Quelques questions existentielles...

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quelques questions existentielles...

Message par Un-esprit-léger le Mer 10 Avr 2013 - 19:37

Lorsque vous marchez dans la rue vous regardez vos pieds, mais vos yeux perçoivent en 3 secondes tout ce qui se passe autour de vous

Vous avez une ouïe hyper développée

Les putains de magnifiques musiques mélancoliques vous émeuvent plus que tout

Ce que vous préférez faire, c'est ne rien faire ...

Vous attendez la nuit pour vivre vos passions

Vous êtes exclusifs dans vos relations

Vous cernez les gens en 2 secondes, vous vous calez sur leur tempérament

Vous ressentez votre corps profondément , mais êtes très résistants physiquement , et mentalement

Vous avez souvent froid

Lire des pavés vous fait chier

Vous vous sentez complètement étranges aux autres

Vous avez tout le temps peur que les choses vous lâchent ( les gens et les progrès qu'on a fait, le travail .. )

Vous vous ennuyer tout le temps et rêvez à ce que les choses soient plus gaies, plus belles , plus intenses

Vous n'êtes finalment, pas souvent vous même car incapable de parler de ce que l'on ressent ( vu qu'on ressent 1001 choses à la fois ......

Vous avez un sentiment d'inexistence , de ne ressembler à personne

Les rêves sont vos meilleurs amis

Vous êtes profondément blessés lorsqu'on vous fait des reproches

Vous pensez que les gens sont bien mieux que vous sur un plan existentiel, qu'ils ont mille qualités et vous Zéro , qu'ils ont une vie plus simple, et donc plus heureuse

Vous attendez en permanence de l'amour de vos parents

Lorsque vous aimez vraiment quelqu'un il devient rapidement un "ami"

Vous vous ennuyez dans toutes les conversations autour de vous , ne supportez que le "tête à tête "

Vous détectez le mode de pensée des gens en 1 phrase qu'ils ont dite

Vous vous sentez voués à l'échec ,

Et encore tant de choses ............


Suis je comme tout le monde? J'ai appris hier que j'étais zèbre .... J'ai 19 ans et à l'impression d'en avoir 5...

Un-esprit-léger
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 33
Date d'inscription : 08/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques questions existentielles...

Message par Invité le Mer 10 Avr 2013 - 20:03

Ben si tu as appris que tu étais zèbre, tu n'es donc.. pas comme tout le monde Wink

Bienvenue chez toi.. j'espère que les topics et réactions des un(e)s et des autres t'aideront à avancer.

Je peux te dire déjà, que je pourrais citer presque l'intégralité de ton post me concernant..

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques questions existentielles...

Message par Roseau le Jeu 11 Avr 2013 - 8:50

La même... C'en est presque effrayant. Shocked

Comme dit Mary Poppins, tu es zébré donc tu n'est pas comme tout le monde (ce serait bien trop simple hein ^^)! Mais tu n'est pas tout seul.

Un-esprit-léger a écrit:Vous n'êtes finalment, pas souvent vous même car incapable de parler de ce que l'on ressent ( vu qu'on ressent 1001 choses à la fois ......

Les seules fois où j'ai pu être entièrement moi, sans me limiter, sans cette profonde frustration intérieure de ne pas pouvoir tout partager, c'était en présence d'un autre zèbre avec qui je suis entré en résonance. Et toutes les frustrations du monde, passées et futures, valent ce genre de lien. Rien n'est perdu, je te rassure, tu as encore tout à vivre (ça fait pompeux, mais ça à son charme... Smile).

En tout cas, bienvenu Un esprit léger!

Roseau
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 54
Date d'inscription : 28/12/2012
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques questions existentielles...

Message par taureau-zebre le Lun 15 Avr 2013 - 10:53

Un-esprit-léger a écrit:Suis je comme tout le monde? J'ai appris hier que j'étais zèbre .... J'ai 19 ans et à l'impression d'en avoir 5...

Mais oui, tu as 5 ans, et même moins, c'est une renaissance : bienvenue Yahoo !

"Le monde est là, il n'attend plus que toi" Papy

taureau-zebre
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 69
Date d'inscription : 19/10/2012
Age : 41
Localisation : Nantes-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques questions existentielles...

Message par noir le Mer 17 Avr 2013 - 21:24

bienvenue Un-esprit-léger, j'avais bien aimé tes poésies et je retrouve dans tes questions-portraits.

Et m..... tu m'as rappelé que j'avais des trucs à lire, un petit pavé, alors comme toi ça me fait un peu chier Wink

noir
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 922
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 39
Localisation : Asperland, sud des PO

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques questions existentielles...

Message par Invité le Mer 17 Avr 2013 - 22:45

Ce soir, soirée animée entre zèbres de ZC à Toulon, on s'est beaucoup amusés Very Happy et la soirée est passée sans qu'on s'en rende compte ! On a pu discuter de tout librement sans crainte d'être jugés, en étant compris par les autres et même en pouvant rire de nos réactions (celles que les autres nous rejettent au visage en nous disant qu'on est "trop"...). N'y a-t-il qu'entre nous que nous pouvons rire de tout, parler de façon ouverte ? possible oui.. mais cela ne me dérange pas car je ne troquerais pas ces soirées contre d'autres que j'ai connues où je m'ennuyais si vite.. Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques questions existentielles...

Message par Dark La Sombrissime Encre le Jeu 18 Avr 2013 - 1:14

J'ai eu un peu peur en lisant ton poste qu'a la fin tu dis que ce sont la les caracteristiques de je ne sais quelle maladie mentale ou autres parce que je me reconnais dans tout ce que tu dis.
Peut etre qu'il y a bien une chance que je sois vraiment zebre.
Bienvenue un esprit leger!

Dark La Sombrissime Encre
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3259
Date d'inscription : 04/12/2012
Age : 23
Localisation : 4eme dimension

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques questions existentielles...

Message par Ad Astra le Jeu 18 Avr 2013 - 10:22

Ha c'est parfaitement moi ça, ouf ça fait relativiser je suis pas le seul à vivre avec ça Very Happy

Ad Astra
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 29
Date d'inscription : 21/03/2013
Age : 25
Localisation : Unknown

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques questions existentielles...

Message par Invité le Jeu 18 Avr 2013 - 10:32

je me retrouve parfaitement dans ce que tu as dit.

@ Encre Sombre : tu avais encore des doutes ? Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques questions existentielles...

Message par Dark La Sombrissime Encre le Jeu 18 Avr 2013 - 10:56

Et je les ai encore. Je suis peut etre comme vous mais il reste le fait que je ne suis toujours pas "diagnostiquée", que j'ai l'air brillante mais que j'ai rate pas mal de mes exam et que j'ai parfois l'impression d'être une vraie gourde dans mes raisonnements.

Oui je sais que tous ici vous connaissez le syndrome de l'imposteur mais c'est plus fort que moi de me dire que peut etre ma place n'est pas ici mais dans un asile^^

Dark La Sombrissime Encre
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3259
Date d'inscription : 04/12/2012
Age : 23
Localisation : 4eme dimension

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques questions existentielles...

Message par Ainaelin le Jeu 18 Avr 2013 - 12:37

Pareil, sauf pour la place dans l'asile. Je suis plein de doutes depuis tout petit sur ma place, mais je SAIS qu'elle n'est pas dans un asile. La seule justification pour un asile, selon moi, c'est la notion de danger ingérable. Si la personne est dangereuse pour soi et les autres (et surtout pour les autres), et qu'on ne trouve pas de solution pour la calmer, alors je peux concevoir qu'on envisage un asile. Mais un asile, ce n'est pas pour enfermer, c'est pour traiter. Enfin, ça devrait.

Bref, désolé pour l'apparté hors-sujet.

Ainaelin
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4245
Date d'inscription : 07/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques questions existentielles...

Message par Bill D. le Jeu 18 Avr 2013 - 12:43

Lorsque vous marchez dans la rue vous regardez vos pieds, mais vos yeux perçoivent en 3 secondes tout ce qui se passe autour de vous
C'est pour ça que je regarde mes pieds =)
Vous avez une ouïe hyper développée
Les conversations de groupe me font l'effet d'un avion au décollage
Les putains de magnifiques musiques mélancoliques vous émeuvent plus que tout
Ah... Sacré Schubert...
Ce que vous préférez faire, c'est ne rien faire ...
Alors on va dire m'organiser pour arriver à ne rien faire... La paresse fonctionnelle je crois...
Vous attendez la nuit pour vivre vos passions
J'attends qu'on m'oublie, ou je tente de me faire oublier... C'est vrai la nuit c'est plus propice mais j'ai aussi besoin de sommeil grr
Vous êtes exclusifs dans vos relations
Je ne triche pas, je ne flatte pas par intérêt, le copinage c'est pas pour moi...
Vous cernez les gens en 2 secondes, vous vous calez sur leur tempérament
La petite lumière dans l'oeil, alors pour le calage, je ne sais pas si c'est bien ou pas... Pratique en tout cas, mais ça reste subjectif, y'a une histoire de faux-self parfois...
Vous ressentez votre corps profondément , mais êtes très résistants physiquement , et mentalement
C'est assez piège je crois, j'espère que c'est une perception réelle et que je n'aurai pas à recréer des cellules souches par la force de l'esprit =)~
Vous avez souvent froid
Pas spécialement, mais je préfère le froid avec le soleil
Lire des pavés vous fait chier
Alors plutôt oui, sauf l'histoire de Lewis et Clark, mais c'est pas du Zola ou du Dostoïevski. J'aime pas les romans, j'ai déjà pas assez de temps pour me faire mes propres films...
Vous vous sentez complètement étranges aux autres
J'espère que je vais m'y habituer un jour ;|
Vous avez tout le temps peur que les choses vous lâchent ( les gens et les progrès qu'on a fait, le travail .. )
En fait pas trop, mais j'ai plutôt peur de pas avoir la force d'aller au bout quitte à être l'éternel dommage collatéral...
Vous vous ennuyer tout le temps et rêvez à ce que les choses soient plus gaies, plus belles , plus intenses
Si tu me laisses me mettre à fond dans ce qui m'intéresse... Ah lala... C'est long long long parfois de se coltiner toutes ces inepties quotidiennes...
Vous n'êtes finalement, pas souvent vous même car incapable de parler de ce que l'on ressent ( vu qu'on ressent 1001 choses à la fois ......
Très difficile de "partager" les choses oui, que ce soit sentiments ou idées, difficiles aussi de ne pas "renoncer". Et attention à la logorrhée si tu me demandes =) et la tout le monde te prend pour un givré voire total hystérique argh... De toute façon quand je parle on ne m'écoute (m'entend) pas
Vous avez un sentiment d'inexistence , de ne ressembler à personne
La vie dans un autre monde, sans cesse appelé à la "réalité", une âme errante, flottante, un silence dans le brouhaha...
Les rêves sont vos meilleurs amis
L'apprentissage aussi, la fabrication, l'élaboration, le homemade tout seul en partant de "rien"... Et de temps en temps l'addiction pour arrêter un peu la machine pfff...
Vous êtes profondément blessés lorsqu'on vous fait des reproches
Ben quand ça vient d'un guignol ça me hérisse oui, ou du faux second degré à la Elie Semoun, ou quand ça n'a pas pris en compte la mesure de l'acte initial tsss... Mais ça m'arrive aussi hihi, mais t'as intérêt à argumenter. "- Moi, c'est pas pareil ! =)"
Vous pensez que les gens sont bien mieux que vous sur un plan existentiel, qu'ils ont mille qualités et vous Zéro , qu'ils ont une vie plus simple, et donc plus heureuse
Carrément, ils rigolent tout le temps, ils s'éclatent devant la TV ou facebook, sont comblés avec le foot ou des jantes alu... Mais j'crois que je préfère quand même avoir la possibilité de le percevoir comme un spectacle, un grande comédie... Qui peut aussi se transformer en funeste tragédie lorsqu'il y a trop d'interactivité =)))
Vous attendez en permanence de l'amour de vos parents
Théoriquement c'est acquis non ? Ensuite c'est tout un programme ça =)~ Ils ont fait du mieux qu'ils pouvaient, bon je conçois qu'y'en a qui se retranchent derrière cette idée...
Lorsque vous aimez vraiment quelqu'un il devient rapidement un "ami"
En fait je suis ouvert d'emblée, un peu trop sûrement, mais bon... Mais il faudra très très longtemps pour que je fasse réellement confiance, comme si tu voulais apprivoiser un animal...
Vous vous ennuyez dans toutes les conversations autour de vous , ne supportez que le "tête à tête "
Le souci c'est d'appréhender assez efficacement l'issue, et de ne pas perdre de temps en palabres... Quelle vie vide certains peuvent avoir... J'adore quand on me taxe de "terre à terre" ;D En tout cas comme évoqué plus haut, les dialogues de sourds à plusieurs non merci...
Vous détectez le mode de pensée des gens en 1 phrase qu'ils ont dite
Pas toujours, ça dépend de nos contextes respectifs... De toute façon je ne les écoute plus... LoL
Vous vous sentez voués à l'échec ,
Ben oui assez, mais ce qui me décontenance surtout, c'est la propension à la nuisance qui se développe et qui à tendance à te massacrer ton "oeuvre", par jalousie, incompréhension ou pire pour rigoler...Là c'est un peu mon sujet d'étude du moment...
Et encore tant de choses ............
Des wagons, des kilomètres, des myriades et toutes en même temps =)

Suis je comme tout le monde? J'ai appris hier que j'étais zèbre .... J'ai 19 ans et à l'impression d'en avoir 5...
Pareil, 5 ans... Ca me rassure que tu l'ais dis héhé... " - Bonjour j'ai 5ans ! "

Bill D.
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 82
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques questions existentielles...

Message par Invité le Sam 18 Mai 2013 - 18:49

Je rajouterais une dernière phrase :

Et j'essaie tout le temps d'oublier que je suis ainsi et de comprendre comment modifier/adapter ces caractéristiques. Je n'y arrive quasi dire jamais.. Si la solution c'était de s'accepter ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques questions existentielles...

Message par Invité le Sam 18 Mai 2013 - 20:00

Colours a écrit:Si la solution c'était de s'accepter ?

J'en suis là de ma réflexion... jeter tout ça (la douance, les bouquins, ZC) par-dessus bord et accepter d'être différente, incomprise. Mais... je sais que je retournerai d'où je viens, là où mon faux moi s'exprimait à l'extérieur et où j'étais malheureuse à l'intérieur.

Je n'ai pas trouvé le bonheur encore d'être ce que je suis.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques questions existentielles...

Message par marielloue le Sam 18 Mai 2013 - 21:40

La solution est de s'accepter ! et je dirais même de revendiquer sa différence !
Et ça, ça implique forcément de renoncer à cette illusion qui nous tient tous et qui nous rend tous malheureux, celle de vouloir être "comme tout le monde". Mais en même temps on sait bien que ça ne nous correspond pas.
Oui, je crois sincèrement qu'il faut renoncer...
Si on s'accepte soi-même, ça change de fait les relations avec les autres et on a de moins en moins besoin de se planquer derrière un masque qui nous étouffe. ça élague un peu les relations sans doute. Mais dans le bon sens. De toutes façons, en général on a tous plus ou moins des difficultés relationnelles, donc autant ne garder que celles qui sont suffisamment ouvertes pour accepter la différence...!
Etre dans la vie et dans ses relations avec les autres, en accord avec qui l'on est vraiment, c'est la clef, mais c'est vrai que c'est pas facile.
Il m'a fallu un certain nombre d'années pour accepter l'idée d'accepter, puis pour accepter l'idée de renoncer, puis pour commencer à accepter et à renoncer... et c'est pas fini ! mais je ne vois pas d'autre solution.
Si tu acceptes d'être différente, ton faux-moi n'aura précisément plus besoin de s'exprimer à ta place puisque tu assumeras ce que tu es...


marielloue
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 83
Date d'inscription : 31/01/2013
Age : 51
Localisation : Chatou

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques questions existentielles...

Message par Monsieur Chat le Dim 19 Mai 2013 - 0:33

Mary Poppins a écrit:
Colours a écrit:Si la solution c'était de s'accepter ?
J'en suis là de ma réflexion... jeter tout ça (la douance, les bouquins, ZC) par-dessus bord et accepter d'être différente, incomprise. Mais... je sais que je retournerai d'où je viens, là où mon faux moi s'exprimait à l'extérieur et où j'étais malheureuse à l'intérieur.

C'est pas évident de trouver le juste le milieu. Essayer d'intégrer tout ça au quotidien pour être "entier" à chaque instant c'est extrêmement attirant, mais tout aussi attirant que difficile à atteindre pour moi. Et de l'autre côté compartimenter sa vie entre son personnage social, ses amitiés et les autres visages jusque là sur le long terme... le malheureux à l'intérieur fait écho Smile

Je crois, j'espère, que je suis sur la route de l'acceptation, mais s'accepter avec d'immenses lacunes relationnelles et émotionnelles, la reconstruction c'est un immense chantier, ça prend du temps et ça fait beaucoup de changement. J'ai juste l'impression que tenir le coup sur le long terme vaut la peine.

Advienne que pourra

EDIT : Moi j'aime bien les pavés, "La pierre et le sabre" pour le dernier en date Smile

Monsieur Chat
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 12
Date d'inscription : 18/11/2012
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques questions existentielles...

Message par Dauphin le Dim 19 Mai 2013 - 7:47

Encre Sombre a écrit:Oui je sais que tous ici vous connaissez le syndrome de l'imposteur mais c'est plus fort que moi de me dire que peut etre ma place n'est pas ici mais dans un asile^^

Ben débrouille-toi pour venir dans le mien alors!!!


Amour
Dauphin
Amour

Dauphin
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1303
Date d'inscription : 16/11/2012
Age : 41
Localisation : Montélimar

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques questions existentielles...

Message par taureau-zebre le Lun 20 Mai 2013 - 9:43

marielloue a écrit:La solution est de s'accepter ! et je dirais même de revendiquer sa différence !
Et ça, ça implique forcément de renoncer à cette illusion qui nous tient tous et qui nous rend tous malheureux, celle de vouloir être "comme tout le monde". Mais en même temps on sait bien que ça ne nous correspond pas.
Oui, je crois sincèrement qu'il faut renoncer...

D'accord avec toi : la solution est de s'accepter ET de se revendiquer ; renoncer à être comme tout le monde. D'ailleurs, tout le monde cherche à être comme tout le monde et le jour où quelqu'un propose une idée nouvelle, il se trouve toujours des individus (au sens "définis par ce qu'ils sont et non par le groupe où on les range") pour adhérer car ils n'attendaient que ça : la possibilité d'exprimer leur propre identité en dehors d'un groupe qui ne leur correspond pas. Concrètement : se montrer tel qu'on est (oui, je sais, c'est cette partie la plus difficile) donne la possibilité aux personnes qui te correspondent de te voir et de te rejoindre. Et quand je dis concrètement, c'est vrai, car en parlant de ce sujet au boulot (de manière évasive évidemment) je suis tombé sur un zèbre qui "se cache"

taureau-zebre
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 69
Date d'inscription : 19/10/2012
Age : 41
Localisation : Nantes-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques questions existentielles...

Message par Invité le Lun 20 Mai 2013 - 10:25

Un-esprit-léger a écrit:Lorsque vous marchez dans la rue vous regardez vos pieds, mais vos yeux perçoivent en 3 secondes tout ce qui se passe autour de vous
Non, je regarde autour de moi, et c'est une technique qui augmente le champ visuel utile. Sauf terrain miné, là je ne dis pas.

Vous avez une ouïe hyper développée
Non plus, enfin, je crois que je mets le son de la télévision assez normalement.
Les putains de magnifiques musiques mélancoliques vous émeuvent plus que tout
Oui, ceci dit, je crois qu'elles sont faites pour ça. Je chiale comme une nouille aussi sur la chanson "L'hôpital" de Perret au passage
"Une femme aux cheveux blancs tout doucement somnole
Elle attend des nouvelles de son fils qui lui a dit
Depuis des mois déjà qu'il viendrait un lundi."

Ce que vous préférez faire, c'est ne rien faire ...
Non, c'est plutôt lire un putain de bon livre.
Vous attendez la nuit pour vivre vos passions
Clair, j'adore dormir.
Vous êtes exclusifs dans vos relations
Oui, mais de manière générale je ne recherche pas de "potes" pour passer du bon temps, mais des "amis" pour une relation. Ceci explique sans doute cela.

Vous cernez les gens en 2 secondes, vous vous calez sur leur tempérament
Oui, ou non. Parce que je peux mettre du temps à capter qu'on ne me veut pas du bien mais je vois quand une personne est en colère, s'ennuie, est pressée. Ceci étant, je ne sais pas si ça n'est pas quelque chose de bien partagé par le reste de la population.

Vous ressentez votre corps profondément , mais êtes très résistants physiquement , et mentalement
Je ne ressens pas mon corps profondément, au contraire je dirais. Pour la résistance, je ne sais pas trop, mais j'ai besoin de dormir sinon je suis d'une humeur de chien, de manger quand j'ai faim sinon je suis d'une humeur de chien, de ne pas trop me faire chier sinon...oui...je suis d'une humeur de chien.
Ah, par contre j'ai accouché sans péridurale et ça a été Smile

Vous avez souvent froid
Seulement quand il fait vraiment froid, que je m'habille n'importe comment ou que je suis crevée. Mais je sors par presque tout temps et je n'ai pas besoin de 22° dans la maison, donc je ne dois pas être un cul gelé j'imagine
.
Lire des pavés vous fait chier
Ca fait chier toute personne normalement constituée.

Vous vous sentez complètement étranges aux autres
Ca a été le cas, ça ne l'est plus. Les autres sont autres mais on trouve un terrain commun.

Vous avez tout le temps peur que les choses vous lâchent ( les gens et les progrès qu'on a fait, le travail .. )
Absolument pas. Je suis assez sereine sur tout ça.
Vous vous ennuyer tout le temps et rêvez à ce que les choses soient plus gaies, plus belles , plus intenses
Ben, non plus. Ou alors de manière fugace, concernant les relations humaines. Rêver à une grande passion, intellectuelle de préférence, c'est ce qui met les ménagères devant les téléfilms.
Vous n'êtes finalment, pas souvent vous même car incapable de parler de ce que l'on ressent ( vu qu'on ressent 1001 choses à la fois ......
Au contraire, je crois que je suis capable d'exprimer avec des nuances mon ressenti, comme sur le plan des idées. Il faut que j'apprenne à le faire de mieux en mieux, voilà tout.
Vous avez un sentiment d'inexistence , de ne ressembler à personne
Oui, mais pas de manière si tranchée. Disons que mon existence demeure floue à moi-même et que si ressemblance il y a, ça n'est pas pour autant que je peux fusionner avec un(e) autre que moi.
Les rêves sont vos meilleurs amis
Ils m'amusent. Mais nous n'avons pas une relation très profonde, ça n'est que du jeu, des histoires que je me raconte.

Vous êtes profondément blessés lorsqu'on vous fait des reproches
Non, j'essaie d'écouter ce qu'on a à me dire. Je suis très blessée et désorientée par contre quand on cherche à me blesser et non à me parler.

Vous pensez que les gens sont bien mieux que vous sur un plan existentiel, qu'ils ont mille qualités et vous Zéro , qu'ils ont une vie plus simple, et donc plus heureuse
Non, mais je l'ai pensé. Maintenant que ma vie est moins le foutoir, je ne crois plus que l'herbe est plus verte ailleurs.

Vous attendez en permanence de l'amour de vos parents
Plus maintenant, non plus. L'âge y fait beaucoup, je vois mes parents comme des adultes proches mais plus comme des tuteurs.
Lorsque vous aimez vraiment quelqu'un il devient rapidement un "ami"
Je ne comprends pas vraiment l'angle de la phrase je crois...désolée Neutral

Vous vous ennuyez dans toutes les conversations autour de vous , ne supportez que le "tête à tête "
Oui, j'ai du mal avec des conversations de groupe. Trop de choses qui fusent, et trop peu de réflexion Wink

Vous détectez le mode de pensée des gens en 1 phrase qu'ils ont dite
J'ai besoin d'un peu plus que ça, mais je sais reconnaître des schémas. Encore que, je peux être surprise.
Vous vous sentez voués à l'échec ,
Plus maintenant. Je me sens de plus en plus capable.

Et encore tant de choses ............


Suis je comme tout le monde? J'ai appris hier que j'étais zèbre .... J'ai 19 ans et à l'impression d'en avoir 5...
Pour moi peu de points communs, ou des points communs communs à beaucoup de gens selon moi. Et il faut tenir compte de ton âge : un âge où on n'a pas encore construit sa vie, où on entre dans le monde adulte mais où on dépend de ses parents, où on essaie de se situer par rapport aux autres. Le sentiment d'étrangeté du monde/des autres n'est pas si rare à l'ado/adulescence...je crois que ça se calme un peu par la suite (c'est ce qui s'est passé dans mon cas).

Bon, et sinon, bienvenue ici !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques questions existentielles...

Message par Romain le Lun 20 Mai 2013 - 12:04

Un-esprit-léger : Ton premier post vient de me décrire à chaque fois sauf 1 (l'attente d'amour de ses parents).

Je m'identifie à chaque lignes que tu as écrit. Je n'étais même pas "conscient" de certains point car je pensais que tous le monde était comme ça
- "Vous attendez la nuit pour vivre vos passions "
- "Vous ressentez votre corps profondément [...]"
- ...


On en apprend chaque jours un peu plus sur la zébritude, sur les différences que cela engendre comparer aux "non-zèbres".

Romain
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 34
Date d'inscription : 05/05/2013
Age : 25
Localisation : Gembloux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques questions existentielles...

Message par DeltaDuRenard le Lun 20 Mai 2013 - 12:20

C'est fou comme je me reconnais dans cette myriade de phrases..
Je m'ennuie de ma vie, je cherche la douleur, je commence a comprendre pourquoi j'ai un comportement si autodestructeur, la douleur me ramène a la vie, dans tous les sens du terme.

DeltaDuRenard
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 639
Date d'inscription : 07/07/2011
Age : 23
Localisation : <Inserez ici un truc super métaphilosophique>

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques questions existentielles...

Message par Shiriya le Lun 20 Mai 2013 - 12:32

J'ai connu ça aussi. Ce sentiment de rester dans la douleur sinon je n'avais plus l'impression d'exister.

J'ai aussi découvert, depuis, qu'être heureuse me donnait la sensation d'être en vie également et à plus forte échelle.

Shiriya
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1013
Date d'inscription : 12/01/2011
Age : 44
Localisation : Dans ma pataugeoire !

http://chroniquesdunezebrume.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques questions existentielles...

Message par Invité le Lun 20 Mai 2013 - 12:58

Monsieur Chat a écrit: Moi j'aime bien les pavés, "La pierre et le sabre" pour le dernier en date Smile

J'ai adooooooré ce bouquin !! j'ai dû le lire 3 ou 4 fois.. Very Happy


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques questions existentielles...

Message par Romain le Lun 20 Mai 2013 - 13:01

J'aime lire, je lis énormément et je ne regarde pas la taille du livre mais le synopsis au dos du livre (et l'image de couverture également ^^ )

Mais c'est vrai que lire un très long texte sur internet me rend fou ^^

Romain
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 34
Date d'inscription : 05/05/2013
Age : 25
Localisation : Gembloux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques questions existentielles...

Message par Invité le Lun 20 Mai 2013 - 17:53

Pareil Romain, je n'aime pas du tout lire de longs documents sur le net... et je fais aussi comme toi, je me fie au synopsis (par contre, je lis une page pour voir si le style, la façon d'écrire me convient).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques questions existentielles...

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:07


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum