Et le rap dans tout ça ?

Page 13 sur 14 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Et le rap dans tout ça ?

Message par MHermiane le Lun 9 Nov 2015 - 21:10

Des adolescents en somme qui sont condamné à la guerre asymétrique et à faire des trucs de fous pour passer pour des hommes, jusqu'à ce que la mort s'ensuive… 

Tu ne peux pas ignorer le contexte social qui fait d'eux un citoyen 0 (pas d'argent donc pas de vie sociale ?) et si le professeur ne donne pas la bonne leçon (école au service de la politique discriminatoire post coloniale…) il faut bien que quelqu'un d'autre prenne le relais… je pense que ce sont justement les mieux placés pour parler de leur ressentis (et tant mieux s'ils sont maladroits parce que premier degré et non référencés) qui ne semblent intéresser personne à part eux justement.

Quand ils comprennent enfin que les politiques les calculent pour des voix uniquement et que le reste du temps on préfère les nier, la leçon aussi qu'il faudrait envisager c'est celle de la comédie démocratique qui les désigne responsables des fautes de leurs accusateurs .

Je pense que le problème de la colonisation n'a pas été réglé donc celui des immigrés non plus et que dire des quartiers, de la guerre à la drogue et de tout ce qui se cache derrière à l'exacte opposé des effets d'annonces, tu remarqueras que les gens de ces communautés qui réussissent en politique le sont souvent aux dépens de ceux justement qu'ils sont censé représenter (Dati en tête parce que femme musulmane émancipée contre mâles musulmans du quartier).

La question est qui d'autre pour le contre-chant à part les sociologues et les criminologues qui fondent leur carrière sur ça avec une portée universitaire limitée ? On préfère généralement la production anxiogène qui fait de nous les prochaines victimes de ce mal qu'on présente comme indépendant (barbare ?) 

Tu oublies sûrement que c'est une musique fait par ceux qui l'écoutent donc elle s'adressent avant tout à ce public oublié et c'est important de rétablir des vérités pour s'accepter soi avant que les autres ne puissent le faire si tentés qu'ils le soient un jour.

Autre référence d'un mec qui fatigué de ce petit jeu a préféré se convertir à l'islam et émigrer au canada pour être tranquille loin de toutes ses merdes : Fabe (fondateur de la scred connexion : mélancolie maghrébine en milieu urbain dépéri); je pense que ça s'écoute encore bien et le problème c'est que depuis 15 ans que cet album est sorti (avant le 11 septembre donc avant la dépréciation du capital sympathie des maghrébins), j'ai l'impression qu'il continue de parler d'aujourd'hui… la leçon pourra peut-être finir quand les victimes ne seront plus du même camp et qu'on leur dira la vérité dans les cours de classe.

Deux idées pour finir j'ai l'impression que l'intégration ne peut se faire sans désintégration préalable et j'aime le slogan de tandem aussi juste que brutal : "je baiserai la France jusqu'à ce qu'elle m'aime" et si tout ça n'était que de l'amour contrarié d'un enfant repoussé justement ? Première étape : tuer la mère pale





MHermiane
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 280
Date d'inscription : 29/09/2015
Age : 42
Localisation : Paname, paname, paname...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et le rap dans tout ça ?

Message par Pieyre le Lun 9 Nov 2015 - 21:29

Je vous fais peur – et ça me plaît – vous avez tort – c'est mon combat.

Ça me paraît en effet assez adolescent.

L'Histoire passe, même celle dont on voudrait qu'elle ne passe pas. La plupart des français de souche comme on dit se soucient comme d'une guigne de la colonisation. C'est de plus en plus lointain. Ce qu'ils voient ce sont les minorités dites visibles. Qu'elles viennent de pays autrefois colonisés ou pas, ce n'est pas très important.


Dernière édition par Pieyre le Lun 9 Nov 2015 - 21:58, édité 1 fois (Raison : orthographe)

Pieyre
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15295
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et le rap dans tout ça ?

Message par MHermiane le Lun 9 Nov 2015 - 21:46

Je n'ai pas peur, je suis passeur et sur mon terrain des deux rives donc de quel combat vous parlez ?

On voit ce qui marche en général donc ce que les adolescents achète, en clair un adolescent adulte qui a le droit de se droguer, de niquer et d'aller en prison.

La colonisation n'est pas anodine, on ne peut pas l'enterrer si l'histoire n'est pas morte et quand je vois comment les mecs d'Occident ou de l'OAS ont fait des carrières on ne peut que comprendre quelle est la vraie politique post coloniale, j'aime ce lien donc j'en profite aussi ici parce que c'est justement un vase communiquant (la post-coloniation c'est maintenant) : 
http://www.mondialisation.ca/le-saviez-vous-14-pays-africains-contraints-par-la-france-a-payer-limpot-colonial-pour-les-avantages-de-lesclavage-et-de-la-colonisation/5369840

Les souchiens ne sont pas la France, ils en font partie autant que les minorités issues de son histoire directe et en général leur combat identitaire se base justement sur les valeurs guerrières dépassées et la négation des valeurs qui font la France et sa culture francophone bien pratique pour son rayonnement. 
Ils voient donc ce qu'on leur montre à la télé (les crimes en col blanc 100 fois plus dangereux pour la démocratie ne sont pas très télégénique surtout pour leurs employés dans les médias), les minorités visibles sont donc les pauvres qui n'ont pas d'autre endroit que la rue pour se retrouver et qui n'ont pas l'apparence des souchiens (certains immigrés du bassin européen se trahissent dans un premier temps avec leur habits, attitudes, accents mais encore faut-il qu'on s'adresse à eux et ça passe avec une génération ce qui n'est pas valable pour les basanés malheureusement). Les faits divers sont pleins de micro événements parasites qui vont dans ce sens quand les autres se font renflouer les caisses pour des parachutes dorés, si le rêve c'est de réussir pour devenir comme eux je préfère encore écouter les adolescents énervés...

Le problème c'est qu'on reproche souvent à ces minorités d'être là (alors qu'on a besoin d'eux), de coûter de l'argent (ils en rapportent plus clandestins compris) et de ne pas s'intégrer (comment si on leur demande de se nier et de faire allégeance parce que c'est si ancien que nos parents ne l'ont toujours pas oublié : regroupement familial algérien pour mon père arrivé à 17 ans et parents pieds-noirs revanchards parce qu'adolescents exportés en France meurtris du côté de ma chérie)…. le rap est le fait de pauvres et d'assimilés musulmans (nouveau terme pour désigner les islamo racailles face au parti des judéo dentistes). C'est loin je pense surtout pour les épicuriens qui s'intéressent plus à la Nouvelle Vague qu'à la bataille d'Alger… 

Platon déjà disait que le jeunesse était la lie donc je ne vois pas pourquoi quand on grandit ça nous rassure de discréditer les mouvements de jeunesse, peut-être pour noyer nos propres turpitudes et maladresses. 

L'important pour moi c'est qu'ils s'expriment autrement que ce qui arrange la société donc je suis content qu'ils luttent contre le nihilisme par un engagement militant, qu'ils prennent le droit de s'attaquer au Leviathan (la constitution accepte la révolution en cas d'oppression ce que je considère comme valable pour les banlieusards empêchés) donc je valide même les événements sanglants Wink

Ne vous trompez surtout pas en faisant du rap un courant politique (les gangsters bossent pendant ce temps là et les clichés sont de la grammaire télévisuelle/ des cartes de visite), c'est du loisir avant tout et les mêmes fictions qu'au cinéma sauf qu'il n'y a besoin que d'un stylo et du papier pour en faire un film… et si c'était juste ça sa force révolutionnaire ?

MHermiane
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 280
Date d'inscription : 29/09/2015
Age : 42
Localisation : Paname, paname, paname...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et le rap dans tout ça ?

Message par Sleepwalker le Mar 10 Nov 2015 - 1:12

Voici un cour de hip hop, pour vous rappeler que le sujet est vaste :


Suivit d'un cour de français, pour rester dans le ton :

Sleepwalker
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 171
Date d'inscription : 04/11/2015
Age : 31
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et le rap dans tout ça ?

Message par MHermiane le Mar 10 Nov 2015 - 1:35

Pour compléter la proposition alors bien sûr je parle généralement de rap français dit originel racailleux et quartier (93ntm en tête de gondole et qui s'est émancipé de son aîné us que je ne supporte pas) donc pas forcément des autres qui ont étoffés le mouvement (rap d'étudiant/loisirs en gros comme Hocus Pocus et les trucs du genre qui ne vont pas dans le docu d'au-dessus sur les aliens) et le rap dit conscient (rédempteur ? Communautariste/fédérateur ?) qui se veut un peu moralisateur/engagé (50 % Kery, Medine, Kenny Arkana) ou ouvert/commercial (Abdel Malik, Soprano)  et justement ce qui est bien avec Casey c'est qu'elle se revendique bien plus son côté rock'n'roll tellement elle chie sur le rap… mais ça tombe bien c'est les 10 ans (redite d'un ancien post où je l'encensais déjà^^) : 
 

MHermiane
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 280
Date d'inscription : 29/09/2015
Age : 42
Localisation : Paname, paname, paname...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et le rap dans tout ça ?

Message par Invité le Mar 10 Nov 2015 - 20:27



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et le rap dans tout ça ?

Message par Invité le Mar 10 Nov 2015 - 20:30


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et le rap dans tout ça ?

Message par Invité le Mar 10 Nov 2015 - 20:34


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et le rap dans tout ça ?

Message par Invité le Mar 10 Nov 2015 - 20:35


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et le rap dans tout ça ?

Message par Invité le Mar 10 Nov 2015 - 20:37


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et le rap dans tout ça ?

Message par Invité le Mar 10 Nov 2015 - 20:39


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et le rap dans tout ça ?

Message par Invité le Mar 10 Nov 2015 - 20:40


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et le rap dans tout ça ?

Message par Invité le Mar 10 Nov 2015 - 20:45


mon arborescence quasi préférée Smile (ça fait tout un monde entier qui se raconte).
Mode gros bisounours on : si tout le monde écoutait l'histoire de tout le monde, que chacun raconte comme il le peut avec ses mots, ses moyens, ect, le monde irait bien, mode gros bisounours off.


Plus tu écoutes des trucs que je n'écoute pas, plus tu diffères, plus il se peut que des choses que je ne sais pas à m'apprendre et mieux je comprendrais les différences pour avoir qui sait un peu moins d'indifférence et un peu plus de tolérance. Partout chez tout le monde, sans exception, il y a des sons, des expériences, des émotions, des sensations.

- euh t'es encore en mode "gros bisounours" là ? 
- ben oui, la musique adoucit les moeurs.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et le rap dans tout ça ?

Message par Invité le Mar 10 Nov 2015 - 21:09

Spoiler:

Étymologie et usage

Le mot « rap » provient de l'anglais to rap, un verbe signifiant « bavarder » dans l'argot noir américain1,2,3. Le Shorter Oxford English Dictionary retrace l'usage du terme en 1541 avec un enregistrement du mot signifiant « à prononcer, vigoureusement ou soudainement »4. Le Dictionary of American Slang de Wentworth et Flexner définit le mot : « parler à, reconnaître, ou faire connaître à quelqu'un », datant de 19325, et plus tard « parler ouvertement ou franchement »6.

......

Thèmes

En 1982, le morceau The Message de Grandmaster Flash9 confirme[pourquoi ?] l'importance du rap et de ses thèmes dans le paysage musical[réf. nécessaire]. Ses textes, parfois très virulents contre les symboles du pouvoir, la police ou la justice, ont stigmatisé le rap pour une partie de la population. Pour David O'Neill, le succès de The Message favorise en France une conception politisée du rap contrairement à des racines américaines plus hédonistes10. Les critiques violentes sont en fait assez minoritaires et l'aspect contestataire se limite le plus souvent à une dénonciation qui passe par les descriptions des problèmes sociaux tels que les bavures policières, le racisme, la pauvreté, le chômage, et l'exclusion.

.......Les années 1980 sont celles de l'explosion du rap avec des groupes politiques comme Public Enemy ou entertainment comme Run–DMC. Dans la lignée du do it yourself des punks new-yorkais (le hip-hop fut d'abord surnommé le « punk noir »), les rappeurs rappaient sur des rythmes synthétiques et brutaux, issus de boîte à rythmes bon marché. Il s'agit d'une véritable musique populaire de rue qui développait ses propres thèmes.


(le bleu est réservé aux modérateurs (sauf parfois pour les copier coller de wiki qu'après trois reprises je n'arrive pas à "débleuter" Smile)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et le rap dans tout ça ?

Message par MHermiane le Mer 11 Nov 2015 - 19:02

Si le rap français est le second en volume c'est qu'il correspond aussi à des tensions sociales plus prégnantes qu'il faut aussi savoir évacuer, comme je voyageais un peu dans ce milieu (actif à partir de 1989 parce qu'en province sans internet^^) il est intéressant de noter que par rapport à ses voisins européen le rap français est arrivé par ses quartiers (93ntm en tête mais aussi Ministères Amer, EJM…) avec un côté combattant/frondeur (je dirais que l'influence Public Enemy / Daddy Kane / Warriors / Tony Montana / Sydney est bien plus importante que "the message" surtout pour des jeunes qui ont pour vocation de s'approprier une culture sans payer de licences). 

Ecouter du rap ou porter des baggys/casquettes était assez rare pour qu'on se parle directement dans la rue, c'était assez racailleux (jamais sans mon grenaille, poing américain ou couteau miniature pour balafrer) être dans le mouvement hip-hop avait un côté militant qui nous opposait au reste du monde… ce n'est qu'ensuite que s'est posé le problème de l'acculturation volontaire et de jusqu'au-boutisme comme acte politique de non-collaboration avec les bourreaux.

C'est pour ça que ça étonne toujours les correspondants étrangers que ça soit aussi violent/social en France (la gueule des rappeurs/graffeurs espagnols quand on leur a projetté le clip "pour ceux" qui venait de sortir dans un festival Wink, l'histoire n'est surtout pas la même notamment le problème immigré avec le prisme post-colonial) vu qu'en Allemagne il y avait par exemple les bases américaines (j'ai vu Redman en première partie de Das Efx en 90, on était 100 dans la salle avec pour la moitié des GI's) et en espagne un côté Zulu Nation du côté de la farniente. 

L'avènement du rap en France a aussi coïncidé avec l'époque dite Zoulous ou les petits frères des black panthères (les black dragons avec Yves le vent, Jo Dalton ou encore un pote qui grâce à la première ligne était le seul blanc d'un groupe qui n'acceptait même pas les métis^^) faisaient avec les autres (redwarrior…) la misère au skinheads avant que leur disparition ne transforme les chasseurs en simples reurtis (Requins vicieux sur les champs avec Charles, les Asné…).



 A contexte particulier, musique particulière, l'essentiel étant de faire et on essayera de mourir un autre jour Wink

MHermiane
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 280
Date d'inscription : 29/09/2015
Age : 42
Localisation : Paname, paname, paname...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et le rap dans tout ça ?

Message par Invité le Lun 23 Nov 2015 - 0:47

Spoiler:
Mais tu ne vas pas poster ça ?

Ben si 



(il faut être ouvert à tout, et avoir l'esprit d'ouverture Smile)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et le rap dans tout ça ?

Message par M.Y.O.W. le Mar 24 Nov 2015 - 14:30

Pieyre a écrit:Des voix de marlous et un ton de donneurs de leçons, ce qui me paraît assez contradictoire. Voilà ce que le rap évoque pour moi.

c'est dommage, je comprends qu'on puisse avoir cette impression en regardant la "vitrine", mais j'espère que tu pourras aller au delà de ce ressenti ! Smile




M.Y.O.W.
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 207
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 29
Localisation : On my way

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et le rap dans tout ça ?

Message par beachouse le Lun 30 Nov 2015 - 14:04

Kendrick Lamar a encore frappé. S'il ne fallait écouter qu'un rappeur ces 3, 4 dernières années, c'est clairement lui. Dommage qu'il ne marque pas plus de son empreinte l'époque et sa discipline. Il est trop seul à son niveau et sur son créneau, donc personne ne vient le titiller, le chercher. Le rap, c'est aussi un sport de combat, il a voulu donner un coup de pied dans la fourmilière avec 'Control', remettre la balle au centre du terrain, personne ne l'a suivi... Heureusement que lui n'a pas besoin de cette émulation pour sortir d'excellents sons.

J'ai ma petite sainte-trinité : Kendrick Lamar, Drake, Kanye West. Ce n'est pas original, ce sont ceux au sommet, je le sais, et j'apprécie d'autres rappeurs moins connus. Mais ce que j'aime chez eux, c'est à la fois ce succès qui les place à la frontière entre rap et pop, et ce niveau d'exigence qu'ils ont, cette volonté de repousser les limites d'un genre qui commençait un peu à tourner en rond et à devenir une caricature de lui-même au début des années 2000.



Et sinon vous avez un magnifique long-form sur la création de My Beautiful Dark Twisted Fantasy, le chef d'oeuvre de Kanye West sorti en 2010. De quoi voir le rôle de Kanye West, rappeur, producteur, directeur artistique, créateur à l'écoute de toutes les propositions, agrégateur d'idées, homme de réseaux, de quoi atténuer les visions fantasmées sur son égo. De quoi aussi voir que le rap est une musique faite par des passionnés et que le processus créatif est collectif.

In art, whether it was Michelangelo or Rembrandt or all these dudes, they’ll sketch something, but their hands may not necessarily touch the paint. Damien Hirst may conceptualize it, but there’s a whole crew of people who are putting it together, like workers. His hand doesn’t have to touch the canvas, but his thought does. With Kanye, when he has his beats or his rhymes, he offers them to the committee and we’re all invited to dissect, strip, or add on to what he’s already started. By the end of the sessions, you see how he integrates and transforms everyone’s contributions, so the whole is greater than the sum of its parts. He’s a real wizard at it. What he does is alchemy, really. Q-Tip

beachouse
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 117
Date d'inscription : 20/03/2014
Localisation : Evanescent

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et le rap dans tout ça ?

Message par Invité le Sam 5 Déc 2015 - 14:36

http://rue89.nouvelobs.com/2015/12/04/glisses-urbaines-quand-rap-dessine-mobilite-futur-262335

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et le rap dans tout ça ?

Message par R3D le Dim 6 Déc 2015 - 4:50

@six s'if

Faut vraiment eviter de poster du sexion d'assault ou du booba/lafouine recent si tu veux garder une once de crédibilité :rire:


R3D
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 845
Date d'inscription : 10/08/2010
Age : 21
Localisation : PYONG YANG

http://kodoku-zoku.tumblr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et le rap dans tout ça ?

Message par Invité le Ven 18 Déc 2015 - 9:57

.


Dernière édition par Rapha31 le Mer 6 Avr 2016 - 16:16, édité 3 fois (Raison : .)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et le rap dans tout ça ?

Message par Samy. le Jeu 24 Déc 2015 - 21:24



bam

m´manque des chicos

hymne des cassos

Samy.
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 211
Date d'inscription : 06/06/2013
Age : 24
Localisation : En chemin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et le rap dans tout ça ?

Message par Kass le Lun 4 Jan 2016 - 16:06


Kass
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4696
Date d'inscription : 26/03/2014
Localisation : Sweetzerland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et le rap dans tout ça ?

Message par Invité le Lun 4 Jan 2016 - 22:36




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et le rap dans tout ça ?

Message par Invité le Sam 9 Jan 2016 - 11:50











C'est avec la fluidité qui me caractérise
Que Bambi coule sur le tempo
Comme le caramel sur un Flandise
Il y a trop de violence au ciné, c'est moche
Ça déteint sur les mioches qui se battent lorsque sonne la cloche
Ils volent les répliques des truands, en font leurs idoles
Dupliquent leurs attitudes qui déplaisent à l'école
Tandis que leurs mères leur inculquent de bonnes manières
Ceux-ci rêvent d'avoir un frère comme Schwarzenegger
Tels sont les effets du grand écran sur les petits
Observe les faits divers, je vois que tu as saisi
Oublie un peu ta vidéo dont la haine est le thème
Et commence à vivre de vraies Relations humaines


Underground et populaire est Laarso
A l'instar de la star des transports, le métro
Classe je me place en place avec classe
Parce que Laarso casse la masse au son de cette basse
Piner Derechef celle qui opinait du chef
Etait l'occupation principale de mon amie Steph
Le black méga mac était pris dans un micmac
D'un coté le cœur et de l'autre crac-crac
Je ne lui demande pas d'avoir des amours platoniques
Mais que le coté cœur soit plus tonique
Moi j'aime la province évincée par le système
On y trouve le vrai, le beau, les relations humaines


Je suis tenace, me mets en face du micro
Casse le tempo où passe ma voix qui l'enlace
Laisse de l'espace à celui qui soudain flotte
Comme un astronaute sur la musique et évite les fausses notes
Invité à une party dans mon voisinage
Je repère une fille puis passe à l'abordage
Au départ elle rechigne, trépigne
Puis cligne de l'œil, c'est un signe
Ses copines lui glissent quelques consignes
Nos anatomies collées sur cette musique que l'on aime
Merci Shabba Ranks pour ton Mister Loverman
Tu es absent mais tu as fait beaucoup pour moi ce soir
Et même, hé, hé, pour mes relations humaines, man






Á sa fenêtre 9mm en main comme Malcom X
Il mate en bas ils sont tous là, il a pris trop de risques
Y'a pas d'incognito, les narcotiques ont sa photo
Métro boulot coco popo tout comme les bandits légaux
Combine de cocaïne, dans l'fief de Medellin
Pour gonfler ses bas de laine mais on écoutait sa ligne
Maintenant la Commission a comme mission
D'éliminer les pions et d'empocher toutes les commissions
Ça c'est les gros bonnets mais y'a aussi la BRB, la DEA
Plus des snipers de Bogota
Home sweet home. Tout s'trouve dans le mobil home
Avec des fausses plaques, du cash, et des bastos chrome
T'aurais pas dû tenter de rotca les Chicanos
Ils tirent des bastos mec c'est pire que le tétanos
T'as plus le choix. Ou c'est le gnouf ou ils te couchent
La loi est dure mais l'aigle ne chasse pas les mouches

L'aigle ne chasse pas les mouches
Mais l'aigle ne chasse pas les mouches
L'aigle ne chasse pas les mouches

2ème acte mate l'époque où non-stop on s'bloque s'fuck
Un baby boom de Bébé Doc face à des bébés phoques
Dans les boîtes des lops lèchent des bank-notes
Et les mannequins au top sortent avec des stars pop
Lipstick et blush elles sniffent de la chnouf
Pouffe-bourre ton pif, bluffe, kif; ton booker shoof
Le champagne coule. Cristal et Dom P
T'es qu'une escort girl je crois qu'on t'a dupé
Je lynche et prêche sans lèche lâche ton bakchich
On fiche tes miches dans des composites de bitch kitch
Ils font du profit dans un monde de oufs
Et te bouffent car l'aigle ne chasse pas les mouches

L'aigle ne chasse pas les mouches
Mais l'aigle ne chasse pas les mouches
L'aigle ne chasse pas les mouches

Prix Pulitzer. Albert Londres. Reporter sous les bombes
Prendre son microphone pour faire son J.T. sur les ondes
J'parle pour les boat people, comme pour la femme peule
Fuis l'anecdotique même s'ils veulent du people
Seuls les crétins pensent être au-d'sus des autres
Les faux apôtres se vautrent ou friment avec des cartes
gold
Y font plus la cour elles accourent vers leurs slips
Et s'la jouent play-boys aidés par leurs clips
Fuck le bluff. Pas de Solaar o Akbar
Sur terre y'a qu'une star c'est Dieu. Allah o Akbar
De Médine à la Mecque. Armé du stylo bic
Mon stylo nique. Chétane et les ânes porteurs du style
oblique
On dit qu'il faut battre le fer quand il est chaud
On dit qu'il faut battre le frère quand il est faux
Donc sur papier je couche. À coup sur, je touche, fait
mouche
Car l'aigle ne chasse pas les mouches

L'aigle ne chasse pas les mouches
Mais l'aigle ne chasse pas les mouches
L'aigle ne chasse pas les mouches



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et le rap dans tout ça ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 6:51


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 13 sur 14 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum