L'allaitement augmente le QI des jeunes adultes

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'allaitement augmente le QI des jeunes adultes

Message par Cyril THQI le Lun 22 Avr 2013 - 14:42

Ma fille Hortense, 2 ans, 1 mois et 2 semaines est toujours allaitée. Elle est en voie de sevrage naturel. Depuis 2 ou 3 mois, la lactation de ma femme diminue. Les tétées aussi du coup. Ma femme étant enceinte, il est fort possible que la baisse de lactation soit due à cela. Ne pouvant se nourrir comme avant la nuit (elle tète aussi la nuit), ma fille a pris l'habitude de visiter le réfrigérateur et de se remplir un biberon d'eau pour la nuit juste avant d'aller au lit.

Je suis un fervent défenseur de l'allaitement. Des études ont montré que la position du conjoint de la mère à l'égard de l'allaitement a une forte influence sur la mise en œuvre et la poursuite de celui-ci. Il me semble donc très utile d'informer aussi les pères sur les bénéfices de l'allaitement.

Parmi les bénéfices de l'allaitement, il faut aussi signaler une baisse de poids plus rapide après l'accouchement.

J'ignorais que la lactation devait durer environ 3 ans en l'absence de nouvelle naissance est que l'impact d'une tétée ne se faisait ressentir que 72h après. Avez-vous des sources à ce sujet pour que je parfasse mes connaissances sur le sujet ?

Cyril

Cyril THQI
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1493
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 46
Localisation : Foix

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'allaitement augmente le QI des jeunes adultes

Message par Invité le Lun 22 Avr 2013 - 14:58

Tu marques un point, on a oublié les Papas...

Hortense c'est un tres joli prénom Wink


Dernière édition par Manouchca le Mer 24 Avr 2013 - 14:06, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'allaitement augmente le QI des jeunes adultes

Message par il etait une fois le Lun 22 Avr 2013 - 15:16

Pour ce qui est les 72 heures, c'était l'information que je trouvais à l'époque dans plusieurs livres que je ne possède plus car ne voulant plus d'autres enfants, je les ai jetés. J'ai eu l'info confirmée de la part de la sage-femme aussi. Jetez donc un coup d'oeil dans les livres de biologie, je ne pense pas que c'est une information marginale ... où peut-être dans un flyer sur l'allaitement qu'on trouve dans les maternités.

Je confirme ce que dit Manouchca, quand on allaite très longtemps, on peut ne plus ressentir les montées de lait alors qu'il est toujours produit. C'était d'ailleurs pour ça qu'après deux ans et demi j'ai arrêté d'allaiter sans prendre aucun médicament car je pensais que ça allait s'arrêter tout seul et quelques jours plus tard je me suis retrouvée avec une poitrine énorme, brulante et une infection.

Vous abordez le rôle de pères ... oui, ils jouent un rôle dans un sens comme dans un autre. Ils doivent permettre à la femme de devenir maman et donc éventuellement allaiter mais leur rôle est aussi de "récupérer" la femme et couper la fusion entre mère et enfant. Ce n'est pas pour rien que dans les relations pathologiques et pathogènes entre mère et enfant (fusionelles au delà de l'âge requis), le père est absent. Soit parfois car il a été écarté par la mère toxique, omniprésente et fusionnelle et parfois parce qu'il a toujours été plutôt absent.
Donc, alors que je ne voulais pas en entendre parler il y a encore quelques années, effectivement, allaiter ou non et combien de temps, est aussi un reflet de la relation entre le père et la mère.

il etait une fois
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 494
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 43
Localisation : Saint Germain en Laye

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'allaitement augmente le QI des jeunes adultes

Message par Invité le Lun 22 Avr 2013 - 15:21

la mère toxique, omniprésente et fusionnelle
J'ai l'impression d'entendre la psychologue scolaire...

désolée je l'ai sorti de son contexte

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'allaitement augmente le QI des jeunes adultes

Message par il etait une fois le Lun 22 Avr 2013 - 15:25

Manouchca a écrit:
la mère toxique, omniprésente et fusionnelle
J'ai l'impression d'entendre la psychologue scolaire...

désolée je l'ai sorti de son contexte

Ta psychologue scolaire te parle des mères toxiques, omniprésentes et fusionnelles?
Pourquoi?

il etait une fois
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 494
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 43
Localisation : Saint Germain en Laye

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'allaitement augmente le QI des jeunes adultes

Message par Invité le Lun 22 Avr 2013 - 15:27

Autre sujet ma belle... si je commence à rentrer dans ce genre de conversation je vais m'enflammer. Pis c'est pas MA psy... What a Face

Je me suis floodée. Oublie Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'allaitement augmente le QI des jeunes adultes

Message par il etait une fois le Lun 22 Avr 2013 - 15:32

Dans ce cas pourquoi tu en parles ici?

il etait une fois
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 494
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 43
Localisation : Saint Germain en Laye

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'allaitement augmente le QI des jeunes adultes

Message par Invité le Lun 22 Avr 2013 - 15:42

ben parfois je parle trop... Laughing on se refait pas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'allaitement augmente le QI des jeunes adultes

Message par il etait une fois le Lun 22 Avr 2013 - 15:51

Dommage que tu t'es "floodée" car c'est un sujet de réflexion intéressant pour une mère que de se poser la question sur les raisons de telle ou telle attitude envers son enfant et faire le lien entre le monde mère-enfant avec les autres mondes (mère versus père ou mère versus sa propre mère).

il etait une fois
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 494
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 43
Localisation : Saint Germain en Laye

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'allaitement augmente le QI des jeunes adultes

Message par Mowa le Lun 22 Avr 2013 - 16:02

Cyril THQI a écrit:Attention à ne pas faire l'erreur classique de conclure à un lien de causalité sur la simple observation d'une corrélation. Cyril

C'est ce que je venais de dire (quelques posts plus haut). Le voir répété comme si je n'avais rien dit, c'est... désagréable.

Cyril THQI a écrit:Parmi les bénéfices de l'allaitement, il faut aussi signaler une baisse de poids plus rapide après l'accouchement.Cyril

Cette affirmation est à nuancer. Chez certaines femmes, il faut attendre l'arrêt de l'allaitement pour voir fondre les derniers kilos, comme si le corps se ménageait une réserve supplémentaire pour faire face à la demande accrue. (Observation confirmée chez plusieurs de mes amies et connaissances.)

il etait une fois a écrit:Je confirme ce que dit Manouchca, quand on allaite très longtemps, on peut ne plus ressentir les montées de lait alors qu'il est toujours produit.

C'est même l'évolution normale: après les premiers mois, le lait est produit à la demande, et non plus en alternance de "stockage-déstockage". C'est la lactation dite automatique.

il etait une fois a écrit:Ils doivent permettre à la femme de devenir maman et donc éventuellement allaiter mais leur rôle est aussi de "récupérer" la femme et couper la fusion entre mère et enfant.

Autant j'étais pleinement d'accord avec toi dans tes précédents messages, autant cette théorie est de celles qui me font dresser les cheveux sur la tête (et je sais pourtant qu'elle est très en vogue, et très prisée des psys de tout bord...)

1) Ce n'est pas le père qui rend une femme mère, c'est la naissance du bébé
2) je ne suis l'objet de personne, et personne ne me "récupère" Râleur
3) J'AI une identité hors de la relation avec mon enfant, merci beaucoup. Personne n'a besoin de la créer, de la récupérer ni de la défendre pour moi
4) Il n'est nul besoin que quelqu'un se sente investi de la mission suprême de "couper la fusion" entre la mère et l'enfant. Le mouvement spontané de l'enfant sera de toute façon de s'aventurer de plus en plus loin d'elle pour explorer le monde.

Dès qu'on gratte un peu, on découvre derrière cette théorie un machisme et un désir de pouvoir énorme sur la femme, l'enfant, et la puissance de la vie elle-même. Une peur farouche de ce qui relève de l'instinct plutôt que de l'intellect... Et un désir incroyable de contrôler, se réapproprier à tout prix un truc qui tiens, pour une fois, échappe totalement au pouvoir patriarcal.

Mowa
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3127
Date d'inscription : 07/07/2012
Age : 48
Localisation : Suisse, la Côte

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'allaitement augmente le QI des jeunes adultes

Message par il etait une fois le Lun 22 Avr 2013 - 16:12

Mowa, le fait qu'une théorie nous fait dresser les cheveux sur la tête ne veut pas dire qu'elle ne s'applique pas.

Parfois bien au contraire ... Smile

Tu t'es tellement jetée sur mes propos que tu en as déformé quelques uns comme par exemple le fait que c'est le père qui rend une femme mère. Je n'ai pas dit ça.

Mais j'ai bien compris ... je vais éviter de parler de Freud. Very Happy

il etait une fois
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 494
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 43
Localisation : Saint Germain en Laye

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'allaitement augmente le QI des jeunes adultes

Message par Mowa le Lun 22 Avr 2013 - 16:25

il etait une fois a écrit:Ils doivent permettre à la femme de devenir maman
il etait une fois a écrit:Tu t'es tellement jetée sur mes propos que tu en as déformé quelques uns comme par exemple le fait que c'est le père qui rend une femme mère. Je n'ai pas dit ça.

Perplexe scratch Non désolé



Quant au fait que je me "jette" sur tes propos, ça se discute.

J'ai passé 45 ans à ne pas contredire parce que mes désaccords étaient mal vus, et que forcément les autres savaient mieux, étaient mieux instruits, etc. Et régulièrement, bien des années plus tard, je voyais pourtant ressortir mes "théories fumeuses" dans la bouche de spécialistes qui venaient de l'envisager comme une piste intéressante, voire prometteuse. Aujourd'hui, j'ose le dire quand une théorie me heurte. Même si elle est très en vogue (je le sais bien, je l'ai même mentionné...). Et même si elle vient de notre Saint Père Freud qui, pour inspiré qu'il ait été, était aussi très marqué par son époque. La "norme", la population qu'il a observée et sur la quelle il a fondé ses théories "universelles" était tout de même très typée/biaisée. On pourrait donc raisonnablement supposer que les conclusions qu'il en a tirées, si elles étaient valables dans son milieu et à son époque, peuvent être réexaminées aujourd'hui?

morceau choisi:


« Les femmes, c'est le continent noir. »
de Sigmund Freud

Même si la femme « doit être jugée avec indulgence et tolérance dans les domaines où elle est en retard sur l’homme », « Il est vrai, dit Freud, que la femme ne gagne rien à étudier et que cela n’améliore pas, dans l’ensemble, la condition des femmes. En outre, la femme ne peut égaler l’homme dans la sublimation de la sexualité. »
Sigmund Freud, rapporté par Otto Rank, secrétaire de la Société Psychanalytique de Vienne, dans la séance du 15 mai 1907. MINUTES de la Société Psychanalytique de Vienne (1906-1918). Nunberg (H.) Federn (P.) Eds., 1962-1975: Les Premiers Psychanalystes (vol 1: 1906-1908). Gallimard 1976, pages 219 et 220.

Pour finir, je récuse cet argument trop facile: "Si tu n'es pas d'accord, si cela te fait réagir, c'est que tu refuses de voir à quel point cela s'applique à ton cas. Tu as sûrement un problème à régler. Ecoute la Sainte Parole!" Rolling Eyes

Oui, je me sens concernée parce que je suis fatiguée de constater que la plupart des théories qui circulent sur les femmes et les mères sont dégradantes, leur récusant toute compétence y compris en matière de maternité (un comble quand même...). Il y a toujours une autorité supérieure (et masculine, ou reprenant une théorie masculine...) pour savoir "mieux" et leur expliquer comment elles doivent faire/être/ressentir. C'est lassant.


Dernière édition par Mowa (zébrée) le Lun 22 Avr 2013 - 16:54, édité 1 fois

_________________
Quel est le plus petit pas possible que je peux faire pour me rendre la vie plus belle aujourd'hui?

Mowa
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3127
Date d'inscription : 07/07/2012
Age : 48
Localisation : Suisse, la Côte

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'allaitement augmente le QI des jeunes adultes

Message par il etait une fois le Lun 22 Avr 2013 - 16:51

C'était du 2e degré mais tu doit être si impactée par le sujet que tu en perds ton sens d'humour. C'est bien dommage.

J'avais posté une réponse de mon tel mais elle ne s'est pas affichée ... mais tant mieux car on ne peut pas discuter objectivement de quelque chose qui nous rend subjectivement malade. Et après tout, je me dis que j'ai vraiment autre chose à faire que de me lancer des explications de psycho ... qui ne servent à rien en plus quand on est dans le déni total.

Bonne continuation


il etait une fois
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 494
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 43
Localisation : Saint Germain en Laye

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'allaitement augmente le QI des jeunes adultes

Message par Mowa le Lun 22 Avr 2013 - 16:55

Ah... Tu es dans le déni total?

Mowa
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3127
Date d'inscription : 07/07/2012
Age : 48
Localisation : Suisse, la Côte

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'allaitement augmente le QI des jeunes adultes

Message par Invité le Mar 23 Avr 2013 - 13:48

Rien à voir avec l'allaitement, mais histoire de se rappeler à quel point on est super !!
Les Papa aussi bien sur


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'allaitement augmente le QI des jeunes adultes

Message par phinou le Dim 28 Avr 2013 - 10:37

@miowa:
Je vais reformuler ce que je crois avoir compris d'il était une fois sur la place du pere dans l'allaitement et que mon experience et de celle de copine renforce.
Un allaitement reussit nait également d'un père convaincu et confiant.
Il n'y a rien de pire pour une maman que son mari (logiquement une valeur sure puisqu'elle l'a choisi) qui passe son temps à relayé les jugements du grand publique: tu es sur que tu as assez de lait chérie? Ma mère m'a dit que si il pleure c'est qu'il a faim, on devrait le complémenter non? Ah, encore pendu au sein, et quand est ce qu'ils me reviennent enfin? (je crois que celle la est la pire depuis quand nos seins leur appartiennent!)
Un papa non convaincu peut briser un allaitement par son travail de sape.

Autre situation, un papa qui ne trouve pas sa place, qui est mal informé. Tu as voulu l'allaiter alors débrouille toi pour TOUT, d'ailleurs mes potes m'attendent. Ca donne arrêt de l'allaitement au bout de 3 semaines par épuisement.

Un bébé ca se fait et s’élève à 2, y compris quand on allaite. Pour ma part, mon mari s'émerveillait de ce que j'étais capable de faire, il s'est renseigné sur l'allaitement pour pouvoir trouver sa place (comme certains papa deviennent des pro de la poussette, il est devenu un pro de l'allaitement). Il a compris qu'il pouvait avoir d'autres moments et qu'il pouvait aussi m'aider (je nourris bébé et tu me nourris: il s'est chargé de cuisiner pour le bébé et moi: le plus varié possible, le plus parfumé, le plus agréable pour que j’aille bien et que mon lait soit parfumé et que bébé découvre de nouveaux gouts -y compris le choux de brussel). Enfin bref, si j'ai pu allaiter aussi longtemps et garder tant de bons souvenirs c'est grâce à mon mari qui a eu confiance en moi et aux bébés. Même si mon corps et mon esprit criaient pour l'allaitement, je n'aurai pu tenir tête au quotidien sans ce soutien fort qu'à été le papa.

phinou
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 450
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 38
Localisation : limousin

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'allaitement augmente le QI des jeunes adultes

Message par Mowa le Dim 28 Avr 2013 - 15:44

Phinou, je suis bien d'accord avec toi est c'est aussi comme cela que je le conçois.

Mon irritation est plutôt dirigée contre la 2e partie de l'affirmation, disant que le rôle du père est de "récupérer" la mère pour la séparer du bébé. Je trouve cela d'un machisme abominable, puisque cela présuppose que la mère, créature faible et légèrement arriérée, serait sans cela totalement in-ca-pa-ble de se séparer sainement, et en temps voulu, de son bébé. Tout comme le bébé serait incapable de s'en aller de son côté à mesure que son autonomie physique et psychique le lui permet... C'est tellement réducteur et irrespectueux de leurs compétences propres et de l'autonomie de chacun. D'ailleurs c'est aussi une vision très réductrice de ce qu'un père peut être pour son enfant. Sad

_________________
Quel est le plus petit pas possible que je peux faire pour me rendre la vie plus belle aujourd'hui?

Mowa
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3127
Date d'inscription : 07/07/2012
Age : 48
Localisation : Suisse, la Côte

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'allaitement augmente le QI des jeunes adultes

Message par mappec le Dim 28 Avr 2013 - 20:49

Phinou, comme toi j'ai eu la chance que le Papa se comporte avec toute la bienveillance et l'affection que tu décris.

Mais en ce qui concerne le rôle évoqué du père qui doit récupérer la femme etc .. Je crois que c'est justifié si l'on pense à son rôle dans le complexe d'Oedipe.. Il doit trouver, parfois prendre, sa place au sein (!!) du trio maman-papa-bébé.
Tout dépend de la relation maman-bébé mais il arrive souvent que le papa doive insister un peu pour qu'il ait sa juste place auprès de sa femme et de son bébé.

Mais même dans les cas où il a sa juste place, naturellement ... c'est par sa simple présence auprès de la maman et du bébé que sa juste place lui est disponible. Il joue un rôle dans la "récupération de sa femme" sans avoir à batailler .. uniquement pas sa présence et son désir équilibré.

Aussi cette phrase ne m'a pas choquée.

mappec
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 159
Date d'inscription : 21/12/2011
Localisation : Aix en Provence

http://myspace.com/barockeuze

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'allaitement augmente le QI des jeunes adultes

Message par Mowa le Dim 28 Avr 2013 - 21:12

"Avoir sa juste place auprès d'eux", alors là, rien à redire. Oui, c'est à mon sens fondamental, autant pour lui que pour la mère et le bébé. Chacun a une place, la sienne, qu'aucun des deux autres ne peut définir sans le consulter.

Mais j'ai vraiment du mal avec ce concept de "récupérer" et de "forcer la coupure", comme si sa femme était une possession accaparée, "volée", par un intrus contre lequel il lui faut s'imposer. C'est triste.

Si le père doit batailler pour trouver sa place, la cause en est-elle vraiment à chercher dans l'intensité de la relation mère-bébé, voire dans l'incapacité de la mère à garder une existence propre (qu'elle tournerait alors de toute façon vers qui elle veut )?

Ma propre expérience, ainsi que mes observations, me portent à supputer une problématique plus large: quelle est la place que la société, dans son ensemble, est prête à accorder à cette nouvelle mère? Lui offre-t-elle, pour affronter les difficultés qu'il y a à être mère, d'autres points d'ancrage, de soutien émotionnel, voire de reconnaissance de sa validité en tant qu'adulte responsable, que l'intensité de ce lien au bébé? Et le père? Quelle importance la société est-elle prête à lui accorder dans son nouveau rôle? Est-il aisément concevable qu'il quitte son travail plus tôt le soir, manque une réunion ou refuse un déplacement professionnel au seul motif qu'il a un nouveau-né à la maison? Qui, alors, introduit et cultive cette négation de l'importance de sa présence aux côtés de la mère ET du bébé? Et qui la subit?

_________________
Quel est le plus petit pas possible que je peux faire pour me rendre la vie plus belle aujourd'hui?

Mowa
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3127
Date d'inscription : 07/07/2012
Age : 48
Localisation : Suisse, la Côte

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'allaitement augmente le QI des jeunes adultes

Message par Ainaelin le Lun 29 Avr 2013 - 0:02

Peut-être que ce n'est pas systématique, mais il existe des mères qui refusent la séparation d'avec l'enfant, et qui étouffent celui-ci. Un père (ou quelqu'un d'autre) peut aider à faciliter cette séparation. Pour avoir été l'enfant d'une telle mère, je peux dire que c'est très handicapant pour l'enfant... toute sa vie.

Ainaelin
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4245
Date d'inscription : 07/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'allaitement augmente le QI des jeunes adultes

Message par Lysange le Lun 29 Avr 2013 - 12:11

Je n'ai pas été allaitée, ni mon frère. Nous sommes tous les deux zèbres et ne souffrons d'AUCUNE allergie. Ma mère n'a pas allaité, non pas parce qu'elle n'a pas voulu mais parce qu'elle ne pouvait pas.

Alors moi je pense qu'on prend les choses à l'envers...

Peut être que les gens qui ont un bon score aux tests sont plus susceptibles d'avoir un bon statut social (on parle beaucoup des zèbres à problèmes ici, mais pas des autres...), peut être aussi que par rapport à leur sensibilité, leurs convictions, leur sensibilité, les mamans zèbres ont tendance à plus allaiter que les autres....

Donc on retrouve potentiellement plus de zèbres chez les personnes ayant un bon statut social et avec des mamans qui ont allaité.

ça me semble franchement plus logique et cohérent avec le fait que l'intelligence serait au moins en partie génétiquement déterminée...

Après on peut tout remettre en cause évidemment!

Lysange
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 770
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : entre la chaise et le clavier

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'allaitement augmente le QI des jeunes adultes

Message par Mowa le Lun 29 Avr 2013 - 16:34

Ainaelin, je te crois sans peine, et mon propos n'est surtout pas de nier les souffrances résultant de cette configuration.

Il me semble simplement abusif de présenter comme la norme ce qui n'est vrai que dans certains cas (probablement plus nombreux dans certaines configurations sociales que dans d'autres).

_________________
Quel est le plus petit pas possible que je peux faire pour me rendre la vie plus belle aujourd'hui?

Mowa
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3127
Date d'inscription : 07/07/2012
Age : 48
Localisation : Suisse, la Côte

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'allaitement augmente le QI des jeunes adultes

Message par phinou le Mar 30 Avr 2013 - 8:08

ok pour la séparation mowa, j'avais cru que tu rejetais en bloc le rôle du père. perso mes loulous se sont sevrés quand ils ont pu marcher. Rester coller à maman quand on a tant à découvrir c'est juste insoutenable. Même à la tétée du soir, ils passaient leur temps à décrocher pour regarder ailleurs et en 1 semaine, ils ont carrément refuser de téter. Du coup, séparation mére/enfant pas besoin de papa ni de qui que ce soit d'autre, ils ont juste grandis et puis voila. Et les 3 ont fait pareil... Par contre à ce moment là, j'étais contente du soutient du papa qui a su me le montrer de façon positive (alors que j'étais tristounette que ca se termine, mais contente que ce soit le choix des enfants)...
Pour les allergies: on peut fumer et ne jamais avoir de cancer. C'est une histoire de probabilités. Si personne n'est allergique dans ta famille que tu sois allaité ou non ca ne change rien. Pour faire des corrélations il faut un grand nombre d'individus...

phinou
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 450
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 38
Localisation : limousin

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'allaitement augmente le QI des jeunes adultes

Message par Invité le Mar 30 Avr 2013 - 9:49

Lysa, évidemment il y a des biais si jamais on étudie l'effet de l'allaitement alors qu'on sait pertinemment que les mères qui choisissent d'allaiter ont un meilleur niveau social, et on peut supposer qu'étant donné la motivation de "donner le meilleur" (ce qu'on présente actuellement comme le meilleur) ce seront des mères plus attentives à l'enfant en général.

Bref, il y a des biais, mais j'avais lu qu'une étude avait réussi à aller au delà en allant dans une maternité (d'un pays asiatique, je ne sais plus lequel mais où l'allaitement est minoritaire) et en essayant de persuader un groupe de femmes d'allaiter, tandis qu'on n'argumentait pas avec le groupe témoin. Il y avait un taux d'allaitement bien plus élevé dans ce groupe et ils ont pu étudier ainsi l'évolution des bébés.

Bon, sinon j'avais entendu l'hypothèse que l'allaitement au sein impliquant forcément un contact physique, de peau à peau, une plus grande proximité, ça pouvait aider à un meilleur développement. [Edit] Oups, c'est ce qui est dit dans le texte cité au début du topic Razz

N'oublions pas non plus que le test de QI ne donne pas le QI des gens, mais que les résultats sont impactés par la confiance en soi par exemple.
Si ça se trouve ce ne sont pas les capacités intellectuelles mais émotionnelles qui sont augmentées.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'allaitement augmente le QI des jeunes adultes

Message par JCVD le Ven 31 Mai 2013 - 18:40

Intéressant.

JCVD
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4027
Date d'inscription : 03/03/2013
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'allaitement augmente le QI des jeunes adultes

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:13


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum