Un homme en quête de lui même.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un homme en quête de lui même.

Message par Gozeurt le Mer 15 Mai 2013 - 20:39

Tout d'abord bonjour, je me présente, mon pseudo est Gozeurt mais je me prénome Geoffrey.
Je suis un petit Belge nouveau sur le forum pour raison de... je ne sais pas... Depuis que j'ai découvert Zebra Crossing je projette de raconter ma vie car j'ai le profond sentiments d'avoir trouvé des gens qui me ressemblent et qui pourraient ma faire part de leurs expériences pour me conseiller... Donc je commence :

Je suis né en 1996 enfant unique et très tôt j'ai commencé à avoir des problèmes... Ma mère étant maniaco dépressive elle a perdu le droit de s’occuper de moi et j'ai donc été confié à mes grands parents. En effet elle me donnait du jus d'orange à boire alors que je n'avais pas dépassé les 1 ans ou des choses du genre donc je comprend tout à fait cette décision. Mon père était à l'époque chauffeur routier et n'avais pas le temps de s’occuper de moi à cause de son travail. De plus il avait des problèmes d'alcool.. J'ai vécu comme ca dans un environnement que je qualifierais de très enrichissant. Mon grand père est un personnage très cultivé amateur de musique classique ne jurant que par son énorme bibliothèque et qui a beaucoup voyagé durant sa vie. Grace à lui et aux richesse qu'il a réussit à accumuler, j'ai pu vivre de façon aisée dans une grande maison très vivante dans un quartier très calme en habitant avec à l'étage ma mère et mon père et au rez de chaussée mon grand père et ma grand mère. A l'école, j'étais très doué et dé mon tout jeune age mes professeurs de primaire décelaient en moi une certaine intelligence du fait que je n'ai jamais vraiment écouté en classe ni travaillé à la maison mais que mes interrogations étaient toujours excellente. J'ai passé toute mes primaire à m'amuser sans me soucier de rien mis à part du fait que les filles desquelles j’étais amoureux me rejetaient car j'étais "bizzare" en effet déja à cet age je paraissait pour un original car je jouais à un jeu de carte logique appellé Yu-GI-OH ( avec les vrai règles ) tandis que les autres s'amusaient à jeter les cartes en l'air.. De plus j'étais fringué vraiment n'importe comment et ca me fait encore beaucoup rire quand je regarde les photos en bref je ne portais aucune attention particulière à mon physique. Mon passage en humanité a été un très grand choc pour moi. J'ai transité d'une petite école de mon village au Collège Cardinal Mercier qui est une école fort réputée pour être très difficile et peuplée par des enfants de riches. Là bas je me suis fais directement rejeter de par mon look et mon attitude. Abercrombie, Superdry, Hollister,... ces marques de vêtements semblaient être des espèce de "droit d'entrée" dans la vie sociale. J'ai eu donc beaucoup de mal à m'intégrer car je me retrouvais souvent à me faire traiter de "paumé" après chaque tentative d'une quelconque interaction sociale. J'ai finalement pu trouver quelques amis peu nombreux qui partageaient mes passions qui sont principalement les jeux vidéo. Fin de ma 2ème secondaire j'ai appris une nouvelle qui a changé ma vie... mon père avait le cancer. Il a fait de la chimio thérapie durant une période que je ne saurais déterminer... tout ce que je sait c'est que durant ma 3ème années il a abandonné et s'est résigné à mourir. J'ai toujours aimé mon père et plus je grandis plus je comprends les choix qu'il a fait dans sa vie... Sa soif de liberté l'avait conduit à devenir chauffeur pour découvrir le monde et voyager. Il n'a donc jamais fait d'études poussées et a vite abandonné l'école. Plus j'y pense plus je me dis que c'est parce qu'il était dégouté de la société et voulait juste vivre au jour le jour sans les contraintes de la vie actuelle... Les meilleurs souvenirs que j'ai de lui ce sont les discussions philosophiques que nous avions vers 2 heures du matin en regardant des documentaires sur arté. Je n'oublierai jamais les derniers moments de sa vie où il était étendu dans un lit d’hôpital que nous avions loué et installé dans la pièce principale de l'étage.. à coté de ma chambre. Il était dans un état végétatif durant toute la journée à regarder la télé. Je lui préparait des cocktail très alcoolisé à longueur de journée pour le faire se sentir mieux.. Le pire était lorsqu'il a commencé à avoir des métastases au cerveau. Il ne me reconnaissant même plus, n'avait plus que la peau sur les os et avait régulièrement des crises de folie. Il est finalement mort et j'ai "abandonné" l'école. J'ai donc doublé ma 3ème année. La mort de mon père réveilla la maladie de ma mère qui était pourtant stable depuis de nombreuses années. Elle me fit vivre un enfer durant toute ma première troisième et me fait d’ailleurs toujours vivre un enfer actuellement... je crois que mes capacité a la supporter se sont juste améliorées avec le temps. Mes grands parents et moi avons déja de nombreuses fois essayé de la faire interner mais sans succès car d'après le système Belge... Elle n'est pas assez malade pour être soignée et pas assez saine d'esprit pour vivre normalement. Allez comprendre... on lui donne une médication qui ne marche absolument pas et est prise en charge par un médecin qui n'en a que faire de son cas. Mais revenons en à mon histoire. Durant ma première troisième j'ai donc quasiment arrêté l'école avec un taux d'absentéisme qui dépassait l'élève libre seulement mon éducatrice à qui j'avais expliqué ma situation a tout simplement triché afin de ne pas m'attirer de problèmes.. je n'avais pas d'amis dans ma classe et je ne me sentait pas faire partie du groupe comme d’ailleurs dans chacune de mes précédentes classes. Mon refuge s'est donc trouvé dans les jeux online qui étaient la seule chose qui était capable de contenir mon stress constant. C'est à cette époque que j'ai commencé a passer beaucoup de temps sur l'ordinateur et me suis fait traiter de Geek à longueur de temps. J'étais dans une période dépression intense et des idées noires comme le suicide ou encore le meurtre de ma mère m'ont fréquemment traversé l'esprit. Cependant lors de ma 2ème troisième je suis retourné à l'école avec une déterminations nouvelle. Car malgré le caractère dramatique des épreuves que j'ai enduré, j'ai réussis a me forger une personnalité très forte qui a enfin percé dans la vie sociale. J'étais enfin devenu un élément de ma classe à part entière. J'étais respecté et apprécié de par mon humour original et ironique ainsi que mon sens de l'auto dérision. J'étais devenu "Le geek" mais cette fois ci dans un sens positif. Au niveau de mes résultats scolaires ils étaient cependant très moyen et c'est ce qui poussa mon oncle à prendre un charge ma scolarité. Il me demandait sans cesse de préparer des planning que je ne respectait absolument pas et n'a toujours représenté qu'une énorme source de stress pour moi car il m'a obligé a faire des école des devoirs ou autre. J'ai toujours adopté une attitude de rébellion envers lui qui représente pour moi l'autorité injustifiée que je n'arrive tout simplement pas à supporter. Dans ma classe, j'ai rencontré une fille... une fille qui m'attirait énormément car elle me semblait différente des autres filles. Je me suis laisser emporter par mes sentiments d'une façon qui ne me ressemblait absolument pas et lui ai ouvert mon coeur. Elle me l'a brisé.... ensuite elle a pris les morceaux pour les briser en plus petits pour encore les briser de manière infiniment plus petite. L’enterrement de mon père n'avait pas réussis à me faire verser une larme. Elle, si. J'ai tout de même réussis a surmonter cette épreuve et avec du recul je me suis rendu compte que les sentiments n'étaient visiblement vraiment pas faits pour moi... je réussis a garder le contrôle jusqu'à ce que ça explose... et c'est la sensation la plus désagréable que je connaisse. Je suis finalement passé en 4ième sans rien foutre ni à l'école ni à la maison en luttant contre mon oncle qui essayait tant bien que mal de me faire travailler.
Actuellement je suis toujours en 4ième secondaire et j'ai toujours autant de problèmes familiaux... Ma grand mère est diabétique et n'a plus la possibilité de conduire... Mon grand père est en maison de retraite suite à une opération du coeur qui s'est bien passé mais ses séjours dans les hopitaux lui ont fait attraper des maladies telle que des bronchite et le Staphylocoque doré. Il a maintenant besoin d'une aide que ma grand mère ne peut plus lui fournir d'où le fait qu'il soit résident d'un home. Je vis donc seul avec ma grand mère et ma mère qui est toujours dans un état déplorable.. et je me suis décidé à vous écrire tout ça car j'ai l'impression d'être à un tournant de ma vie.

J'ai étudié comme passe temps la psychologie analytique et plus précisément les test du MBTI où je me suis identifié comme étant un parfait INTP.
Plus de précisions ici : MBTI explications : frenchtouchseduction.com/board/1-le-mbti-explications-et-mode-d-emploi-vt25629.html#p262216
INTP : frenchtouchseduction.com/board/le-topic-central-des-intp-vt25631.html ( ce n'est pas en url mais apparemment les nouveau membres ne peuvent pas en poster donc.. )
La fille dont j'étais tombé amoureux étant une ESFP est maintenant devenue une de mes meilleures amies et j'ai aujourd'hui compris que si elle m'attirait tant c'est de par son caractère si différent du mien que je n'arrivait pas à comprendre... l’attirance par la curiosité des différences de l'autre par rapport à soi qui s'est pour ma part transformé en un amour passionnel mais impossible.
Une des raisons principale pour laquelle je suis là c'est car je suis en ce moment dans un état émotionnel très instable que j'ai du mal à comprendre... ou bien si je le comprends mais en fait non... Vous aurez surement compris que je ne suis vraiment pas doué avec mes sentiments au point de devoir les justifier avec des valeurs logiques tel que les test du MBTI. J'ai à nouveau rencontré une fille.. c'est une amie ENFJ donc un des profils qui est censé me correspondre le mieux.. J'ai la certitude que je l'aime du plus profond de mon coeur, qu'elle est exactement ce qu'il me faut pour me rendre heureux et je ne supporterais pas de la perdre sans conséquences direct sur ma fin d'année scolaire... D'ailleur je ne supporterais pas de la perdre tout court... En effet comme à mon habitude je n'ai rien foutu durant toute l'année et j'ai donc des résultats assez moyen qui me mettent dans une situation difficile en cette période définie par les examen qui vont suivre. Pour couronner le tout je me suis cassé le poignet droit tout en étant droitier. Il m'est donc impossible d'écrire et la seule chose que j'ai en tête est mon amour pour elle. Je suis dans une situation où je ne sais vraiment plus quoi faire, je me sens perdu à l'infini au point que je viens raconter mes problèmes. HALP Neutral
Je rajouterai que le titre m'a inspiré car je ne trouve pas de motivations dans la vie mis à part me construire... car pour moi et je dirais même en général, c'est le plus important de par mon point de vue.
Spoiler:
(J'aurais encore tellement de choses à écrire comme le caractère de ma relation avec elle mais j'attendrai vos réponses si vous avez le courage de tout lire car moi même je n'ai plus le courage d'écrire ---> poignet cassé )


Dernière édition par Gozeurt le Jeu 16 Mai 2013 - 17:44, édité 1 fois

Gozeurt
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 4
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 20
Localisation : Bruxelles/Waterloo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un homme en quête de lui même.

Message par Ardel le Mer 15 Mai 2013 - 22:50

Bienvenue ! cheers

et merci pour ce long témoignage. Étant très mauvais en conseil, je me bornerai à te souhaiter le meilleur pour la suite. Peut-être certains fils pourront-ils t'aider.

_________________
"Qui pense peu, se trompe beaucoup." - Léonard de Vinci
Ma présentation     Charte ZC-mode d'emploi     Règles du groupe "signatures"

Ardel
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3837
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 28
Localisation : Rennes

http://www.zebrascrossing.net/t10090-six-mois-apres-mon-inscript

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un homme en quête de lui même.

Message par dessein le Mer 15 Mai 2013 - 23:08

salut,

bon des fois dans la vie ça part mal, rien à voir avec ce qu'on est, c'est du pas de bol. t'as pas eu de bol.
on est beaucoup à ne pas en avoir eu.
si j'ai un conseil pense installation en autonomie c'est à dire études, argent etc. je ne sais pas si tu réussiras à construire quoi que ce soit dans un environnement aussi pompeur d'énergie.

je pense que te planquer dans un ordi était ce que tu pouvais faire de mieux pour préserver un tant soi peu de ta personne. sauf que ça marche pas à long terme.

si t'as envie de te plaindre un bon coup n'hésites pas (mais fait des paragraphes car c'est rude de lire jusqu'au bout devant un pavé sans respiration).

respiration donc.

bonne soirée à toi.
et douce nuit.


dessein
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3074
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un homme en quête de lui même.

Message par Gozeurt le Jeu 16 Mai 2013 - 6:31

Oui, désolé pour les paragraphes.. je ferai mieux la prochaine fois Rolling Eyes
N'hésitez pas si vous avez des réactions vis à vis de mon histoire ou si vous avez vécu des choses plus ou moins parallèles à m'en faire part..
Sinon quels sont vos moyens pour combattre le stress, comment feriez vous à ma place ?
Et surtout comment est ce que je vais m'en sortir avecelle..
Je suis vraiment intéressé des réponses que je pourrais avoir.

Gozeurt
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 4
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 20
Localisation : Bruxelles/Waterloo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un homme en quête de lui même.

Message par dessein le Jeu 16 Mai 2013 - 8:37

salut,

pour le stress respiration par le ventre. ça a l'air débile mais c'est automatique.

des fois on pense à quelqu'un parce que c'est plus facile que d'affronter nos réalités et nos responsabilités (construire ta vie), fais gaffe c'est un piège mais rien ne n'empeche de faire les deux... (et la ca devient vraiment cool et en plus étrangement s'occuper bien de soi rend sexy... je dis ça je dis rien)

bonne journée

dessein
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3074
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un homme en quête de lui même.

Message par étoile_en_étoile le Jeu 16 Mai 2013 - 10:56

Salut Gozeurt,

Spoiler:
Bon... c'est un pavé... fais gaffe... J'espère ne pas te faire peur.

je ne sais pas pourquoi, mais je trouve que ta manière d'écrire est super fluide. Le contenu est effectivement douloureux (ou devrais-je dire que c'est image même de la vie réelle ?). Mais, c'est agréable de te lire.

Je sens cet aspect "sincère" et complètement transparent en toi sans passer par des chemins "tordus" pour se faire accepter. je trouve que c'est une vraie richesse, là où on voit que beaucoup cherchent à culpabiliser les autres, à passer leurs temps à mettre à terre l'environnement, etc. juste pour se justifier.
C'est mon ressenti, mais, tu as une attitude très honnête à dire les choses comme tu le sens. Tu peux avoir mal de la réaction des autres mais aussi penser que les autres sont bizarres. Mais tu l'exprimes de manière sincère. Ca ne cache pas de problème d’ego ou de problème de faire passer ses propres ressentis sur le dos des autres par peur de etc.

Ça va te paraître un peu bizarre mais je te remercie pour ça ... Je trouve ça très valorisant pour tout le monde. Et surtout pour toi.


Par rapport à ce que tu demandais "comment combattre le stresse?" . je suis d'accord avec dessein. Une profonde respiration en faisant le vide dans ta tête. Je crois qu'il est important d'essayer de ne penser à rien (je sais , c'est dur) au moment où tu prends cette profonde respiration.

Autre chose qui marche avec moi c'est de prendre du recul. Je sais que c'est difficile quand on est dans un environnement non-adéquate. Mais du coup, moi je m'isole dans ma tête. J'ai une mémoire visuelle et une imagination assez forte. Ce qui fait que lorsque dans ma tête je visualise quelque chose j'arrive à plonger dans cet environnement imaginé et le vivre tel qu'il est.

Ex: quand je sens que je suis bouffée par l'environnement ou toutes mes conditions, j'essaie de prendre du recul. Je me vois dans les gares, ou dans une station de train avec plein de gens autour qui bougent dans tous les sens. Je fais ressembler le tout à une espèce de chemin de fourmis. Chacun bouge dans la direction qu'il a selon ses besoins. Certains ont des problèmes familiaux, d'autres des problèmes de sante, encore d'autre qui n'ont rien à manger le soir. je vois l'homme qui pense à son chef qui est frustré/écrasé par le système qui ne s'en sort pas. je vois une étudiante qui essaie de vivre sa vie et faire avancer son chemin au niveau scolaire, fatiguée, dépassée. Je vois un enfant une sucette à la main tenant par la main de sa maman qui veut découvrir la vie, avide de connaissances et d'expériences. Il ne sait aps encre comment échapper à cette main pour les découvrir mais en même temps il en a peur. Quand je vois que des milliers de personnes vivent ces choses mais avancent vers le train dans le but immédiat "rentrer chez soi ou aller à la rencontre de quelque chose", je me dis qu'on est un peu tous sur le même bateau. Ca ne me donne pas de solution. Ca ne me dit pas le chemin à entreprendre, mais moi ca me donne une espèce de zénitude. Ca me montre l'image de la vie qui est perçue par tout le monde et qu'on essaie tous de ramer dans un sens avec nos moyens. Quelque soit notre vie, on essaie. On trébuche. On a mal, on ne veut plus avoir mal. Mais, on essaie de faire quelque chose peu importe notre personnalité. Ca me permet de me mettre dans le contexte "global" où la vie est quelque part paramétrée comme ça. Et je ne suis qu'une fourmi parmi tant d'autres.

Un autre exemple:
Exemple 2: J'aime avoir ce recul sur la vie qui permet de garder mon self-contrôle sur mes émotions. J'ai une maison où j'ai accès à travers ma fenêtre au toit. Je sors et je monte sur le toit. je me permet d'observer le ciel tel qu'il est. A prendre de la hauteur sur tout ce qui bouge sur la Terre (s'éloigner du terre_à_terre). je vois l'univers immense grace à ce toit qui me renvoie le message en pleine figure " tu n'as pas le contrôle sur la vie". D'un côté, j'observe les étoiles dans son contexte (l'espace, les météorites, planètes que je n'ai pas accès, d'autres vies qui doivent exister mais que je n'en sais rien. Et tout ça qui a sûrement un effet sur l'eco-système mais que je ne peux ni apercevoir ni savoir ce que ca fait. Pourtant ca doit sûrement avoir son effet. Et donc un effet dans ma vie non contrôlé et à accepter tel que ça vient.) D'un autre côté, je fais le parallèle des étoiles par rapport aux gens qui vivent sur terre. Par exemple toi qui as toutes ces choses à gérer et un chemin à trouver tu es une étoile à toi seule avec tes paramètres/conditions. je me dis qu'on bouge tous. Je sautille d'une étoile à une autre, j'observe les altercations, la limite de l'impact de chacun dans sa vie et dans la vie des autres. je les vois tous bouger dans leurs orbitres qui peuvent changer de direction à tout moment. Et ca me met une lumière, un petit lueur d'espoir. Moi qui suis bouffée par tout ce qui se passe dès que je descend d'un étage, lorsque je suis sur le toit je vois qu'on essaie tous de vivre et qu'on émet une lumière quelque part. ca m'enrichit, 'oxygène. Ca me permet de mieux comprendre la vie et de ne pas être écrasée par mes sentiments.

Du recul. Comme un oiseau qui observerait l’environnement pour voir qu'on peut y arriver.

Ca, c'est une de mes méthodes qui marchent avec moi car ma structure fait que...

Je ne sais pas si ça t'aide de voir ces exemples, mais tu peux trouver le point qui peut te toucher, qui t'accroche. Regarder là où tu arrives à avoir du recul sur toi même pour mieux voir ce que tu pourrais faire à long terme sans être aplati par tes sentiments


Il y a trop de "je" dans mon post. C'est un peu volontaire. Je préfère te dire ce qui me va moi, ce qui m'aide, pour que tu puisses déceler d’autres horizons et d'autres lueurs d'espoir dans ta propre vie.
je partage mon expérience pour te le présenter sur un plateau. Et peut être que tu pourras en tirer quelque chose...
Tu vies cette vie, et je pense que personne d'autre que toi ne devrait te faire agir dans ton chemin. Et d'après ton post, je vois que tu es déjà dans ce chemin Smile.
Quand la solution vient de toi même, je trouve que c'est le meilleur moyen d'avancer. Si tu prends une décision c'est sûrement que c'est la bonne à cet instant là. Si avec le temps celle ci change d'envergure tu pourras toujours t'y adapter et prendre encore d'autres décisions/chemins. Mais dans tous les cas, ca sera ton chemin Wink.

J'espère que j'ai pu répondre un peu à tes interrogations. .

Si je peux faire quoique ce soit...

Bon courage, et prends soin de toi.

étoile_en_étoile
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 283
Date d'inscription : 23/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un homme en quête de lui même.

Message par Mary-ika le Jeu 16 Mai 2013 - 12:34

bienvenue Smile

Mary-ika
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 23
Date d'inscription : 16/05/2013
Localisation : paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un homme en quête de lui même.

Message par Gozeurt le Jeu 16 Mai 2013 - 17:36

Tout d'abord merci à tous de m’accueillir Very Happy

Ensuite pour te répondre étoile sache que je suis flatté que tu aimes ma façon d'écrire.. J'ai toujours été plus ou moins doué en français et particulièrement pour expliquer mes idées par écrit.. peut être car j'ai l'habitude de souvent le faire. Sache qu'il en faut beaucoup plus pour me faire peur, ça ma d’ailleurs fait sourire que tu puisse penser ça Wink

Pour ce qui est du stress j'aime beaucoup ta façon très artistique de visualiser les choses. Pour ma part j'ai une mémoire auditive et je me retrouve très souvent à chantonner des refrains de musique que j'aime ou bien carrément reproduire la chanson dans ma tête. Personnellement si j'ai bien cerné ce que tu fais, je crois que je me retrouve de temps en temps à le faire mais plus dans d'autres circonstances. Par exemple quand je m'ennuie... j'observe les gens ou les choses qui sont autour de moi et essai de leur imaginer une histoire pour me distraire.. Il m'arrive même dans mes bon jours où je suis concentré de prévoir tout leurs faits et gestes uniquement grâce à mes observations.. Un des désavantage est que je commence trouver le monde extérieur assez fade en comparaison de ce qu'il pourrait être. J'y trouve alors une certaine forme de déception continuelle. J'aime que les gens viennent vers moi et me surprennent et c'est pourquoi je recherche des gens avec des personnalité pétillante.. comme elle. Pour en revenir à ta vision des choses et bien je ne pense pas vraiment que cela puisse m'aider car lorsque je stress je suis habituellement incapable de faire ce travail mental et le simple fait d'essayer me ferait me rendre compte de mon non contrôle sur les choses afin de me stresser encore plus. Je suis au courant que finalement les choses sur lesquelles nous avons un contrôle direct dans notre vie son infime mais je pense que c'est en grande partie à cause de notre subconscient qui est en rapport direct avec notre humeur. Le fait d'être dans un état que je qualifierais de "bad" n'apporte donc directement et indirectement rien de bon.

Pour ce qui est de respirer par le ventre sache que j'ai déjà essayé tous les moyens physiques possible ( mis à part les dangereux et encore heureux ) et ils ne sont pour moi jamais viable à long terme car le simple fait d'agir contre le stress me fait ressentir le stress et ses raisons de manière encore plus forte.. Neutral

Gozeurt
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 4
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 20
Localisation : Bruxelles/Waterloo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un homme en quête de lui même.

Message par étoile_en_étoile le Ven 17 Mai 2013 - 14:07

Gozeurt a écrit:
Ensuite pour te répondre étoile sache que je suis flatté que tu aimes ma façon d'écrire.. J'ai toujours été plus ou moins doué en français et particulièrement pour expliquer mes idées par écrit.. peut être car j'ai l'habitude de souvent le faire.

Oh... c'est mon avis et c'était fluide pour moi. Moi qui ai du mal à lire, tes écrits je n'ai pas de difficulté à les lire. Ca coule de source en fait ^^
Y a aussi le fait que lorsque je ressens la sincérité ou la transparence ca me touche/transperce bien plus ...

Gozeurt a écrit:Sache qu'il en faut beaucoup plus pour me faire peur, ça ma d’ailleurs fait sourire que tu puisse penser ça Wink
Ca doit être mon côté maternel/protecteur ça Razz



Gozeurt a écrit:Pour ce qui est du stress j'aime beaucoup ta façon très artistique de visualiser les choses. Pour ma part j'ai une mémoire auditive et je me retrouve très souvent à chantonner des refrains de musique que j'aime ou bien carrément reproduire la chanson dans ma tête. Personnellement si j'ai bien cerné ce que tu fais, je crois que je me retrouve de temps en temps à le faire mais plus dans d'autres circonstances. Par exemple quand je m'ennuie... j'observe les gens ou les choses qui sont autour de moi et essai de leur imaginer une histoire pour me distraire.. Il m'arrive même dans mes bon jours où je suis concentré de prévoir tout leurs faits et gestes uniquement grâce à mes observations.. Un des désavantage est que je commence trouver le monde extérieur assez fade en comparaison de ce qu'il pourrait être. J'y trouve alors une certaine forme de déception continuelle.

Je vois très bien de quoi tu parles (en tout cas, je pense).
J'ai longtemps été comme ça aussi. Comme tu dis une forme de passe temps, où une espèce de stimulation cérébrale qui amuse et pousse plus loin l'observation/analyse.

Sauf que... Dans mon cas, j'utilisais justement tous ces cas là (imaginaires en fin de compte) que je faisais ou je continue à faire dans un autre but. C'est à dire, que comme tu le dis, le fait d'imaginer tous les faits et gestes possible et imaginables se recoupe après coup avec le fait de "mais pourquoi ils n'ont pas fait ca". dans ce cas là, moi je trouvais que je commençais à agir à la place de l'autre, en étant dans son cas sauf que je n'avais aucun pouvoir sur lui ni sur sa vie. Et au bout d'un moment (je parle pour moi hein!) je trouvais ça limite veinarde de ma part de me permettre de voir ce qu'ils pouvaient faire. Car, ils ont un caractère différent, une vie différente et quoique je fasse/veuille je ne pouvais jamais comprendre leur choix tant que je n'étais pas exactement dans leurs situations. C'est pourquoi, je suis sortie de ce contexte et commencé à m'amuser de faire ca juste pour la stimulation sans pouvoir penser que ca pourrait être réel. Dans mon cas, ca a enlevé l'asect frustration du coup...

Par contre, j'ai justement utilisé tous ces cas là (imaginaires) dans le but de prendre du recul sur la vie.
OK, j'ai compris que je ne pouvais pas prétendre de penser qu'une personne pouvait agir de telle manière comme je ne pouvais pas prétendre d'aider. car la personne est , dans tous les cas, seule à se débrouiller sur son chemin.
OK, je n'arrive pas non plus avoir un contrôle sur mes émotions car je n'ai pas tous les (mes) paramètres qui me construisent.

Et là, pour moi, y a quelque chose qui se recoupait. Si je n'ai aps de pouvoir de compréhension (totale) et donc de gestion sur les autres, pourquoi en aurais-je complètement sur la mienne sachant que tous les paramètres ne sont pas connus?
Quand je pose cette question, ce n'est pas pour me dire "tu n'as pas tout le contrôle". Enfin.. si y a de ça, mais celle ci reste très superficielle.
Cette question me pousse à prendre de la hauteur. Elle me dit que dans la vie, on gère tous comme on peut avec nos moyens. Et donc les sentiments en font partie. C'est peut être l'expérience qui permet de mieux gérer, peut être une meilleure connaissance de soi. Mais en tous cas, tout ce qu'on vit nous mène sur un chemin. Quand on voit que l'univers est fait de petites choses, que je me sente mal ce soir parce que le chef de projet s'est défoulé à travers moi, ou qu'il a craché sa frustration sur moi n'est vient qu'à une petit poussière.

Enfin.. je ne sais pas si j'arrive à mieux m'exprimer mais dans mon cas, j'ai eu plus de zénitude à prendre de la hauteur par rapport à ma position et voir que je faisais parti des poussières composant l'univers. Et que la vie d'un être humain "se passe" d'une manière ou une autre. Après, voir que l'on est à peu près tous dans le bateau me permettait de m'angoisser moins. Peut être dans un bateau différent celui d'un autre. Mais en tout cas un ensemble de poussières qui se positionne grosso modo dans le même chemin. celle de vivre la vie.

Gozeurt a écrit:J'aime que les gens viennent vers moi et me surprennent et c'est pourquoi je recherche des gens avec des personnalité pétillante.. comme elle.

Au moins tu sais ce qui t'accroches, aujourd'hui, aux gens Smile


Gozeurt a écrit:Pour en revenir à ta vision des choses et bien je ne pense pas vraiment que cela puisse m'aider car lorsque je stress je suis habituellement incapable de faire ce travail mental et le simple fait d'essayer me ferait me rendre compte de mon non contrôle sur les choses afin de me stresser encore plus. Je suis au courant que finalement les choses sur lesquelles nous avons un contrôle direct dans notre vie son infime mais je pense que c'est en grande partie à cause de notre subconscient qui est en rapport direct avec notre humeur. Le fait d'être dans un état que je qualifierais de "bad" n'apporte donc directement et indirectement rien de bon.

Dans ton cas, si tu es plutôt "auditif", par exemple, pourquoi ne pas essayer de te rappeler une chanson que tu fredonnais quand tu était dans un espace de zénitude ? Ou bien de te remémorer cette situation et de te la chanter pour re-créer cet environnement.
Je comprends bien quand tu me dis "incapable de faire ce travail mental et le simple fait d'essayer me ferait me rendre compte de etc.". C'est vrai, ca demande une vraie volonté de vouloir sortir de ce cercle. Je pense que tu l'as cette volonté mais après un point d'accroche qui permet réellement de partir de ce terrain angoissant grâce à ce terrain "auditif".
Si c'est tout ce qui est auditif qui fait vibrer cette fibre en toi, c'est possible que ca soit ce terrain qui te permette de t'éloigner aussi de tout ce qui peut être négatif.
Je parle de ce qui est auditif, mais si tu trouves un autre moyen qui te fait vibrer plus, ce moyen là sera plus efficace.

Mais je prends conscience que pour pouvoir utiliser cette fibre à bon escient on a peut être besoin de parcourir un certain chemin. Voir comment on peut faire le lien, cette route qui nous fait basculer à travers cette fibre de l'angoisse à de la prise du recul.



Gozeurt a écrit:Pour ce qui est de respirer par le ventre sache que j'ai déjà essayé tous les moyens physiques possible ( mis à part les dangereux et encore heureux ) et ils ne sont pour moi jamais viable à long terme car le simple fait d'agir contre le stress me fait ressentir le stress et ses raisons de manière encore plus forte.. Neutral

Ok... je vois. Bon bah y a des méthode qui marchent et d'autres non Smile
Avant chez moi ca ne marchait pas non plus. Et puis quand je me suis concentrée de manière à pouvoir me faire du bien, dans ce but précis là intérieurement, ca a marché.
Mais ca dépend. je ne l'utilise pas toujours

étoile_en_étoile
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 283
Date d'inscription : 23/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un homme en quête de lui même.

Message par Invité le Ven 17 Mai 2013 - 23:12

Un homme en quête de lui même...

T'as regardé dans le placard au moins ???


Dernière édition par Jean-Mickey le Ven 16 Aoû 2013 - 18:50, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un homme en quête de lui même.

Message par Bliss le Ven 17 Mai 2013 - 23:28

Stranger, vilain, t'as pas lu la prez de notre ami, c'est pas biieeennn !!
Fouet

Bon, j'avoue, moi non plus... mais quand même, bienvenue à toi Gozeurt !! Very Happy

Puisse ce forum apporter des réponses à toutes les questions que tu te poses et t'apaiser un peu ! Like a Star @ heaven



Bliss
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 12125
Date d'inscription : 11/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un homme en quête de lui même.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:11


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum