Conséquence ou non de la zébritude ?

Aller en bas

Conséquence ou non de la zébritude ?

Message par Tsipia le Mer 1 Mai 2013 - 11:49

Bonjour, je me pose sans cesse cette question de savoir si les pathologies dont le zèbre peut souffrir sont une conséquence de ce fonctionnement particulier ou si cela n'a rien avoir.
Souvent les psy, quand ils ne sont pas spécialisés, dissocient voire ne prennent pas du tout en compte ce critère.
Je vais partir d'exemples:
- J'ai souffert d'anorexie durant l'adolescence (hospitalisation, TS...), le pédopsychiatre a tout mis sur un deuil mal vécu, et m'a bourrée de cachets. Cela n'allait pas mieux, jusqu'à ce que je lise des livres sur les hauts potentiels, la dépression... J'ai compris quand essayant de faire semblant d'être "normale" je me tuais petit à petit, j'ai donc arrêté de prendre les médicaments, de voir ce psy, et j'ai entrepris de re-stimuler mon cerveau en prenant de l'avance sur les programmes scolaires, en lisant... en libérant un peu le zèbre en moi. L'anorexie s'est évaporée comme par miracle...
- Aujourd'hui j'ai développé des TOCs de vérifications, et je suis suivie depuis quelques temps par une nouvelle psychiatre, malheureusement elle n'est pas spécialisée. Elle m'a dit qu'elle suspectait chez moi une cyclothymie en s'appuyant sur le fait que mes pensées défilent dans tous les sens, que j'ai des légers hauts et bas, que mes TOCs sont atypiques... Mais en même temps être zèbre c'est atypique aussi non ?!

Bref tout cela pour dire que c'est difficile de distinguer ce qui fait partie du profil zèbre et ce qui est pathologique. Vous en pensez quoi ?
Avez-vous été confrontés à ce type de problématique ?





avatar
Tsipia
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 30
Date d'inscription : 30/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conséquence ou non de la zébritude ?

Message par the buru le Jeu 2 Mai 2013 - 2:54

Fuit les gens qui te rangent dans des cases.

Un Toc se règle en quelques séances à peine quand la personne est compétente (parfois même une seule).

Le role d'un psy n'est pas te coller dans une case mais de t'accompagner dans ton processus.
avatar
the buru
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 869
Date d'inscription : 05/04/2013
Localisation : 92

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conséquence ou non de la zébritude ?

Message par Wam le Jeu 2 Mai 2013 - 5:11

si ils essaient de te relier à un profil qui leur semble familier faute de mieux, c'est leur incompétence qu'il faut aborder ! essaie de leur parler de ce qu'ils ne connaissent pas et vois si ils sont ouverts, si y faut y'a moyen d'en apprendre plus ensemble, en parfaisant la formation du psy au passage Smile
avatar
Wam
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 966
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conséquence ou non de la zébritude ?

Message par Tsipia le Jeu 2 Mai 2013 - 21:55

Oh oui, j'apprends de jour en jour sur ce site, c'est ma "dose" quotidienne!
avatar
Tsipia
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 30
Date d'inscription : 30/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conséquence ou non de la zébritude ?

Message par The turlutator le Lun 6 Mai 2013 - 18:20

the buru a écrit:Fuit les gens qui te rangent dans des cases.

Un Toc se règle en quelques séances à peine quand la personne est compétente (parfois même une seule).

Le role d'un psy n'est pas te coller dans une case mais de t'accompagner dans ton processus.

Le toc ne se règle pas en quelque séances, et surtout pas en une seule, ou alors c'est extrêmement suspect. A la limite si le TOC n'est pas très implanté, que le malade à trouvé un thérapeute cognitif et comportemental très compétent, que le courant passe bien et que la confiance s'installe, en quelque dizaines de séances les progrès peuvent être significatifs. Mais le TOC reste une maladie (qui est en fait un symptôme de l'angoisse) très complexe qui ne s'évapore pas en quelque mois.

Pour revenir dans le sujet du post, il n'est pas prouvé aujourd'hui que les hpi aient plus de TOCs que les autres (déjà parcequ'il y as très peu d'études épidémiologiques sur les surdoués), mais comme on parle d'une population plus fragile et angoissée que la moyenne je suppose que c'est très possible, et aussi que ça peut être le cas pour pas mal de troubles psychiques...

Par contre la comorbidité élevée entre TDAH et TOC est prouvée, elle, et je sais qu'il y as beaucoup de zèbres souffrant de tdah...
avatar
The turlutator
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 404
Date d'inscription : 22/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conséquence ou non de la zébritude ?

Message par Invité le Mar 7 Mai 2013 - 10:29

Perso, je voyais une psy pour régler les problèmes consécutifs à ma vie avec un vrai PN, et j'ai découvert ma zébritude à ce moment-là. C'est aussi à ce moment-là que je me suis rendue compte que les conseils de ma psy d'être différente (par exemple chercher à changer ce profil mental masculin que j'avais) ne pouvaient pas s'appliquer à moi vu que.. c'est normal d'être comme ça quand on est zèbre. Toute la psychothérapie s'écroulait... elle ne me comprenait pas de l'intérieur. J'ai arrêté car ça ne servait à rien... j'étais normale, zébrée donc différente, mais normale !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conséquence ou non de la zébritude ?

Message par anianka05 le Mar 7 Mai 2013 - 12:35

J'ai vu plusieurs psy étant jeunes, et pas un seul n'a remarqué ma zébritude! Il y a beaucoup de personnel incompétent dans ce domaine!

anianka05
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 987
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : Toulouse, dans un corps fait de chair et d'os (je crois...)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conséquence ou non de la zébritude ?

Message par Uccen le Mar 7 Mai 2013 - 13:03

Je débarque (pas sur le forum, enfin si, aussi...), j'ai l'impression qu'une très large majorité de personnes ont vu, sont en train ou projettent de voir un (quand ce n'est pas des ) psy(s) (psy- quoi d'ailleurs ?).

Cela me surprend beaucoup, je n'arrive vraiment pas à comprendre (à les comprendre si, je peux me mettre à leur place, relativement, mais pas un instant je n'ai ressenti ce besoin, bien au contraire).
avatar
Uccen
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2369
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 101
Localisation : Awras

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conséquence ou non de la zébritude ?

Message par Tsipia le Mar 7 Mai 2013 - 23:20

Uccen a écrit: (psy- quoi d'ailleurs ?).

Alors pour ma part, actuellement c'est psychiatre. J'ai tout essayé psychologue, psychothérapeute, psychanalyste... Et le fait est que je suis tombée sur des personnes pas très "intelligentes" qui me sortaient des théories que je contredisais la séance suivante à partir de livres. Finalement c'était un jeu pervers à celui qui serait meilleur que l'autre (avec le recul ils sont tous tombés dans cette stratégie, et ce n'était pas professionnel de leur part car j'allais mal et c'était ma façon de ne pas affronter mes problèmes).
J'ai changé de ville en septembre, donc de psychiatre, et je leur fais plus confiance car ils sont médecins avant tout et qu'aucun des deux ne s'est senti menacer dans son amour propre par mes remises en question pathologiques...

Uccen a écrit: Cela me surprend beaucoup, je n'arrive vraiment pas à comprendre (à les comprendre si, je peux me mettre à leur place, relativement, mais pas un instant je n'ai ressenti ce besoin, bien au contraire).
Je crois qu'il y a ressentir le besoin mais surtout ne plus avoir le choix. Voir un psy (qu'importe quel type) permet un court instant d'être soi-même, de pouvoir révéler sa vraie nature à quelqu'un. D'un certain côté ce forum joue aussi ce rôle.
Ce rendez-vous mensuel avec ma psychiatre me permet de survivre dans cette jungle, et d'avoir ma dose de smarties... Être zèbre ne répond pas à un profil unique, personnellement si je pouvais être "normale" et ne plus aller voir de psy je sauterais sur l'occasion... Mais j'ai besoin d'aide pour apprendre à vivre avec mes idées noires, mes angoisses... Sans suivi (j'ai essayé), je passe a l'acte et je suis internée (ce que je déconseille vivement).

J'espère avoir répondu un peu à tes interrogations.
avatar
Tsipia
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 30
Date d'inscription : 30/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conséquence ou non de la zébritude ?

Message par CarpeDiem le Jeu 26 Sep 2013 - 21:41

Personnellement, j'ai:
- Des TOCs;
- De l'angoisse, stress très important (oui, ça va avec les TOCs);
- De l'insomnie;
- Etc...

Bon... je ne sais pas si je suis un p'tit zèbre mais je sais une chose: je suis hypersensible.
Et je pense, non, je suis sûre que c'est cette hypersensibilité qui me mène tout droit vers ces pathologies.
Maintenant, tout hypersensible n'est pas zèbre.

Ceci dit, c'est tourner autour du pot puisque l'hypersensibilité du zèbre est une des principales caractéristiques du fonctionnement de celui-ci. Ajoutons à cela la célérité et l'atypicité de la pensée du zèbre (pour faire court puisque ce ne sont que quelques caractéristiques du zèbre) et on obtient bien des caractéristiques hautement SUSCEPTIBLES d'augmenter la part de pathologies chez les zèbres, à mon sens.
avatar
CarpeDiem
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1100
Date d'inscription : 26/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conséquence ou non de la zébritude ?

Message par Fata Morgana le Ven 27 Sep 2013 - 10:03

Ce que je peux dire en partant de mon vécu, c'est que la prise de conscience de mes spécificités a été une véritable libération. En environ deux ans, tous les points (sauf un, guéri par ailleurs) maladifs de ma personnalité ont été ... Comment dire ? "Repassés" ! Mon entourage tout entier s'accorde à dire que je suis méconnaissable. J'ai finalement durant ce laps de temps, vu une psy, qui ne connait rien aux zèbres, après ma découverte, que j'ai utilisé pratiquement comme un confesseur ! j'ai tout balancé. Et je dois dire que quand je vois le chemin parcouru en deux ans, depuis ma première lecture de Arielle Adda jusqu'à ce jour, la découverte m'a donné des ailes.
avatar
Fata Morgana
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 61
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum