Les zèbres et la contingence ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les zèbres et la contingence ?

Message par Olifaxe le Lun 20 Mai 2013 - 0:24

C'est le meilleur mot que j'ai trouvé pour exprimer cette idée. On voit énormément de zèbres sur ce forum qui s’interrogent très sérieusement sur des thèmes grandioses, sur la nature humaine, sur l'origine de l'Univers, sur ce qui cause la guerre, la pauvreté, les injustices ect...

Y aurait-il un désintérêt chez le zèbre pour les questions plus contingentes, plus quotidiennes, plus proches, plus banales. Désintérêt pour la vie sociale comme elle est plutôt que comme elle devrait être, pour des thèmes peu sexys comme l'entreprise, l'argent, la réalité des rapports sociaux au delà de l'idéologie.

Je ne sais pas si j'en suis (voir mes posts précédents), mais il m'a toujours paru que ce sentiment de cosmos que je ressens, c'est le mot que j'utilise pour désigner ce fameux sens d'inscrire toutes les connaissances acquises dans des domaines diverses et variées dans un schéma global et cohérent de compréhension du monde, impliquait d'extrapoler sur des réponses aux questions grandioses des observations de la vie quotidienne.

Avant de s'accabler de la vénalité et de la cupidité des gens de l'époque, il faudrait se questionner son propre rapport à l'argent, à la générosité, aux fruits de notre travail. Le propos n'est pas polémique, il me parait évident, parfaitement cohérent, de considérer que le monde commence avec soi-même et ce qui nous entoure.

Qu'en pensez vous ? Ce désintérêt existe-t-il, pourquoi ? Est-ce que le début de la compréhension du monde ne peut pas se trouver d'abord autour de soi ?

Olifaxe
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 105
Date d'inscription : 10/02/2013
Age : 28
Localisation : Sevran

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres et la contingence ?

Message par Invité le Lun 20 Mai 2013 - 16:16

Dans les mots que tu emploies (« thèmes grandioses », gens qui s’interrogent « très sérieusement »), je lis un certain recul, une certaine distance… (de l’humour, quoi ^^). Est-ce que tu ne serais tout simplement pas en train de mettre le doigt sur le caractère un peu pompeux de certaines interventions ? C’est une vraie question, hein, car vraiment je ne suis pas sûr d’avoir bien compris ton message.

Pour aller dans ce sens : c’est vrai que sur certains topics, on peut s’enflammer sur Dieu, l’Univers, la nature humaine… et donner l’impression de n’avoir plus les pieds qui touchent terre. Moi aussi, parfois, j’avoue… Ta question, si je devais la reformuler, ne serait-elle pas : « les zèbres s’intéressent-ils plus au monde des "Idées" qu’aux réalités matérielles ? » (= "les zèbres ne sont-ils pas un peu perchés ?")

En fait je pense que non. Je parcoure pas mal ce forum, et les questions qui intéressent le plus, ce sont des questions « contingentes »… mais très importantes ! Je pense aux sous-forums « Couple, sexualité... », « Psychologie, addictions, travail sur soi… » et on retrouve souvent exprimés les mêmes problèmes : difficulté à s’insérer socialement, isolement, ennui au travail, dépression, travail sur soi, difficulté à trouver l’âme sœur, remise en question du modèle familial traditionnel (remise en question d’un peu tous les modèles, en fait… Laughing )… Ce sont des questions qui inquiètent sans doute tout le monde (zèbres ou non-zèbres), mais j’ai l’impression que sur ZC, on en parle plus librement qu’ailleurs.

Personnellement, ce qui m’a attiré vers ZC, ce sont des petits problèmes personnels (contingents, mesquins etc) : en gros des phobies sociales que je désirais soigner, vu qu’elles mettaient en danger ma vie professionnelle et mes rentrées d’argent… du bon prosaïque !!

Mais j’ai été très heureux (et même soulagé) de voir qu’existaient des topics sur Dieu, l’univers, Bach, la nature, l’art…

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres et la contingence ?

Message par Invité le Lun 20 Mai 2013 - 18:33

Hier je me disais que j'étais justement très terre à terre. J'aimerai savoir comment gérer mon argent, profiter de la vie simplement, etc.

ZC me permet juste de me distraire quand j'ai des envies de disserter sur des sujets moins triviaux. Et quand je lis, j'ai aussi l'impression de beaucoup de témoignages personnels et de recherches sur soi-même, pas tant de faire avancer ses idées, de partager, d'apporter une réflexion ( ce qui est dommage ceci dit en passant ). C'est beaucoup du "moi je" mais je ne dénigre pas, un forum c'est fait pour cela, pas tout le monde peut parler à quelqu'un qui a un semblant d'écoute, et ici c'est quand même plus ou moins anonyme.

Je dirai même que pour ma part, et pourtant zèbrette confirmée, il y a un désintérêt rapide quand on rentre trop dans les détails techniques ou des sujets que je ne maîtrise pas du tout. L'ennui arrive très vite chez les Z' Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres et la contingence ?

Message par Olifaxe le Jeu 23 Mai 2013 - 2:37

ddistance a écrit:Dans les mots que tu emploies (« thèmes grandioses », gens qui s’interrogent « très sérieusement »), je lis un certain recul, une certaine distance… (de l’humour, quoi ^^). Est-ce que tu ne serais tout simplement pas en train de mettre le doigt sur le caractère un peu pompeux de certaines interventions ? C’est une vraie question, hein, car vraiment je ne suis pas sûr d’avoir bien compris ton message.

En fait pas du tout, c'était vraiment à prendre au premier degrés. En y réfléchissant c'est logique, que des gens sensibles à ce point, avec un sens du juste et de l’honnêteté qui les accable au point de ne pas supporter la société, de ses compromissions, de ses bassesses et de ses hypocrisie. Que des gens comme cela cherche à rester dans les nues, à fuir vers un idéal que leur esprit leur permet de créer plus complétement que ceux des gens normaux.

Car si la douance n'est pas une pathologique, c'est une originalité, enfin disons que ça mérite qu'on l'oppose à "normal' sans être offensant. Enfin bref, parenthèse close.

Donc cette étonnement, ce questionnement, que des gens si enclins à analyser tout, ne soient pas capable de maitriser et d'apprivoiser ces imperfection sociale, pour en faire les pièces de leur compréhension plus globale de l'homme ou de la société.

C'est un grand étonnement pour moi qu'on puisse se faire harceler à l'école, emmerder par un voisin, par son propriétaire, son employeur et qui sais-je encore sans en tirer la conséquence que l'homme n'est pas bon, en tout cas pas totalement, ou en tout cas pas normalement (içi au sens, habituellement, constamment), bref que la gentillesse, l'unité, la compassion constituent l'exception plutôt que la norme dans les relations humaines.

Pour pousser le raisonnement par l'absurde et faire un peu l'auto-critique, ce serait rendre sa conception de l'homme totalement tributaire de son histoire personnelle. Qui a vécu dans une famille unies entourée d'une vie sociale, affective et amoureuse riche en conclura à l'évidence de la bonté humaine. Inversement celui qui en a baver en conclura évidement que l'ordre naturel des relations humaines, que ce soit les relations interpersonnelles ou les relations entre pays, est la loi de la jungle. Celle du plus fort et du plus malin, ou rien n'existe que les rapports de force ect...

Je digresse, je digresse, je ne suis pas sur d'avoir été plus clair, j'ai écrit comme ça me venait. Pardon pour les fautes. Mais c'est vrai que c'est une question perpétuelle que je me pose chaque fois que j'entends parler de quelqu'un qui a eu une enfance pénible : "Comment fait-il pour ne pas haïr l'humanité".

Bref, le fond de la question était de savoir si l'hypersensibilité des zèbres et leur humanisme naturel les empêchait, à la fois de mettre en lien leur vécu négatif propre avec leur compréhension de ce qu'est l'homme ou le monde, et aussi (remise en question), ce que vous pensez de ce liens de cause à effet, entre ce qui est vécu et ce qu'on se représente, en fait, la place de la médiation de la volonté dans tout ça.

Merci.


[i]

Olifaxe
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 105
Date d'inscription : 10/02/2013
Age : 28
Localisation : Sevran

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres et la contingence ?

Message par Ainaelin le Jeu 23 Mai 2013 - 10:20

En ce qui me concerne, j'ai connu plein d'humains "bons", ou du moins présentant à la fois des qualités que j'estimais bonnes et d'autres mauvaises. En gros, pour moi, l'humain n'est pas haïssable, et pas mauvais, pas plus qu'il n'est bon. L'être humain n'est pas "moral", il est "humain", et chacun forme sa propre morale derrière en grandissant selon divers contextes (personnels, environnementaux, éducationnels, etc.). Et la morale de chacun peut encore souvent être en décalage avec ce qu'il ressent, ce qu'il subit, comment il interprète les signes externes, et ses propres besoins et instincts (par exemple, tu peux avoir une haute morale et avoir une faible volonté).

En conclusion, je ne hais pas l'humanité, car je suis persuadé qu'il y a surtout de la "faiblesse" que de la méchanceté chez les humains. Il y a "l'effet de groupe", le doute de soi qui en pousse à suivre l'exemple des plus charismatiques. Et ça, cela fonctionne aussi chez les zèbres à mon avis, malgré leur tendance à tout remettre en question. Ils peuvent être suiveurs aussi, et s'ils suivent le mauvais exemple, ils pourront être tout aussi "méchants" que d'autres.

Bref, à mon avis, il faut remettre le tout dans un contexte global et modifier les modèles de nos civilisations. Les leaders doivent montrer le bon exemple. Et pour ça, c'est en grande partie une question d'éducation sur au moins une ou deux générations.

Je ne sais pas si j'ai été très clair, je suis u npeu parti dans tous les sens, j'ai l'impression, dites-moi si vous ne comprenez pas. Embarassed

Ainaelin
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4245
Date d'inscription : 07/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres et la contingence ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:31


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum