je suis un papa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

je suis un papa

Message par lio le Lun 3 Juin 2013 - 14:04

Bonjour,

je m'inscris ici en tant que papa d'un garçon de 7 ans et demi détecté l'année dernière EIP, dans un parcours scolaire un peu chaotique.
Mon fils est visiblement intelligent et curieux mais ne montre pas de talent particulier ni de compétences spectaculaires. J'ai mis du temps à admettre l'idée de "surdon" parce que comme beaucoup de gens, j'avais des idées fausses sur le sujet. Je commence un peu à lire, et à mieux comprendre. La vie est assez difficile avec lui, émaillée de conflits, de comportements insupportables, de provocations, des phases d'agitation permanente (c'est un défi de le faire assoir tranquille plus de 2 minutes... sauf avec un bon livre !) A l'école, cela se passe plutôt mal, avec des périodes catastrophiques. Les relations deviennent tendues avec la maîtresse... J'ai l'impression aujourd'hui que mon bonhomme ne va pas bien, et j'aimerais pouvoir l'aider et le soutenir. Je me dis que nous ne lui avons pas assez fait confiance. Il était suivi l'année dernière par une psy, qui l'a aidé à s'équilibrer mais ne croit pas aux EIP. Elle nous avait déconseillé de lui parler de ses tests (faits par la psy scolaire), alors nous n'avons jamais vraiment abordé le sujet avec lui, et je ne sais toujours pas comment faire. Un seul dépistage est-il suffisant ? Faut-il faire deux fois les tests ? Que dire à son enfant, et comment lui dire ? La maîtresse nous a à demi-mot fait comprendre que nous nous faisions des illusions, et que ce gamin insupportable et peu soigneux, pas spécialement en avance à l'écrit (mais nettement en maths !) ne pouvait pas être "surdoué". J'ai l'impression qu'on ne peut éviter de se retrouver jugé comme des parents qui surcouvent et surévaluent leur gamin, alors qu'il me semble que nous avons fait le contraire !
Bref...
nous voilà bien embrouillés, et désemparés, en quête de compréhension et de réconfort...

A part ça, je suis aussi enseignant en collège et donc de plus en plus intéressé et sensible aux enjeux pédagogiques posés par la précocité (combien de gamins dézingués ai-je vu passer sans m'apercevoir de leur potentiel ?) Je suis donc ouvert et curieux de tout échange à ce sujet.

Bonne journée,

Lio

lio
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 2
Date d'inscription : 01/06/2013
Age : 46
Localisation : METZ

Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis un papa

Message par dessein le Lun 3 Juin 2013 - 14:38

bonjour


Dernière édition par dessein le Jeu 27 Juin 2013 - 20:13, édité 1 fois

dessein
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3074
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis un papa

Message par Harpo le Lun 3 Juin 2013 - 14:46

Bonjour Lio !

J'ai tendance à refiler cette vidéo un peu partout, mais il m'étonnerait qu'elle n'intéresse pas l'enseignant en collège que tu es :

J.-D. Nordmann : Séminaire: Le Haut Potentiel Intellectuel.
http://vimeo.com/33048739.

Bienvenue sur ce forum.

Harpo
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5769
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 54
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis un papa

Message par dessein le Lun 3 Juin 2013 - 14:56

merci harpo (et merci internet qui va répandre)

dessein
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3074
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis un papa

Message par lio le Lun 3 Juin 2013 - 15:05

Merci à vous 2, j'ai lu le pdf et je regarde le doc (très intéressant !!!)
dessein, je te contacterai par MP d'accord ! Smile

lio
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 2
Date d'inscription : 01/06/2013
Age : 46
Localisation : METZ

Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis un papa

Message par Fredjke_007 le Lun 3 Juin 2013 - 20:21

Bonsoir Lio,

pour donner mon cas perso, on peut très bien avoir beaucoup beaucoup de facilités (pas testé donc je ne sais pas si c'est hors norme ou pas) en math et physique mais ne pas savoir aligner 2 chiffres à l'écrit et tout faire mentalement. On se voit donc avec des résultats moyens, 0/10 + 10/10 donnent bien en moyenne 5/10, pas brillant.

Mais l'ennui et le non-intérêt de certaines matières va mener à un 0 alors que ce qui l'amuse/l'intéresse ne sera pas poussé assez loin et donc va paradoxalement aussi l'ennuyer.

Pour les problèmes de graphisme, peut-être souffre-t-il de dyspraxies. Je te renvoie vers la page facebook d'une graphothérapeute qui m'a fait découvrir ce site. Elle s'appelle Fabienne Léger.

Une autre piste à explorer : Est-ce que ton enfant a des soucis pour courir ? est-ce qu'il trébuche souvent ? ne se tiens pas droit ?
J'ai croisé récemment un pédo-posturologue qui a pris mon enfant en charge parce qu'il avait beaucoup de mal à "bouger". En fait l'accouchement à coincer pas mal d'os et le gêne pour faire certains mouvements. De même une mauvaise posture peut inhiber certains muscles et donc l'écriture, la course peuvent s'en ressentir.
Depuis qu'il a vu mon fils, ma femme et moi y sommes passé et de mon côté en tous cas, je me sens nettement plus connecté à la terre. C'est l'expression que j'ai utilisée devant lui, il a sourit mais a acquiescé. L'impression de de nouveaux sentir qu'on est bien dans ses chaussures. C'est vraiment un grand plus.


Fredjke_007
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 21
Date d'inscription : 01/06/2013
Age : 42
Localisation : Entre Rennes et Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis un papa

Message par anianka05 le Lun 3 Juin 2013 - 20:37

lio a écrit:Bonjour,

je m'inscris ici en tant que papa d'un garçon de 7 ans et demi détecté l'année dernière EIP, dans un parcours scolaire un peu chaotique.
Mon fils est visiblement intelligent et curieux mais ne montre pas de talent particulier ni de compétences spectaculaires. J'ai mis du temps à admettre l'idée de "surdon" parce que comme beaucoup de gens, j'avais des idées fausses sur le sujet. Je commence un peu à lire, et à mieux comprendre. La vie est assez difficile avec lui, émaillée de conflits, de comportements insupportables, de provocations, des phases d'agitation permanente (c'est un défi de le faire assoir tranquille plus de 2 minutes... sauf avec un bon livre !) A l'école, cela se passe plutôt mal, avec des périodes catastrophiques. Les relations deviennent tendues avec la maîtresse... J'ai l'impression aujourd'hui que mon bonhomme ne va pas bien, et j'aimerais pouvoir l'aider et le soutenir. Je me dis que nous ne lui avons pas assez fait confiance. Il était suivi l'année dernière par une psy, qui l'a aidé à s'équilibrer mais ne croit pas aux EIP. Elle nous avait déconseillé de lui parler de ses tests (faits par la psy scolaire), alors nous n'avons jamais vraiment abordé le sujet avec lui, et je ne sais toujours pas comment faire. Un seul dépistage est-il suffisant ? Faut-il faire deux fois les tests ? Que dire à son enfant, et comment lui dire ? La maîtresse nous a à demi-mot fait comprendre que nous nous faisions des illusions, et que ce gamin insupportable et peu soigneux, pas spécialement en avance à l'écrit (mais nettement en maths !) ne pouvait pas être "surdoué". J'ai l'impression qu'on ne peut éviter de se retrouver jugé comme des parents qui surcouvent et surévaluent leur gamin, alors qu'il me semble que nous avons fait le contraire !
Bref...
nous voilà bien embrouillés, et désemparés, en quête de compréhension et de réconfort...

A part ça, je suis aussi enseignant en collège et donc de plus en plus intéressé et sensible aux enjeux pédagogiques posés par la précocité (combien de gamins dézingués ai-je vu passer sans m'apercevoir de leur potentiel ?) Je suis donc ouvert et curieux de tout échange à ce sujet.

Bonne journée,

Lio


SANS DECONNER???? Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked

Ta psy t'a conseillé de cacher la vérité à ton fils sur un truc qui le concerne directement??? En voilà une spy incompétente pour ne pas dire incapable! Barres-toi vite fait! La meilleure chose à faire est de verbaliser ce qu'il se passe! Ton fils est perturbé parce qu'il sent bien qu'il y a quelque chose qui cloche et ça l'angoisse! Quant à la maîtresse, pas d'étonnement, elle fait partie d'un fonctionnement archaïque: l'éducation nationale. En plus, elle est mise face à ses limites par un "sale" (je caricature ses pensées) gosse et donc, pour peu qu'elle soit susceptible, la boucle est bouclée!
Une règle d'or: on NE MENT JAMAIS à un enfant!!!! Ceux sont des éponges encore plus s'ils sont surdoués ou autistes! Parlez avec lui.
Ca ne règlera pas tout, mais ce sera plour lui un soulagement, d'autant plus qu'il pourra se fier à vous!

Voici une histoire vraie:
Une jeune maghrébine met son enfant à l'adoption, dès sa naissance, par amour, car pas un sou, pas de boulot, complètement seule et victime de racisme régulièrement. Et ce, pour qu'il puisse être adopté dans une bonne famille. Ce qui arriva. L'enfant de quelques mois, incapables de parler donc, sentait cette situation particulière. Il était donc mal dans sa peau. Et il faisait de l'eczéma de la tête au pied! Depuis des semaines et rien ne pouvait le soulager. Un jour, une femme qui travaillait à l'orphelinat, où il était gardé (avant adoption), le prit dans ses bras, face à elle et lui expliqua son histoire. Elle expliqua que sa maman l'aimait très fort et qu'elle voulait le meilleur pour lui, qu'il n'était pas fautif, qu'il n'y était pour rien et qu'il n'y avait pas de mal à être arabe. Que c'était un adorable bébé et qu'on l'aimait beaucoup, etc. Au bout de quelques jours: "bibidi, bobidi, bobidibou!" Plus d'eczéma! Fini! Pati! A pu! Abracadabra!!!! Plus une trace! L'enfant pouvait enfin être lui et n'avait pas besoin de changer de peau!

Ton fils sent qu'un truc ne tourne pas rond. Rassurez-le. Il finira par vous entendre. Il n'y ait pour rien et il n'y a pas de mal. Je répète, ce ne sera peut-être pas suffisant. Mais par pitié, changez de Psy!!!

anianka05
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 987
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : Toulouse, dans un corps fait de chair et d'os (je crois...)

Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis un papa

Message par Revz le Dim 5 Juin 2016 - 19:19

Devenir papa, ça ne c'est pas passé comme j'ai révé.

Sur 9 mois de grossesse, j'ai pu profiter des 2 derniers mois, car les 7 premiers j'étais pris dans des calvaires et des tourments.
J'ai pu profiter des 2 derniers mois en envoyant une colombe puis en lachant une grenade, qui m'a bléssé bien plus que son destinataire: car c'est moi qui l'ai lancé et que je n'ai pas trouvé d'autre moyen. Le destinataire a oublié la colombe et n'y a pas cru. Il ne pouvait pas savoir que chaque chose que je dis est juste et vraie. J'avais pourtant associé un cautionnaire.

J'ai pu profité de mon fils le jour ou j'ai assumé ce que je retenais.

Je ne souhaite à personne de devenir père dans ses conditions.

Aujourd'hui, je profite de mon fils a chaque fois que je peux le voir, et c'est le plus grand des bonheurs d'etre pere.

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

Revz
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4621
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 34
Localisation : Lyon 2

http://revz-life.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis un papa

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:56


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum