Tom Lauda : présentation (un peu) et complaintes (beaucoup)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tom Lauda : présentation (un peu) et complaintes (beaucoup)

Message par TomLauda le Ven 10 Mai 2013 - 18:28

Bonjour à tous.

Je ne sais pas trop par où commencer.
Je crois qu'en premier lieu, je dois vous dire pour être honnête que si je viens m'inscrire ici, c'est parce que je suis assez désespéré pour le faire.
Je me suis toujours dis qu'il y avait tout un tas de gens sur le web qui aimaient bien se faire mousser en s'auto-proclamant "zèbre", "HQI", "THQI", "Haut-Potentiel", et j'en passe, et je me suis toujours dis que jamais je ne rejoindrais un forum tel que celui-ci.
Ne le prenez pas mal, surtout. Je pense que mes doutes sont légitimes.
Pour que j'en arrive à m'inscrire ici, c'est que je suis vraiment à bout de force. Et j'espère vraiment de tout mon coeur m'être trompé, et avoir eu des préjugés stupides. J'espère vraiment de tout coeur trouver ici des gens qui vont comprendre, et me soutenir (je sais, c'est très égoïste comme attitude, mais je suis à la limite de mes forces. Situation d'urgence).

Le truc marrant dans l'histoire, c'est que je n'ai jamais réellement eu de diagnostique officiel, seulement officieux,donc en quelques sortes, je suis également un "auto-proclamé". Mais je pense qu'il a un faisceau de concordance suffisant.
Je pourrais raconter ici l'intégralité de mon parcours, mais ça prendrais des heures d'écriture, et une lecture fastidieuse.

Pour faire simple, je viens d'une région rurale très peu peuplée, la Dordogne. J'ai toujours vécu au milieu des bois, avec un minimum de rapports sociaux.
Gamin, j'étais vraisemblablement un mec bizarre. Ma période scolaire fut en dents de scie. Enfin, une seule dent en fait. Au début tout allait bien, très bien même. J'avais beaucoup de facilité. Et puis plus tard, à l'entrée au collège, j'ai commencé à m'ennuyer. Fatigué d'attendre une semaine que le prof finisse d'expliquer aux autres ce que j'avais compris la première fois, j'ai finis par ne plus écouter du tout et devenir un cancre. Pour au final tout bazarder à 16 ans.

De là, j'ai commencé à faire des petits boulot, tout en me consacrant presque exclusivement à la musique. Au milieu des bois.
Les quelques amis que j'avait étant encore dans le circuit scolaire, je ne voyais personne mis à part les week end et les vacances.
Et ça a continué ainsi pendant presque 10 ans. De petits boulots en petits boulot, j'ai fini par décrocher un "vrai taf", dans le milieu du spectacle vivant.
Je suis devenu technicien éclairagiste (entre autres, y'avait plein de truc à faire...). Ce qui m'allait très bien, j'aime les machines.
Le langage des machine est facile à comprendre. Il est logique.

J'ai fini par rencontrer d'autres musiciens, avec qui j'ai pu monter un groupe. C'était mon rêve. Tout allait super bien à cette époque. Je ne pensais pas que la vie pouvait être si géniale.
Et ça a continué comme ça jusqu'en 2009/2010, à peu près. Et puis tout s'est cassé la gueule. à la chaine. La raison, je ne l'ai comprise que récemment, j'y reviendrais un peu plus tard.
Et là, ça a été la catastrophe. Je me suis effondré. Suite à un évènement particulier, j'ai senti quelque chose se briser en moi, vraiment. C'était presque physique comme sensation. Et tout est allé de mal en pis. Je n'étais plus capable de maintenir mes relations sociales. Je les ai vu se désagréger petit à petit sous mes yeux sans que je sois capable de faire quoi que ce soit pour y remédier. Rapidement, je n'étais même plus capable de répondre au téléphone, ma main s'arrêtant au dessus sans pouvoir aller plus loin.
à partir de ce moment là, j'ai été assailli de crises d'angoisses phénoménales. Je me suis renfermé sur moi-même, je ne sortait plus de chez moi. Au milieu des bois, toujours. J'ai fini par devenir accro à la codeine. ça me soulageait. Un peu.

Cette période d'isolement total à durée pas loin de 2 ans je crois (j'ai un peu de mal avec la chronologie). Je me laissais mourir à petit feu, en fait.
Et puis j'ai eu un sursaut. Je me suis dit qu'il fallait que je fasse quelque chose. Alors je suis allé voir un psy. En fait, je suis allé voir une asso qui s'occupe des dépendances, je voulais commencer par décrocher de la codeine. Au cours du premier rendez-vous (celui de prise de contact), on m'a proposé de voir un psychiatre. J'ai sauté sur l'occasion.
Je suis tombé sur un homme adorable, qui m'a beaucoup aidé. J'ai pris conscience que j'étais devenu agoraphobe et sociophobe. Il a réussis à m'aider sur le problème de l'agoraphobie.
Et puis on en est resté là, parce que j'ai eu l'occasion de venir m'installer à Paris, et encore une fois, j'ai sauté sur l'occasion. J'en pouvais plus de cette forêt, de cet isolement, de cette sensation permanente d'être un être étrange aux préoccupations "pas normale" (je suis fondu de physique fondamentale, et de ce genre de choses, alors forcément, là-bas, c'est mal perçu, genre "il se la pète un peut trop celui-là"). Cela fait aujourd'hui presque 1 an...

Du coup, je me retrouve ici. Je suis content d'y être, je m'y sent bien. J'ai même commencé une formation d'intégrateur web, j'aurais peut-être bientôt un vrai diplôme (si je ne fout pas tout en l'air, bien sûr). Sauf que...

Sauf que je suis toujours sociophobe. Et à mort. ça prend des proportions gigantesques. C'est insoutenable. Les crises d'angoisses sont revenues, encore plus fortes, et durent des jours. Voir des semaines. Et j'ai beau savoir pourquoi je suis sociophobe, j'ai beau connaitre mes propres mécanismes mentaux, rien n'y fait. Je suis incapable d'y changer quoi que ce soit.

Et là, on arrive au noeud du problème. L'origine du mal, en quelque sorte. Je l'ai compris il n'y a pas si longtemps
Je ne sais communiquer avec les autres que sur le 1er degrès.
Je suis incapable de comprendre les messages sous-jacents contenus dans une phrase.
à l'inverse, je suis incapable d'émettre des idées sous-jacentes dans une phrase.
D'un côté, je comprend de travers ce qu'on me dit, de l'autre les autres me comprennent de travers car ils cherchent un message sous-jacent là où il n'y en a pas. Hors, tous le monde communique via ces messages. La plupart du temps ! C'est dingue... comment font-ils pour se comprendre, c'est à se tirer les cheveux. Le pire, c'est que ça a l'air de bien marcher pour la plupart. ça, pour moi, c'est un mystère absolu.
Ce décalage a provoqué une telle quantité de quiprocos, de mésententes, d'incompréhenions, d'engueulades que j'ai l'impression que ma vie n'est faite que de ça.
J'ai compris que j'avais perdu tous mes amis en Dordogne à cause de ça, et je me suis détesté. J'ai tout perdu à cause de ça, amis, boulot, musique... Tout.

En arrivant ici, j'ai fait la connaissance d'une fille formidable, qui m'a énormément aidé à sortir de mon trou. Je l'avais prévenue que j'allais finir par dire une connerie qui allait la blesser si fort qu'elle ne voudrait plus me voir. Elle ne m'a pas cru. Et bien aujourd'hui c'est fait. Je l'ai perdue.
Encore une fois à cause de ce problème de communication. Le pire, c'est que j'avais prévenu. Le pire, c'est que j'avais même expliqué le pourquoi du comment de ce décalage. Mais je me suis rendu compte que plus on s'explique soi-même, ses propres schémas mentaux, moins on est crédible !
Elle avait pourtant réussis à rompre mon sentiment de solitude. Un exploit. Moi qui me suis toujours fais chier dans les relations sociales, c'était tout nouveau pour moi.
Du coup, tout revient en bloc. Crises d'angoisses et reflexes d'isolement inclus. C'est comme si je repartais de zéro.

Sauf que la solitude, je ne la supporte plus. J'en peux plus.
J'en peux plus d'aimer les gens, les blesser par mégarde, et puis les perdre.
Combien de fois j'ai du faire ça dans ma vie ? Je ne m'en rends même plus compte.
Combien de temps va-t-il se passer avant que je ne foire ma formation ?

Ceci est ma dernière tentative d'intégration sociale.
Je jette mes dernières forces dans cette tentative.
Si je ne suis pas au bon endroit pour ça, dites-le moi tout de suite. Je n'ai pas envie de gaspiller mon énergie, ni de vous faire perdre votre temps.
Pour ceux qui m'auront lu jusqu'ici, merci d'avoir pris le temps de le faire.
Que la force soit avec vous (et avec moi, pour le coup)

P.S : en relisant, je me rends compte que je n'ai pas fait si rapide et simple que ça. Désolé. Pourtant, il resterait encore un sacré paquet de truc à raconter, mais je pense que ça suffira pour cette fois. Désolé pour les fautes, aussi, il doit en rester pas mal.


Dernière édition par TomLauda le Ven 10 Mai 2013 - 19:08, édité 1 fois

TomLauda
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 15
Date d'inscription : 10/05/2013
Localisation : Vincennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tom Lauda : présentation (un peu) et complaintes (beaucoup)

Message par Invité le Ven 10 Mai 2013 - 18:35

Pas sur que tu ne comprennes que le premier degré... pas sur du tout.

Ne te refuserais-tu pas quelque chose, tout simplement ?

En tout cas, bienvenue ici Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tom Lauda : présentation (un peu) et complaintes (beaucoup)

Message par TomLauda le Ven 10 Mai 2013 - 18:41

Si le contexte est clair, en effet, je le comprend.
Je suis allé un peu vite là-dessus, sorry...
Dès que le contexte est ambigüe en revanche, c'est une autre histoire !

Et oui, je crois qu'on refuse qu'on puisse m'aimer. En tous cas, je n'arrive pas à le croire, on doit constament me rassurer là dessus, ce qui est penible pour les autres.

En tous cas, merci ! ^^

TomLauda
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 15
Date d'inscription : 10/05/2013
Localisation : Vincennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tom Lauda : présentation (un peu) et complaintes (beaucoup)

Message par filigrane le Ven 10 Mai 2013 - 19:01

.


Dernière édition par filigrane le Mer 22 Mai 2013 - 8:26, édité 1 fois

filigrane
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 270
Date d'inscription : 16/03/2013
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tom Lauda : présentation (un peu) et complaintes (beaucoup)

Message par tagore le Ven 10 Mai 2013 - 19:03

Bienvenue TomLauda !

J'espère sincèrement que te balader au milieu de ces pages et parmi toutes ces personnes sera pour toi constructif.

bonne soirée à toi, et belles découvertes.

tagore
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 205
Date d'inscription : 04/08/2012
Age : 31
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tom Lauda : présentation (un peu) et complaintes (beaucoup)

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:38


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum