Soeur écrasée par des remarques blessantes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Soeur écrasée par des remarques blessantes

Message par Miss_terre le Mar 9 Avr 2013 - 18:04

Je suis l’aînée d'une fratrie de trois enfants.
Avec mon frère, nous avons deux ans d'écart, lui aussi est surdoué (même si mes parents ont fermé les yeux dessus et ne l'ont jamais fait testé). Nous avons été élevé un peu "à l'arrache" (nounous multiples, père présent seulement les week-end, multiples déménagements...), mais lorsque ma petite sœur est arrivée, mes parents ont acheté une maison, ma mère à arrêtée de travailler, mon père à finalement trouvé un travail moins prenant. Bref, ils ont pris le temps pour ELLE. Cette petite soeur est totalement opposée à nos deux caractères: nous sommes plutôt indépendants, stressés, constamment en échec scolaire, toujours en conflit avec les parents (même si la crise d'adolescence est passée). Alors qu'elle, c'est une petite fille (qui a grandit^^) hyper accro aux parents, un peu "chouchoute", zen, posée, qui réussit bien scolairement...
Le problème, c'est qu'aujourd'hui, c'est plus fort que moi, je la détruit, avec des mots, une façon d'être détestable... Alors que j'aimerai vraiment être une vraie grande soeur, sans jalousie destructrice.
Ma mère s'est comportée avec moi d'une manière détestable, et je fais pareil sur ma soeur (mes deux parents la défendent). C'est horrible de se sentir mauvaise envers quelqu'un. Je devrai en vouloir à ma mère, mais c'est ma soeur qui n'a rien demandée qui trinque.
Je veux sortir de moi cette jalousie, me sentir mieux...
Par pitié, ne me conseillez pas d'aller chez un psy: je me suis faite "suivre" par quatre psy entre 6 et 14 ans, ça n'a servi qu'à remuer le couteau dans la plaie sans guérir les blessures.
Non, j'aimerai avoir vos témoignages, votre analyse, vos avis... bref, tout ce qui peut m'aider à grandir un peu sur ce point qui montre un malaise certain se répercutant sur ma soeur.
L'ambiance familiale me pèse tellement que je vais m'installer hors du "cocon" familial dès l'année prochaine, mais avant, il est important de résoudre tout ça!
Je me suis super mal exprimée, mais c'est le bordel dans ma tête...
La vraie force est de reconnaître ses fragilités, non?
Aidez moi à trouver comment remédier à ce mal être!
Merci à tous!

Miss_terre
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 4
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soeur écrasée par des remarques blessantes

Message par Dark La Sombrissime Encre le Mer 10 Avr 2013 - 1:53

J'ai une petite sœur moi aussi et je l'adore. On s'entend super bien.
Je pense que tu aimes beaucoup ta petite sœur mais tu en veux à tes parents alors puisque c'elle l'objet de leur amour, tu t'en prends à elle.
Un conseil, essaie de diriger ta colère vers tes parents (je devrais normalement te conseiller le yoga et la méditation pour retrouver la serenite mais je comprends que ça ne fera que refouler ta colère, ce qui n'est pas une bonne chose).
Quant à ta sœur, comme tu l'as si bien dit elle a d'innombrables qualités, focalise toi la dessus, apprécie ce qu'elle à de bon chez elle. Deviens son amie, ça devrait te détendre un peu et améliorer vos relations.

Dark La Sombrissime Encre
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3259
Date d'inscription : 04/12/2012
Age : 23
Localisation : 4eme dimension

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soeur écrasée par des remarques blessantes

Message par Miss_terre le Mer 10 Avr 2013 - 11:46

Pour le yoga... J'en fais déjà! Smile
Merci pour ces conseils!

Miss_terre
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 4
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soeur écrasée par des remarques blessantes

Message par Lysange le Mer 10 Avr 2013 - 14:37

je n'ai pas de soeur, encore moins de petite soeur vu que j'ai un grand frère!

Du coup je ne sais pas si ma remarque sera pertinente, mais comme notre relation n’est pas du tout évidente non plus, sait-on jamais!

Est-ce que tu as essayé de parler avec ta sœur de ce genre de chose? De lui exprimer ce que tu ressens? Que tu ne lui en veux pas à elle mais à tes parents?

Après c’est sur que selon ta relation avec elle c'est pas forcément facile, mais ça aiderait peut être de te mettre avec elle dans une position d'alliée, et de reporter la colère que tu ressens envers tes parents.

De tout ce que je sais, le problème vient toujours des non-dit, et ça met énormément de distance entre les gens...


Dernière édition par Lysa le Jeu 11 Avr 2013 - 12:54, édité 1 fois

Lysange
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 770
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : entre la chaise et le clavier

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soeur écrasée par des remarques blessantes

Message par Invité le Mer 10 Avr 2013 - 17:26

Je suis assez d'accord avec Lysa :
si tu peux communiquer avec ta sœur et peut être par la suite avec tes parents, la partie sera sans doute ( presque ) gagnée, je suis dans une situation similaire à la tienne mais la maladie de mon père ( Alzheimer ) fait que je ne pourrai plus communiquer avec lui de manière assez satisfaisante avec lui.

J'évoque ce dernier point avec toute la prudence nécessaire vu ton avertissement : j'ai du attendre d'avoir 44 ans et une très douloureuse rupture pour trouver un psy qui me fasse progresser, lui très bon ou moi pas prêt avant pour entamer cette thérapie qui se révèle très efficace, je ne sais pas mais je progresse rapidement, je fais également de la méditation depuis 1 an et une thérapie en pleine conscience.
courage Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soeur écrasée par des remarques blessantes

Message par Lilas le Mer 10 Avr 2013 - 18:13

Je ne suis pas psychologue, et n'ai pas de sœur, mais je connais bien les relations impossibles avec les parents, malheureusement.

Il faut savoir que parfois, même en y mettant toute la bonne volonté possible, la voie de la communication peut être impossible à trouver.
Parfois aussi, le simple fait de s'éloigner, de ne plus vivre quotidiennement en tension, apaise les choses.

Comme tu prévois de quitter le "cocon" l'année prochaine, peut-être peux-tu attendre cette étape de ta vie pour essayer de transformer la relation que tu as avec ta sœur ?
Tu pourras alors, par exemple, l'inviter chez toi (sans tes parents bien sûr), pour créer un lien différent sur lequel ne pèserait plus la présence parentale que tu as du mal à occulter aujourd'hui.

Bon courage en tout cas. Ça prend parfois du temps, mais les choses peuvent changer et s'arranger. I love you

Lilas
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 170
Date d'inscription : 03/12/2011
Age : 39
Localisation : Là-haut, dans les nuages

http://lilasnoir.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soeur écrasée par des remarques blessantes

Message par tagore le Ven 12 Avr 2013 - 15:43

Bonjour Miss_terre,

Je suis touché par la situation de disharmonie familiale que tu décris. Notre famille, qu'on le veuille ou non, et même que l'on s'en sente plus ou moins distant selon les moments, reste toujours notre famille, c'est donc un point d'ancrage très important. On ne la choisit pas mais il est important d'en prendre soin, pour les autres comme pour soi-même d'ailleurs.

Ce n'est qu'une interprétation mais j'ai le sentiment qu'au fond de tout ce que tu décris, ce n'est pas tant la colère contre tes parents qui est le point central (je dirais que c'est plutôt un symptôme), que la cause de cette colère, à savoir ce que tu as vécu comme un manque d'affection et de soins de leur part. Peut-être est-ce que parce que tu es toujours dans cette recherche d'affection, même de manière inconsciente, que tu en viens à jalouser ta sœur : tu l'envies parce qu'elle semble avoir comblé des besoins qui chez toi restent insatisfaits, à savoir le besoin de reconnaissance (et d'abord de tes parents), reconnaissance qui à son tour peut engendrer une certaine assise émotionnelle et donc permettre de mieux satisfaire un besoin légitime d'épanouissement individuel à tous les niveaux.

Peut-être est-ce que parce que tu n'as pas reçu cette sécurité affective de la part de tes parents que des affects "négatifs" surgissent (qui expriment de manière détournée, violente, un besoin d'être aimée). Il est difficile de dire si cette dimension-là avec tes parents, qui n'a pas été assez consolidée pendant l'enfance, peut l'être maintenant, mais à mon avis tu ne perds rien à le tenter. Je me doute que cela devrait te demander beaucoup d'humilité d'exprimer ainsi explicitement tes besoins vis-à-vis de tes parents, mais cela peut être un premier pas. Aujourd'hui tu ressens beaucoup de colère vis-à-vis d'eux, et cette colère est légitime, ils n'ont pas été toujours attentifs, mais j'aimerais aussi te faire penser à ça : peut-être (et même sans doute) eux aussi souffrent-ils de cette disharmonie avec toi ! Je pense que s'ils ont été absents, c'est plutôt une négligence qu'ils ont eue qu'une intention mauvaise. Peut-être dois-tu accepter que tes parents aussi aient des imperfections, qu'ils n'aient pas été toujours les parents idéaux, tout en faisant en sorte qu'ils le deviennent davantage. D'ailleurs s'ils ont changé de mode de vie au moment d'avoir ta plus jeune soeur, sans doute est-ce parce qu'ils se sont rendus compte de leurs propres manques, une fois peut-être une certaine stabilité financière et aussi une plus grande maturité acquises. Ce n'est pas rare en tout cas, ces personnes qui travaillent beaucoup, souvent dans des métiers stressants, et qui se rendent compte vers la quarantaine qu'ils ont mis toute une partie de leur vie de côté. En tout cas je pense que plus tu arriveras à comprendre tes parents dans un sens comme celui-ci (car tout ce que je dis reste conjectural), et plus tu seras à même de renouer un dialogue plus apaisé avec eux. Parce que c'est vrai que la communication ne peut pas grand chose, lorsque les émotions sont trop à vif. Il faut d'abord que l'un au moins retrouve une certaine assise émotionnelle pour faire un pas vers l'autre, et ainsi que chacun regagne progressivement en bienveillance envers l'autre.

Si j'ai un conseil à te donner, ce serait donc dans un premier temps de faire le point sur les pensées que t'évoquent tes parents, éprouver aussi dans quelle mesure tes manières d'analyser les choses sont vraiment complètes (si tu ne pourrais pas les comprendre de manière plus empathique aussi, comme j'ai essayé de l'esquisser), de faire le point sur les émotions qu'ils engendrent chez toi aussi : est-ce vraiment une colère indéracinable, ou au fond un besoin d'affection qui reste inassouvi ?

Une fois que tu auras éclairci tout ça, alors peut-être que tu te sentiras plus à même d'essayer de renouer le dialogue. Tu pourrais exprimer ta souffrance de la situation telle qu'elle est et ton désir sincère d'avoir une relation plus harmonieuse, par exemple. À ce moment-là passer par des mots écrits, même un mail, peut être très utile je crois. Cela évite de se confronter directement avec des émotions encore un peu trop à vif.

D'ailleurs tu peux faire la même chose avec ta sœur : d'abord faire le point sur tes pensées et tes émotions à son égard, puis essayer de renouer le dialogue avec elle, lui demander comment elle perçoit les choses, lui expliquer que ce n'est pas intentionnellement que tu réagis comme ça, que tu as l'envie sincère de nouer une relation plus harmonieuse ou en tout cas plus apaisée avec elle, etc.

Aussi parce que tout ça demande beaucoup de forces propres, peut-être que le fait de te ressourcer dans tes activités qui te plaisent, s'il y en a, ou encore auprès d'amis compréhensifs, là encore s'il y en a, peut t'être utile. Parce que cela peut t'apporter la reconnaissance sociale qui justement est à l'origine à mon avis de la tension qui existe avec ta mère et ta sœur, et donc te permettre de te sentir plus indépendante et plus sereine vis-à-vis d'elles. Est-ce que d'ailleurs tu parles de tout ça avec ton frère, qui lui aussi a vécu la même chose que toi ? Est-ce qu'il ne pourrait pas te comprendre et te soutenir ?

J'espère en tout cas que ta démarche, quelle qu'elle soit, portera ses fruits !

tagore
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 205
Date d'inscription : 04/08/2012
Age : 31
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soeur écrasée par des remarques blessantes

Message par anianka05 le Jeu 2 Mai 2013 - 22:17

Je comprends ton ressenti. Moi, c'est mon grand frère qui m'a écrasée et bien comme il faut! Et mon petit frère a été dur lui aussi! J'ai une petite soeur avec qui j'ai été assez méchante pendant quelques années, jusqu'au jour où je me suis rendue compte que je reproduisais ce que mon frère a fait pour moi! Aaaaaaahhhh!!! Horreur! J'ai stoppé presque net!
Et surtout, surtout, je me suis excusée auprès d'elle! A plusieurs reprises, mais pas tout de suite, nous avions vers 20-25 ans; lorsque j'ai dit pardon.
Quoiqu'il en soit, tu es dans un cercle vicieux et un moyen efficace et simple d'en sortir, c'est de communiquer. D'abord avec elle, puisqu'elle est ta cible. Parles-lui et expliques-lui les raisons de ton geste. Ne t'attends pas à ce qu'elle te tombe dans les bras, elle va te cracher à la figure, tout un tas de reproches, très certainement. Mais peu importe. Assumes-les et demandes-lui de l'aide pour que cette relation destructrice cesse. Après tout, vous êtes deux dans cette histoire, alors elle a un rôle à jouer.
Fais attention à ce qu'il n'y ait pas d'abus de son côté (on ne sait jamais.) Et puis enfin, partages des choses simples (vêtements, maquillages, sorties cinéma).
Et si t'as un truc mauvais à lui dire: mords-toi les lèvres et réfléchis à l'objectif de ton message (critique constructive? envie de vexer, de te défouler?) et attends 15 min avant de le lui dire. Tu verras passer ce délai, ça ne devrait plus avoir autant de sens, et au final tu réussiras à la garder pour toi, cette remarque blessante.
Tu vas me dire que tu es impulsive et que tu ne fais pas exprès. Mais qui c'est qui commande, toi ou tes nerfs? Je pense que tu as assez de maîtrise de toi, pour parvenir à contrôler tes nerfs d'abord une fois, puis deux, puis trois etc.

anianka05
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 987
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : Toulouse, dans un corps fait de chair et d'os (je crois...)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soeur écrasée par des remarques blessantes

Message par anianka05 le Jeu 2 Mai 2013 - 22:22

Une dernière chose, ça peut te paraître important de comprendre le pourquoi, mais au final cela reste secondaire. Oui tu as souffert, mais comme tu l'as dit, elle n'y est pour rien.
Donc le pourquoi de cette situation n'est pas l'essentiel et risque de te faire perdre du temps, de l'énergie et prendre le risque de te trouver des excuses.
Donc concentres-toi sur le "comment". Comment faire pour que cela cesse? Tu seras dans l'acceptation de ton état, de te déculpabiliser (très important: tu es un être humain et tu commets des erreurs); ainsi tu pourras donc regarder les choses en face et t'attaquer au vrai fond du problème: corriger ta relation avec ta soeur chérie.

anianka05
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 987
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : Toulouse, dans un corps fait de chair et d'os (je crois...)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soeur écrasée par des remarques blessantes

Message par filigrane le Ven 3 Mai 2013 - 8:57

.

filigrane
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 270
Date d'inscription : 16/03/2013
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soeur écrasée par des remarques blessantes

Message par Invité le Mer 29 Mai 2013 - 23:56

Bonjour Miss_terre,

J’ai vécu, et continue de vivre, une situation un peu similaire à la tienne : à l’âge de treize ans mes parents m’ont totalement délaissé (mon père parti chez sa maîtresse, ma mère chez son amant) : s’en est suivie une période d’errance (alcools, drogues, sorties…). Mes études et mon parcours professionnel en ont (légèrement Rolling Eyes ) pâti.

Ma mère s’est remariée : et j’ai un petit frère, qui, lui, a tout eu.

Les parents sont autodidactes. Ils ne connaissent pas le métier de parent. Ils font des erreurs avec le premier, des erreurs avec le second, et quand arrive le troisième, ils ont envie de se rattraper. Ils regardent les bulletins de notes, aident aux devoirs, s’inquiètent de l’orientation professionnelle. Je ne généralise pas, mais c’est ainsi que ça s’est passé dans ma famille.

Eh bien figure-toi que mon petit frère, malgré son jeune âge (enfin, vers ses 18/19 ans)… m’a confié s’être parfaitement rendu compte de la situation familiale : « tu sais, a-t-il dit, c’est souvent comme ça… les petits derniers deviennent les chouchous ». Cette confidence m’a fait beaucoup de bien : elle m’a montré que je n’étais pas incompris dans ma famille. Pas seul. Lors des repas de famille, quand ma mère me traite de tous les noms et tresse les lauriers de mon frère, lui et moi nous faisons des clins d’œil et ricanons en silence. Je n’ai obtenu cette complicité de sa part que grâce à la bienveillance que je lui ai toujours témoignée. D’une certaine manière, j’ai toujours misé sur son intelligence.

J’ajouterais même volontiers un petit paragraphe sur le « devoir de bienveillance » des aînés envers les cadets… mais je vais m’abstenir (c’est un ressenti personnel, et il serait sans doute abusif de vouloir calquer mon histoire familiale sur la tienne).

Mon secret, pour ne pas être jaloux de mon frère, c’était de me dire : « les enfants ne sont pas responsables de leurs parents ». Ca ressemble à une « phrase toute faite », mais si on y réfléchit un peu, c’est assez vrai : ta sœur n’est pas responsable de l’attention que lui portent vos parents. C’est à toi de faire le premier pas en prenant conscience que ta sœur « n’y est pour rien », comme dit plus haut sur ce topic.

Là encore, je vais peut-être verser dans la psychologie de comptoir (sorry !!), mais je crois qu’une grande sœur reste toujours un modèle plus ou moins conscient pour les cadettes. C’est elle qui fait les choses que les petites n’ont pas encore le droit de faire : sortir, voir des amis, s’engueuler avec les parents. La grande sœur on l’admire : c’est une référence… et peut-être qu’elle aussi, sans que tu le saches, te jalouse, pour des motifs que tu ignores et qui te surprendraient.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soeur écrasée par des remarques blessantes

Message par anianka05 le Mar 4 Juin 2013 - 22:15

ddistance

+1

anianka05
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 987
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : Toulouse, dans un corps fait de chair et d'os (je crois...)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soeur écrasée par des remarques blessantes

Message par dessein le Mar 4 Juin 2013 - 22:35

..

dessein
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3074
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soeur écrasée par des remarques blessantes

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 13:35


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum