zèbre et infidélité

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par Faelynn le Dim 15 Juil 2018 - 18:43

J'allais répondre à Ysée avant de voir que le post date de 2013. Mais puisqu'il a été actualisé par toi, Fab, et que tu te reconnais dans ce post, c'est à toi que je réponds. J'espère que ce ne sera ni trop long ni trop décousu !

J'ai moi aussi été confrontée au cas où j'étais très bien dans mon couple, et où je suis tombée amoureuse de quelqu'un d'autre.
J'ai aimé intimement les deux pendant une période. Pour simplifier mon propos, appelons Alex la personne avec qui j'étais en couple et Camille celle qui est arrivée ensuite. Il était très clair pour moi que j'étais en couple avec Alex, avec qui j'avais un projet de vie commune, et qu'avec Camille j'avais une relation d'amour-amitié, et j'avais annoncé dès le départ à Camille que notre relation ne serait jamais une relation de couple, mon couple étant trop important à mes yeux.
Alex a ressenti une vive jalousie, mais a toujours veillé à respecter mon choix et de mon côté j'ai tout fait pour être rassurante et aimante en retour. Cela n'a pas été le cas de Camille qui voulait m'arracher à Alex.

Je crois qu'on a tort de se dire que si on tombe amoureux de quelqu'un d'autre, c'est que notre couple va mal. De mon point de vue chaque rencontre avec un être vivant crée une alchimie différente, et entre humains nous nous aimons à chaque fois d'une manière singulière. Parfois, ces relations sont appelées "amitié", mais chaque amitié pourrait porter un nom différent tant chacune se distingue des autres. À mon sens il en va de même des relations collégiales, familiales et amoureuses: chaque rencontre nous apporte quelque chose de nouveau qu'aucune autre relation ne pourra nous apporter. Chacune fait écho en nous à un certain nombre d'aspects de notre personnalité et personnellement, pour exister pleinement, j'ai besoin de pouvoir aimer librement, quelle que soit la forme de cet amour. J'estime que mon corps m'appartient et qu'il m'appartient seule de décider de ce que j'en fais. L'être aimé ne loue pas mon corps lorsque nous entrons en relation ni ne signe de contrat stipulant qu'il en obtient la garde exclusive.

Je n'aime pas les termes "tromperie" et "infidélité". Ces termes, si mal définis, sont souvent normatifs et culpabilisateurs. Toutefois, si je couche avec quelqu'un d'autre, voire si je regarde seulement avec désir quelqu'un d'autre, l'être aimé peut se sentir terriblement menacé et je peux lui causer une souffrance démesurée. C'est pourquoi je pense qu'il faut absolument s'adapter aux personnes qu'on aime. Avec Alex nous avons parlé dès le départ de la possibilité "d'aller voir ailleurs", nous avons toujours été honnêtes l'un envers l'autre et n'avons donc pas brisé notre relation de confiance.
Il faut faire attention aux règles qui ont été posées dans le couple, formuler les non-dits pour que personne ne se sente blessé et choisir ensemble les limites de notre couple. Qu'est-ce que l'autre est prêt⋅e à subir sans être détruit⋅e ? Que je dise "bisous" au téléphone ? Que j'embrasse ? Que je couche une seule fois ?
Et à quoi suis-je prêt⋅e à renoncer pour l'autre ?

Lorsque quelqu'un d'autre apparaît dans nos vies, je pense qu'il est aussi important de se poser en tant que couple pour se demander ce que la nouvelle relation nous apporte. Personnellement, paradoxalement, je suis une personne très jalouse et j'ai du mal à accepter que l'être aimé tombe amoureux de quelqu'un d'autre. Mais c'est mon problème. Ma jalousie est mon insécurité, ma dépendance, elle reflète mes blessures et mes failles, elle ne doit pas nuire à sa liberté. Travailler sur ma confiance en moi et dans l'autre m'aide à devenir chaque jour moins jalouse et plus épanouie. Je pense qu'il n'est pas sain de laisser un sentiment d'insécurité s'installer lorsqu'une personne qui n'occupait auparavant aucune place dans nos vies décide d'occuper une place quelconque dans la vie de quelqu'un d'autre. Mais je peux demander à Alex de me ménager en m'amenant pas à pas à accepter ses autres amours.

Ces amours multiples ravivent la flamme du couple, car on n'est jamais acquis, donc toujours possiblement hors de portée, et ce qui est hors de portée est plus facilement désiré.

Faelynn

Messages : 15
Date d'inscription : 12/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par zouzounet le Lun 16 Juil 2018 - 12:12

Je réagis aujourd'hui car je suis dans la situation inverse.
C'est moi que mon conjoint a trompé et c'est moi qui subis tous les jours un homme amoureux de 2 femmes.

Mon témoignage ne vient que montrer (s'il en ait besoin) que l'autre souffre intensément, immensément.... et je ne parles pas des enfants qui voient le parent trompé en larme et rempli de désespoir.

A tort ou à raison, ma conception du couple passe par la fidélité et une sorte d'exclusivité des sentiments. Dans mon cerveau et dans mon cœur il n'est pas possible d'aimer 2 personnes. Je ne peux pas m'empêcher de considérer que s'il l'aime elle c'est qu'il m'aime moins moi. Ce n'est même pas de la jalousie, c'est un sentiment d'abandon profond et de désamour et la rupture de la confiance même si tout été dit immédiatement.

On peut philosopher longtemps, trouver toutes les excuses et explications ... il ne reste de ces situations que douleur.

zouzounet

Messages : 8
Date d'inscription : 16/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par Crystal Teinté le Lun 16 Juil 2018 - 12:16

Il le savait avant de te faire deux enfants que sans la fidélité rien de possible pour toi?
Crystal Teinté
Crystal Teinté

Messages : 110
Date d'inscription : 06/04/2018
Age : 41
Localisation : Le pays d'Oz

Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par Luw le Lun 16 Juil 2018 - 14:16

Crystal Teinté a écrit:Il le savait avant de te faire deux enfants que sans la fidélité rien de possible pour toi?

Shocked

Alors je ne pense pas que beaucoup de personne se pose cette question là avant de faire des enfants
"Oui on fait des enfants mais tu ne t'effondres pas si je deviens infidèle ok ?"

Les enfants c'est un engagement à vie ! comment penser qu'on ne passera pas sa vie avec son partenaire quand on s'engage mutuellement à faire des enfants ?

L'infidélité ça arrive, mais il faut accepter qu'on porte le rôle du connard dans ces moments là et qu'on va être responsable de la tristesse de l'autre. Assumer ses actes.
Luw
Luw

Messages : 136
Date d'inscription : 02/05/2018
Age : 30
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par Crystal Teinté le Lun 16 Juil 2018 - 14:41

C'était une question ...
Mais votre avis je l'ai lu.
Et ce genre de question se posent dans certains car ce n'est pas tout le monde qui a la force de supporter l'infidelité ou de supporter la peur de voir l'autre partir avec une ou un autre pour preuve certains ou femmes demandent le divorce pour cette raison.
Je n'ai pas juge par sécurité j'ai demandé et la personne concernée me répondra.

flower
Crystal Teinté
Crystal Teinté

Messages : 110
Date d'inscription : 06/04/2018
Age : 41
Localisation : Le pays d'Oz

Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par Crystal Teinté le Lun 16 Juil 2018 - 14:44

Et certains hommes divorcent aussi pour cette raison.
Mais les enfants... Là ça fait mal
Crystal Teinté
Crystal Teinté

Messages : 110
Date d'inscription : 06/04/2018
Age : 41
Localisation : Le pays d'Oz

Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par Faelynn le Lun 16 Juil 2018 - 20:05

Alors je ne pense pas que beaucoup de personne se pose cette question là avant de faire des enfants "Oui on fait des enfants mais tu ne t'effondres pas si je deviens infidèle ok ?"

Eh bien, cette question devrait être posée !! Le couple en mode Disney n'est pas adapté à tout le  monde, il faut arrêter de le prendre comme un dogme. En plus, pour moi il ne peut y avoir tromperie et infidélité que si un engagement explicite a été rompu.

Les enfants c'est un engagement à vie ! comment penser qu'on ne passera pas sa vie avec son partenaire quand on s'engage mutuellement à faire des enfants ?

S'engager à vie auprès des enfants ne signifie pas s'engager à vie auprès du second parent ! Nous connaissons tou⋅te⋅s in/directement des enfants qui vivent très heureux avec des parents divorcés. Tant qu'il reste une bienveillance mutuelle et que les choses sont expliquées intelligemment aux parents.

Zouzounet, avant de répondre je te souhaite tout le courage du monde pour surmonter cette épreuve. Ton conjoint a-t-il décidé de partir pour sa nouvelle relation ?

Je ne peux pas m'empêcher de considérer que s'il l'aime elle c'est qu'il m'aime moins moi.
Tu veux dire: il t'aime moins qu'il ne l'aime ? Ou il a moins l'occasion de t'apporter de l'amour depuis qu'il est avec elle ? Dans tous les cas, ce qui compte, c'est : est-ce qu'il est prêt aujourd'hui à t'apporter à toi et aux enfants l'amour que vous méritez et dont vous avez besoin ? Est-ce que sa relation avec l'autre l'empêche d'être suffisamment présent pour vous ? S'il peut donner suffisamment à tout le monde, en quoi sa relation te regarde ? De ton côté tu as le droit d'exister en tant que personne merveilleuse, indépendante et autonome, et je pense que tu peux te permettre de te ficher qu'il t'aime plus ou moins que quelqu'un d'autre. Ce qui compte, c'est si ce qu'il te donne est suffisant pour toi. Et si tu es prête à être une personne complète, autonome affectivement.

À ce sujet je t'invite à regarder la conférence TED "The Person you really need to marry", de Tracy McMillan (je n'ai pas le droit de mettre de liens en tant que nouveau membre :p )

Ce n'est même pas de la jalousie, c'est un sentiment d'abandon profond et de désamour et la rupture de la confiance même si tout été dit immédiatement.

Le sentiment d'abandon existe parce qu'on considère que l'autre nous est acquis pour toujours, mais nous ne faisons jamais que lui emprunter un morceau de vie commune. Les gens ne nous appartiennent pas. Leur coeur non plus. De ton côté tu ne peux visiblement pas aimer deux personnes en même temps mais tu ne peux exiger la même chose de lui. Sad

Dans un premier temps, si tu as échoué à le convaincre de rester exclusivement avec toi, et s'il est décidé à partir pour sa nouvelle rencontre en dépit des enfants, je pense que le mieux que tu aies à faire est de faire le deuil de cette relation. C'est facilement dit mais je sais ô combien c'est difficile en pratique. Une des choses qui aident bien dans un tel cas est de se réserver une période d'au moins un mois sans contact du tout avec l'objet de notre blessure. Une période où l'on se reconnecte avec soi-même et les personnes qui nous nourrissent.
Quant aux enfants ils ont le droit de savoir qu'une rupture amoureuse fait très mal, parce que ça fait partie de la vie, que la vie et l'amour sont compliqués et parfois source de douleur. Et qu'en voyant les stratégies développées par maman pour se sortir de cette énorme tarte de la vie, ben ils géreront mieux leurs relations à eux. Ce moment très difficile peut aussi être le moyen d'apprendre à se soutenir les uns les autres, de se rapprocher et de voir à quel point la famille est importante, qu'elle soit éclatée ou non.
À mon sens il est vital de bien montrer aux enfants que même si papa a décidé de s'offrir une nouvelle vie et même si maman subit ce choix avec une immense tristesse, cela ne remet en rien en cause l'amour que leurs deux parents leur portent. Dans mon expérience ce qui créée les traumatismes des enfants dans les cas de divorce, c'est que, comme les enfants sont nés d'un amour, si cet amour est remis en question, la légitimité de leur existence est remise en question. Ils ont besoin de savoir que papa et maman, malgré leur séparation ou leurs difficultés sentimentales, les aiment toujours très très fort et font tout pour continuer à être les meilleurs parents du monde pour leurs merveilleux enfants.
Faelynn
Faelynn

Messages : 15
Date d'inscription : 12/07/2018
Age : 29
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par Crystal Teinté le Lun 16 Juil 2018 - 20:16

Tout est dit.
Crystal Teinté
Crystal Teinté

Messages : 110
Date d'inscription : 06/04/2018
Age : 41
Localisation : Le pays d'Oz

Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par isadora le Mar 17 Juil 2018 - 3:32

tout est dit. heureusement, la vie est plus intense et plus vertigineuse.

l'amour, ça vrille les tripes, l'abandon, ça mord au ventre, et le manque de celui qu'on aime et qui dort à côté bouffe le sommeil jusqu'aux petites heures du matin où l'on s'endort épuisée.

accepter de vivre ça, c'est descendre dans son humanité, pour y polir son cœur.
isadora
isadora

Messages : 1393
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par Crystal Teinté le Mar 17 Juil 2018 - 4:02

Courbette
Crystal Teinté
Crystal Teinté

Messages : 110
Date d'inscription : 06/04/2018
Age : 41
Localisation : Le pays d'Oz

Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par zouzounet le Mar 17 Juil 2018 - 4:41

Je vais tenté de répondre à chacun.
Tout d'abord, merci à Isadora pour son message humain et bienveillant.

@Crystal : quand on s'engage dans une vie de couple et que l'on fait des enfants, on se pose rarement la question de la séparation. Pour répondre complétement, oui il savait que la fidélité est un incontournable. Après, la vie se charge de t'apporter son lot de désagréments, de frustrations ... bref de fragiliser et d'ouvrir les brèches.

@Faelynn : sa relation extra-conjugale me regarde car nous avons construit une famille et qu'il y a forcément des répercussions sur mon quotidien. Même s'il a fait le choix de préserver sa famille, il n'est plus engagé avec nous de la même façon en pensée et en sentiments. Le lien de confiance est rompu, le sentiment de trahison immense.

Je suis zèbre, HQE et j'exacerbes tous les sentiments. Je suis entière, je ne pourrais pas changer car c'est une de mes valeurs.
J'insiste, on peut disserter longuement sur le pourquoi, le comment et les éventuelles solutions, il reste de tout cela beaucoup (trop) de souffrance.

zouzounet

Messages : 8
Date d'inscription : 16/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par Fab69 le Mar 17 Juil 2018 - 16:47

Chers tous,
Je suis "content" que le sujet soit relancé, moi qui suis en plein dedans (disons plus ou moins à l'heure actuelle puisque évidement, à ne pas choisir, je suis en train de perdre les deux... qui souffrent beaucoup trop à cause de moi).
Merci Faelynn pour ta réponse. Je pense néanmoins que sauf si les choses ont été édictées clairement dès le départ, il y a quand même un "contrat" implicite de fidélité dans le couple. Je pense aussi, que même en étant d'accord, il est difficile pour beaucoup de personnes de ne pas être jaloux ou de ne pas vouloir être le/la préféré.
Zouzounet, je suis tellement désolé pour toi... j'espère que tu fais aller... je vois les souffrances de ma femme et j'imagine quelles sont les tiennes. Je comprends parfaitement ce que tu écris, et je pense que ma femme dirait exactement la même chose... de mon côté, et peut être comme ton mari, j'ai réellement des sentiments pour les deux. Peut-être que ce n'est pas possible pour tout le monde, mais je conçois que l'on puisse aimer deux personnes en même temps.
Evidemment les sentiments ne sont pas les mêmes : un amour plus ancien, moins passionnel, auquel on est finalement habitué, qui est naturel, et c'est peut-être bizarre, mais qui est aussi mêlé avec l'amour de mes enfants et de mon foyer, et de l'autre côté, un amour tout frais-tout neuf, qui fait vibrer et revivre des sensations fortes (il me semble avoir lu quelque part sur le forum quelqu'un parler de "shoot" d'émotions).
Je ne sais pas comment est ton mari, mais de mon côté, mon estime de moi n'a jamais été aussi basse (et c'est bien normal).

Fab69

Messages : 17
Date d'inscription : 08/07/2018
Age : 40
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par isadora le Mer 18 Juil 2018 - 2:20

Grosse interrogation d une amie en train de se battre pour "sauver son couple" avec le bon droit qu elle estimait avoir : "je lui demande de mettre fin à sa relation extra conjugale. Mais si cela m arrivait plus tard, à moi, de tomber amoureuse de quelqu' un d autre ?"
isadora
isadora

Messages : 1393
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par Fab69 le Mer 18 Juil 2018 - 7:08

Et oui... dure question... peut-être devrait-elle la poser à son mari ?
Et moi, comment aurais-je réagit dans la situation inverse ?
C'est toute la notion d'amour et de couple qui est questionnée dans ce débat, mais en la matière il y a effectivement une norme sociale et culturelle, qui toutefois n'est pas partagée par tous. Et je ne pense pas que l'un des membres d'un couple puisse imposer sa vision à l'autre.

Fab69

Messages : 17
Date d'inscription : 08/07/2018
Age : 40
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par Crystal Teinté le Mer 18 Juil 2018 - 7:28

Dans un couple on ne sait pas ce qui peut arriver.
Une tentation, une passion, une aventure 30ans de couple sans égratignures je n' y crois pas mais surmonter et dire les choses quand et surtout avant de tomber, moi je l'ai fait avec un homme que j'aimais, par contre lui à pensé tout pouvoir gérer et il s'est rétamé et ma confiance avec, donc cris hurlement trahison.
Il avait oublié que j'étais sa moitié et je l'aimais autant que je le connaissais et il a eu des secrets puis la honte puis plus la force de me regarder dans les yeux.
FIN
Crystal Teinté
Crystal Teinté

Messages : 110
Date d'inscription : 06/04/2018
Age : 41
Localisation : Le pays d'Oz

Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par isadora le Mer 18 Juil 2018 - 10:07

j'aime bien le mot de Brigitte Lahaye pour illustrer le mal être des deux côtés : "quand quelqu'un vous a trompé et que vous l'apprenez, c'est comme si vous aviez pour la première fois regardé dans sa poubelle."
isadora
isadora

Messages : 1393
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par Fab69 le Mer 18 Juil 2018 - 10:33

J'adore ! belle référence Brigitte Lahaye !
Mais c'est pas si faux, effectivement ma femme découvre une partie de mon côté sombre, égoïste, mauvais (et j'en ai bien honte...). Elle m'a dit qu'elle avait l'impression de ne pas me connaître. Je la comprends parfaitement, tant je me suis comporté de manière inédite pour moi et dont je ne me serais pas imaginé capable... (et d'ailleurs maintenant je vais voir une psy probablement pour me chercher moi-même...).
Mais poubelle, c'est un peu léger, je dirais plutôt ma fosse septique (fausse sceptique)...

Fab69

Messages : 17
Date d'inscription : 08/07/2018
Age : 40
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par Olivier78 le Mer 18 Juil 2018 - 10:54

Fab69, une question si je peux me permettre : te pense-tu capable de recommencer ?
Olivier78
Olivier78

Messages : 157
Date d'inscription : 12/06/2018
Age : 41
Localisation : Vernouillet

Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par Fab69 le Mer 18 Juil 2018 - 11:36

Waouh... alors c'est vrai que je parle de choses plutôt perso sur ce forum, mais là on va encore plus loin... mais je veux bien jouer le jeu. Outre les séances de psy, ça peut peut-être m'aider et aider certains lecteurs (j'espère).
C'est une bonne question Olivier, et j'aimerais que tu me dises pourquoi tu me la poses stp.
Ce que je sais c'est que je ne suis tombé amoureux que deux fois dans ma vie : de ma femme, il y a 19 ans, et de ma "maîtresse" (ce que je peux détester ce mot). Statistiquement ça peut donc se reproduire lorsque j'aurai 60 ans environ puis 80...
Blague à part, je pense qu'il faut une conjonction de facteurs assez rares pour que cela arrive. Je ne dirai pas qu'il n'y a aucune chance que cela n'arrive pas à nouveau, mais que les probabilités sont plutôt minces si je ne le cherche pas volontairement...

Fab69

Messages : 17
Date d'inscription : 08/07/2018
Age : 40
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par Crystal Teinté le Mer 18 Juil 2018 - 12:24

Je crois en ce que tu dis et il n'y à rien de pire que de penser à un autre personne quand on dort collé contre son dos de sa femme ou de son mari en pleine nuit et les yeux ouverts.

Ah si être celui qui est trompé, et ne pas oublier les maîtresse et les amants...
Qui sont dans l'histoire.

Dans une enfance détruite par les infidélités, je me suis toujours dis que la quarantaine serait mieux pour construire le temps de cohabiter avec une distance de sécurité avec la tentation .
Mais voilà, C'EST IMPOSSIBLE on ne fait pas toujours du mal volontairement mais j'ai toujours prévenu quand l’infidélité me tentait...
Et si j'y ai succombé je le disais RIEN de pire que de passer d'une personne à l'autre si vous voyez ce que je veux dire et puis certains pardonnent, certains acceptent d'autre détournent le regard mais pour moi ce genre d'attente doit être insupportable et quand je m'y suis retrouvé confronté je ne me suis jamais battue.
CAR pour moi on ne reste pas par dépit avec une personne, ou parce que la maîtresse ou l'amant en a eu marre et est parti.
Jusqu'à présent je Dieu merci j'ai toujours refusé d'être déposé en poste restante et écouter monsieur,(dans mon cas, se confier de tout ce qui le déchire) de la pudeur Bord...!
Si on se met à nu devant une personne au sens propre comme au sens figuré, et bien il faut parler et laisser le choix à celui ou celle qui doit subir le laps de temps qui peut aboutir sur une mise à mort sentimentale.

Le pire, ne pas être choisi .Va te reconstruire avec ça mais bon comparaison, interrogations.
Tous le monde en a pour son grade et surtout les enfants et donc voilà pourquoi d'une certaine manière j'ai refusé de grandir...
Mais je suis une personne mature et fiable grâce aux expériences.
Crystal Teinté
Crystal Teinté

Messages : 110
Date d'inscription : 06/04/2018
Age : 41
Localisation : Le pays d'Oz

Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par MrMerlin le Mer 18 Juil 2018 - 12:42

Un ami âgé qui a lui-même plusieurs partenaires m'a dit un jour qu'il était offensé par les termes "tromperie", "infidélité" et autres, car selon lui la fidélité est une valeur morale que l'on n'a pas à calquer sur ceux qui ne la partagent pas. Pour lui, lorsqu'on reste honnête avec tout le monde, il n'y a pas tromperie ni infidélité parce qu'il n'y a pas d'engagement de fidélité à la base.
Je comprends son point de vue, et je sais qu'il le vit très sincèrement. Ses partenaires (il n'en a pas tant que ça) semblent apprécier la situation.

Bien que j'admette cela, j'aurais personnellement du mal à me trouver dans une telle position. Même sans les "valeurs judéo-chrétiennes," qui ne sont pas les miennes, je n'imagine pas d'être amoureux de deux personnes en même temps. Si je cesse d'être amoureux, j'en tire les conséquences, je m'en vais, et j'attends de ma partenaire éventuelle qu'elle ait la même honnêteté vis-à-vis de moi.

Je suis peut-être limité, mais pour moi, donner l'amour à deux personnes, ça diviserait tout par deux, donc ça en ferait moins pour les deux. L'amour tel que je le conçois, c'est l'unique objet des affections. Si je pensais à une personne au lieu d'une autre, c'est là que je devrais me poser la question de la profondeur de mon amour. Et en tirer les conséquences.

Je compatis avec les situations de ceux et celles qui sont en souffrance à cause d'une "tromperie". Il y a souvent une rupture d'un contrat moral tacite, dans ces cas-là. Je ne peux en revanche pas compatir avec les responsables de ces situations, car c'est eux qui les ont choisies et doivent en assumer les conséquences.
"Choisir, c'est renoncer," dit-on. Il faut parfois avoir le courage de faire un choix et de ne pas tenter d'avoir le beurre et l'argent du beurre en pensant "qu'aimer les deux" peut justifier de faire perdurer une situation qui fait souffrir les autres. Ce serait trop facile, non ?

(Note : ce n'est que mon opinion, en aucun cas un jugement. On ne peut pas se mettre à la place des autres, juste imaginer ce que l'on ressentirait dans des situations similaires).
MrMerlin
MrMerlin

Messages : 613
Date d'inscription : 09/02/2016
Localisation : Près de Brocéliande (Bzh)

Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par Olivier78 le Jeu 19 Juil 2018 - 6:02

Morning Fab,

Je me suis permis de te poser la question car j'ai été dans ton cas.

Dans un société très ouverte comme la nôtre, je pense qu'il est nécessaire de gouter à la tromperie pour savoir ce que c'est. Ceux qui disent "Jamais je ne tromperai mon mari / ma femme" sont dans une posture tout à fait défendable mais théorique. Il n'y a qu'à l'épreuve de la pratique que l'on confronte ses idéaux au mur de la tentation.

Tu l'as fait. Soit ça te rebute, soit tu te dis que c'est quelque chose qui pourrait te convenir une seconde fois. Je pense qu'il faut adopter une position claire à présent.

J'ai aujourd'hui une approche très proche de celle de Merlin : amour unique, fidélité. Ou alors je pars. C'est une approche validée par les faits : j'ai trompé, j'ai été trompé, j'en parle aujourd'hui en toute transparence et connaissance, ça ne m'intéresse pas. Et toi ?
Olivier78
Olivier78

Messages : 157
Date d'inscription : 12/06/2018
Age : 41
Localisation : Vernouillet

Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par zouzounet le Ven 20 Juil 2018 - 10:38

Bonjour,

@Fab69
Je pense que mon conjoint culpabilise beaucoup comme toi.
C'est une réaction que je comprends mais justement par amour, il va falloir choisir car les situations larvées sont pires que tout. Attention je ne juge pas. Je constate.

@merlin et olivier
Merci. cela fait du bien de savoir que je ne suis pas seule à penser comme cela et que la fidélité reste une vraie valeur.


zouzounet

Messages : 8
Date d'inscription : 16/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par Fab69 le Sam 21 Juil 2018 - 17:06

Oui zouzounet, la question du choix... donc du renoncement...
Olivier je suis tout à fait d’accord avec toi. L’infidélité avec tout ce qui va avec de mauvais ne m’intéresse pas. Dans mon cas c’est une histoire de sentiments, d’amour. Et comme tu le dis, et c’est valable pour beaucoup de choses, rien ne vaut l’experience vécue pour se faire une vraie opinion et avoir un point de vue différent.

Fab69

Messages : 17
Date d'inscription : 08/07/2018
Age : 40
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par ifness le Dim 29 Juil 2018 - 13:35

Permets-moi de remettre en cause ta théorie, Merlin.
L'amour n'est pas une unité indivisible.

Je m'explique : je me suis longtemps posé ce problème à propos des enfants.
Si je donne mon amour à un enfant, qu'en sera-t-il lorsque j'en aurai deux, trois, ... ?

Ben rien : j'aime chaque enfant pour lui-même. Heureusement !
Quoiqu'il en soit, je n'aime pas MOINS mon premier enfant lorsque paraît le second, & so.
Je suis convaincu que ceci est applicable à l'amour pour une, deux, &so femmes, ou un deux, & so hommes, SAUF QUE
ce n'est pas inscrit ainsi dans notre inconscient collectif
ce n'est pas ainsi que l'ON nous a appris à dessiner notre vie affective.

Donc : principe de réalité prévaut, 
et,  sans rêver ni moraliser, 
il vaut mieux partager les mêmes valeurs avec celui ou celle qui partage notre vie.

Quoiqu'il en soit, il existe plusieurs formes d'amours, et celui qu'on réserve aux enfants n'est pas celui qu'on réserve à notre chéri(e).
(C'est aussi pourquoi il faut bien dissocier les 2 discours : les enfants ne sont pas/plus un ciment pour le couple, et Faelynn a fort bien fait le ménage à ce propos)
(NB. je ne ferai pas le pédant en faisant défiler les noms que les grecs ont donné aux différentes formes d'amours et de désirs. Simplement : tout ça n'est pas neuf.)

Beaucoup de belles choses sont écrites ici, et je crois savoir pourquoi : 
le vécu, l'expérience.
Car ensuite, SI l'on est honnête, franc, de bonne volonté, on peut tenter de reconstruire en connaissance de cause.


En ce qui me concerne, je n'ai appris le véritable ressenti de l'Amour que tard, et dans l'infidélité. Et dans la douleur de la culpabilité.
Rien ne m'affole davantage que ces couples qui se sont formés avant leurs 20 ans et qui se retrouvent , des années plus tard, confrontés à la réalité de la Souffrance. (ca a été, plus ou moins, mon cas.)
Que peut-on savoir de l'Amour, à 18 ans, sauf à avoir un pot monstre ? Sauf à avoir des psychologies bien particulières ? Sauf à faire peu de cas du Sentiment ?

Alors, l'amour : renoncement ? choix ?
Non. Elan. 
Le vivre. Se sentir heureux, comblé. Savoir l'autre heureu(se) ,comblé(e). Et le dire, parler. Ensuite : en prendre soin.
"Prends soin de toi", dit-on à ceux qu'on aime et qu'on sait éventuellement fragiles.
"Prenons soin de notre amour", parce qu'on l'aime, cet amour qui nous est donné, et qu'il est forcément un peu fragile, lui aussi.

Bon, ça suffira pour aujourd'hui.  Laughing

ifness

Messages : 2725
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par Eliade le Lun 1 Oct 2018 - 10:59

.


Dernière édition par Eliade le Ven 21 Juin 2019 - 7:12, édité 1 fois

Eliade

Messages : 96
Date d'inscription : 10/08/2013
Age : 38
Localisation : Région Parisienne

Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par kouignaman le Lun 1 Oct 2018 - 11:18

Je peux me permettre? Quelqu’un, je suis un homme, a déjà ressenti aimer son conjoint comme une sœur ou un frère? D’être malheureux quand elle ou il vous dis qu’il vous aime encore et qui vous dit que vous ne l’aimez plus? Que vous ne pouvez pas lui confirmer. Ne voir en l’autre qu’une simple peur de se retrouver seul(e). De penser que cette angoisse n’est que le fruit d’une dépendance amoureuse? Vous dire que vous avez eu des moments heureux mais jamais complètement. Que vous doutez tous les jours et que cela s’amplifie avec la sensation terrible de tout foutre en l’air ( famille, travail). Que vous êtes comme un con devant un écran à raconter votre vie dans sa plus grande intimité. Que le moindre mot vous renvoie en enfer et que vous perdez 10k en 15 jours.
kouignaman
kouignaman

Messages : 84
Date d'inscription : 03/09/2018
Age : 43
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par Manawydan le Lun 1 Oct 2018 - 11:19

Personnellement je suis old school : fidèle et si jamais ce n'est plus possible je pars plutôt que de tromper.
Manawydan
Manawydan

Messages : 609
Date d'inscription : 29/07/2018
Age : 32
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par rené1 le Mer 10 Oct 2018 - 4:39

kouignaman a écrit:Je peux me permettre? Quelqu’un, je suis un homme, a déjà ressenti aimer son conjoint comme une sœur ou un frère? D’être malheureux quand elle ou il vous dis qu’il vous aime encore et qui vous dit que vous ne l’aimez plus? Que vous ne pouvez pas lui confirmer. Ne voir en l’autre qu’une simple peur de se retrouver seul(e). De penser que cette angoisse n’est que le fruit d’une dépendance amoureuse? Vous dire que vous avez eu des moments heureux mais jamais complètement. Que vous doutez tous les jours et que cela s’amplifie avec la sensation terrible de tout foutre en l’air ( famille, travail). Que vous êtes comme un con devant un écran à raconter votre vie dans sa plus grande intimité. Que le moindre mot vous renvoie en enfer et que vous perdez 10k en 15 jours.

je vis cette situation de façon plus aiguë depuis 18 mois! je n'ai pas trouvé à ce jour de solution.le positif est la perte de poids, le reste n'est que doutes, angoisses et peur de faire mal à l'autre inutilement, par couardise ...

rené1

Messages : 36
Date d'inscription : 21/07/2018
Age : 48
Localisation : belgique

Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par Invité le Mer 10 Oct 2018 - 5:58

rené1 a écrit:
kouignaman a écrit:Je peux me permettre? Quelqu’un, je suis un homme, a déjà ressenti aimer son conjoint comme une sœur ou un frère? D’être malheureux quand elle ou il vous dis qu’il vous aime encore et qui vous dit que vous ne l’aimez plus? Que vous ne pouvez pas lui confirmer. Ne voir en l’autre qu’une simple peur de se retrouver seul(e). De penser que cette angoisse n’est que le fruit d’une dépendance amoureuse? Vous dire que vous avez eu des moments heureux mais jamais complètement. Que vous doutez tous les jours et que cela s’amplifie avec la sensation terrible de tout foutre en l’air ( famille, travail). Que vous êtes comme un con devant un écran à raconter votre vie dans sa plus grande intimité. Que le moindre mot vous renvoie en enfer et que vous perdez 10k en 15 jours.

je vis cette situation de façon plus aiguë depuis 18 mois! je n'ai pas trouvé à ce jour de solution.le positif est la perte de poids, le reste n'est que doutes, angoisses et peur de faire mal à l'autre inutilement, par couardise ...

le plus dur en plus c'est que ces personnes sachent qu'elles sont trompés et dans des cas sa peut devenir violent c'est remplit de cas comme ça dans les faits divers. voir article.
De plus il y a des applis ou on peut vous espionner sur votre téléphone .Le conjoint peut écouter et lire les conversation sur son téléphone relié aux vôtres.Il vaut mieux se séparer comme ça et pas faire mention d'une autre liaison.

Cela finira par se savoir ...

Une personne qui se sait trompé peut vite péter un câble.Un prof de philo avait invité l'amant de sa femme et sa femme a bouffer chez lui.Il les a tué...

Cela peut aller très loin ce genre de choses!

perso si la femme que j'aimerais me ferait ça en jouant la comédie.Je réfléchirais à ce que je pourrais faire de propre et les peines encourus.Ex un gendarme disait que les peines étaient plus clémentes quand le mec surprenait sa femme et son amant en pleine action.Que si il préméditait... Laughing

https://www.lepoint.fr/societe/un-drame-passionnel-fait-trois-morts-06-03-2013-1636551_23.php

Un homme a tué sa compagne et l'amant de cette dernière dans la nuit de mardi à mercredi à Chalain-d'Uzore (Loire), avant de se suicider, a-t-on appris mercredi auprès du procureur de la République de Saint-Étienne. Dans la soirée de mardi, un homme a surpris sa compagne avec son amant, le gérant d'une entreprise de terrassement de 49 ans, dans les locaux de sa société, a raconté par téléphone à l'AFP le procureur, Jean-Daniel Regnauld.

Le compagnon trompé, âgé d'une cinquantaine d'années, a tiré une balle dans le genou de son rival, avant de quitter les lieux. Tandis que le gérant de l'entreprise appelait les pompiers, son agresseur est revenu sur ses pas et a abattu les deux amants.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par ressac le Ven 12 Oct 2018 - 18:03

kouignaman a écrit:Je peux me permettre? Quelqu’un, je suis un homme, a déjà ressenti aimer son conjoint comme une sœur ou un frère? D’être malheureux quand elle ou il vous dis qu’il vous aime encore et qui vous dit que vous ne l’aimez plus? Que vous ne pouvez pas lui confirmer. Ne voir en l’autre qu’une simple peur de se retrouver seul(e). De penser que cette angoisse n’est que le fruit d’une dépendance amoureuse? Vous dire que vous avez eu des moments heureux mais jamais complètement. Que vous doutez tous les jours et que cela s’amplifie avec la sensation terrible de tout foutre en l’air ( famille, travail). Que vous êtes comme un con devant un écran à raconter votre vie dans sa plus grande intimité. Que le moindre mot vous renvoie en enfer et que vous perdez 10k en 15 jours.
On peut perdre 10 kilos qd on s'appelle Kouignamann?

Qq'un a écrit:" il est plus difficile d'être aimé sans aimer que d'aimer sans être aimé."
Ensuite, oser le grand saut, quitter le ron-ron. Et le zèbre est assez demandeur de "nouveauté" , de sollicitation de stimulation. Tout en étant à priori assez angoissé par le vide...

J'ai remarqué dans bcp de couples stables environnants- je ne pense pas zèbre, une propension à changer souvent de joujous: moto, vélo, téléphone, TV, canapé.
J'ai remarqué chez moi et d'autres hurluberlu e s une propension à ne pas changer de joujous...et...

ressac

Messages : 24
Date d'inscription : 22/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par ressac le Ven 12 Oct 2018 - 18:23

MrMerlin a écrit:

Je compatis avec les situations de ceux et celles qui sont en souffrance à cause d'une "tromperie". Il y a souvent une rupture d'un contrat moral tacite, dans ces cas-là. Je ne peux en revanche pas compatir avec les responsables de ces situations, car c'est eux qui les ont choisies et doivent en assumer les conséquences.
"Choisir, c'est renoncer," dit-on. Il faut parfois avoir le courage de faire un choix et de ne pas tenter d'avoir le beurre et l'argent du beurre en pensant "qu'aimer les deux" peut justifier de faire perdurer une situation qui fait souffrir les autres. Ce serait trop facile, non ?

(Note : ce n'est que mon opinion, en aucun cas un jugement. On ne peut pas se mettre à la place des autres, juste imaginer ce que l'on ressentirait dans des situations similaires).
On est responsable de qui on apprivoise.

<<C'est alors qu'apparut le renard:

- Bonjour, dit le renard.

- Bonjour, répondit poliment le petit prince, qui se retourna mais ne vit rien.

- Je suis là, dit la voix, sous le pommier.

- Qui es-tu ? dit le petit prince. Tu es bien joli...

- Je suis un renard, dit le renard.

- Viens jouer avec moi, lui proposa le petit prince. Je suis tellement triste...

- Je ne puis pas jouer avec toi, dit le renard. Je ne suis pas apprivoisé.

- Ah! pardon, fit le petit prince.

Mais, après réflexion, il ajouta:

- Qu'est-ce que signifie "apprivoiser" ?

- Tu n'es pas d'ici, dit le renard, que cherches-tu ?

- Je cherche les hommes, dit le petit prince. Qu'est-ce que signifie "apprivoiser" ?

- Les hommes, dit le renard, ils ont des fusils et ils chassent. C'est bien gênant ! Ils élèvent aussi des poules. C'est leur seul intérêt. Tu cherches des poules ?

- Non, dit le petit prince. Je cherche des amis. Qu'est-ce que signifie "apprivoiser" ?

- C'est une chose trop oubliée, dit le renard. Ça signifie "créer des liens..."

- Créer des liens ?

- Bien sûr, dit le renard. Tu n'es encore pour moi qu'un petit garçon tout semblable à cent mille petits garçons. Et je n'ai pas besoin de toi. Et tu n'as pas besoin de moi non plus. Je ne suis pour toi qu'un renard semblable à cent mille renards. Mais, si tu m'apprivoises, nous aurons besoin l'un de l'autre. Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde...

- Je commence à comprendre, dit le petit prince. Il y a une fleur... je crois qu'elle m'a apprivoisé...

- C'est possible, dit le renard. On voit sur la Terre toutes sortes de choses...

- Oh! ce n'est pas sur la Terre, dit le petit prince.

Le renard parut très intrigué :

- Sur une autre planète ?

- Oui.

- Il y a des chasseurs, sur cette planète-là ?

- Non.

- Ça, c'est intéressant ! Et des poules ?

- Non.

- Rien n'est parfait, soupira le renard.

Mais le renard revint à son idée:

- Ma vie est monotone. Je chasse les poules, les hommes me chassent. Toutes les poules se ressemblent, et tous les hommes se ressemblent. Je m'ennuie donc un peu. Mais, si tu m'apprivoises, ma vie sera comme ensoleillée. Je connaîtrai un bruit de pas qui sera différent de tous les autres. Les autres pas me font rentrer sous terre. Le tien m'appellera hors du terrier, comme une musique. Et puis regarde ! Tu vois, là-bas, les champs de blé ? Je ne mange pas de pain. Le blé pour moi est inutile. Les champs de blé ne me rappellent rien. Et ça, c'est triste ! Mais tu as des cheveux couleur d'or. Alors ce sera merveilleux quand tu m'auras apprivoisé ! Le blé, qui est doré, me fera souvenir de toi. Et j'aimerai le bruit du vent dans le blé...

Le renard se tut et regarda longtemps le petit prince:

- S'il te plaît... apprivoise-moi ! dit-il.

- Je veux bien, répondit le petit prince, mais je n'ai pas beaucoup de temps. J'ai des amis à découvrir et beaucoup de choses à connaître.

- On ne connaît que les choses que l'on apprivoise, dit le renard. Les hommes n'ont plus le temps de rien connaître. Ils achètent des choses toutes faites chez les marchands. Mais comme il n'existe point de marchands d'amis, les hommes n'ont plus d'amis. Si tu veux un ami, apprivoise-moi !

- Que faut-il faire? dit le petit prince.

- Il faut être très patient, répondit le renard. Tu t'assoiras d'abord un peu loin de moi, comme ça, dans l'herbe. Je te regarderai du coin de l'œil et tu ne diras rien. Le langage est source de malentendus. Mais, chaque jour, tu pourras t'asseoir un peu plus près...

Le lendemain revint le petit prince.

- Il eût mieux valu revenir à la même heure, dit le renard. Si tu viens, par exemple, à quatre heures de l'après-midi, dès trois heures je commencerai d'être heureux. Plus l'heure avancera, plus je me sentirai heureux. A quatre heures, déjà, je m'agiterai et m'inquiéterai; je découvrirai le prix du bonheur ! Mais si tu viens n'importe quand, je ne saurai jamais à quelle heure m'habiller le cœur... Il faut des rites.

- Qu'est-ce qu'un rite ? dit le petit prince.

- C'est aussi quelque chose de trop oublié, dit le renard. C'est ce qui fait qu'un jour est différent des autres jours, une heure, des autres heures. Il y a un rite, par exemple, chez mes chasseurs. Ils dansent le jeudi avec les filles du village. Alors le jeudi est jour merveilleux ! Je vais me promener jusqu'à la vigne. Si les chasseurs dansaient n'importe quand, les jours se ressembleraient tous, et je n'aurais point de vacances.

Ainsi le petit prince apprivoisa le renard. Et quand l'heure du départ fut proche:

- Ah! dit le renard... Je pleurerai.

- C'est ta faute, dit le petit prince, je ne te souhaitais point de mal, mais tu as voulu que je t'apprivoise...

- Bien sûr, dit le renard.

- Mais tu vas pleurer ! dit le petit prince.

- Bien sûr, dit le renard.

- Alors tu n'y gagnes rien !

- J'y gagne, dit le renard, à cause de la couleur du blé.

Puis il ajouta:

- Va revoir les roses. Tu comprendras que la tienne est unique au monde. Tu reviendras me dire adieu, et je te ferai cadeau d'un secret.

Le petit prince s'en fut revoir les roses:

- Vous n'êtes pas du tout semblables à ma rose, vous n'êtes rien encore, leur dit-il. Personne ne vous a apprivoisé et vous n'avez apprivoisé personne. Vous êtes comme était mon renard. Ce n'était qu'un renard semblable à cent mille autres. Mais j'en ai fait mon ami, et il est maintenant unique au monde.

Et les roses étaient bien gênées.

- Vous êtes belles, mais vous êtes vides, leur dit-il encore. On ne peut pas mourir pour vous. Bien sûr, ma rose à moi, un passant ordinaire croirait qu'elle vous ressemble. Mais à elle seule elle est plus importante que vous toutes, puisque c'est elle que j'ai arrosée. Puisque c'est elle que j'ai mise sous globe. Puisque c'est elle que j'ai abritée par le paravent. Puisque c'est elle dont j'ai tué les chenilles (sauf les deux ou trois pour les papillons). Puisque c'est elle que j'ai écoutée se plaindre, ou se vanter, ou même quelquefois se taire. Puisque c'est ma rose.

Et il revint vers le renard:

- Adieu, dit-il...

- Adieu, dit le renard. Voici mon secret. Il est très simple: on ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux.

- L'essentiel est invisible pour les yeux, répéta le petit prince, afin de se souvenir.

- C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante.

- C'est le temps que j'ai perdu pour ma rose... fit le petit prince, afin de se souvenir.

- Les hommes ont oublié cette vérité, dit le renard. Mais tu ne dois pas l'oublier. Tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé. Tu es responsable de ta rose...

- Je suis responsable de ma rose... répéta le petit prince, afin de se souvenir.
>>

ressac

Messages : 24
Date d'inscription : 22/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par Invité le Mer 17 Oct 2018 - 8:13

Salut,

Invité a écrit:Je ne veux pas jouer les rabats joie mais bon... c'est facile pour le nouveau de paraître "génial" alors que ton mari lui, te paraît banal vu que tu vis avec lui depuis longtemps.

L'autre, tu ne le connais pas finalement.. il est intelligent, séduisant, et te mange des yeux, te promets le monde, ok. Mais que deviendront ses promesses une fois ensemble ? car rien ne dit que ça se concrétisera, et si oui, rien ne dit que ce sera merveilleux... ni même juste aussi bien qu'avec ton mari.

Attention, je ne te fais pas une leçon de morale chrétienne hein ? Je pense simplement que le petit nouveau a le beau rôle et qu'il en profite un peu quand même.

Tu sais, mon expérience me fait dire qu'on ne tombe amoureux d'un autre que quand on n'aime plus d'amour la personne avec laquelle on est.. à toi de t'interroger donc intérieurement. Si tu n'as plus d'amour "sexuel", vibrant, fort pour ton mari, si c'est plus de l'ordre de l'amitié amoureuse, du respect, de la tendresse, etc... ça ne suffit pas pour résister à un nouvel amour (fortement teinté de sexualité) qui arrive dans la vie. Donc, le choix est fait.


Post de 2013, mais peu importe, le sujet est toujours d'actualité pour quelqu'un d'autre... Et c'est bien triste.

Je plusoie cette analyse, je suis en plein dedans et je n'ai pas eu droit à autant d'égards de la part de ma moitié malheureusement. Etant comme toi HPE la vague de ressenti à été si forte que j'ai bien failli mettre fin à mes jours (malgré mon enfant). Ceux qui auront eu une expérience avec le suicide comprendront le "failli".
C'est toujours la même histoire, l'autre qui arrive avec son monde qui brille de milles feux alors qu'à la maison c'est la routine.
C'est difficile pour la personne à la maison d'éblouir autant, car il y a des obligations vachement moins glamour obligatoire et avec des enfants c'est pire encore (ménage, lessive, bouffe, fatigue) pas sur que l'autre est autant de casserole au cul lorsque vous vous voyez.
Il s'agit aussi de ne pas oublier que si à la maison ça ne brille plus autant, tu es certainement aussi un peu responsable car tu as tout le temps l'autre en tête (peut être, pure supputation).

Je suis sur que si la situation avait été inversé, ton "roméo" a la maison depuis X années et ton mari actuel au travail, tu aurais le même schéma de pensés, parce que le couple avec les années s'enroule dans l'acquis, la monotonie et il faut avoir une grande lucidité pour s'en rendre compte et se donner un coup de pied dans le cul pour faire changer les choses.

Choisi bien, moi je suis pas objectif puisque j'étais dans la situation de ton mari.
Mais pour le coup j'éviterai bien de donner mon vote, car je ne connais pas assez ton histoire.


Dernière édition par Kriminelle le Mer 17 Oct 2018 - 8:19, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par Invité le Mer 17 Oct 2018 - 8:18

zouzounet a écrit:Je réagis aujourd'hui car je suis dans la situation inverse.
C'est moi que mon conjoint a trompé et c'est moi qui subis tous les jours un homme amoureux de 2 femmes.

Mon témoignage ne vient que montrer (s'il en ait besoin) que l'autre souffre intensément, immensément.... et je ne parles pas des enfants qui voient le parent trompé en larme et rempli de désespoir.

A tort ou à raison, ma conception du couple passe par la fidélité et une sorte d'exclusivité des sentiments. Dans mon cerveau et dans mon cœur il n'est pas possible d'aimer 2 personnes. Je ne peux pas m'empêcher de considérer que s'il l'aime elle c'est qu'il m'aime moins moi. Ce n'est même pas de la jalousie, c'est un sentiment d'abandon profond et de désamour et la rupture de la confiance même si tout été dit immédiatement.

On peut philosopher longtemps, trouver toutes les excuses et explications ... il ne reste de ces situations que douleur.


Oh mon dieu, tu lis dans mon coeur? Shocked Shocked
Si j'avais dû exprimer mon ressenti, ça aurait été avec ces mots là. (sauf que je suis un homme)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par Eliade le Ven 19 Oct 2018 - 18:48

.


Dernière édition par Eliade le Ven 21 Juin 2019 - 7:11, édité 1 fois

Eliade

Messages : 96
Date d'inscription : 10/08/2013
Age : 38
Localisation : Région Parisienne

Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par Invité le Mar 23 Oct 2018 - 2:15

Je pense souvent à ce post, et la finalité de la chose a cet instant I (pas demain hein ^^) c'est que je ne comprend pas comment quelqu'un peut en arriver à "aimer 2 personnes" (moi je pense que c'est pas possible), c'est qu'à un moment donné, le travail qui devait être fait d'introspection n'a pas été fait.
Par paresse? je ne pense pas. Par manque de responsabilité? peut être un peu. Par manque de courage? surement. Mais il y a encore bien d'autres paramètres qui doivent rentrer en compte.
Ce qui coince pour moi avec ces "Trouples" c'est un problème de respect. Je ne pense pas que toutes les parties en présence soit consciente ou simplement au courant de l'exactitude de la situation. Du coup un mensonge (ou à minima un non dit) s'installe et c'est le début de la fin.

Pour moi, et cela n'engage que moi (et c'est pas faute d'y avoir réfléchis) un couple c'est 1+1, à partir du moment ou ça devient différent de cette écriture 1+1 c'est pas sain et ça devient déviant.
C'est peut être mon éducation chrétienne qui reste dans mon inconscient, bien je me déclare haut et fort Athée.

Je ne veux blesser personne, ni choquer. Quoique? (un début de rébellion du HPE?)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par zouzounet le Mar 23 Oct 2018 - 7:56

Kriminelle a écrit:Je pense souvent à ce post, et la finalité de la chose a cet instant I (pas demain hein ^^) c'est que je ne comprend pas comment quelqu'un peut en arriver à "aimer 2 personnes" (moi je pense que c'est pas possible), c'est qu'à un moment donné, le travail qui devait être fait d'introspection n'a pas été fait.
Par paresse? je ne pense pas. Par manque de responsabilité? peut être un peu. Par manque de courage? surement. Mais il y a encore bien d'autres paramètres qui doivent rentrer en compte.
Ce qui coince pour moi avec ces "Trouples" c'est un problème de respect. Je ne pense pas que toutes les parties en présence soit consciente ou simplement au courant de l'exactitude de la situation. Du coup un mensonge (ou à minima un non dit) s'installe et c'est le début de la fin.

Pour moi, et cela n'engage que moi (et c'est pas faute d'y avoir réfléchis) un couple c'est 1+1, à partir du moment ou ça devient différent de cette écriture 1+1 c'est pas sain et ça devient déviant.
C'est peut être mon éducation chrétienne qui reste dans mon inconscient, bien je me déclare haut et fort Athée.

Je ne veux blesser personne, ni choquer. Quoique? (un début de rébellion du HPE?)

Je ne comprends pas non plus comment il est possible d'aimer d'amour deux personnes. Je ne sais pas s'il s'agit d'un manque d'introspection.
Je pense simplement qu'un manque d'estime de soi conduit inévitablement à rechercher la reconnaissance des autres. Et quand une personne vous met sur un piédestal et vous traite comme un dieu alors que votre conjoint vous regarde avec moins d'étincelle dans les yeux ... cela conduit à ce type de situation.


zouzounet

Messages : 8
Date d'inscription : 16/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Mar 23 Oct 2018 - 8:08

Ce fil est plus dédié du coup à l'infidélité qu'à une spécificité zèbre ou hqi ?

_________________
IMPERATOR•KALTHU•CAESAR•DIVVS
Pour plus d'infos cliquez là -> Appel tigres XXX Règles de courtoisie XXX pour les nouveaux XXX C'est quoi les Tigres ? <-
Darth Lord Tiger Kalthu
Darth Lord Tiger Kalthu

Messages : 20450
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 40
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par 404 le Mar 23 Oct 2018 - 9:04

Kriminelle a écrit:Je pense souvent à ce post, et la finalité de la chose a cet instant I (pas demain hein ^^) c'est que je ne comprend pas comment quelqu'un peut en arriver à "aimer 2 personnes" (moi je pense que c'est pas possible), c'est qu'à un moment donné, le travail qui devait être fait d'introspection n'a pas été fait.
Par paresse? je ne pense pas. Par manque de responsabilité? peut être un peu. Par manque de courage? surement. Mais il y a encore bien d'autres paramètres qui doivent rentrer en compte.
Ce qui coince pour moi avec ces "Trouples" c'est un problème de respect. Je ne pense pas que toutes les parties en présence soit consciente ou simplement au courant de l'exactitude de la situation. Du coup un mensonge (ou à minima un non dit) s'installe et c'est le début de la fin.

Pour moi, et cela n'engage que moi (et c'est pas faute d'y avoir réfléchis) un couple c'est 1+1, à partir du moment ou ça devient différent de cette écriture 1+1 c'est pas sain et ça devient déviant.
C'est peut être mon éducation chrétienne qui reste dans mon inconscient, bien je me déclare haut et fort Athée.

Je ne veux blesser personne, ni choquer. Quoique? (un début de rébellion du HPE?)

Le couple tel qu'on le connait est une construction sociale, c'est aussi simple que ca. Et je pense que c'est simplement du à un désir égocentré de l'être humain d'être soi même aimé de manière exclusive. On prend cette construction parce qu'elle est rassurante : si moi je m'engage a être exclusif vis a vis de l'autre, et que l'autre est sur la même construction que moi, il en fera autant, et donc je serai aimé de manière exclusive, et ca fait du bien.
Alors "aimer deux personnes", c'est probablement simplement accepter une construction sociale différente.
Et pourquoi une fois qu'on aime une personne, on n'aurait plus de place pour une autre? Dans notre construction, on se ferme a avoir une autre place, mais ca n'a rien de physiologique. Je sais pas si c'est pareil pour tout le monde, mais avoir un second enfant, ca passe par "mince, est ce que je l'aimerai autant que le premier? est ce que j'ai de la place pour ca?". Et puis finalement oui, parce que pourquoi pas? En quoi ca serait différent pour un amour "de couple"?
Et j'ai du mal à voir en quoi quelque chose de différent c'est pas sain. Que ce soit différent, certes. Que ca te semble incompatible avec ta façon de voir les choses, certes. Mais en quoi ce serait malsain? Dans une construction sociale ou l'homme vivrait en tribu, est ce que le couple devrait toujours être la voie à suivre? Je veux dire, le couple c'est vachement bien pour ne pas vieillir seul, mais si on n'a plus besoin de conjoint pour ça parce qu'on a une construction différente, est ce que la nécessité du couple existe toujours?

Moi au contraire, je trouve va vachement courageux, et pas du tout paresseux, et même vachement plus sain, d'être capable d'aimer plusieurs personnes, et d'accepter d'elles qu'elles aiment d'autres personnes que nous. Ca veut justement dire qu'on est capable d'accepter de ne pas être aimé de manière exclusive. Ca veut dire qu'on accepte de ne plus être jaloux de trucs qu'un autre pourrait apporter à une personne qu'on aime, et que nous on ne sait pas apporter; et ca veut dire qu'on accepte que les sentiments de l'autre ne sont pas réservés qu'à soi.
Ca veut probablement aussi dire qu'on arrête de vouloir un certain contrôle sur les sentiments de l'autre, et ca ca serait malsain?
404
404

Messages : 160
Date d'inscription : 11/01/2010
Age : 34
Localisation : Aix-en-Provence

Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par Invité le Mar 23 Oct 2018 - 9:30

J’ai pas lu de gros arguments qui arriveraient à me convaincre que ça serait sain.
Je peux l’entendre, mais pas le comprendre.

Darth Lord Tiger Kalthu a écrit:Ce fil est plus dédié du coup à l'infidélité qu'à une spécificité zèbre ou hqi ?
Bah si on en discute entre nous, c’est bien des zèbres qui parlent d’infidélité. On est pas tellement hors sujet je trouve. Cool
Effectivement il n'y a pas de spécificité "sur-quelque chose" dans ce que j'énonce.


Dernière édition par Kriminelle le Mar 23 Oct 2018 - 11:23, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par 404 le Mar 23 Oct 2018 - 11:05

Je m'attend pas a te convaincre. Si j'y arrivais, ca voudrait dire que tu remet en question un truc ancré ultra profond en toi, donc ca te demanderais d'etre mis super mal à l'aise, mais pose toi la question :
est-ce que attendre de l'autre qu'il nous aime de manière exclusive, parce que sinon notre ego a trop mal, c'est vraiment le truc super sain, le truc tout blanc; et au contraire, renoncer a ca a tel point qu'on peut aimer plusieurs personne, c'est un truc dégueulasse, le truc tout noir.
On peut questionner les dogmes sur lesquels on vit, accepter que ce sont des dogmes, les dogme qu'on embrasse nous même, et donc accepter que d'autres peuvent avoir des dogmes différents. Et accepter aussi que non, nos dogmes ne sont pas un truc "objectivement bien", ce sont juste nos principes de vie.
404
404

Messages : 160
Date d'inscription : 11/01/2010
Age : 34
Localisation : Aix-en-Provence

Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par Invité le Mar 23 Oct 2018 - 11:20

404 a écrit:si moi je m'engage a être exclusif vis a vis de l'autre, et que l'autre est sur la même construction que moi, il en fera autant, et donc je serai aimé de manière exclusive, et ca fait du bien.

Après avoir bien relu, je suis d'accord avec la pluralité, si et seulement si, comme tu l'écris les différentes parties sont au courant et sont d'accord.
Mon post parlait plus d'infidélité pure, celle cachée jusqu'à ce que l'autre la découvre. C'est là que je trouve cela malsain.

Je suis réellement très ouvert d'esprit quand les choses sont exposées clairement à la vue de tous les participants. Et dans ce cas tes propos raisonnent plus en moi du coup.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par Manawydan le Mar 23 Oct 2018 - 11:28

ce n'est pas une question d'ego. Pas uniquement. C'est aussi une question de confiance. Comment baser une organisation familiale et l'éducation donnée aux enfant avec une personne qui peut partir du jour au lendemain ?
Comment pouvoir faire confiance à une personne dans un mode de vie en commun si elle est influencée ou si elle tient compte des desideratas d'une autre personne ?
Comment avoir des projets financiers communs si une tierce personne peut influencer le choix ou même bénéficier de ces finances?
Comment vouloir un enfant avec quelqu'un qui pense en vouloir aussi avec une autre personne ?
Les notions de confiance et de choix éclairés deviennent caduques.
Manawydan
Manawydan

Messages : 609
Date d'inscription : 29/07/2018
Age : 32
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Mar 23 Oct 2018 - 11:56

Kriminelle a écrit:J’ai pas lu de gros arguments qui arriveraient à me convaincre que ça serait sain.
Je peux l’entendre, mais pas le comprendre.

Darth Lord Tiger Kalthu a écrit:Ce fil est plus dédié du coup à l'infidélité qu'à une spécificité zèbre ou hqi ?
Bah si on en discute entre nous, c’est bien des zèbres qui parlent d’infidélité. On est pas tellement hors sujet je trouve. Cool
Effectivement il n'y a pas de spécificité "sur-quelque chose" dans ce que j'énonce.

Non mais nous sommes dans une zone où on doit parler de douance, des spécificités de a douance : http://www.zebrascrossing.net/t25094-nouvelle-notice-des-sections-reservees-a-la-douance#1057297
Par contre on peut déplacer ce sujet dans "relation amoureuse" (non réservée à la douance) ?

_________________
IMPERATOR•KALTHU•CAESAR•DIVVS
Pour plus d'infos cliquez là -> Appel tigres XXX Règles de courtoisie XXX pour les nouveaux XXX C'est quoi les Tigres ? <-
Darth Lord Tiger Kalthu
Darth Lord Tiger Kalthu

Messages : 20450
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 40
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par Invité le Mar 23 Oct 2018 - 12:31

Je trouve que la douance est une complétude entre la fermeté d'esprit structurelle et les décisions que l'on applique face à l'infidélité.
Donc la première chose est d'analyser ce qu'est une relation sexuelle plus que sentimentale, une fois cela réalisé, cela donne rétrospectivement une façon de se comporter, qui na d'ailleurs plus aucun rapport avec la douance.
Donc il est a contrario de mêler ce qui est d'ordre bestial (car les relations sexuelles ne sont basés que sur l'instinct et l'effusion du liquide séminal)
Après c'est selon la contingence quia un rapport avec le sadisme (aimer faire le mal)
Mais on est libre de choisir ce que l'on pense nous convenir le "mieux"

Aussi personnellement je n'accorderais aucun crédit à une personne qui pratique volontairement l'infidélité.
Juste dire qu'il se puisse que l'on soit infidèle, il se puisse que je soutienne aussi, que c'est la résultante d'un manque de construction mentale et d'une débilité latente quand a ne pas assimiler, que ce phénomène puisse être d'origine délétère, mais à degré moindre, car le rapport à l'infidélité n'est que le reflet d'une éducation basé sur la morale, donc la question serait: est-ce que l'infidélité, serait morale?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par Eliade le Mar 23 Oct 2018 - 19:07

Hello darth lord
Je ne savais pas que le site etait animé par une police de l anti digression ;-) mais je comprends aussi l interet donc je m emploie a argumenter ma reponse a ta question:
Pour moi le sujet ne doit pas etre reclassé ailleurs, puisque trompés comme trompeurs comme autres qui se sentent egalement concernés, nous abordons la question sous l angle de la specificité de nos ressentis en tantg que zebre.
En relisant Ysee, je me rends compte que j aurais pu ecrire chacun de ses mots, s en est presque troublant car j ai le meme comportement qu elle et mon amant zebre le meme comportement (extremement unique de preservation) que le sien. J ai l impression de ne pas avoir ete la seule a avoir ete troublée par son temoignage?

Aussi, au cela du ressenti, il y a une vraie question que pose ysée, celui de la prise de decision.
A ce sujet, j ai toujours été completement convaincue que le niveau optimal de prise de decision est celui d un qi homogene en limite interne de la norme.
Au dela, c est these anti these synthese a boucle incrementale exponentielle... dans mon cas, je n ai jammais fait de choix actif. Je m echine a ce que ce soit les autres, la conjoncture ou le hasard.
ça m interesse enormemement de recueillir d autres avis, en particulier de ceux ayant su apprendre sur le tard a trancher...




ysee

Etant un vrai zèbre, je souffre de cette situation à différents égards :

- je culpabilise à mort envers les deux
- ma pensée en arbre mouline sans arrêt dans ttes les directions pour peser le pour et le contre de chaque relation (+ bien sûr toutes les implications sociales, émotives, financières etc qu'elles généreraient chacune (je suis épuisée)
- mon hypersensibilité est pénible vu que cette situation est compliquée et que je mets à la place des deux et que dès que l'un des deux ne va pas bien, je le ressens, me mets à sa place, voit ce que je pourrais faire pour améliorer la situation etc.
- et comble de tout : je suis évidemment très attirée sexuellement par celui avec qui je ne fais pas l'amour, qui a la gentillesse de respecter mon couple et qui donc ne me fait pas d'avances explicites (il se contient) mais ne peux s'empêcher de me manger du regard (ce que bien sur je perçois même s'il est extrêmement discret, je ne suis pas zèbre pour rien)
- je replace de nouveau le tt dans le contexte général et me dit que c'est banal, bla-bla-bla, que tous les couples connaissent ses épreuves (quand mon coeur me dit mais non, faut changer), qu'après 11 ans, la routine s'est installée et que donc je dois lutter contre (ce que je fais, j'essaye de déterminer avec mon conjoint comment j'en suis arrivé là et ce que nous pourrions faire pour changer)
- je ne peux pas m'empêcher de me dire que si je quitte l'un pour l'autre, je vais le regretter, vu que j'aime encore mon mari et qu'il est objectivement merveilleux et vice-versa Rolling Eyes

Et oui, pour ceux ou celles qui se posent la question, je les aime les deux, mais c'est différent.

Quelqu'un a-t-il vécu cela ? comment gérer cette infidélité "platonique"? Comment gérer tte cette pression ? (inutile de préciser encore que, en plus, j'ai un boulot super stressant ce qui ajoute au charme de tout cela, sans compter que mes enfants sont en bas âge!

Allez, merci de vos conseils, les amis!

Eliade

Messages : 96
Date d'inscription : 10/08/2013
Age : 38
Localisation : Région Parisienne

Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par rené1 le Mer 24 Oct 2018 - 6:55

choisir est si simple, décider si compliqué!
Comme je me retrouve dans tous ces doutes décrits, lorsque l'ambivalence nous traverse.
J'ai toujours jugé assez fortement l'infidélité jusqu'au jour où je me sui surpris à avoir des sentiments différents pour une autre personne. L'infidélité prend alors une autre couleur, celle de la réalité, où le concret se frotte au phantasme. On devient moins sévère et plus compréhensif, on cherche  non pas à s'excuser, mais à donner du sens avec tout ce qui nous caractérise .
Peut-on "aimer" deux personnes différentes? Avec le temps, je tends à croire que "oui". On peut aimer aussi de différentes façons, on peut donner aussi plusieurs fois.
Y a-t-il trahison? Vit-on dans le mensonge?
Certains diront que le/la trompé/e peut revendiquer l'état de trahi/e. Mieux vaut-il se trahir, se mentir à soi?
vaste débat et chaque intervention me nourrit.

rené1

Messages : 36
Date d'inscription : 21/07/2018
Age : 48
Localisation : belgique

Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par Invité le Mer 24 Oct 2018 - 7:15

rené1 a écrit:Peut-on "aimer" deux personnes différentes? Avec le temps, je tends à croire que "oui". On peut aimer aussi de différentes façons, on peut donner aussi plusieurs fois.

Je repose la question que j'ai posé plus haut à 404. Tu penses que c'est possible d'aimer 2 personnes, je peux comprendre, ok difficilement j'avoue Smile , mais je peux. MAIS : les 2 autres personnes sont-elles au courant qu'il y a quelqu'un au bout de chaque bras? Si elles sont au courant et qu'elle l'acceptent alors je suis ok avec le principe.
Là où ça me révolte c'est quand les 2 personnes ne sont pas au courant ou alors que 2 personnes sur les 3. Dans ce cas là je trouve qu'il manque la ligne "respect".

rené1 a écrit:Y a-t-il trahison? Vit-on dans le mensonge?

Pour moi, ça dépend de la réponse que tu as donné juste au-dessus.

rené1 a écrit:Certains diront que le/la trompé/e peut revendiquer l'état de trahi/e. Mieux vaut-il se trahir, se mentir à soi?

On ne peut pas se dire vouloir vivre dans un monde parfait (utopie? Ah bon, snif Sad ) Et avoir un comportement centré uniquement sur soi et son petit monde n'est positif pour la dynamique du monde, le malheur que cela va entrainer à un moment ou à un autre, va rebondir sur une autre personne etc...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par 404 le Mer 24 Oct 2018 - 7:29

Kriminelle a écrit:
404 a écrit:si moi je m'engage a être exclusif vis a vis de l'autre, et que l'autre est sur la même construction que moi, il en fera autant, et donc je serai aimé de manière exclusive, et ca fait du bien.

Après avoir bien relu, je suis d'accord avec la pluralité, si et seulement si, comme tu l'écris les différentes parties sont au courant et sont d'accord.
Mon post parlait plus d'infidélité pure, celle cachée jusqu'à ce que l'autre la découvre. C'est là que je trouve cela malsain.

Je suis réellement très ouvert d'esprit quand les choses sont exposées clairement à la vue de tous les participants. Et dans ce cas tes propos raisonnent plus en moi du coup.

Bah meme dans ce que tu décrit comme infidélité pure et cachée, je suis pas sur que ce soit un truc sans nuance; je suis pas convaincu que la fidélité soit un truc dû de manière inconditionnelle. Autant j'ai pas forcément beaucoup de respect pour la démarche qui consiste à "se taper n'importe qui tant que le conjoint le sait pas, juste parce que j'ai envie bordel", autant je pense qu'il existe d'autres nuances pour lesquelles je suis pas sur que les choses soient aveuglément condamnables.
Juste pour l'expérience de pensée : imagine une personne pour qui la sexualité est un truc essentiel à la vie. Le besoin d'être désiré, le plaisir charnel, peu importe, juste c'est important. Elle est en couple depuis un temps important, tout se passe bien, et un jour son conjoint décide de manière unilatérale, que ce soit temporaire ou définitif, peu importe, que la sexualité n'est plus une priorité dans sa vie; a partir de la, la sexualité dans le couple meurt plus ou moins. Je sais pas supposons une raison compréhensible genre "j'ai perdu mes deux parents je fais mon deuil ca me prendra le temps que ca me prendra". La sexualité du premier est peut etre importante, mais son conjoint est pas sa chose, alors il a envie de respecter son choix (qui lui est donc imposé, par la force des choses). L'absence de sexualité ne remet pas en question l'épanouissement d'un tas d'autres aspects du couple, mais ca dure un certain nombre d'années, alors bon, ca devient pesant sur le couple, et puis se pose la question : est ce que renoncer a ma sexualité c'est ce que je veux? Est ce que je dois choisir entre rester dans ce couple et renoncer a ma sexualité, ou partir pour avoir une sexualité et renoncer a ce couple?
Et la, est ce que l'option "être infidèle, en le cachant à l'autre", c'est absolument mal? Je veux dire, est ce que envisager une troisième option c'est un truc qu'on peut objectivement reprocher a cette personne? Dans un cas comme ca, est ce que l'option "prendre sur soi indéfiniment" c'est un truc que tu dois à l'autre? Et est ce que partir c'est témoigner plus de respect a l'autre que le tromper?
Honnêtement j'ai pas moi même de certitudes je pose pas ces question de manières réthorique ou absolument pour te convaincre, je dis juste que je trouve qu'on établit la fidélité comme un truc sacré, mais que ca vaut peut-être la peine de la questionner, d'essayer de comprendre un peu plus; Et comme l'a dit rené1, je suis pas certain qu'on puisse juger l'infidélité tant qu'on ne s'est pas retrouver dans une situation ou ça a été une tentation;
404
404

Messages : 160
Date d'inscription : 11/01/2010
Age : 34
Localisation : Aix-en-Provence

Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par Invité le Mer 24 Oct 2018 - 7:42

Dans la situation que tu décris, la chose qui devrait être faite, c'est si la personne qui ne peut plus donner de sexe à l'autre sait qu'elle puni l'autre. Dans ce cas pourquoi ne donnerait elle pas son accord par amour pour que l'autre puisse aller voir ailleurs? La discussion c'est ça la base, à partir de là toute les situation peuvent être envisagées, mais d'un commun accord, un couple c'est ça, pour le meilleur et pour le pire.

Et la réaction de la personne qui veut absolument du sexe et qui est prêt à tromper son "amour" je trouve ça louche, c'est quand même très très nombriliste.

Et puis au bout de plusieurs années sans sexe dans un couple je n'arrive pas a concevoir que l'entente soit encore comme au premier jour. Ce n'est pas la base, mais un ciment non négligeable dans une relation.


J'ai une vison de l'amour pure, je l'avoue, parce que pour moi, c'est la discussion qui trouve une solution à un problème de couple, pas un individu qui décide dans son coin en discussion avec soi-même et qui s'autojustifie ensuite en se disant ce que je fais c'est bien pour nous.


Je peux parler d'expérience puisque ça met arrivé de commencer à aimer quelqu'un d'autre alors que j'étais en couple. J'ai décidé en accord avec moi-même de partir et de donner une chance à la relation suivante.


Dernière édition par Kriminelle le Mer 24 Oct 2018 - 7:57, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

zèbre et infidélité - Page 2 Empty Re: zèbre et infidélité

Message par 404 le Mer 24 Oct 2018 - 7:55

D'accord, et si elle sait qu'elle punit l'autre, mais ne veut pas donner son accord parce que son ego l'en empêche, parce que malgré ca elle se sentirait trop blessée et se sentirait obligée de partrir? On n'est humain, on n'est pas toujours rationnels.
Oui tromper son "amour" pour du sexe c'est nombriliste dans ce cas, mais est ce que c'est pour autant condamnable de manière absolue?
Tu as déjà été avec une personne qui traversait une phase personnelle qui la transformait, genre une dépression? Les accords tacites du début de la relation ne sont plus les même. Et est-ce que partir parce que l'autre est à un moment de sa vie dans laquelle tu as moins de place, c'est pas nombriliste? Est-ce que ca l'est pas encore plus que l'infidélité?

Je trouve que la situation que tu décrit est parfaitement saine, aimer une autre personne que son conjoint et partir. C'est effectivement sain et courageux, mais la on parle du cas "extrême", celui ou c'est facile de juger.
404
404

Messages : 160
Date d'inscription : 11/01/2010
Age : 34
Localisation : Aix-en-Provence

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum