Une vision différente de la valeur de l'autre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une vision différente de la valeur de l'autre.

Message par Angeal le Lun 15 Avr 2013 - 19:20

J'aimerais exposé ma vision d'un fait particulier que j'ai remarqué dans la façon de considérer la valeur de la vie d'autrui chez la plupart des êtres humains.

Pourquoi on ne s'intéresse aux gens qu'une fois qu'ils sont mal en point ? Pourquoi l'être humain ne rend l'autre prioritaire que quand il s'est passé quelque chose de grave ? L'être humain ne saura jamais la valeur de la vie uniquement que quand le mal est commis ?

La différence entre ma conception et celle que je vois chez les autres: c'est que les gens considèrent qu'entre un mec qui vient d'être hospitalisé même si ces jours sont loin d'être en danger et une amie qui va bien mais qui nous attends déjà depuis une demi-heure, la priorité sera l'homme hospitalisé car il lui est arrivait un malheur.
Dans ma conception des choses, il n'y aurait priorité sur aucun des deux, ni elle ni lui sont prioritaires, il sont égaux car tous les deux sont seuls et ils ont tous les deux besoins de l'autre.
La seule différence est que la fille va bien et que la personne aurait pu passer une très bonne après midi avec son amie, profiter de l'instant présent tant que la personne va bien.

Mais l'être humain ne s'aperçoit que des bonnes choses quand il est trop tard. Faudrait-il se défenestrer pour enfin exister aux yeux de l'autre ?

L'homme a peur de la mort mais il n'a pas conscience une seule seconde de la valeur de la vie et de l'instant présent. Pour ma part le côté éphémère de la vie se vit au jour le jour, on le ressent chaque jour et il faut en profiter au maximum avant qu'il n'arrive quelque chose à l'autre. Ce n'est pas quand il se passe quelque chose qu'il faut se rendre compte qu'il faut faire plaisir à l'autre.

Si j'étais à la place de cette personne j'irais surement voir mon ami hospitalisé mais je prendrais la décision seule plus tard surtout si je sais que quelqu'un m'attends je me dépêcherais pour elle car je sais que toutes façon le mec hospitalisé va bien et est entre de bonnes mains et de savoir quand exactement j'irais le voir ça peut attendre car j'ai une amie qui poireaute depuis maintenant 30 min rien que pour moi donc j'en fais ma priorité. Laisser la personne attendre juste parce qu'on se concerte avec d'autres pour savoir quand on va aller voir le mec est je trouve du manque de considération.

Ce n'est pas parce que la personne va bien qu'elle ne vaut plus rien, pour moi toute personne se vaut et toute personne a droit à un minimum de considération et de respect quelque soit son état physique.

L'altruisme n'est pas foncer tête basse sur le plus souffrant mais prendre tous le monde en considération.

Donc voilà, là où les gens ne s'intéresse à la personne qu'une fois qu'elle est souffrante pour ma part j'ai une lucidité sur la vie qui me fait voir qu'il faut que je profite à fond de la personne en bonne santé. Et la seconde chose et que je ne conçoit pas ma priorité sur l'état de l'autre mais sur mes engagements dans le temps auprès des gens.

Qu'en pensez- vous ?

Angeal
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 333
Date d'inscription : 31/12/2011
Age : 22
Localisation : En train de siroter un verre avec Satan.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vision différente de la valeur de l'autre.

Message par Eclair Fou le Lun 15 Avr 2013 - 20:21

Perso, je ne dirais pas que l'homme prend conscience d'autrui quand il va mal, mais plutôt, quand quelqu'un va mal, on lui a appris à faire preuve de pseudo-compassion, voire de pitié. La personne semble aller mieux ? C'est bon, on peut passer à autre chose ! Comme si tout était si simple.

Il y a énormément d'exemple qui peuvent illustrer mes propos. Combien de personnes vont atteindre les périodes de récolte de dons médiatisée pour se donner bonne conscience, comme le Téléthon, alors que jamais, ô grand jamais ils n'iraient apporter leur aide autrement. Pire encore, peut-être que le reste de l'année, ils ne font que rejeter la différence.

Eclair Fou
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 429
Date d'inscription : 02/12/2011
Age : 26
Localisation : Genève, Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vision différente de la valeur de l'autre.

Message par Invité le Lun 15 Avr 2013 - 20:51

Dans l'exemple que tu donnes Angeal, il faudrait savoir qu'elle est l'importance de la personne hospitalisée dans la vie de la jeune femme qui a fait attendre son amie... s'il s'agit de quelqu'un de sa famille, son chéri, son enfant, difficile de ne pas voler au secours de cette personne hospitalisée ! (en revanche, il faut au moins téléphoner pour décommander le rdv avec son amie, ça c'est un minimum de respect ! et si c'est vraiment une amie, ben.. elle comprendra qu'elle doit passer après Wink ).


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vision différente de la valeur de l'autre.

Message par Angeal le Lun 15 Avr 2013 - 21:05

Je part du principe que ce n'est qu'une simple connaissance ou un collègue pas de lien très intime donc.

Angeal
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 333
Date d'inscription : 31/12/2011
Age : 22
Localisation : En train de siroter un verre avec Satan.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vision différente de la valeur de l'autre.

Message par tagore le Lun 15 Avr 2013 - 21:08

C'est dommage je trouve d'entrer dans le jeu de ces oppositions. Chacun mérite d'être pris pleinement en considération, c'est sûr, tout comme il est certain que dans certains cas il est plus urgent d'intervenir pour l'autre que dans d'autres où l'on estime (à tort ou à raison) que la personne a davantage de moyens d'autonomie ou de résilience. Mais même si on se trompe dans l'ordre des priorités, pourquoi critiquer ce qui procède malgré tout d'un élan de générosité ? Angeal, est-ce que tu n'es pas toi-même impliquée affectivement dans une situation analogue à celle que tu décris ? (je trouve que cela expliquerait bien la frustration que tu essaies de partager)

Eclair Fou tu sembles avoir une vision assez critique, je trouve, de comportements humains qui restent à mon avis tout à fait louables. Que certaines personnes soient attentives aux plus souffrants, même si c'est pour de "mauvaises" raisons, des raisons d'ego ou de mauvaise conscience par exemple, c'est déjà bien : il faut aussi savoir être pragmatique ! Pour résoudre des questions qui se posent à une échelle sociale si vaste, on doit avoir le souci à mon avis d'être le plus rassembleur et le plus constructif possible. De fait, peu de personnes donnent de manière complètement "pure" ou "désintéressée" ; mais l'important, plus que la critique de ces manques, n'est-il pas que malgré tout que, par une somme de dons effectués pour des raisons parfois "trop humaines", certaines souffrances puissent être soulagées ?

Bref je comprends les deux formes d'insuffisance que vous pointez, mais je n'ai pas la même attitude affective vis-à-vis d'elles. Une attitude même seulement imparfaitement bonne reste toujours préférable à un mal positif ou intentionnel. Il faut aussi savoir repérer et s'appuyer sur ces éléments bons pour les développer progressivement, à mon humble avis, c'est bien plus moteur Wink

tagore
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 205
Date d'inscription : 04/08/2012
Age : 31
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vision différente de la valeur de l'autre.

Message par Eclair Fou le Lun 15 Avr 2013 - 21:21

Si j'ai un avis aussi négatif, c'est parce que malheureusement, je connais des personnes qui se sont moquées et ont fait souffrir des personnes avec des handicaps ou gravement malades. Jusqu'à ce que la vie les rattrape les atteignant soit eux-mêmes, soit leurs proches. Et ces mêmes personnes se plaignent de ce malheur qui leur arrivent en pleine poire, alors qu'ils n'y sont, à mon sens, pas si étrangers. Quand je les vois parler avec les bénévoles en disant des termes comme "c'est bien ce que vous faites, tiens, je vais acheter une peluche pour le Téléthon parce que je sais ce que c'est les problèmes de santé", alors qu'il y a quelques années, ils tenaient de véritables propos haineux, ça me donne juste envie de vomir que ceux qui ne les connaissent pas en aient une bonne opinion, alors qu'ils puent l'hypocrisie.

Après, malheureusement, j'ai plus vu de comportements négatifs chez l'humain que positifs, donc mon avis est faussé par mon expérience de vie.

Eclair Fou
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 429
Date d'inscription : 02/12/2011
Age : 26
Localisation : Genève, Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vision différente de la valeur de l'autre.

Message par MissMiaouw le Mar 16 Avr 2013 - 18:56

En rentrant, je réfléchissais sur ce topic et je me disais ceci.

Oui, on peut considérer que l'homme (faisons des généralités abusives, j'aime bien Smile) ne s'intéresse à son prochain que si celui-ci va mal, le laissant aussitôt retomber dans l'oubli quand il va bien. C'est effectivement détestable, vu comme ça, de devoir "aller mal" pour susciter la curiosité des gens (souvent malsaine).

Je préfère y voir la marque d'une humanité. Dans la nature, le troupeau ne se resserre pas autours de la bête faible ou malade. Bien au contraire, elle est reléguée en queue de peloton, contrainte de faire son choix : suivre ou mourir. On dit qu'elle dégage une odeur particulière qui éloigne ses congénères et attire les prédateurs.
L'homme, lui, resserre les liens autours du faible ou du malade. Il ne l'abandonne pas aux prédateurs (ok, lesquels?), n'attend pas sa mort en continuant de brouter.
On peut déplorer que cette attention soit confinée aux instants de détresse, oui...
Mais je suis optimiste aujourd'hui.

MissMiaouw
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 369
Date d'inscription : 29/03/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vision différente de la valeur de l'autre.

Message par Cyril THQI le Mar 23 Avr 2013 - 13:38

Angeal, je ne pense pas que la plupart des personnes pensent comme tu le décris. Certains pourront d'ailleurs peut-être te dire que lorsqu'ils se sont mis à aller mal, le vide s'est fait autour d'eux.

Mais je t'accorde que certaines personnes ou certains milieux réagissent comme tu le dis. Un des ennuis de cette situation est que quelqu'un ainsi entouré peut chercher à aller mal ou à ne pas aller mieux pour recevoir de l'attention.

C'est une question qui revient régulièrement en psychothérapie. Si vous allez mieux, ne risquez-vous pas de perdre certaines attentions de vos proches ? Etes-vous disposé à vous débarrasser de vos problèmes, même si vous coûte la perte de ces attentions ?

Cyril THQI
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1493
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 46
Localisation : Foix

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vision différente de la valeur de l'autre.

Message par legarsenquestion le Mar 23 Avr 2013 - 14:35

C'est simple En fonction des "besoins" tout le monde doit être pis dans la même rapport/besoin considération.

legarsenquestion
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 214
Date d'inscription : 03/04/2013
Age : 26
Localisation : poit'

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vision différente de la valeur de l'autre.

Message par tagore le Jeu 25 Avr 2013 - 17:31

Eclair Fou a écrit:Si j'ai un avis aussi négatif, c'est parce que malheureusement, je connais des personnes qui se sont moquées et ont fait souffrir des personnes avec des handicaps ou gravement malades. Jusqu'à ce que la vie les rattrape les atteignant soit eux-mêmes, soit leurs proches. Et ces mêmes personnes se plaignent de ce malheur qui leur arrivent en pleine poire, alors qu'ils n'y sont, à mon sens, pas si étrangers. Quand je les vois parler avec les bénévoles en disant des termes comme "c'est bien ce que vous faites, tiens, je vais acheter une peluche pour le Téléthon parce que je sais ce que c'est les problèmes de santé", alors qu'il y a quelques années, ils tenaient de véritables propos haineux, ça me donne juste envie de vomir que ceux qui ne les connaissent pas en aient une bonne opinion, alors qu'ils puent l'hypocrisie.

Après, malheureusement, j'ai plus vu de comportements négatifs chez l'humain que positifs, donc mon avis est faussé par mon expérience de vie.

Bonjour Eclair Fou,

Merci pour ton explication, je comprends bien mieux ta réaction désormais. Sur le fond, il me semble néanmoins que la compréhension est toujours plus féconde, et même bénéfique pour soi-même, qu'une forme quelconque de colère. Je crois qu'il y a beaucoup de façons de réagir à une forme de violence ou d'injustice, et ce n'est pas du tout la relativiser ou la nier (au contraire) que de ne pas y réagir de manière également violente.

Plusieurs choses dans ce que tu dis me semblent discutables, et d'abord le fait d'assimiler une personne à ses actes ; ce n'est pas parce qu'une personne a mal agi qu'il ne faut pas reconnaître ce qu'elle peut faire de bien. Cela ressemble beaucoup je trouve à une mise à distance selon un schéma binaire bien/mal et qui, après avoir induit d'un acte mauvais au fond supposé foncièrement mauvais de la personne, ne lui laisse finalement plus aucune chance d'évolution positive. La réalité me semble plus nuancée : à un certain degré nous sommes tous critiquables d'un point de vue moral, et inversement nous avons également tous, en plus ou moins grande quantité, de belles tendances à faire fructifier. Or le plus important n'est-il pas justement que les personnes qui agissent de façon nuisible puissent changer, en étant encouragées dans ces débuts d'élans positifs, plutôt que punies à jamais ? (je reconnais que le cas des criminels par exemple est différent, il faut bien prendre des dispositions pour protéger physiquement la société, mais cela n'empêche pas malgré tout la compassion, et nous ne sommes pas ici dans ce cas-là)

Aussi, il me semble naturel de comprendre les choses à partir de son propre vécu, par identification : je crois que l'on fonctionne tous à un certain degré ainsi. Le fait d'avoir fait l'épreuve d'une souffrance peut rendre plus humble par exemple, et donc plus sensible à cette même expérience chez les autres. Est-ce vraiment critiquable ? Là encore, je trouve qu'il est plus fécond de relever l'évolution positive (l'élargissement de la compréhension et de la compassion) que de critiquer le fait que ce changement soit survenu si tard.

Et vraiment il ne s'agit pas de renoncer à la réalité des faits, mais simplement de les interpréter différemment. Je pense que cette dimension-là est très importante pour comprendre les choses de manière plus apaisée et constructive. (cela dit, j'ai conscience que si affectivement on ressent les choses de manière très vive, cette perspective plus apaisée et "équanime" peut sembler un peu abstraite - mais la manière dont on réagit affectivement à une situation donnée peut être modifiée, précisément...)

(et pardon d'avoir dévié ainsi du sujet initial, mais tout ça me paraissait intéressant)


Dernière édition par tagore le Ven 26 Avr 2013 - 21:51, édité 1 fois

tagore
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 205
Date d'inscription : 04/08/2012
Age : 31
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vision différente de la valeur de l'autre.

Message par Dark La Sombrissime Encre le Jeu 25 Avr 2013 - 21:17

"mais qu'est ce que tu me veux?"
C'etait a peu pres le contenu d'un message que m'a envoye quelqu'un qui allait "bien" quand j'ai voulu devenir son amie genre quand je me suis "interessée" a lui.
Naturellement je vole vers ceux qui vont mal pour plusieurs raisons.
- j'ai deja ete mal et Donc, je comprends combien l'attention peut aider.
- ceux qui vont "mal" sont beaucoup plus receptifs a l'appreciation sincere d'un semblable envers eux.
- ceux qui vont "bien" pensent souvent qu'un sentiment d'amitie envers eux est loin d'être desinteressé.
- etc.

Je ne laisse pourtant pas tomber quelqu'un quand il va bien, c'est que parfois, c'est en allant "mal" que certains se sont fait des amis, de vrais. Car celui qui peut me supporter quand ca va mal me supportera encore plus quand j'irai bien.

Dans le cas que tu exposes, une amie qui m'attend, c'est une amie. Donc, tres importante. Je ne vais pas me voiler la face en disant qu'ils sont egaux et qu'il n'y a pas de priorité. Ma priorité serait mon amie dans le cas ou je n'ai aucun lien affectif avec le mec a l'hopital mais s'ils sont tout deux mes "Amis", Ben c'est le mec qui aura le dessus car il a encore plus besoin de mon soutien de la ou il est. Mais cela ne m'empechera pas de raccourcir ma visite pour aller voir mon amie qui Elle aussi pourrait avoir besoin de mon soutien malgre sa bonne santé.

Moi je vois plutot le mal etre quand tu parles de mal que le mal physique.

Dark La Sombrissime Encre
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3259
Date d'inscription : 04/12/2012
Age : 23
Localisation : 4eme dimension

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vision différente de la valeur de l'autre.

Message par Introitus le Jeu 25 Avr 2013 - 21:19

Ne serions nous pas aussi influencé par notre degré de sensibilité, d'empathie, et le fait que l'on puisse avoir /ressentir ce rôle en nous d'aller soutenir, plutôt celui qui va mal, que celui qui va bien!?
Ainsi, je pourrais dire y a des gens qui se sentent à être 'médecin', et d'autres...ben d'autres domaines, moins 'compatissants', et il en faut aussi!

L'on pourrait aussi préférer aller voir celui qui est malade, parce que 'on aimerait pas que 'personne' ne nous rende visite, dans le même cas!?

Pour ma part, suivant le cas, il est certain que j'irai la voir, car oui, la vie est si belle et si importante, et parfois un être malade a encore plus besoin que l'on lui rappelle...que celui qui va...bien!
Par mes histoire passées, j'ai eu entre autres, le cas d'un enfant atteint soudainement d'un cancer...A entendre tout le monde, ce petit bonhomme avait tout compris...c'était un 'enfant extra'!
Lorsque je suis allée le voir, je n'avais pas la moindre idée de ce que j'allais lui dire, je flippais même, lui 8 ans, moi 32 à l'époque! Qu'est ce qu'on peut se sentir con dans un moment comme ça!
Et puis j'ai laissé faire, il m'a tendu la perche....3 questions je lui ai posé, et le final, il était déjà mort! Super le: 'il a bien tout compris'!
J'ai été outrée, atterrée... et je l'ai secoué des pieds à la tête, tout retourné...pour remettre les choses à leur place! ...ouf!

On a toujours le choix, 2 options...et dans les deux cas, on gagne et on perd quelque chose, et c'est bien plus tard que l'on découvre, quoi!

Introitus
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 115
Date d'inscription : 29/03/2013
Age : 44
Localisation : au coeur de l'univers

http://anoukandmary.unblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vision différente de la valeur de l'autre.

Message par fleurdesel le Mar 30 Avr 2013 - 1:15

Laisser la personne attendre juste parce qu'on se concerte avec d'autres pour savoir quand on va aller voir le mec est je trouve du manque de considération.
Manque de considération, surement, mais aussi l'influence du groupe sur la personne qui a laissé son ami poireauter. Pour elle c'était une connaissance, mais pour les autres du groupe c'était une personne importante. Donc la personne *devenait* importante pour elle.

Ca me rappelle que j'ai un comportement atypique : je vais aider quand je vois que personne n'y va, mais si je sais que la personne qui a besoin d'aide va recevoir ou reçoit déjà l'aide dont elle a besoin, je m'esquive très rapidement, parce que dans ce cas je préfère m'occuper de moi Razz
Pour ceux qui ne savent pas, des études montrent qu'en général on observe l'effet inverse, c'est-à-dire un effet d'entraînement (pour les études se reporter à Influence et manipulation de Cialdini, qui date un peu mais reste intéressant à lire), et je pense que c'est ce qu'il s'est produit dans ton exemple.

fleurdesel
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 576
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 37
Localisation : Aquitaine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vision différente de la valeur de l'autre.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:55


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum