Hyperinterprétation et timidité excessive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hyperinterprétation et timidité excessive

Message par Azuali le Sam 6 Avr - 22:08

Bonjour à tous,

Ceci est le premier sujet que je crée (même à l'écrit sur les forums je suis timide... Embarassed) Je m'excuse s'il existe déjà un sujet du même type, j'ai fais une recherche mais c'est pas impossible de se gourer)

Alors voila, j'ai longtemps été adepte de la solitude, et aujourd'hui j'essaie de sortir de mon trou parce que cette solitude me fais trop souffrir. Mais j'ai un double problème dans mes relations avec les autres, le premier c'est un manque de confiance en moi et une timidité qui font que j'ai du mal à aller vers les autres, mais je me "force", ce n'est pas naturel pour moi de nouer des contacts mais au final je retire du plaisir de ces contacts...

Mon autre problème c'est que j'ai tendance à "dramatiser" ou "surinterpréter" les réactions des autres. Par exemple si quelqu'un fais la tête, au lieu de réfléchir sainement et me dire "il est fatigué", "il a un soucis", je vais aussitôt penser "c'est de ma faute", "il me déteste" ou "j'ai fais quelque chose de mal".

Le pire c'est quand quelqu'un me fais une critique ou une remarque, lui, il passe à autre chose mais moi je ressasse durant des heures.

Tout à l'heure quelqu'un m'a fait une remarque, qui m'a noué l’estomac durant plus d'une heure, persuadée qu'il m'en voulait à mort, alors que j'ai pu constater après qu'il ne m'en voulait pas du tout.

Est-ce quelqu'un d'autre à eu ce genre de problèmes ? Comment vous vous en êtes sortis ?


Azuali
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 49
Date d'inscription : 27/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperinterprétation et timidité excessive

Message par Introitus le Sam 6 Avr - 22:51

salut,
plus ou moins...ce fait est en partie due à une hyperémotivité, mal contrôlée, mal visée, qui 'dessert' au lieu de 'servir' Very Happy
L'interprétation, a mon sens, a ce stade relève de plus loin...dans un passé. Un blocage subsiste, peut-être, comme quelque chose qui 'résonne' avec ce que tu vis et un 'manque' à ton égard, comme une reconnaissance de ton hyperémotivité, ou des sentiments ressentis à une époque,...etc et pas 'reconnu'....par toi, de là, cette subjectivité. Je ne saurais te donner plus d'info, chacun porte ses douleurs...mais voilà, mon avis...le passé!

Se faire aider par un pro aide beaucoup... Bon courage

Introitus
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 115
Date d'inscription : 29/03/2013
Age : 44
Localisation : au coeur de l'univers

http://anoukandmary.unblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperinterprétation et timidité excessive

Message par Azuali le Sam 6 Avr - 22:56

Merci de ta réponse.

Je suis déjà suivi par une sophrologue et effectivement on fait de l'archéologie dans ma mémoire...

Azuali
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 49
Date d'inscription : 27/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperinterprétation et timidité excessive

Message par cestpasmoi le Sam 1 Juin - 21:38

Salut,

Félicitation pour ton premier sujet.

La bonne nouvelle: nous sommes au moins deux comme ça dans l'univers cette semaine!! Et je commence à me dire qu'il y en aura surement d'autre... Meme timidité maladive, meme surinterprétation.

Personnellement je cherche tout le temps a interpréter la moindre chose (langage oral ou corporel). C'est une seconde nature que je n'arrive pas à refréner. Je pense que mon image de moi est tellement déplorable que je suis en recherche permanente de reconnaissance. Dès que je perçoit quelque chose de négatif (et je suis super fort!) je l'interpretre systématiquement comme une faute de ma part que je m'escrime à découvrir pendant des heures. Les fois ou je perçoit du positif je trouve plein de bonnes raisons pour que le mérite ne m'en revienne pas (c'est un succès d'équipe, c'était trop facile pour pouvoir échouer, la réussite est mal jugée: c'est pas aussi bien que ça...).

Je travail beaucoup la dessus mais j'avance peu (pas?). Dès que je sens que je "dérape", je cherche à revoir la scène comme un observateur extérieur et à trouver des raisons exogènes qui pourraient expliquer autrement ce que j'ai pris personnellement (fatigue, problèmes autres...). Franchement? Ca fonctionne pas trop. Qui plus est ces réactions (les miennes donc) me déçoivent profondément lorsque ma mauvaise interprétation devient indiscutable et cela me blesse beaucoup.

Pour ce qui est de la timidité, j'ai beaucoup de mal à interagir lorsque je suis dans un groupe. Meme lorsque je connais bien toutes les personnes dans un groupe mais qu'une seulement m'est inconnue, je reste en retrait. Je participe très peu (je me force à partager un bon mot ou deux pour ne pas faire trop autiste, mais je choisis scrupuleusement mes intervention). Je fais une sorte d'auto-évaluation permanente. J'écoute beaucoup, profite et apprécie généralement le moment, mais je n'arrive pas a me sentir "dans" le groupe. Ce comportement fini par m'isoler et me conforter dans mon sentiment que "je ne vaut pas le coup". C'est un peu plus facile en tete à tete, mais la confiance est difficile à accorder (en tout cas de mon coté). Pour ce thème là, j'ai pas de solution à proposer...

Je passe un test de personnalité pour essayer de me connaitre plus objectivement en me disant que si je me sens meilleur, j'oserais plus.

Bon, j'ai longuement hésité à détailler ma propre expérience, mais certains témoignages que j'ai pu lire m'on tellement soulagés que je voudrais aider à mon tour. Je n'apporte rien de très pertinent, mais si ca peu soulager quelqu'un, j'en serais heureux.

Bon, Toulon viens de perdre, mais c'est pas ma faute... Wink

cestpasmoi
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 51
Date d'inscription : 01/06/2013
Localisation : Brusc, mais pas trop...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperinterprétation et timidité excessive

Message par Chuck Tulita puu le Sam 1 Juin - 23:12

Ouaip, quelqu'un (pas un zèbre) m'a sorti de ce bourbier sans trop le savoir, mais le raconter n'est pas très utile.
Je vois que tu as mis le doigt sur le problème, l'hyperinterprétation.

Il faut juste que tu te retrouve à ne vivre que du positif dans beaucoup de situations, donc un entourage qui puisse te faire déborder d'émotions de tous les côtés, tu vas saturer et le reste viendra tous seul, il ne faut pas chercher. Bien sûre il y a quelques règles pour que ça marche.. depuis que j'ai changé, j'aide ceux qui ont ce problème.
Il faut d'apprendre à être con (mais pas n'importe quel con) et fier de l'être. Puis dans un deuxième temps, se permettre à nouveau de réfléchir, plus sereinement et utilement (tout celà en interragissant socialement).
Si je pouvais, je serais venu chez toi en gueulant "ALLEZ HOP! Tu vas faire sortir le tigre qui est en toi! Mets tes chaussures et on y va! " lol


Dernière édition par Chuck le Sam 1 Juin - 23:32, édité 1 fois

Chuck Tulita puu
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 134
Date d'inscription : 07/03/2011
Age : 24
Localisation : Nantes - Montaigu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperinterprétation et timidité excessive

Message par fleurblanche le Sam 1 Juin - 23:24

Bonjour et Bienvenue Azuali flower !

Tu me rappelles moi il y a plusieurs années. Pour sortir du schéma que tu décris, je me suis "ré-éduquée". Le fait que tu sois consciente de la manière dont tu fonctionnes constitue déjà un grand pas (imagine que tu sentes un mal-être mais que tu n'arrives pas à en cerner la/les raisons !!!)

Quelques éléments de ma ré-éducation :
- se dire que l'on a autant de valeur que n'importe qui d'autre sur la terre
- se dire que les gens n'ont pas que ça à faire de guetter/prêter attention à ce que je fais pour voir si je fais mal ou si je commets des erreurs
- se dire qu'on a des choses à apporter aux autres et à recevoir d'eux
- se dire que chacun de ceux qui m'entourent, à la maison ou au travail, sont comme moi et ont leurs propres peurs intérieures

Ceci aide à gérer la timidité excessive et l'hyperinterprétation, mais n'empêche pas forcément d'avoir des déconvenues en amitié.

Pour les critiques et les remarques, j'analyse. S'il y a du vrai, je prends note et je change ce qu'il y a à changer. Sinon, après un temps de réflexion, je parle avec la personne et je lui explique pourquoi je ne suis pas d'accord avec sa critique ou sa remarque. Dans tous les cas, je m'interdis de ressasser la remarque ou la critique pendant des heures. J'agis, puis j'avance.

Au début, on doit s'entrainer à considérer les choses de la sorte et à agir de telle façon, mais à la longue, ça finit par devenir une seconde nature.

fleurblanche
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3566
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 48
Localisation : Hémisphère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperinterprétation et timidité excessive

Message par Invité le Sam 1 Juin - 23:44

Mon autre problème c'est que j'ai tendance à "dramatiser" ou "surinterpréter" les réactions des autres. Par exemple si quelqu'un fais la tête, au lieu de réfléchir sainement et me dire "il est fatigué", "il a un soucis", je vais aussitôt penser "c'est de ma faute", "il me déteste" ou "j'ai fais quelque chose de mal".

Le pire c'est quand quelqu'un me fais une critique ou une remarque, lui, il passe à autre chose mais moi je ressasse durant des heures.

Tout à l'heure quelqu'un m'a fait une remarque, qui m'a noué l’estomac durant plus d'une heure, persuadée qu'il m'en voulait à mort, alors que j'ai pu constater après qu'il ne m'en voulait pas du tout.

C'est 100% moi Sad

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperinterprétation et timidité excessive

Message par FadeToBlack le Mer 12 Juin - 20:39

Bonjour Azuali,

Tout d'abord merci car tu viens de mettre un mot sur un maux qui me correspond à la perfection, "hyperinterprétation" !
Je pense qu'elle est lié à une hyper-sensibilité, qui permet de ressentir plus intensément les signaux faibles auxquels les autres ne font pas forcement attention.
Pour reprendre la citation qu'a utilisé Adrien (juste au-dessus), tu dis "Par exemple si quelqu'un fait la tête...". Avant de penser que tu en es la cause, t'es tu demandée s'il faisait vraiment la tête ?

FadeToBlack
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 719
Date d'inscription : 08/06/2013
Age : 33
Localisation : Always somewhere...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperinterprétation et timidité excessive

Message par bepo le Mer 12 Juin - 21:08

Je suis aussi affublé de ce handicap me semble t'il.
Il me semble aussi qu'une période d'isolement favorise ce type de comportement, comme tu le signales d'ailleurs, autant d'ailleurs que l'on s'isole justement pour en éviter les désagréments.

Par contre je ne pense pas que ce soit à mettre forcément en regard d'une hypersensibilité liée à la Douance, ni de la tendance des zèbres à ne jamais mettre le ciboulot au repos.
Le mécanisme me semble effectivement correspondre à un trouble de la personnalité courant.
Il est peut être par contre intéressant d'envisager en quoi les deux peuvent interagir.

bepo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2509
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperinterprétation et timidité excessive

Message par Lucilou Sauvage le Mer 12 Juin - 21:32

Bah c'est le diagnostic que les psys ont posés en ce qui me concerne. Tendance à mal-interpréter. Paraît que ça peut me donner des droits à la MDPH pour une reconnaissance handicapé!! Rien que ça... C'est un peu le résultat quand on est trop sur la défensive. Mais honnêtement, tous le monde fait des interprétations subjectives qui sont parfois exagérés ou fausses, de là à dire que c'est une maladie. Il faut repérer les tendances que l'on a par rapport aux autres, au travers de ces erreurs. La peur de n'être pas aimé, par exemple. J'ai cessé pour ma part de vouloir plaire à tous le monde, je me suis concentrée sur l'estime de soi, sur l'amour que je pouvais me porter au lieu d'en attendre de la part des autres.

Lucilou Sauvage
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 964
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperinterprétation et timidité excessive

Message par FadeToBlack le Mer 12 Juin - 21:59

En fait, j'ai l'impression qu'il y a 3 phénomènes en 1 :
- interpréter alors qu'il n'y a rien à interpréter (tendance paranoïaque)
- mal interpréter (il y a matière à interpréter mais l'interprétation est mauvaise)
- penser que l'on est la cause de l'une des 2 interprétations précédentes (entraînant une émotion négative : culpabilité, tristesse...)

...et au passage pour mon intervention précédente, un mal - des maux...(perfectionniste ? Non, pourquoi ? Very Happy ).

FadeToBlack
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 719
Date d'inscription : 08/06/2013
Age : 33
Localisation : Always somewhere...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperinterprétation et timidité excessive

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:21


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum