la culpabilité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la culpabilité

Message par droledezebre07 le Ven 5 Avr 2013 - 7:16

bonjour
je me lance, même si je ne trouve pas les mots juste pour exposer mon ressenti.....
en premier lieu je ne voulais pas d'enfant car je trouvais ce monde trop cruel, trop injuste, l'enfance trop douloureuse pour mettre un enfant dans ce monde.....
j'ai eu un kinder surprise, j'en suis heureuse.
Ce qui m'est difficile c'est de ressentir en amplifié tous ses chagrins, ses peines, ses frustrations......
je suis conscient qu'un enfant doit passer par tous ces stades pour se construire.
Mais en même temps cela me ramène aux ressentis de mon enfance et j'ai l'impression de savoir exactement ce que mon enfant ressent........
j'ai envie qu'il soit toujours heureux, insouciant, qu'il se sente aimé, en sécurité......
hélas, zébré ou pas, mon fils est bien souvent triste, sans en savoir la raison, il se pose des questions existentielles et déjà est sensible aux injustices de ce monde..... cela me peine de le voir souffrir comme j'ai souffert. parce que cela me ramène à mon enfance, et en même temps, l'empathie me fait souffrir avec lui, doublement.
C'est cela qui ressemble à de la culpabilité..... de ne pas arriver à rendre son enfant heureux...... de ne pas toujours le comprendre, de ne pas toujours savoir répondre à toutes ses questions, de ne pas pouvoir le rassurer puisque je ressens les mêmes angoisses....... je lui parle beaucoup, je dois le rassurer, souvent, il s’intéresse à beaucoup de choses, il somatise vite.
Face aux Docteurs j'ai souvent ce même sentiment de culpabilité..... car les médecins ont des avis différents et contraires, qu'au final pour plein de détails on est obligé de suivre son intuition et qu'on retombe toujours sur un spécialiste qui vous dit que ce n'était pas le bon choix........ Alors, coupable de ne pas remarquer certaines choses alors qu'on est constamment submergé d'informations, coupable....... coupable de quoi? d'avoir un enfant hypersensible, vulnérable, mal préparé à la vie?
de toujours se remettre en question, chercher à savoir si on fait mal ou bien, toujours supporter les critiques de ceux qui sont de bon conseil, qui disent ceci et cela n'est pas normal..... d'obliger son enfant de s'adapter à un système qui n'est pour nous qu'une absurdité..... Suspect
j'espère que mes mots ont le sens que j'ai voulu leur donner, une relecture me ferait tout effacer.

droledezebre07
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 76
Date d'inscription : 01/04/2013

http://plumeetlumieres.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: la culpabilité

Message par Invité le Sam 6 Avr 2013 - 20:22

Bonsoir Droledezebre07,

Je n'ai pas d'enfant, mais j'imagine qu'à ta place je serai dans le même questionnement, je ne supporterai pas de le voir vivre la même enfance que moi, traumatisé par ce monde sans queue ni tête, et sans personne pour l'aider...

J'espère que tu trouvera la voie pour ton enfant Smile

Au plaisir de te lire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la culpabilité

Message par Pia le Lun 15 Avr 2013 - 21:25

Chère Droledezèbre,

Merci pour ton message, tu as traduit tout ce que je ressens. Avec mon fils de 4 ans (test prévu en juin..), je trouve ça difficile de tout ressentir avec puissance, mes propres émotions, ses propres émotions. Les unes alimentant du couples autres!! Etant ultra-intuitive, je vis ses peurs, ses souffrances..

et franchement l'éducation n'est pas évidente, car les frustrations nécessaires auxquelles il faut que je soumette mon fils (pour qu'il grandisse sereinement!) sont doublement difficiles à mettre en oeuvre! et vu que je l'élève seule, pas possible de demander à une autre autorité de prendre le relais..!
Pourtant il faut bien les "forger" nos petits... la souffrance née de la frustration est indispensable si on ne veut pas en faire des petits tyrans...

Quant aux multiples avis de spécialistes... c'est pareil, on se casse la tête pour savoir quel est le mieux pour notre enfant.. si ce qu'on fait c'est bien... Maintenant je ne m'embête plus: au maximum, utilisons notre intuition. La première personne qui sait le mieux ce qu'il faut pour son enfant, c'est sa mère! et toc.

Idem pour les discussions... comment donner son avis sur les choses du monde qui nous choquent ou nous paraissent aberrantes.. Moi, j'essaie au mieux d'expliquer de manière objective les situations et d'essayer de les comprendre/lui faire comprendre... "ces gens ont fait ça peut-être parce qu'eux-même ont vécu des chose difficiles etc.." Mais je reconnais que ce n'est pas facile!

En même temps, il faut bien les préparer à vivre dans ce monde-là..! on ne vit pas dans une cage...

Bref, être parent zèbre, c'est prise de tête!!

Bon courage à toi, rencontrez des zèbres en famille... ça fait du bien Smile


Pia
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 54
Date d'inscription : 23/05/2011
Age : 34
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: la culpabilité

Message par Florine Rose le Jeu 18 Avr 2013 - 10:19

Bonjour Droledezèbre07,
j'ai une petite de 3 ans. Et je suis d'accord que ce n'est pas facile tous les jours !
Une chose qui m'a aidée, c'est de travailler sur mon passé pour m'aider à faire la part des choses entre ce que j'ai vécu dans mon enfance et ce qu'elle vit maintenant, pour que les similitudes me touchent moins. (moins, hein, pas pas du tout, on est zèbre et parent, quand même Smile )

Ensuite, une amie m'a dit une belle chose qui me donne une orientation : le rôle des parents est d'amener son enfant à être indépendant, pas de le rendre heureux. C'est un peu comme apprendre à pêcher ou donner un poisson : l'idée est d'aider l'enfant à se rendre heureux lui-même à terme, malgré le fait qu'il ne pourra pas avoir/faire ce qu'il veut. Je trouve que ça libère un peu, parce que rendre son enfant heureux, c'est super dur comme responsabilité, même si ça fait mal quand il est triste.

Une fois, le pédiatre m'a dit que pour ses enfants il n'avait même pas de thermomètre à la maison Shocked Pour lui, au fond, ce n'est pas le dixième de degré en plus ou en moins qui va déterminer fièvre ou pas qui compte, c'est le ressenti des parents : il a un peu chaud, mais il court comme un lapin/il n'a pas très chaud, mais je sens qu'il y a un truc pas comme d'habitude. C'est lui qui m'a répété que les parents connaissent leurs enfants mieux que les professionnels de santé en face, aussi compétents soient-ils, et que de toutes façons, c'est nous qui vivons avec les conséquences, pas le médecin/infirmier/autre. Et ben ça m'a fait beaucoup de bien, je me suis sentie bien plus légitime, j'ai pu mieux affirmer ce qui était important pour moi pour ma fille !

Courage !

Florine Rose
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 74
Date d'inscription : 22/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: la culpabilité

Message par Invité le Ven 3 Mai 2013 - 18:40

Et si on apprend à l'enfant à aimer ce qu'il est? Si on lui montrait qu'être différent c'est génial, et que ce sont les autres qui sont triste? Ne serai-ce pas la meilleure façon?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la culpabilité

Message par anianka05 le Ven 3 Mai 2013 - 23:27

Seulement le début de ta phrase est pertinente; Pas la dernière, car on ne devrait pas apprendre à nos enfants à juger les autres. Les autres ne sont pas tristes! Ils sont ce qu'ils sont et c'est très bien comme ça. C'est amplement suffisant!

anianka05
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 987
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : Toulouse, dans un corps fait de chair et d'os (je crois...)

Revenir en haut Aller en bas

Re: la culpabilité

Message par Invité le Sam 4 Mai 2013 - 12:02

Effectivement après relecture ce n'était pas très pertinent...

Je reformulerai en disant :

Et si on apprend à l'enfant à aimer ce qu'il est? Si on lui montrait qu'être intelligent c'est génial. Que chacun est différent, et qu'il n'est pas + ou - différent qu'un autre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la culpabilité

Message par anianka05 le Sam 4 Mai 2013 - 21:47

tout à fait! Nous avons tous des forces et des faiblesses, ce qui fait que nous valons tous autant au final

anianka05
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 987
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : Toulouse, dans un corps fait de chair et d'os (je crois...)

Revenir en haut Aller en bas

Re: la culpabilité

Message par Invité le Lun 6 Mai 2013 - 1:59

Oui voilà.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la culpabilité

Message par angelisa le Lun 6 Mai 2013 - 11:41

Ailem a écrit:Et si on apprend à l'enfant à aimer ce qu'il est? Si on lui montrait qu'être intelligent c'est génial. Que chacun est différent, et qu'il n'est pas + ou - différent qu'un autre.

bounce
c est tout a fait ca ! Je fais tout pour que mes enfants s'acceptent tels qu'ils sont ! Quand on s'aime tel que l'on est, le regard des autres est moins douloureux.

Dans le genre, j'ai mon fils qui est petit pour son âge, il en a beaucoup souffert et a eu beaucoup de moquerie, il en pleurait le soir, et ca a duré deux ans ! On a beaucoup travaillé dessus, maintenant quand on lui dit qu'il est petit, il dit "oui, et ?". Ca change rien. Il a une amie très grande, un autre obèse. Chacun sa différence.

Pour l'intelligence c'est la même chose. Il se passionne pour beaucoup de choses, il les raconte à ses copains qui parfois n'en ont rien à faire. Au final, il
trouve ca dommage que ses copains ne s'y intéressent pas. Mais pas parce qu'il ne peut pas en discuter avec eux, juste qu'il ne comprend pas comment ca se fait qu'ils ne soient pas intéressés par une crevette fossilisée pendant 2000 ans par exemple ...
Mais il s'en fiche. Il est ravi de tout ce qu'il sait, en parle avec moi, son frère ou son grand père s'il le souhaite. Avec les autres enfants, ils partagent d'autres choses.


Le rôle de parent, c'est d'amener nos enfants à être des adultes épanouis. Alors oui, parfois ca passe par de la souffrance. C'est dur de voir son enfant malheureux. Ca réveille nos propres souffrances. Mais comme dit plus haut, il faut réussir à différencier leur enfance de la notre.
Avoir mal pour son enfant qui souffre, je me dis que ca peut aussi nous aider à mieux le comprendre, mieux le guider, pour l'aider à passer le cap et en sortir plus fort.


angelisa
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 31
Date d'inscription : 19/04/2013
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: la culpabilité

Message par anianka05 le Lun 6 Mai 2013 - 14:16

Je ne sais plus qui a dit sur ce forum que notre rôle de parent n'était pas de rendre nos enfants heureux mais autonome... Mais il y a eu un petit "clic" quelque part, comme si je revenais sur une meilleure direction, alors que je ne m'étais pas rendue compte que j'aurais fait "fausse route" à m'acharner sur le bonheur de mon fils!

anianka05
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 987
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : Toulouse, dans un corps fait de chair et d'os (je crois...)

Revenir en haut Aller en bas

Re: la culpabilité

Message par Florine Rose le Lun 13 Mai 2013 - 8:03

je relis ce fil et je rebondis sur le perfectionnisme : une partie de ce qui me fait culpabiliser est étiqueté par les autres comme "trop" exigeant, trop ceci, trop cela. Est-ce que ta culpabilité aurait des composantes de cet ordre là aussi ? Et auquel cas, est-ce que vous avez des idées pour gérer mieux ?

moi, j'ai tendance à toujours imaginer le pire et avoir l'impression que les autres ne seront pas à la hauteur de mes critères, donc à beaucoup faire les choses moi, donc être fatiguée, donc prendre les choses à coeur, donc donc... Donc je ne suis pas du meilleur conseil sur ce coup là Smile

Florine Rose
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 74
Date d'inscription : 22/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: la culpabilité

Message par droledezebre07 le Ven 24 Mai 2013 - 18:05

merci pour vos réponses dont la lecture me réconforte...
je ne veux en aucun cas contrôler la vie de mon enfant, je l'accompagne simplement en l'encourageant à réfléchir, a faire des choix, et a être conscient des conséquences. Il porte une grande souffrance en lui dont il ignore apparemment la cause.... j'ai commencé à l'emmener chez une psychologue, suite à sa demande, je verrais si parler à une tierce personne saura l'aider à extérioriser ses émotions.
Ceci dit, si je me retourne vers mon enfance, je me rends bien compte que la vie de petit zèbre était angoissante et triste, submergée par une multitude de questionnements sur le monde infini qui m'entoure, effrayée par les hommes, terrorisée car j'étais convaincue d'avoir une maladie grave et que j'allais mourir enfant, tout cela accompagné de cauchemars incessants et d'un manque total de dialogue avec d'autres humains, de sentiments forts d'empathie et d'injustice............. dur dur d'être un enfant. d’où la question: une enfance difficile nous prédispose à développer des zèbritudes ou bien zèbres à la naissance nous sommes condamnés à surmonter tout ce chaos émotionnel?

droledezebre07
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 76
Date d'inscription : 01/04/2013

http://plumeetlumieres.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: la culpabilité

Message par Trèfle le Lun 8 Juil 2013 - 22:31

Tout parent, un tant soi peu responsable, doit avoir envie de ce qu'il y a de mieux pour son enfant me semble-t-il. Une sécurité, un environnement épanouissant, le bien être psychique et affectif, toutes ces choses qui ne sont pas typiquement "zébresques" et qui permettent à l'enfant de s'encrer positivement dans la vie. Mais difficile de ne pas projeter; son vécu, ses ressentis, sa vision du monde. Tout ces messages implicites qui font qu'on les "façonne" malgré nous.
Mais peut-être que combattre cette culpabilité, c'est déjà avoir confiance en sa qualité de parent, confiance en leurs ressources et leurs capacités à surmonter les difficultés...être parent aimant et bienveillant, balisant leur chemin dans ce monde bien troublé.
Amicalement Smile

Trèfle
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 236
Date d'inscription : 30/08/2012
Age : 48
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: la culpabilité

Message par nikoku74 le Mer 10 Juil 2013 - 9:00

Se détacher de cette culpabilité qui est toujours destructrice, c'est accepter que les choses soient telles qu'elles sont et non telles qu'on voudrait qu'elles soient.
C'est la base des techniques de méditation par la pleine conscience et c'est cet objectif que je me fixe à présent. Ce chemin est long et semé d'embuches et de rechutes mais c'est pour moi la clé du bien-être durable.

nikoku74
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1041
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 41
Localisation : Haute-Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: la culpabilité

Message par oufy-dame le Sam 13 Juil 2013 - 4:45

Il y a peut-être d'autres pistes que le HQI.

Qq suggestions : faire une psychothérapie toi aussi, parler à tous les membres de ta famille pour voir s'il n'y a pas des secrets qui te font porter une culpabilité qui concernerait un de tes ascendants (il y a des livres là-dessus), faire ta généalogie pour en savoir un maximum ; tu as peut-être aussi vécu un psychotrauma que tu as oublié : la culpabilité peut venir du discours culpabilisant d'un pervers et qu'on a intériorisé.
De toutes façons, si tu n'es pas guérie de la tristesse de ta jeunesse, ton enfant la ressent et souffre de te voir ainsi et/ou s'en sent responsable...
Le livre "Profession bébé" de Bernard Kramer peut t'intéresser.
Cette liste n'est pas exhaustive.
Bon courage,

oufy-dame
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 953
Date d'inscription : 14/07/2010
Age : 50
Localisation : IdF

http://www.oveo.org/etudes-scientifiques-sur-les-effets-de-la-vi

Revenir en haut Aller en bas

Re: la culpabilité

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:04


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum