Qui suis je ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qui suis je ...

Message par Olivier le Dim 28 Avr 2013 - 18:36

Bonjour à toutes et à tous,

Si je me suis inscrit, c'est après de longues recherches, qui même si elles ne sont pas officielles, sont très "perturbantes".
Je n'ai jamais fait de test officiel, non pas par peur de que mes doutes soient confirmés ni même par peur de n'être non zèbre.. Mais par peur de n'être ni l'un ni l'autre.
C'est bien la seule chose qui me fasse vraiment peur. Car Zèbre, même si c'est ennuyeux, je ne pense pas que je changerais mes plans quant à mon avenir. Neurotypique non plus.
Mais si, je n'étais ni l'un ni l'autre, alors beaucoup de choses devaient être remise en question. Ma vie tout entière.

Voilà c'est l'une des raisons qui me pousse à ne pas aller faire le test avec le bilan.

Je suis un jeune homme qui a entamé sa vingtaine, je profite de la vie.

Quand j'étais très jeune, je ne percevais pas de différence notamment avec les autres personnes de mon âge ou pas. J'étais bien, quant aux résultats scolaires, mes notes était très bonnes (CP, CE1...) je cumulais les 9/10 en mathématiques, Français, et Science naturels, très peu de notes en dessous de 7-8. Le choc a était la rentré en 6e, là mes notes se sont effondrées j'étais alors plus qu'à 9/20 de moyenne générale environs. Bon je précise que j'étais dans un collège privé très réputé. Quant à la relation avec les autres elle était bonne avec 3 personnes, qui étaient un peu comme moi, quand avec les autres j'avais des relations neutres. Chose troublante je me souviens que j'avais peu de difficultés à parler avec les adultes et à m'intégrer dans le monde des adultes.

Pendant les vacances, je me souviens des longues heures à réfléchir sur le monde, sur des questions métaphysiques. (Comment l'univers c'est créer, pourquoi nous existons, qui à créer l'univers, qu'est ce qu'il y avait avant... Qu'est-ce qu’il y après l'au-delà) Des questions que le satellite Planck commence tout juste à donné certaines réponses... J'étais très seul... Des questions à donner le vertige. Durant cette enfance, je dessiner aussi, plutôt bien, je me souviens que j'aimais bien faire des dessins techniques, et que je dessiner beaucoup de dessins d'avions de guerre et de guerre, je poussais le réalisme assez loin, et j'avais le sens du détail. Maintenant en me remémorant tout cela, je vois que j'étais "bizarre, différent", en me comparant aux autres dessins de jeunes de mon âge, je me rends compte ce que je dessinais était "différent". Et là j'ai commencé à me poser des questions.

Les années passèrent, et je changeai souvent de collèges, car mes moyennes étaient trop basses, entre 8 et 11. Durant mon lycée j'ai pu stabiliser mes notes à 10, ce qui m’a permis de ne pas changer de lycée ou redoubler. Au niveau amical, j'avais des amis (e)s, quelque ami(e)s avec les mêmes passions que moi, sinon, j'étais neutre. J'ai eu mon bac de justesse au rattrapage. Période sympathique le lycée, mais toujours la même chose 4 personnes avec qui je m'entendais très bien, quelques autres assez bien et le reste je leur parlé dans plus. C'est au cours du collège que j'ai su ce que je voudrais faire plus tard.

Le supérieur a été un moment assez fort pour moi. J'ai pu intégrer un cursus dans mon domaine et suivre ainsi les études qui me plaisaient, cela dis je me suis rendu compte qu'aimer un domaine ne me le rendait pas plus facile d'accès. C'est l'une des raisons qui me font douter quant au fait d'être en dessous de la moyenne de 100. Mes notes ont oscillé entre 9 et 12 dans le supérieur. C'était mieux qu'au lycée, mais j'ai dû "travailler durement" pour avoir de bonnes notes. Une autre raison de croire au fait de ne pas être "Zèbre".

Curieux de ne pas avoir plus de facilité que cela dans les domaines que j'aime bien... Comment l'expliquez-vous ?

Tempérament, caractère, personnalité, relation avec les autres. :

- curieux sans être dans l'obsession.
- Dans la procrastination.
- Dans la lune.
- En décalage, mais je peux dans certaines circonstances ne plus ressentir ce décalage.
- Trop ambitieux .
- En avance dans mes idées.
- Lent (je pense) dans la prise de décision, car trop réfléchie, je revérifie tout plusieurs fois. Ce qui peut me gêner dans mon travail.
- Précis dans mes explications.
- Idéaliste.
- Naïf dans les relations humaine (quoique beaucoup moins maintenant).
- Je perçois l'humeur des gens très fort.
- Je peux plus ou moins imaginer comment telle ou telle personne va devenir dans le futur. Sauf quelquefois.
- Je suis perfectionniste.
- bon en dessin technique, plan, etc., pas très bon quand c'est de l'art.
- capable de faire plusieurs choses à la fois, mais pas en même temps. (C'est à dire que je peux commencer plein de taches et les faire tour à tour, mais je suis incapable de faire plus de 1 ou 2 taches en même temps.
Je ne peux pas travailler et écouter la musique ou la tv en même temps).
- trop d'idée dans ma tête dont souvent j'en oublie certaines.
- Si je suis organisé et pas en mode procrastination je suis capable d'aller très loin dans ce que je fais et de vraiment me surpasser.
- Je perds, mes moyens face à un trop grand stress. (blocage total).
- persévérant. Je continue une tache donnée jusqu'à ce que je réussisse. Je peux travailler sur une tache donnée plusieurs jours d'affilés en dormant peu.
- J'arrive à avoir des ami(e)s, suivant les endroits et personnes ainsi que contextes donnés je peux me sentir soit très bavard et sociable avec les autres comme je peux être très timide et complètement refermé.
(Je parle bien sûr de situations ou je ne connais personne).
- Des difficultés en maths durant mon collège et lycée, mais avec l'âge j'ai l'impression de mieux comprendre les maths, et les sciences en général, disons que j'ai comme une autre observation.
- J'aime le sciences, mais éprouve des difficultés quand je dois réaliser quelque chose de nouveau et ambitieux.
- J'aime plusieurs domaines qui quelquefois non aucun lien entre eux. Exemple : j'aime certaines parties de la physique, la médecine, l'histoire, la création de l'univers la compréhension du monde qui nous entour, la psychologie (certains domaines). Etc.
- J'ai l'impression d'aller du détail au général quand je regarde une personne ou un objet. Exemple quant j'observe je vais voir les détails sur une personnes très rapidement disons dans l'instantané, mais je vois le reste qu'après.
- Je peux encaisser les chocs (attaques), mais un moment je peux exploser.
- Quant j'essaie de comprendre comment l'univers c'est crée et pourquoi, et comment fonctionne toute chose souvent à la fin je commence à avoir mal à la tête et être disons perdu. Je précise c'est très théorique.
- Je me sens bien avec les personnes qui sont zébrées. Je les comprends ainsi que leur logique.
- Souvent on ne comprend pas mon raisonnement ou mes idées, j'ai besoin de m'y prendre à plusieurs fois pour qu’on me comprenne, je n’ai pas l'impression d'avoir la même logique que les autres et souvent cela est très frustrant.

Une chose très curieuse qui m'est arrivée plusieurs fois. Quelquefois à n'importe quel moment de la journée il est arrivé que mon cerveau c'soit soudain mis à fonctionner plus rapidement que d'habitude. Ça n'a pas duré très longtemps (quelques minutes), mais durant ce laps de temps, se sont enchainées les idées et les images à une vitesse fulgurante, c'était très troublant. Je pense que je pouvais être à plusieurs dizaines voir centaines d'idées en 2 ou 3 secondes. Mais je n'arrive pas à contrôler cet état. La seule chose que je peux vous dire c'est que j'étais dans un état reposé. Si vous avez une idée ce que ça peut être.

Voilà je rajouterais sans doute des détails que j'aurai omis d'écrire.

Merci pou votre attention et vos commentaires.

J'aimerais vraiment comprendre qui je suis et si vous avez quelque pistes ou suggestions. Toutes sont les bienvenues.


Dernière édition par Olivier le Sam 4 Mai 2013 - 18:53, édité 1 fois

Olivier
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 6
Date d'inscription : 14/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui suis je ...

Message par bepo le Dim 28 Avr 2013 - 19:37

Le complément de zèbre et neurotypique c'est il me semble handicapé mental non ?
Je dis cela sans savoir, mais à mon avis tu ne peux pas être handicapé mental en ayant écris un texte sur un forum avec un ordinateur. Il est en plus écrit de façon compréhensible avec peu de fautes. Donc voilà tu es au moins NQI (ca doit être 70-80 à 130)
Je crois pas que neurotypique soit autre chose que la façon de décrire les non Asperger par les personnes atteinte de ce syndrôme.

Après le reste de ta description me parait trop général pour que qui que ce soit puisse formuler un avis.
Ex "J'aime le sciences, mais éprouve des difficultés quand je dois réaliser quelque chose de nouveau et ambitieux."
Ca parait complètement normal. 100% de la population peu dire cela, vu que par définition un truc ambitieux l'est.
Mais a mon avis ta description est insuffisante pour fournir a quelqu'un d'autre que toi des éléments de réponse.

Je ne suis pas testé, je te dis ceci par décence ce qui permet de relativiser mon avis.
Bienvenue en tous cas.

bepo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2509
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui suis je ...

Message par Olivier le Dim 28 Avr 2013 - 21:48

qwerty a écrit:Le complément de zèbre et neurotypique c'est il me semble handicapé mental non ?
Je dis cela sans savoir, mais à mon avis tu ne peux pas être handicapé mental en ayant écris un texte sur un forum avec un ordinateur. Il est en plus écrit de façon compréhensible avec peu de fautes. Donc voilà tu es au moins NQI (ca doit être 70-80 à 130)
Je crois pas que neurotypique soit autre chose que la façon de décrire les non Asperger par les personnes atteinte de ce syndrôme.

Après le reste de ta description me parait trop général pour que qui que ce soit puisse formuler un avis.
Ex "J'aime le sciences, mais éprouve des difficultés quand je dois réaliser quelque chose de nouveau et ambitieux."
Ca parait complètement normal. 100% de la population peu dire cela, vu que par définition un truc ambitieux l'est.
Mais a mon avis ta description est insuffisante pour fournir a quelqu'un d'autre que toi des éléments de réponse.

Je ne suis pas testé, je te dis ceci par décence ce qui permet de relativiser mon avis.
Bienvenue en tous cas.

Bonsoir qwerty,

Pour les fautes d'orthographe je m'efforce à corriger. Puis j'utilise aussi un logiciel qui m'aide à trouver les fautes. Sans ce logiciel j'en ferrait plus.

Justement j'espère ne pas avoir en dessous de 100. Désolé oui le terme neurotypique ne s'y prêtait pas dans ce cas précis. J'emploierais alors le terme "non-zèbre".
Je connais l'informatique, mais c'est tellement vaste comme domaine que je ne me risquerais pas à dire que je connais tout.

Quant aux sciences. Je vais être plus précis dans ce que je voulais dire. J'aime les sciences oui, beaucoup, mais dès que l'on commence à poser les équations ou à graver et manipuler des composants électroniques là je commence à m'apercevoir que je vais devoir fournir un travail conséquent pour que la réalisation soit menée à terme. Exemple, créer un robot, techniquement je sais que je pourrai en concevoir un. Mais si je me lance dans l'aventure, je sais que ça va me valoir plusieurs mois de travail.

Le fait que je me pose des questions vient du fait qu'un jour, j'ai lu par curiosité "trop intelligente pour être heureux" de JSF. Et ce jour-là, je me suis posé beaucoup de questions. Ce n’est pas une révélation que j'ai eue. Mais un très grand questionnement et le fait d'être perdu et très perplexe. De plus les sites et blogs sur Internet que j'ai pu lire m'ont aussi rendu perplexe. Peut-être que je n’ai pas pris assez de recul quant à ce que j'ai lu, ce qui expliquerait sans doute le fait que je me sois reconnu à plus de 95% dans son livre et dans les sites et blogs.

Ce que je peux dire de plus sur moi :

Je ressens très fortement les émotions, par exemple, un endroit, une odeur un paysage va me marquer très fortement. Je n'ai pas l'impression d'avoir des sens qui sont trop développés peut-être la vue qui est plus sensible à la luminosité.

J'ai du mal à me concentrer sur une tache donnée. J'arrête pas à vouloir faire plein de choses ou faire autre chose durant cette tache donnée. Même un jeu vidéo au bout d'un certains moment je vais avoir envie de jouer à un autre jeux ou de sortir, ou regarder la tv ou appeler ou autre chose.

Quant je fais quelque chose ou pas, je n’arrête pas de penser, mais souvent sur des choses sans intérêts, je peux penser à tel projet, puis après à une histoire de ma vie dans le passé, et toute de suite après à un devoir que je dois rendre, puis à la fin du monde, et je me vois après dans le futur, etc.. Il n'y a que quant je suis très concentré que je ne pense plus ou beaucoup moins. Ou bien quand je suis très fatigué. Sais que je pourrai en concevoir un. Mais si je me lance dans l'aventure, je sais que ça va me valoir plusieurs mois de travail.

J'aimerais bien faire un test, j'y pense de plus en plus. Mais je ne me sens pas prêt à encaisser une mauvaise nouvelle. Est-ce que vous pensez que si j'y vais, le psychologue pourrait savoir si je suis susceptible d'avoir un QI bas ? En faite j'ai peur d'échouer au test et de paniquer aussi. Je n’ai vraiment pas la moindre idée sur la façon d'on se déroule un test de QI fait chez un spécialiste, et notamment aussi les tests mesurant les performances intellectuelles innées.

Il me semble que ces tests mesurent l'intelligence cristallisée, c'est-à-dire celle qui provient de notre éducation, de notre connaissance propre. Et une intelligence performance intellectuelle qui est innée et n'a pas de liens ou rapport avec l'histoire personnelle, l'éducation, les connaissances acquises, etc.


Dernière édition par Olivier le Mer 1 Mai 2013 - 14:35, édité 1 fois

Olivier
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 6
Date d'inscription : 14/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui suis je ...

Message par korppi le Mar 30 Avr 2013 - 15:35

Je me reconnais dans beaucoup de points du premier message, mais je me méfie du phénomène "horoscope".

C'est l'une des raisons qui me font douter quant au fait d'être en dessous de la moyenne de 100.
Je ne prends pas beaucoup de risques en te disant que tu n'es pas en dessous de la moyenne... Wink

Mais je ne me sens pas prêt à encaisser une mauvaise nouvelle.
Tu l'as dit toi-même, ça ne changera rien à tes plans. La nouvelle ne sera ni bonne, ni mauvaise, sauf pour ton ego. La seul chose à perdre, c'est donc l'argent du psy.

korppi
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 308
Date d'inscription : 05/01/2013
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui suis je ...

Message par Olivier le Mer 1 Mai 2013 - 14:57

Oui, il faut être prudent, je comprends totalement.

Je ne sais pas si j'ai en dessous ou au-dessus. C'est vraiment la grande interrogation. La seule chose que je puisse confirmer c'est bien de penser sincèrement être moins "doué" ou "intelligent" que les autres, mais se reconnaître dans beaucoup de témoignage, sites, blogues. Cela créer un décalage qui me met mal à l'aise. korppi qu'est ce qui te laisse penser que j'ai plus de 100 ?

Un test accréditera ou non l'origine de mon mal-être et de ma façon d'être.

Non zébré, je saurais qu'il faut chercher ailleurs. Une piste s'ouvrira.

Définit comme étant Zèbre, alors j'aurai trouvé les réponses à mes questions. ainsi mieux appréhender l'avenir et je saurai quoi faire, ou chercher les stratégies à mettre en œuvre pour vivre en plus grande symbiose avec les autres, la société et moi même.

L'égo je n'en pas, il y a 2 % de zèbres en France, donc si cela est avéré alors mon avenir et ma construction ne sera pas très simples dans la société actuelle. Il faudra bosser et travailler sur moi même pour être accepté et pour essayer de trouver le bonheur.

Avoir un QI plus élevé que la moyenne, cela serait la perspective d'un avenir assez sombre sur plusieurs points.

Olivier
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 6
Date d'inscription : 14/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui suis je ...

Message par korppi le Jeu 2 Mai 2013 - 18:12

Si je te donne des arguments pour expliquer pourquoi je crois que tu es au dessus 100, je vais fatalement créer, en même temps, une image en "négatif" de la personne en dessous de 100.
Mais on pourrait me dire:
Mais non, on peut parfaitment être en dessous de 100 et être ci ou ça! En plus c'est super hautain! Conteste
Et on aura vaguement raison. Et ça va m'agacer.
Donc, comme je n'assume pas ce que je pense, je vais me limiter à dire que c'est une impression générale qui se dégage de ton premier message.

Edit: et puis, effectivement, un peu de prudence ne fait pas de mal

korppi
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 308
Date d'inscription : 05/01/2013
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui suis je ...

Message par Olivier le Sam 4 Mai 2013 - 18:49

Oui, vous avez raison.

J'espère que ça ne vous pose pas de problèmes que je participe sur le forum, mais que je ne soit pas diagnostiqué (car je n'ai pas fait de test pour les raisons ci-dessus) ?

En tout cas merci pour votre accueil et vos réponses. Wink

Olivier
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 6
Date d'inscription : 14/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui suis je ...

Message par korppi le Sam 4 Mai 2013 - 19:28

Évidemment que c'est normal de devoir passer du temps sur un sujet complexe. Ce n'est pas parce qu'on apprécie le sujet, même si on a une certaine forme d'intelligence innée, qu'on va subitement avoir la science infuse. Wink

<psychodecomptoir>
Je me demande si ce n'est pas à mettre sur le compte de ton perfectionnisme ou d'une forme d'exigence envers toi-même.
</psychodecomptoir>

korppi
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 308
Date d'inscription : 05/01/2013
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui suis je ...

Message par Olivier le Sam 4 Mai 2013 - 20:01

korppi a écrit:Évidemment que c'est normal de devoir passer du temps sur un sujet complexe. Ce n'est pas parce qu'on apprécie le sujet, même si on a une certaine forme d'intelligence innée, qu'on va subitement avoir la science infuse. Wink

<psychodecomptoir>
Je me demande si ce n'est pas à mettre sur le compte de ton perfectionnisme ou d'une forme d'exigence envers toi-même.
</psychodecomptoir>

Même dans les domaines ou je peux avoir des facilités si je ne travail pas et si je me repose sur mes connaissances propre je peux avoir de mauvaises surprises.

Je suis exigent envers moi même très exigent même mais j'ai tout de même peur de pas y arriver malgré les efforts que je pourrais déployer. Là ce poste une question... Je me dis : Est ce que cela en vaut la peine de mettre tout en œuvre ( mettre le paquet) afin de réussir ce que je veux concevoir ou apprendre. Ou est ce que c'est perdu d'avance et que ça ne serais qu'une perte inutile d’énergie et de temps. Je me suis toujours posé la questions de savoir quel niveau dans un domaine précis ou plusieurs domaines, je pouvais atteindre si je mettais tout mon énergie dans cette entreprise. La réponse qui m'est apparue est .. "je ne sais pas". Pourquoi ? Parce que je n'en ai jamais fait l'expérience.

ps : quant je parle de domaine entendons nous, je parle de domaines que j'apprécie, mais que à un certains degré de complexité je peux trouver dur.

Olivier
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 6
Date d'inscription : 14/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui suis je ...

Message par Lemniscate le papillon le Sam 4 Mai 2013 - 20:30

Bonsoir Olivier...

Je te souhaite la Bienvenue..... sunny

Lemniscate le papillon
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6338
Date d'inscription : 29/06/2012
Age : 47
Localisation : Gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui suis je ...

Message par Olivier le Lun 6 Mai 2013 - 22:31

Merci beaucoup pour votre accueil.

Si je devais découvrir que je suis Zèbre, je pense que j'aurai la réponse à mes questions, cependant je n'y croirais pas.. cela me paraitrait surréaliste..

Mais déclaré Zèbre ou pas. Je suivrais mon projet et j’irai au bout de ce que je vais entreprendre. On me prendra sans doute pour un fou quant on saura que j’apprends par plaisir mon moi. Dur de devoir entreprendre cela "seul" dur car la seule personne qui me guidera dans mes doutes, mes rires, mes joie, mes tristesse, et la difficulté. ne pourra être que moi même.

A la prochaine sur le forum.

Olivier
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 6
Date d'inscription : 14/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui suis je ...

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 4:57


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum