Le couple et le zèbre

Aller en bas

Le couple et le zèbre Empty Le couple et le zèbre

Message par Lilou7777777 le Ven 17 Mai 2013 - 13:19

Comment vivre avec un non zèbre sans s'autodétruire ??


Etre avec un non zèbre, est-ce pour autant une relation vouée à l'échec ?
Je ne crois pas que ce soit le problème. La compatibilité d'âmes est peut-être plus importante ?

Avis à ceux à qui cela parle... Smile


Dernière édition par Lilou7777777 le Ven 31 Mai 2013 - 12:23, édité 1 fois
Lilou7777777
Lilou7777777

Messages : 126
Date d'inscription : 12/05/2013
Localisation : 64

Revenir en haut Aller en bas

Le couple et le zèbre Empty Re: Le couple et le zèbre

Message par Ainaelin le Ven 17 Mai 2013 - 16:33

Lilou7777777 a écrit:Donc en fait, la question serait : une personne "évolutive" peut-elle vivre en couple avec une personne "non évolutive" ??

Salut, Lilou49 (plus simple que 823543) !

Peut-être qu'il aura envie d'évoluer, mais plus tard, qu'il est encore satisfait de sa vie actuelle et que ce qui peut le déranger ne le dérange pas encore assez pour faire des efforts vers un changement ? Cela n'empêche pas forcément un changement dans le futur.
Le problème serait donc plutôt une envie de changement qui n'intervient pas en même temps pour les deux. Et là, ma question est basique : est-ce que ton envie de changement est plus forte que la satisfaction de vivre tout ce que vous vivez ensemble ?
Ainaelin
Ainaelin

Messages : 4245
Date d'inscription : 07/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Le couple et le zèbre Empty Re: Le couple et le zèbre

Message par Lilou7777777 le Ven 17 Mai 2013 - 17:52

euh c'est quoi 823543 ?? mdr



Dernière édition par Lilou7777777 le Ven 31 Mai 2013 - 12:23, édité 1 fois
Lilou7777777
Lilou7777777

Messages : 126
Date d'inscription : 12/05/2013
Localisation : 64

Revenir en haut Aller en bas

Le couple et le zèbre Empty Re: Le couple et le zèbre

Message par Ainaelin le Ven 17 Mai 2013 - 18:14

7^7 Wink

S'il t'aime (ou aime sa vie actuelle) et te sent "t'éloigner", oui, ça doit lui faire peur.

Bon, je commençais à écrire un pavé, mais au fond, je ne sais rien de vous, je ne suis pas toi, je ne vois pas ce que je peux dire en fait.

Désolé, peut-être que d'autres auront plus d'empathie et pourront t'aider à voir ce que tu veux réellement (car c'est ça au fond, on ne va pas te dire ce que tu dois faire, on peut juste t'aider à révéler ce que tu veux).
Ainaelin
Ainaelin

Messages : 4245
Date d'inscription : 07/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Le couple et le zèbre Empty Re: Le couple et le zèbre

Message par Invité le Ven 17 Mai 2013 - 20:27

Lilou7777777 a écrit: nos buts sont différents. Les siens sont donc, plus terre à terre et matériels. Les miens sont plus spirituels.
Prenant plus de recul que lui (parce que j'adore ça, regarder avec recul) sur nos caractères, points de vue et buts, je peux et veux toujours me (et non le) remettre en question.

Pareil pour moi.


Lilou7777777 a écrit: Ma conviction "d'être sur terre pour évoluer et non pour juste simplement profiter" n'aide pas. C'est ma conviction à moi, c'est vrai. J'essais de me raisonner pour accepter que ce n'est pas forcement celle des autres. Pourtant quand on demande, en général, à quelqu'un "ça te dit d'évoluer?", il répond souvent oui. Non?

Heu... non. J'ai souvent, trèèèèès souvent, eu des partenaires qui ne comprenaient pas ce besoin d'évolution spirituelle. Voire même que ça gavaient franchement ! Une incompréhension totale.. ils en avaient même peur parfois, peur de me voir partir dans des trucs bizarres, sectes ou va savoir quoi. Bref, le gouffre entre eux et moi No

Lilou7777777 a écrit: Donc en fait, la question serait : une personne "évolutive" peut-elle vivre en couple avec une personne "non évolutive" ??

Chacun doit faire d'énormes concessions pour faire plaisir à l'autre.

Oui, on peut vivre ensemble à condition ... de leur ficher la paix royale à ce sujet lol!

Il est clair que c'est l'amour qu'on se porte qui reste le ciment du couple, et cette volonté, ce besoin d'évolution spirituelle non partagé, on doit pouvoir le concrétiser et en parler à d'autres (forum, conférences, etc..). Moi, je me dis qu'à force.. mon futur chéri, si c'est encore le même cas que tu décris, devra juste me laisser évoluer en participant à des conférences, des forums, me laissant lire et évoluer selon mes besoins. Partager, pas obligatoire, mais à force peut-être qu'un jour, il me posera des questions, il s'y intéressera...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le couple et le zèbre Empty Re: Le couple et le zèbre

Message par Lilou7777777 le Ven 17 Mai 2013 - 21:29

Merci, j aime bien tous vos raisonnements....
Merci pour vos avis, ça m aide effectivement... a+++
Lilou7777777
Lilou7777777

Messages : 126
Date d'inscription : 12/05/2013
Localisation : 64

Revenir en haut Aller en bas

Le couple et le zèbre Empty Re: Le couple et le zèbre

Message par anianka05 le Ven 17 Mai 2013 - 21:39

Lilou7777777 a écrit:Comment vivre avec un non zèbre sans s'autodétruire ??

Je vis avec un homme sympa, amoureux, vaillant, avec pas mal d'humour, courageux, bien fait, plutôt intelligent, prêt à beaucoup de choses pour moi (mais pas à tout... heureusement peut être aussi!) mais aussi trop fier, impulsif, agressif s'il se sent incompris , se ferme à la communication si problème. La communication est donc parfois très difficile.

On n'a pas les mêmes attentes de la vie ni les mêmes loisirs ni les mêmes vues.

Je pense avoir les mêmes "défauts" et "qualités" que lui. On pourrait dire qu'on fonctionne un peu de la même façon mais que nos buts sont différents. Les siens sont donc, plus terre à terre et matériels. Les miens sont plus spirituels.
Prenant plus de recul que lui (parce que j'adore ça, regarder avec recul) sur nos caractères, points de vue et buts, je peux et veux toujours me (et non le) remettre en question. Mais quand on se remet en question, les choses bougent, les idées évoluent : le couple va forcement en prendre un coup.
Certains diront : "bin bouge et change si tu veux, mais laisse ton compagnon tranquille, il n'a rien demandé, tu ne le changeras pas, tu l'as connu comme ça, tu savais à quoi t'attendre, respecte-le!! "
On est bien ok là dessus.

Et en même temps, quand on est comme moi, (toujours envie d'évoluer et avancer), on ne comprend pas pourquoi l'autre n'a pas envie de la même chose.
Ma conviction "d'être sur terre pour évoluer et non pour juste simplement profiter" n'aide pas. C'est ma conviction à moi, c'est vrai. J'essais de me raisonner pour accepter que ce n'est pas forcement celle des autres.
Pourtant quand on demande, en général, à quelqu'un "ça te dit d'évoluer?", il répond souvent oui. Non?

Donc en fait, la question serait : une personne "évolutive" peut-elle vivre en couple avec une personne "non évolutive" ??

Chacun doit faire d'énormes concessions pour faire plaisir à l'autre.

plus perso :
Mais voilà, je me sens seule... très seule (je ne me plains pas, je constate) , déjà par le fait que je sois une pure zèbre, sans problèmes psy particuliers (ou alors très gérables).
J' "intuite" pas mal, devance beaucoup, vois très loin, m'adapte à tout, ressens beaucoup, observe beaucoup, m'ennuie très vite du monde que j'appelle "basique" sans pour autant le dénigrer, entendez bien. Je suis en perpétuelle recherche (dans certains domaines bien définis qui m'intéressent), me sens souvent incomprise, beaucoup de mal dans les discussions "basiques" sauf pour rigoler un moment (mais un petit alors). J'adore la psychologie, observer les comportements humains, comparer les observations scientifiques, occidentales, orientales.
J'ai des amis mais à part parler de leurs problèmes, se plaindre et ne pas rechercher de véritables solutions (parce que ils n'en ont pas tjrs les possibilités), ils deviennent très vite ennuyeux aussi. Désolée. Je les aime quand même, et ce n'est pas de leur faute... ils sont "normaux", eux.

Certain(e)s se reconnaitrons dans ma description globale.

Etre avec un non zèbre, est-ce pour autant une relation vouée à l'échec ?
Je ne crois pas que ce soit le problème. La compatibilité d'âmes est peut-être plus importante ?

Avis à ceux à qui cela parle... Smile


Euh... Dis donc Mademoiselle, vous ne seriez pas mon reflet dans le miroir, par hasard? Ou moi le vôtre?


Blague à part, je pense qu'effectivement si aucun des deux ne renonce de bonne volonté à son fonctionnement (soit avancer, soit stagner) ça finira par être voué à l'échec. Car si chacun n'avance qu'à son allure, les chemins se séparent si ces allures ne sont pas les mêmes. Logique non?
Par-contre, il est peut-être possible que l'une appuie sur la pédale du frein et que l'autre passe la seconde!

anianka05

Messages : 987
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : Toulouse, dans un corps fait de chair et d'os (je crois...)

Revenir en haut Aller en bas

Le couple et le zèbre Empty Re: Le couple et le zèbre

Message par Cauchy le Ven 17 Mai 2013 - 23:31

La problématique de l'ennui et cet envie de "faire des choses" ne m'est pas inconnu.

Pour ce qui est de l'ennui dans les échanges, il me semble vraiment compliqué de trouver une personne qui puisse remplir cette fonction auprès de toi. Même si tu trouves quelqu'un de très brillant, il aura lui aussi d'autres centres d'intérêt intellectuel, et le problème sera le même car les domaines de recouvrement resteront étroits sauf si un ou deux sujets prédominent largement. La solution est, il me semble, de démultiplier les amis qui ont des intérêts communs. Pour ma part, j'ai des amis avec lesquels je parle de foot, d'autres de politiques, d'autres de religion, de géopolitique, de la vie en général, des femmes, de maths, de sciences, etc. certains sujets m'intéressent plus que d'autres, mais je n'ai pas une personne avec laquelle je peux discuter de tout ce qui m'intéresse. Et je pense que mes amis fonctionnent de la même manière avec moi. La relation dans le couple peut aussi s'inscrire à un autre niveau que la complétude dans les échanges, il peut y avoir une intimité, une envie de prendre soin de l'autre, etc. tout ça peut se faire même dans un relatif silence pour certains, donc je ne pense pas que ta relation soit forcément voué à l'échec à cause de ce manque d'échanges.

Pour l'autre sujet que tu évoques sur l'évolution et le fait d'avancer dans la vie, ton explication me paraît un peu abstraite, je ne comprends pas bien le problème. J'ai aussi cette volonté d'évolution, mais elle est soit professionnelle, soit dans mes engagements associatifs, soit académique, ce qui n'impacte pas mes relations. Tu peux peut-être donner des exemples un peu plus concrets ?
Cauchy
Cauchy

Messages : 14
Date d'inscription : 13/04/2013
Age : 35
Localisation : dans un espace préhilbertien

Revenir en haut Aller en bas

Le couple et le zèbre Empty Re: Le couple et le zèbre

Message par Lilou7777777 le Sam 18 Mai 2013 - 17:39

anianka05 a écrit:


Euh... Dis donc Mademoiselle, vous ne seriez pas mon reflet dans le miroir, par hasard? Ou moi le vôtre?


Blague à part, je pense qu'effectivement si aucun des deux ne renonce de bonne volonté à son fonctionnement (soit avancer, soit stagner) ça finira par être voué à l'échec. Car si chacun n'avance qu'à son allure, les chemins se séparent si ces allures ne sont pas les mêmes. Logique non?
Par-contre, il est peut-être possible que l'une appuie sur la pédale du frein et que l'autre passe la seconde!

Anianka05 : je t'ai lue sur un autre post et j'adhère complètement à ta façon de penser !! Wink

En fait, ce qui me manque, c'est de ne pas pouvoir discuter ouvertement du fruit de mes recherches avec Monsieur. Sad
J'aimerais qu'il s'intéresse et peut-être même qu'il me renvoie ses impressions, ses ressentis, ses questionnements....
Mais cela ne l'intéresse pô.
Et je ne peux pas l'obliger à s'intéresser.
Mais ça me perturbe, je l'avoue.

Comme dit CAUCHY, la solution est de "démultiplier" ses relations.

Cela me renvoie à une autre question.
Serais-je dépendante de l'image que me renvoit mon partenaire ?!?
Je m'évertue à éradiquer toute dépendance ou addiction. (Et pas peur de me retrouver seule)
Mais là, je constate qu'il y a un trouble-fait.

A t on le droit d'avoir envie que l'autre nous renvoie notre image ?
Ou devons-nous toujours être dans la confiance en soi et n'en avoir pas besoin ?


J'avais aussi l'impression que c'était par des mots doux, compliments, gestes affectueux ou tendresse que l'homme donnait ainsi, l'Amour et l'Attention à une femme. Est ce juste ma projection et mon besoin à moi?


En fait, je manque de repères et c'est pour cela que je vous questionne.On nous dit "faut être tolérants", "accepter", "douter", "pas de normes"... Du coup, c'est compliqué.
Lilou7777777
Lilou7777777

Messages : 126
Date d'inscription : 12/05/2013
Localisation : 64

Revenir en haut Aller en bas

Le couple et le zèbre Empty Re: Le couple et le zèbre

Message par Invité le Dim 19 Mai 2013 - 10:22

.


Dernière édition par Aurel_on_air le Dim 4 Jan 2015 - 15:30, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le couple et le zèbre Empty Re: Le couple et le zèbre

Message par Lilou7777777 le Mer 22 Mai 2013 - 13:18

Je trouve quand même, pour être plus terre à terre que s'ennuyer quand l'autre est là, c'est pas normal.

Vous ne seriez pas vexé vous si on vous disait : "t'es là mais je m'ennuie avec toi !!"

hugggg !

Moi, je le lui ai dit et je n'en suis pas fière.
Et je me dis que j'ai un gros problème de penser ça!! et encore plus de le lui dire!!!
Lilou7777777
Lilou7777777

Messages : 126
Date d'inscription : 12/05/2013
Localisation : 64

Revenir en haut Aller en bas

Le couple et le zèbre Empty Re: Le couple et le zèbre

Message par loolalia le Mer 22 Mai 2013 - 16:47

Lilou7777777 a écrit:Je trouve quand même, pour être plus terre à terre que s'ennuyer quand l'autre est là, c'est pas normal.

J'entends bien que cela te gonfle de t'ennuyer près de lui. Sleep Mais cela n'a, il me semble, rien de normal ou d'anormal... Moi, par exemple, je rêverais de m'ennuyer contre un beau torse pas trop velu ! lol! Ce que je veux dire, c'est : c'est quoi l'ennui pour toi ? Est-ce une façon d'exprimer que ton esprit n'avance pas avec efficacité pendant un moment ? Est-ce une lassitude que tu ressens, une espèce de sentiment vain car il y a certitude qu'il ne nourrira pas ton esprit ? Est-ce un moment que tu veux voir s'arrêter et l'argument simple de l'ennui vient justifier ? Tant de choses, sentiments, sensations, ruses de notre esprit sont possibles...
J'ai en effet appris que mon véritable ennemi ennuyeur était ... moi-même ! Et que parfois je me rusais moi-même pour travestir une réalité, une sensation, une émotion... Avec le temps, et une attention constante, je le repère vite, et arrive même parfois à éviter ce genre de désagréments, qui ne reviennent jamais par hasard à ce moment là, cet endroit là, avec ces gens là... Ma relation aux hommes, par exemple, a été fortement influencée négativement, si je laisse faire, par mes relations père/fille, la personnalité de mon père et l'absence totale du trio essentiel mère/père/fille.

Si seulement j'avais posé ce genre de questions, plus jeune, j'aurais certainement évité les terribles habitudes de célibataire que j'ai pris maintenant... Donc comme on dit chez moi MAZELTOV ! Poser les bonnes questions pour soi, est le meilleur pas pour trouver sa propre réponse...

Bon courage !

loolalia
loolalia

Messages : 31
Date d'inscription : 08/12/2012
Age : 52
Localisation : marseille

Revenir en haut Aller en bas

Le couple et le zèbre Empty Re: Le couple et le zèbre

Message par Lilou7777777 le Jeu 23 Mai 2013 - 10:06

loolalia a écrit:[quote="
c'est quoi l'ennui pour toi ? Est-ce une façon d'exprimer que ton esprit n'avance pas avec efficacité pendant un moment ? Est-ce une lassitude que tu ressens, une espèce de sentiment vain car il y a certitude qu'il ne nourrira pas ton esprit ? Est-ce un moment que tu veux voir s'arrêter et l'argument simple de l'ennui vient justifier ? Tant de choses, sentiments, sensations, ruses de notre esprit sont possibles...
J'ai en effet appris que mon véritable ennemi ennuyeur était ... moi-même ! Et que parfois je me rusais moi-même pour travestir une réalité, une sensation, une émotion... Avec le temps, et une attention constante, je le repère vite, et arrive même parfois à éviter ce genre de désagréments, qui ne reviennent jamais par hasard à ce moment là, cet endroit là, avec ces gens là... Ma relation aux hommes, par exemple, a été fortement influencée négativement, si je laisse faire, par mes relations père/fille, la personnalité de mon père et l'absence totale du trio essentiel mère/père/fille.

Si seulement j'avais posé ce genre de questions, plus jeune, j'aurais certainement évité les terribles habitudes de célibataire que j'ai pris maintenant... Donc comme on dit chez moi MAZELTOV ! Poser les bonnes questions pour soi, est le meilleur pas pour trouver sa propre réponse...

Bon courage !

[/quote]

Je te remercie de me faire poser les questions sous un autre angle !! Very Happy

Voyons.
Si je pars de l'expression "je m'ennuie", veut-elle dire aussi c'est "mon moi" qui m'ennuie !?! Shocked
Dès que cela ne produit plus rien en dedans, je ressens mon vide et cela m'oppresse. Donc grand besoin que cela cogite, cherche, résolve, ... sur n'importe quel sujet en fait. Dès que tout s'arrête, le vide que j'appelle "l'ennui".

Un manque de quelque chose qui ressurgit.

Quand je suis en face de mon homme, c'est un manque de tendresse naturelle et spontanée envers moi. Il ne veut/peut pas me donner cela. Cela produit un manque, un vide.

Lui, fait un blocage et ne peut pas me donner ça.(sans doute son vécu à lui... car pour lui, d'après son mode parental et son expérience, donner de l'Amour est une perte, une peur d'être déçu, trahi et risque de souffrance car la femme est insaisissable, instable, frivole et capricieuse)

Pour moi, cette tendresse voudrait dire "tu existes et tu mérites de l'Amour"... ce dont j'ai sans doute manqué de mes parents enfants et que j'aurais souhaité retrouver dans mon homme.

Lilou7777777
Lilou7777777

Messages : 126
Date d'inscription : 12/05/2013
Localisation : 64

Revenir en haut Aller en bas

Le couple et le zèbre Empty Re: Le couple et le zèbre

Message par loolalia le Jeu 23 Mai 2013 - 10:46

En clair tu me confirmes que l'ennui est un sacré mots à tiroirs !
Dans un premier temps, pour reformuler autrement, et peut être ouvrir des pistes, ton ennui ressemble à de la peur... Peur du vide. Peur de s'écouter aussi peut être... Cela ressemble aux peurs d'écouter ce que je ressentais avant, plus jeune... Tellement j'étais persuadée d'être folle, nulle et autres qualificatifs valorisants. Ce que j'avais en moi, au fond des tripes ne pouvait être que terrifiant... Bon. Y'a bien un peu de terrifiant, certes. Mais aussi tant de douceurs, de sensualité, d'idées lumineuses, d'analyses intéressantes, d'émotions agréables.... J'ai même appris que les choses terrifiantes étaient souvent là pour m'informer et que je devais plus souvent prendre en compte ces infos quasi instinctives pour m'éviter certains déboires... Un peu comme si parfois mes tripes savaient avant mon esprit...
L'ennui, tel que tu le décris, recouvre aussi un manque ressenti. La première chose qui me vient à l'esprit, c'est une certaine fonction fondatrice du manque. Répondre à des besoins vitaux. Répondre à ses propres besoins. Si on ne manquait de rien, ne serait-ce pas là l'ennui absolu ? N'est-ce pas grâce à ces manques que nous trouvons l'énergie pour avancer, se bouger...? Par analogie, je repense à une polémique autour de la nourriture et du nourrisson. Certains pensent qu'il faut nourrir l'enfant à heures fixes, quelque soit son manque, avant même qu'il l'est ressenti et exprimé. D'autres pensent qu'il faut le nourrir quand il le réclame. Tu vois ce que je veux dire ? Il semble s'agir de la problématique du désir, ou libido, en fait. On ne désirerait que ce qui nous manque... Vivre sans manque pourrait sembler être un idéal, vivre sans désir, à mon sens, un enfer.
Enfin (parce que je dois aller bosser) tu évoques le besoin de reconnaissance et celui de se sentir aimé(es)... Vaste et pérenne difficulté... Là seule chose que j'ai réussit, c'est de me donner à moi aussi ce que j'avais tendance à offrir aux autres. J'ai appris à mieux m'aimer. C'est pas parfait. Mais Nettement mieux. Et je crois que c un préalable pour accepter l'amour d'une tierce personne... J'ai plusieurs fois raté des histoires d'amour, parce que j'étais incapable d'entendre qu'on puisse m'aimer. Comment pouvait on m'aimer, alors que je ne me trouvais pas aimable... Je devenais suspicieuse de fait. Et ça, pour le partage, c pas terrible...
loolalia
loolalia

Messages : 31
Date d'inscription : 08/12/2012
Age : 52
Localisation : marseille

Revenir en haut Aller en bas

Le couple et le zèbre Empty Re: Le couple et le zèbre

Message par Lilou7777777 le Jeu 23 Mai 2013 - 13:56

Loolalia : "En clair tu me confirmes que l'ennui est un sacré mots à tiroirs !
Dans un premier temps, pour reformuler autrement, et peut être ouvrir des pistes, ton ennui ressemble à de la peur... Peur du vide. Peur de s'écouter aussi peut être... Cela ressemble aux peurs d'écouter ce que je ressentais avant, plus jeune..."


oui, un mot à tiroirs. (pour moi, les mots ont des sens cachés. Le dico ne suffit pas à tout dire!! Pour d'autres, si)

Mon ennui ressemble plutôt à de la colère et non de la peur (à moins que je n'ai pas tout vu) mais tu touches des points essentiels qui me font percuter et être plus précise.
Car à chaque fois que je pense "je m'ennuie", je ressens une révolte intérieure, une boule dans la gorge, une oppression, qq chose qui boue...
qui me ramène sans doute à l'enfance et que je n'accepte pas en tant qu'adulte. aujourd'hui.

On ne s'est pas bcp occupé de moi, et j'avais l'impression d'être de trop. Aujourd'hui, je veux qu'il se sente concerné par mon bien-être sinon je préfère être seule.

Le manque stimule le désir. A développer. (besoins vitaux - répondre à ses propres besoins)
Complètement ok avec toi pour l'idée imagée du nourrisson.

Loolalia :"tu évoques le besoin de reconnaissance et celui de se sentir aimé(es)... Vaste et pérenne difficulté... Là seule chose que j'ai réussit, c'est de me donner à moi aussi ce que j'avais tendance à offrir aux autres. J'ai appris à mieux m'aimer. C'est pas parfait. Mais Nettement mieux. Et je crois que c un préalable pour accepter l'amour d'une tierce personne... J'ai plusieurs fois raté des histoires d'amour, parce que j'étais incapable d'entendre qu'on puisse m'aimer. Comment pouvait on m'aimer, alors que je ne me trouvais pas aimable... Je devenais suspicieuse de fait. Et ça, pour le partage, c pas terrible..."

Tu as raison, l'estime de soi est nécessaire. Beaucoup de zèbres travaillent là dessus, on dirait.

Toi, tu peux dire que tu as travaillé dessus. Tu as une volonté et un recul admirables.

Moi, je ne pense pas que je ne m'aime pas. Bien sur, il y a eu des fois où je me suis comme tout le monde trouvée "nouille" mais j'accepte de ne pas être parfaite et mes erreurs sont bénéfiques et bienvenues si reconnues.

Mais je veux qu'on m'aime pour ce que je suis. Et en même temps, j'ai dû mal à montrer qui je suis par peur d'être rejetée.
Et c'est vrai que j'ai un problème de reconnaissance (rejet) et sans doute de valorisation.

Je compte sur ton expérience pour soulever les lièvres!! Very Happy






Lilou7777777
Lilou7777777

Messages : 126
Date d'inscription : 12/05/2013
Localisation : 64

Revenir en haut Aller en bas

Le couple et le zèbre Empty Re: Le couple et le zèbre

Message par Lilou7777777 le Jeu 23 Mai 2013 - 13:59

Désolée, je parle trop de moi.... comme pour une auto analyse guidée par vous tous... Embarassed

Merci à vous.
Merci à Loolalia.
Lilou7777777
Lilou7777777

Messages : 126
Date d'inscription : 12/05/2013
Localisation : 64

Revenir en haut Aller en bas

Le couple et le zèbre Empty Re: Le couple et le zèbre

Message par loolalia le Ven 24 Mai 2013 - 9:57

Non non, tu ne parles pas trop de toi ! Que faisons nous tous ici si ce n'est tenter d'avancer sur nos chemins personnels...
Merci à toi de t'ouvrir et nous permettre aussi d'avancer en te lisant, en te répondant, en imaginant... Bisous
loolalia
loolalia

Messages : 31
Date d'inscription : 08/12/2012
Age : 52
Localisation : marseille

Revenir en haut Aller en bas

Le couple et le zèbre Empty Re: Le couple et le zèbre

Message par Lilou7777777 le Sam 25 Mai 2013 - 22:01

un peu quand même mais bon, c'est mon post celui là !! mdrrrrrrrrrrrrr
Lilou7777777
Lilou7777777

Messages : 126
Date d'inscription : 12/05/2013
Localisation : 64

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum