent maintenant qu'ils sont autonomes et chez eux), je suis contente parce qu'ils en ont été capables. C'est dans ce but que je les ai éduqués.
Ce qui a été paradoxal, c'est que mon aîné m'a reproché, presque 10 ans après être parti de la maison, de l'avoir laissé seul dans sa chambre (bien que je faisais comme ta maman, des coucous de temps en temps) durant ses années lycée, alors même que c'était lui qui réclamait que je ne le dérange pas, ce que je respectais le mieux possible. J'aurais donc du, pour qu'il n'ait pas le sentiment adulte d'avoir été abandonné ado, ne pas tenir compte de ses demandes d'isolement.... Difficile d'être maman !

Tu es impatient, mais ta situation est-elle si insupportable ? Surtout avec l'indépendance que tu as avec une voiture (tu as de la chance d'avoir les moyens de l'entretenir à ton âge et d'avoir une carte de crédit alors que tu ne travailles pas ...), des parents qui s'occupent de l'intendance, la liberté de tes horaires...

Plurebati
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 173
Date d'inscription : 24/01/2014
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma famille et moi... On n'est pas fait pour vivre ensemble

Message par Invité le Mer 30 Avr 2014 - 18:13

c'était pareil pour moi et encore je ne savais pas... parles juste du temps... en attendant Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma famille et moi... On n'est pas fait pour vivre ensemble

Message par Supertramp le Mer 30 Avr 2014 - 20:51

Je rêve aussi de quitter ma famille plus ou moins pour les mêmes raisons que toi (et d'autres), je pense que mon père est zèbre aussi mais le reste de ma famille ne l'est pas (mère + 2 frères). Et je ne me sens pas "chez moi" quand je suis chez moi, justement. A mes yeux ce sont un peu des colocataires barbants qui "m'collent au basques" et qui ne me laisse pas vivre ma vie comme je l'entends ..

Quand tu dis "c'est moi qui cloche?", ça dépends du point de vu Wink
Du leur, c'est surement toi qui est bizarre ou tout simplement diffèrent mais sachant qu'on est tous différents c'est stupide de penser ça ..

Tout ça pour dire que je comprends, et que je trouve pas ça bizzare du tout pusique je ne pense pas que les liens du sang garantissent une bonne entente dans la famille ! voila voila Very Happy

Supertramp
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 208
Date d'inscription : 28/04/2014
Age : 19
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma famille et moi... On n'est pas fait pour vivre ensemble

Message par Invité le Jeu 22 Mai 2014 - 8:21

J'ai l'impression que c'est mon fils qui a écrit ton premier message. Il est vraiment comme toi (il a 14 ans). 
Par contre je ne suis pas comme ta maman, si mon fils veut rester toute sa journée dans sa chambre, je m'en fiche. Il est déscolarisé et travaille le minimum pour avoir la moyenne: je m'en fiche aussi en fait...
Le plus dur, je pense pour une maman c'est le manque de contact physique. MAis il a toujours été comme ça, même bébé il ne s'est jamais abandonné dans mes bras pour un gros calin: il etait ne tension et se reculait le plus possible.
J'ai 2 filles qui sont calines et c'est comme ça. 
Tu pourrais peut être conseillé un livre à tes parents? 
http://www.cdumonteilkremer.com/article-l-adolescence-autrement-faire-confiance-aux-ados-faire-confiance-a-la-vie-est-sorti-49460171.html

Je pense que tu es trop gentil, il faut aussi parfois savoir dire à sa famille quand quelque chose ne va pas. Sans agressivité, ni conflit et il est important d'employer le "je", c'est à dire pas dire "tu me saoules quand tu veux choisir mes habits" mais dire "maman je suis frustré (ou en colère, enfin le sentiment que tu ressens) quand je n'ai pas la possibilité de m'habiller comme je veux". "je ne veux plus que vous toquiez à ma porte ça me dérange vraiment dans ma vie, je vois que vous êtes inquiet mais ce n'est plus possible pour moi alors trouvons une solution qui convienne à tout le monde".
Ce sont des "techniques" qu'utilise normalement les parents pour parler avec les enfants mais tu peux faire l'inverse et utiliser ces discours non violents pour que tes parents comprennent que tu les aimes mais que tu as ta propre vie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma famille et moi... On n'est pas fait pour vivre ensemble

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:09


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum