Est-il déplacé de témoigner son empathie et son soutien à une "inconnue" ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Est-il déplacé de témoigner son empathie et son soutien à une "inconnue" ?

Message par Angeal le Jeu 6 Juin 2013 - 23:10

Bon je résume avant tout la situation un peu particulière....

J'ai eu une prof à la fac cette année que je ne connais pas personnellement mais qui est une grande amie des parents de mon copain, donc hormis tapé une bise et discuté 5 minutes je ne puis pas dire que je connaisse cette femme. Si ce n'est de manière indirecte, je connais quelques peu sa vie familial par l'intermédiaire de mon copain mais c'est tout.

Le fait que mon copain l’apprécie beaucoup m'a fait développé inconsciemment une certaine estime et respect pour cette femme. C'est une personne habituellement très dynamique, chaleureuse et souriante.
Aujourd'hui nous l'avons croisé dans un parc en plein milieu de l'après-midi alors qu'elle est censé travailler...elle nous a dis qu'elle n'allais pas bien, elle ne ressemblait plus du tout à la femme que je voyais de temps à autre, voix cassé, tremblements, on aurait dit qu'elle venait de pleurer.
Elle n'est pas rentré dans les détails mais a dis qu'elle allait passé un IRM....cette femme a environ 50 ans.

Personnellement je fais vite un rapprochement car pour qu'une personne soit subitement dans cet état là, je suis quasiment sure qu'elle vient d'apprendre un cancer du sein ou autre type de cancer...

Je ne sais pas pourquoi mais ça m'a énormément ébranlé...disons qu'en 8 mois j'ai connue deux cas de cancer dans ma famille: Ma grand-mère, cancer du sein qui a survécu et la compagne de mon père: cancer des ovaires qui est décédée en 3 semaines.

Alors même si je n'ai jamais eu de cancer de ma courte existence. Je l'ai vécu plus ou moins de l'intérieur et j'ai vu les deux cas de figures se réaliser: La mort et la guérison.

Je sais que cette femme vie seule depuis peu juste avec un de ses fils.

J'aimerais pouvoir la soutenir, lui dire que je comprends en un sens et qu'il faut toujours garder le moral, qu'il faut essayer d'être le plus philosophe possible et y croire.

Mais je me dis que c'est mal placé de ma part...après tout qui suis-je dans son existence ? Personne.
Qu'est-ce que ça lui apporterait ? Je ne sais pas. Peut-être du bien, peut-être du mal Sad

Bref serait ce une bonne chose ou faut il que je m'abstienne de montrer cette hyperempathie au risque de l'incompréhension ?

Angeal
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 333
Date d'inscription : 31/12/2011
Age : 22
Localisation : En train de siroter un verre avec Satan.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il déplacé de témoigner son empathie et son soutien à une "inconnue" ?

Message par anianka05 le Jeu 6 Juin 2013 - 23:54

Je suis touchée par ton histoire et tes questionnements sont tout à ton honneur. Je trouve que c'est justement une bonne façon d'aborder le problème avec elle. Tu peux commencer par lui expliquer que tu as envie de lui apporter ton soutien, mais que tu ne sais pas comment t'y prendre compte-tenu de vos rapports. Laisses-lui la possibilité de choisir. Elle saura en tout cas, qu'elle n'est pas seule.
C'est une façon de la jouer fine.

Tiens-nous au courant!

anianka05
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 987
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : Toulouse, dans un corps fait de chair et d'os (je crois...)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il déplacé de témoigner son empathie et son soutien à une "inconnue" ?

Message par Invité le Ven 7 Juin 2013 - 8:54

En même temps, peut-être aussi qu'elle n'a pas envie d'en parler.. un sourire de compassion appuyé ferait passer le message que tu as compris qu'elle n'allait pas bien et ce sera à elle de "provoquer" la discussion.

Cette chose m'est arrivée un jour avec une infirmière que je ne connaissais pas. J'étais à l'hôpital, en soins externes, et je sors fumer une cigarette sur la terrasse de la cafétéria. Une infirmière arrive et se met à mes côtés, je ne la regarde pas (je regarde au loin ma vie défiler devant mes yeux). A un moment, je lui dis "il y a des jours comme ça où ça ne se passe pas comme prévu" (pourquoi je lui dis ça ? aucune idée...!) et je la vois me regarder. Je tourne la tête vers elle, et là.. elle se met à pleurer.

Elle m'explique qu'elle vit quelque chose de très triste et qu'elle a du mal à avaler la nouvelle. Nous discutons quelques minutes et je lui fais part de mon expérience personnelle (ce que je vivais à l'époque était plutôt lourd aussi). Finalement, ça lui a remonté le moral et elle est repartie en me remerciant d'avoir pris le temps de discuter un peu avec elle. Elle allait mieux.

C'est vrai que l'empathie ne s'explique pas et qu'elle se vit.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il déplacé de témoigner son empathie et son soutien à une "inconnue" ?

Message par anianka05 le Ven 7 Juin 2013 - 9:25

Oui, mais il faut quand même commencer une amorce, parce que par timidité, elle pourrait ne pas oser en parler. Un sourire, pourquoi pas? Mais ce peut être insuffisant, car interprété différemment. En tout cas, on s'entend à dire qu'elle doit avoir le choix.

anianka05
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 987
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : Toulouse, dans un corps fait de chair et d'os (je crois...)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il déplacé de témoigner son empathie et son soutien à une "inconnue" ?

Message par Ainaelin le Ven 7 Juin 2013 - 10:51

Ca ne pourra pas vraiment lui faire du mal, à mon avis. Au pire, si elle n'est pas d'humeur, irritée par quelque chose, elle pourrait être désagréable (genre "laissez-moi tranquille"), mais c'est vraiment au pire, je pense. Comme dit ci-dessus, montre-lui ta présence et ta disponibilité, sans l'envahir (un sourire, un mouchoir si elle pleure, juste un mot ou deux) et laisse-lui le choix de te parler ou non. Ca se fera tout seul ou ça ne se fera pas. Wink

Ainaelin
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4245
Date d'inscription : 07/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il déplacé de témoigner son empathie et son soutien à une "inconnue" ?

Message par dessein le Ven 7 Juin 2013 - 12:45

si je connais mal je fourgue sans trop de mots autour un bon plat preparé, les gens s'en foutent le prennent l'air un peu ahuri, mais en fait sont bien contents de le trouver quand ils ont faim, car on a tendance à s'oublier un peu dans ces moments et ça fait fait un peu une "petite pause avec sensations dans un monde pourri".
après si on ne demande pas assez explicitement de pouvoir poser son sac je parle pas.

dessein
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3074
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il déplacé de témoigner son empathie et son soutien à une "inconnue" ?

Message par fleurblanche le Lun 10 Juin 2013 - 23:24

Angeal a écrit:Bref serait ce une bonne chose ou faut il que je m'abstienne de montrer cette hyperempathie au risque de l'incompréhension ?

Je sais que des gens ont été empêchés de commettre un geste irrémédiable parce que quelqu'un leur a montré de l'empathie à un moment crucial.

Je sais aussi que des gens ont trouvé la force de se battre contre l'adversité parce que quelqu'un leur a montré de l'empathie.

L'empathie ne peut pas "nuire" à la personne qui en est l'objet.

Par-contre, il faut être préparé à interagir avec une personne envers qui l'on veut montrer de l'empathie. Il faut être préparé soi-même parce que les gens qui éprouvent de l'empathie sont souvent des personnes elles-mêmes très sensibles. Et étant sensibles, il ne faudrait pas que l'interaction :
1) ré-ouvre en soi des blessures encore mal cicatrisées ou des traumas non digérés
2) soit une occasion pour nous de recevoir une blessure parce qu'il se peut que l'autre, celui que l'on veut soutenir, réagisse brutalement envers nous

Bref, il faut se barricader soi-même intérieurement avant de pouvoir aider quelqu'un sur un sujet sensible

Et aussi, il faut savoir ce que l'on va apporter à l'autre : qu'est-ce qu'on en fait de cette empathie, comment on va l'utiliser ?. Le but devrait être d'aider la personne, la tirer vers le haut ; pas de l'accabler ou de la rendre pessimiste en lui faisant part de nos expériences négatives. Lui partager du positif, ou au moins être juste à l'écoute, voire juste tenir la main (au sens propre) sans rien dire pour signifier à la personne qu'elle n'est pas seule. Mais ne surtout pas être une occasion pour la personne de "s'enfoncer" davantage dans la détresse.

Il faut se préparer à DONNER (du temps, de l'énergie émotionnelle), sans se dire qu'on recevra forcément quelque chose en retour (ex : de la reconnaissance).


Dernière édition par fleurblanche le Mar 11 Juin 2013 - 0:41, édité 4 fois (Raison : 1 ajout)

fleurblanche
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3568
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 48
Localisation : Hémisphère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il déplacé de témoigner son empathie et son soutien à une "inconnue" ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:40


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum