Son (ex?) copain zèbre et la prépa : comprendre? accepter? l'oublier?

Aller en bas

Son (ex?) copain zèbre et la prépa : comprendre? accepter? l'oublier?  Empty Son (ex?) copain zèbre et la prépa : comprendre? accepter? l'oublier?

Message par Sehnsucht le Lun 1 Avr 2013 - 10:19

Bonjour à tous,
j'ai déjà vu certains topics au sujet des relations durant des études prenantes. Aujourd'hui ça allait faire bientôt un an que mon copain et moi sommes ensemble mais il m'a laché la semaine dernière. Et je ne sais pas comment réagir. Je pense qu'il se trompe et s'automanipule car il ne veut pas se prendre la tête alors qu'il n'a déjà pas de temps pour lui en prépa, mais je ne sais quelle attitude adopter face à ça. Je vous explique du début.

Mon copain et moi ça a été le coup de foudre, enfin plus ou moins. Deux ans dans la même classe au lycée et pas un mot échangé. Puis soudainement fevrier 2012 je lui propose de manger avec moi. Un repas très intéressant. Dès le début nous entrons dans une espèce de partie d'échec afin de faire tomber tous les secrets de l'autre à partir de nos observations passives de ces deux années pendant lesquelles nous n'avions pourtant rien partagé. Notre zebritude mutuelle n'est pas même évoquée tant elle est évidente, mais nous découvrons rapidement que nous nous ressemblons bien plus par notre manière de la gérer que par ses traits caractéristiques communs.
Enfin je passe les détails sinon personne n'aura le courage de lire jusqu'au bout. Toujours est il qu'après 1 mois de jeu intense et très stimulant à se chercher et essayer de rendre l'autre completement dingue (oui oui on est des gamins on aime s'amuser Wink ) nous finissons par franchir le pas. Notre relation devient instantanément douce et aimante, comme je n'en ai jamais connue. Ecriture de poèmes, regards éperduement amoureux, les discussions du soir à n'en plus finir, les promesses d'amour... enfin je pouvais l'exprimer ce trop plein d'amour, enfin quelqu'un pouvait l'accepter et le comprendre. On pouvait parler de nos crises de manque amoureux, de nos petages de cable à taper des arbres, retourner notre chambre toute entière, nos engueulades avec nos parents juste parce qu'on se manquait ou qu'on avait peur d'avoir blessé l'autre.

On pouvait aussi parler de nos doutes, de nos reflexions, de nos peurs. ON avait tellement peur de se blesser mutuellement, d'arrêter d'aimer l'autre d'un coup et de détruire la relation comme on l'a fait avec tellement d'autre. Peur de se lasser d'un coup, de revouloir notre liberté...et finalement on s'est apprivoisé et on s'est promis de s'aimer. Oui à 16/17 ans (il a sauté deux classes, moi une seule) on est jeune, on croit qu'on comprend tout, on croit qu'on peut tout ... oui bien sur que c'était une illusion de se promettre qu'on vivrait ensemble car cette promesse était un demi-mensonge mais on le savait tous les deux. On savait que peut etre qu'un jour ce ne serait plus notre souhait mais on savait aussi que si on se séparait se serait d'un commun accord, ce serait naturel et spontané..comme nous. Et en attendant la seule chose qu'on voulait c'était faire notre vie ensemble et on hésitait pas à se le dire...


Mais voila que septembre arrive et qu'on quitte le lycée. lui pour la prépa (et pas n'importe laquelle: une prépa privée avec internat obligatoire et un jour de libre par semaine (le dimanche) ). Pour moi, ce sera sciences po après moultes hésitations (mon rêve aurait été de réussir à travailler et de faire une prépa littéraire mais ..trop risquée me connaissant). Ainsi donc nous partons chacun de notre coté, dans deux vies completement opposées après 5 mois de relations et surtout 5 mois durant lesquels nous n'avons passés qu'environ 25 jours sans se voir et aucun sans se parler. Jamais nous ne nous sommes lassés, ennuyés. La présence de l'autre était une évidence agréable. Certes parfois j'ai eu envie de fuir, d'être seule... mais c'était ponctuel et après avoir passé 3 semaines à vivre ensemble littéralement sans prendre aucun temps rien que moi seule, c'est bien normal d'apprecier une heure de solitude.

C'est donc en septembre que commencent les problèmes. Tout de suite il est pris dans l'ambiance chaleureuse de la prépa et je panique. Completement. Je deviens littéralement folle. Moi de mon coté j'étais en plein doute entre prépa ou IEP, ne sachant plus ce que j'étais capable de faire, ne sachant plus ce que je voulais faire. J'ai suivi pendant un mois les deux cursus en parallele dans un rythme de vie dingue qui pourtant me laissait trop de temps pour penser et avoir peur. En outre je decouvrais l'horreur de vivre seule après ces 5 mois de bonheur. Mais pourquoi avais je tant souhaité quitter la maison ???
Il m'avait promis de m'appeler tous les jours, qu'on se verrait un weekend sur deux, toutes les vacances et arrivé là bas... une à une les promesses se détruisaient. On ne se comprennait plus. Je disais "pourquoi" il me disait "tu m'enerves", il me disait "j'ai pas envie" je comprenais "je ne t'aime plus". Incapable de prendre du recul et de réflechir, je souffrais au lieu d'essayer de le comprendre. Je ne suis pas bête d'habitude, je sais comprendre les réactions mais là j'avais trop peur. PEur qu'il m'abandonne, peur que ce soit un manque d'amour.

Des disputes à répétitions jusqu'à ce que finalement en décembre nous arrivions à parler et nous entendre. Enfin nous nous sentions de nouveau relier. Ce n'est pas comme si notre relation avait été une souffrance pendant ces premiers mois attention, à chaque fois qu'on était ensemble on en pleurait de bonheur, mais le reste du temps n'était qu'une constance dispute destructice.

Et voila que tout va bien et que je lui laisse enfin son temps pour lui et que lui devient patient avec moi. Un concours de circonstances nous empêche de nous voir tous les weekends de fevrier. Nous devions partir en vacances tous les deux, mais la veille du départ, il oublie de me dire "bonne nuit" le soir. Sachant que c'est notre rituel, je lui demande s'il va bien et il me dit que c'était à moi de lui dire "bonne nuit". Pensant qu'il se sent délaissé, je lui ouvre mon coeur en un long poème sur mon amour pour lui. Sa réponse? "toute preuve d'amour de ta part m'horripile".
Paniquée, je me rends chez lui, nous parlons pendant 4 h où il m'explique qu'il doute de ses sentiments depuis un mois et pense ne plus m'aimer car il n'a plus envie de faire d'efforts pour nous. Nous déclarons une pause d'une semaine.

De retour de mes vacances solitaires, nous nous voyons pour parler. Il me ramene toutes mes affaires et m'explique qu'il ne sait pas se comprendre donc qu'il essaye d'etre logique: il n'a pas envie de faire des efforts, il n'a pas envie de m'embrasser, je ne lui manque pas donc il ne m'aime plus. Et surement qu'il ne m'a jamais aimé car il a l'impression d'avoir décidé de m'aimer quand on s'est mis ensemble. (ce que je comprends, je me suis souvent demandée au début de notre relation si je ne me manipulais pas moi même parce que j'appreciais l'affection, mais j'arretais de douter dès qu'on se voyait et lui aussi)
Le coeur completement fermé, il rigolait devant mes demandes d'explications. Je le sentais tendu. Il avait du se promettre de tenir bon, de ne pas se laisser attendrir. enfin il avait pris une décision et allait arrêter ces doutes qui lui pourrissait ses études et son bien être.

Pendant une heure il m'a fallu redevenir son amie et lui expliquer que je comprenais. Qu'il 'navait pas de temps pour lui, que c'était normal qu'il 'nait pas envie de me voir et qu'il ne pense pas à moi. Qu'il était dans une communauté et que c'était d'autant plus dur d'avoir des attaches extérieures. Qu'il était une personne fabuleuse et qu'il ne supportait pas de me faire souffrir et que je comprenais qu'il ne gère pas la culpabilité qu'il ressent quand il ne m'appelle pas mais que moi j'étais prete à tout accepter et qu'on avait juste à se fixer quelques moments d'intimité et que tout irait bien.Que tout ça ce n'était pas un manque d'amour, parce que quand on se voyait il sentait bien qu'il m'aimait. Sur ce je sens qu'il veut m'embrasser, je me rapproche et le laisse venir à moi. Nous étions de nouveau ensemble.

Nous passons 2 journées ensemble fabuleuses dont une nuit à parler comme nous n'en avions pas eu l'occasion depuis longtemps. Puis il retourne en prépa, tout va pendant deux jours puis il se remet à douter, pense que je l'ai manipulé ou que lui se manipule pour avoir de l'affection et me relargue 10 jours plus tard.
Il me dit d'abord qu'il s'en fout de moi, s'en fout de notre amitié, de si je souffre, de tout ce que je peux bien faire. (ce qui est pour moi rassurant, car absurde. Quand on s’énerve et se braque comme ça c'est qu'on refoule quelque chose). Puis me dit finalement qu'il tient à moi et on se met d'accord pour se voir une heure par semaine en tant qu'amis pour se retrouver et poser nos sentiments. Puis il refuse de me voir ce weekend et accepte avec mauvaise humeur de me voir la semaine prochaine



VOila où nous en sommes. Je m'excuse du pavé, il fallait que je fixe le décors.
Je ne sais pas comment réagir. Soyons rationnel: qu'est ce que je veux? qu'on soit ensemble et qu'il soit heureux (donc que je ne sois pas une contrainte) comment obtenir ce que je veux? c'est aujourd'hui ma question.

solution 1: essayer ce truc de se voir une heure par semaine, malgré le fait que ce sera surement dur d'avoir une vraie intimité pour discuter (ce qui me gene) et j'ai peur que ce soit contraignant dans sa tête et qu'il accepte à contre coeur et donc refuse d'ouvrir son coeur quand on se verra et donc d'en profiter.

solution 2: lui proposer d'attendre les vacances pour se revoir, voire même les vacances d'été s'il le faut parce que je l'aime, qu'il m'aime et qu'on se retrouvera même si il a besoin de revenir de lui même et de me quitter pour pouvoir être serein en prépa.

solution 3: le traiter de lache parce qu'il se braque et qu'il refuse de faire des efforts par flemmardise et qu'il pourrait au moins avoir la décence d'ouvrir son coeur pour me larguer au lieu de se murer derrière ses défenses parce qu'il sait très bien qu'au fond il m'aime et qu'il va juste se le rappeler si il est honnête ou qu'il laisse exprimer sa culpabilité( parce que jusqu'ici il a juste été blessant -- ). Lui rappeler qu'il n'est pas un monstre, mais que si il veut faire les choses biens, il faut qu'il se décide à les faire biens et donc à accepter de souffrir un peu et que ça ira mieux après parce qu'au moins il n'aura pas à se sentir coupable.

solution 4: accepter qu'il ne m'aime plus et que je m'illusionne et que je crois ce qui m'arrange.

solution 5: me jeter sous un train devant l'absurdité de cette situation.


que faire?

I love you



Sehnsucht

Messages : 20
Date d'inscription : 07/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Son (ex?) copain zèbre et la prépa : comprendre? accepter? l'oublier?  Empty Re: Son (ex?) copain zèbre et la prépa : comprendre? accepter? l'oublier?

Message par Dark La Sombrissime Encre le Lun 1 Avr 2013 - 11:29

Bonjp,
D'après ce que j'ai pu lire, je te demande: est il loin de toi?
J'ignore complètement ce que c'est la prépa (je suis d'un autre continent) mais j'ai l'impression que ce sont des études qu'on fait avant d'entrer à l'université, est ce bien cela? Combien de temps cela dure?
Mais en attendant que tu me répondes je vais essayer de t'aider.
Je remarque qu'il rompt mais que vous vous remettez ensemble à ta demande du coup je me dis que peut être (je m'excuse déjà, ce n'est qu'une supposition):
Que contrairement à ce qu'il dit, bien qu'il ne t'aime plus mais il tient a toi et refuse de te voir souffrir.
Il se pourrait aussi que maintenant qu'il est à l'université, Il comprend qu'il n'a plus de temps pour la relation et veut éviter de te voir souffrir.

Ce qui me chiffonne c'est que tout allait bien jusqu'à la prepa. Que s'est il passé? Est ce que son indifférence (si indifférence il y a) est lié à quelque chose la bas? Tu devrais essayer de savoir ce qu'il s'est passé en prepa (je ne te demande pas d'aller fouiner dans sa vie), tenter de comprendre, deviens plus l'amie que l'amante pour essayer de savoir ce qui se passe en lui réellement.
Peut être qu'il a peur, qu'il se sent seul, qu'il refuse d'être seul, qu'il doute de Toi (genre si tu seras assez patiente pour l'attendre).
Essaie donc de vous voir une heure par semaine. Tant que vous pourrez vous parler quand vous ne serez pas ensemble.
Dark La Sombrissime Encre
Dark La Sombrissime Encre

Messages : 3259
Date d'inscription : 04/12/2012
Age : 26
Localisation : 4eme dimension

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Son (ex?) copain zèbre et la prépa : comprendre? accepter? l'oublier?  Empty Re: Son (ex?) copain zèbre et la prépa : comprendre? accepter? l'oublier?

Message par Dark La Sombrissime Encre le Lun 1 Avr 2013 - 11:32

Peut être aussi qi'il à un problème mais qu'il refuse de t'en parler du coup il te repousse. Ça dure depuis quand ces revirements?
Dark La Sombrissime Encre
Dark La Sombrissime Encre

Messages : 3259
Date d'inscription : 04/12/2012
Age : 26
Localisation : 4eme dimension

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Son (ex?) copain zèbre et la prépa : comprendre? accepter? l'oublier?  Empty Re: Son (ex?) copain zèbre et la prépa : comprendre? accepter? l'oublier?

Message par Invité le Lun 1 Avr 2013 - 11:56

Hum... si je peux être franche, je dirais... 4.

Je poste en spoiler car je ne suis pas du même avis que ce qui vient d'être posté et qui est plus compréhensif envers lui que moi-même.. à toi de voir si tu veux me lire lol!

Spoiler:

Certes, vous êtes loin l'un de l'autre et ça pourrait expliquer que.. perso, je n'y crois pas comme seule et unique raison surtout si vite (au bout de quelques mois peut-être..), je ne dis pas qu'il a quelqu'un d'autre mais qu'il a peut-être envie d'être seul (vraiment seul). De plus, dire à l'autre des choses dont on sait qu'elles font mal, pour moi, ça prouve le manque d'amour car on ne dit pas des choses qui font mal à l'autre si on l'aime (rien que d'imaginer le faire nous fait mal à nous-même !).

D'autre part, il me semble qu'il est clair dans ce qu'il te dit :

Sehnsucht a écrit: Je disais "pourquoi" il me disait "tu m'enerves", il me disait "j'ai pas envie"... "toute preuve d'amour de ta part m'horripile"... il m'explique qu'il doute de ses sentiments depuis un mois et pense ne plus m'aimer car il n'a plus envie de faire d'efforts pour nous... il n'a pas envie de faire des efforts, il n'a pas envie de m'embrasser, je ne lui manque pas donc il ne m'aime plus...Il me dit d'abord qu'il s'en fout de moi, s'en fout de notre amitié, de si je souffre, de tout ce que je peux bien faire.


Toi, te ton côté, tu interprètes depuis un moment son comportement en essayant de trouver une raison à l'absurde (il est super quand il est avec toi, et il te méprise quand tu n'es plus sous ses yeux : chaque fois qu'on était ensemble on en pleurait de bonheur, mais le reste du temps n'était qu'une constance dispute destructice. ) :

Sehnsucht a écrit: Je le sentais tendu. Il avait du se promettre de tenir bon, de ne pas se laisser attendrir. enfin il avait pris une décision et allait arrêter ces doutes qui lui pourrissait ses études et son bien être... il m'a fallu.. lui expliquer que je comprenais. Qu'il 'navait pas de temps pour lui, que c'était normal qu'il 'nait pas envie de me voir et qu'il ne pense pas à moi. Qu'il était dans une communauté et que c'était d'autant plus dur d'avoir des attaches extérieures. Qu'il était une personne fabuleuse et qu'il ne supportait pas de me faire souffrir et que je comprenais qu'il ne gère pas la culpabilité qu'il ressent quand il ne m'appelle pas mais que moi j'étais prete à tout accepter et qu'on avait juste à se fixer quelques moments d'intimité et que tout irait bien.Que tout ça ce n'était pas un manque d'amour, parce que quand on se voyait il sentait bien qu'il m'aimait.
Quand on s’énerve et se braque comme ça c'est qu'on refoule quelque chose

J'arrête là car c'est trop... tu ne trouves pas que tu interprètes ce qu'il ressent à sa place ? il s'énerve et se braque ? ben c'est que tu l'obliges à faire une chose qu'il ne veut pas : être avec toi, te voir. Bien sûr que ce n'est pas un monstre, il te dit qu'il tient à toi.. wahhh... mais il ne te dit pas qu'il t'aime, que tu lui manques, etc..


Sehnsucht a écrit: Incapable de prendre du recul et de réflechir, je souffrais au lieu d'essayer de le comprendre. Je ne suis pas bête d'habitude, je sais comprendre les réactions mais là j'avais trop peur. PEur qu'il m'abandonne, peur que ce soit un manque d'amour.

Voilà... il est là le problème : c'est toi qui as peur d'être abandonnée, seule, mal aimée, indigne de l'être. Mais bien sûr que non ! Ce n'est pas parce qu'il choisit un autre chemin de vie sans toi, que c'est toi qui ne va pas ou qui est indigne d'être aimée.


Sehnsucht a écrit:Soyons rationnel: qu'est ce que je veux? qu'on soit ensemble et qu'il soit heureux (donc que je ne sois pas une contrainte) comment obtenir ce que je veux?

En le laissant.

Si tu lui manques vraiment, il reviendra vite sinon.. c'est que ce qu'il demande est ce qui lui convient. Une relation amoureuse se tisse à deux, la rupture par contre s'initie la plupart du temps par l'un des deux seulement.


Sehnsucht a écrit: si il veut faire les choses biens, il faut qu'il se décide à les faire biens et donc à accepter de souffrir un peu et que ça ira mieux après parce qu'au moins il n'aura pas à se sentir coupable.

C'est son problème s'il se sent coupable (pour le moment on dirait pas hein..), tu n'as pas à gérer les conséquences de votre rupture sur sa petite conscience, gère les conséquences que ça induit chez toi, c'est bien suffisant.. et déjà bien difficile.

Et je n'évoque même pas la solution 5 Wink

Ce que je te dis est dur à entendre ma belle, je le sais.. mais il faut que tu regardes les choses en face.. c'est le meilleur service que tu peux te rendre. Et blinde ton petit coeur, car c'est certainement pas la seule rupture que tu auras à gérer.



Son (ex?) copain zèbre et la prépa : comprendre? accepter? l'oublier?  Grands_amoureux_26

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Son (ex?) copain zèbre et la prépa : comprendre? accepter? l'oublier?  Empty Re: Son (ex?) copain zèbre et la prépa : comprendre? accepter? l'oublier?

Message par Sehnsucht le Lun 1 Avr 2013 - 12:11

@mary poppins:j'ai lu. je n'attends pas qu'on me dise qu'il m'aime et que tout va bien, je cherche vraiment à comprendre. meme si ça fait mal, ça ne peut etre pire que de ne pas comprendre.

Ce que je ne comprends pas c'est ce qu'on ressent quand on est ensemble. Pourquoi me dit t'il qu'il m'aime quand on est ensemble? pourquoi est il revenu m'embrasser alors qu'on se séparait en bons amis la premiere fois et que je lui avais dit que ça m'allait comme situation? Pourquoi m'a t'il remercié d'être là et patiente et de lui rappeler ce qu'on est quand il refoule trop les choses?
J'ai du mal à imaginer qu'il ait pu revenir par pitié, par affection ou juste pour ne pas me faire souffrir. mais je n'y connais rien à l'amour, c'est plus ou moins mon premier copain. Je ne comprends juste pas comment on peut s'illusionner au point de regarder quelqu'un pendant 30 min dans les yeux en lui disant "je t'aime" et avoir fait ça pour ne pas la faire souffrir.

quand on s'est remis ensemble il a pleuré, il m'a dit qu'il était tellement désolé d'avoir agis comme ça, de m'avoir fait mal, qu'il avait l'impression d'avoir tout gaché et qu'il n'arrivait pas à se pardonner. Qu'il m'aimait tellement.

S'il ne m'aime plus, je voudrais tant que ce soit plus clair, plus facile à sentir, à comprendre ...

(je sais que je dois avoir l'air butée, mais c'est vraiment que je ne comprends pas (n'acceptes pas ?) je veux bien accepter le fait qu'il ne m'aime plus, mais je voudrais le sentir... :/ )
merci de vos réponses

Sehnsucht

Messages : 20
Date d'inscription : 07/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Son (ex?) copain zèbre et la prépa : comprendre? accepter? l'oublier?  Empty Re: Son (ex?) copain zèbre et la prépa : comprendre? accepter? l'oublier?

Message par Sehnsucht le Lun 1 Avr 2013 - 12:12

@encre noire
la prépa c'est une école de deux ans pednant laquelle tu te prépares pour un concours. c'est enormement de stress et pas de temps pour toi surtout :/ dis toi que par jour ils ont 20 min de libre dans leur emploi du temps!!


je pense vraiment qu'il veut être seul. Si il y afvait quelqu'un d'autre ou un probleme il me l'aurait dit Smile

Sehnsucht

Messages : 20
Date d'inscription : 07/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Son (ex?) copain zèbre et la prépa : comprendre? accepter? l'oublier?  Empty Re: Son (ex?) copain zèbre et la prépa : comprendre? accepter? l'oublier?

Message par Dark La Sombrissime Encre le Lun 1 Avr 2013 - 12:23

Encre noire, elle est bonne celle là, j'y ai souvent pensé Smile merci.
Mary, j'y ai pensé à ce que tu as dit (j'ai eu mon lot de petits amis) mais il y a un truc qui me chiffonne, c'est qu'il est versatile, pourquoi? Selon Mme Ellen Willer, quand un homme dit qu'il fait chaud, ça veut pas dire qu'il te demande de mettre le climatiseur, ça veut vraiment dire qu'il trouve qu'il fait chaud, point final.
Alors pourquoi tout ces revirements, ces doutes?
Mais bon, tu as sûrement. Beaucoup plus d'expérience et de sagesse que moi mais je trouve qu'il doit vraiment y avoir quelque chose d'autre(?) que l'indifférence qui le pousse à rompre.
Mais puisqu'on à qu'une seule version, difficile d'établir un jugement juste.
Dark La Sombrissime Encre
Dark La Sombrissime Encre

Messages : 3259
Date d'inscription : 04/12/2012
Age : 26
Localisation : 4eme dimension

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Son (ex?) copain zèbre et la prépa : comprendre? accepter? l'oublier?  Empty Re: Son (ex?) copain zèbre et la prépa : comprendre? accepter? l'oublier?

Message par Sehnsucht le Lun 1 Avr 2013 - 12:28

oh milles excuses :O je suis crevée je dors pas beaucoup j'ai confondu !!
pardonnes moi !!
JE voudrais tant avoir sa version aussi pour tout vous dire. le problème c'est qu'il n'a pas le temps de parler et n'a pas envie de le faire non plus.
Je le comprends dans le sens où moi aussi qunad je prends une décision difficile qui me fait me sentir coupable et dont je ne suis pas sure, j'évite d'y penser pour ne pas revenir en arriere. Ce qu'il fait je epnse.

Je sais que j'interprete ce qu'il pense mais c'est parce que je n'ai pas moyen de savoir ce qu'il ressent et qu'il ne me dit rien d'autre que "oui " "non" "je sais pas" "oui ça doit etre ça" Je pense qu'il est sincerement soulé de moi, de notre relation et qu'il veut juste être seul.

Sehnsucht

Messages : 20
Date d'inscription : 07/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Son (ex?) copain zèbre et la prépa : comprendre? accepter? l'oublier?  Empty Re: Son (ex?) copain zèbre et la prépa : comprendre? accepter? l'oublier?

Message par Invité le Lun 1 Avr 2013 - 12:36

C'est ça.. il veut être seul (c'est ce que je pense aussi). Après, le fait de rompre (mettons nous à sa place), c'est difficile ! (je schématise mais on a dans cette situation un "bourreau" et une "victime").

Prendre le rôle du bourreau pour rompre alors qu'on n'a rien à reprocher à l'autre.. pas facile. Ce n'est pas parce qu'on s'est rendu compte le premier (de façon intime parfois sans même pouvoir mettre des mots dessus) que l'histoire était terminée, qu'on est un sans-coeur.. Donc, on sait que c'est fini, on n'a rien à reprocher (de tangible) à l'autre et on doit lui dire qu'on l'aime plus ! beh... c'est pas une place que j'aime (même si ça m'est arrivé). Donc, oui, on peut être incohérent dans cette situation (surtout si on est jeune ou que c'est la première fois que ça nous arrive).


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Son (ex?) copain zèbre et la prépa : comprendre? accepter? l'oublier?  Empty Re: Son (ex?) copain zèbre et la prépa : comprendre? accepter? l'oublier?

Message par Invité le Lun 1 Avr 2013 - 12:59

Bonjour Sehnsucht,

Je pense pour ma part qu'il souffre de sa situation à lui (H24 à travailler, la compétition de chaque instant etc etc... Bref, l'enfer de la prépa quoi, c'est bien connu), qu'il est littéralement perdu (Parce que si tu le faisais chier, il viendrait pas te parler et te dirait ses 4 vérités).

Ne pouvant tout concilier, il a fait le choix des études mais... Il risque de s'y perdre, 2 ans de prépa c'est long, et il faut un minimum d'équilibre dans la vie...

Ceci dit, tu ne dois pas passer ton temps à souffrir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Son (ex?) copain zèbre et la prépa : comprendre? accepter? l'oublier?  Empty Re: Son (ex?) copain zèbre et la prépa : comprendre? accepter? l'oublier?

Message par Sehnsucht le Lun 1 Avr 2013 - 21:40

j'ai envie de lui dire ce que j'ai sur le coeur. Enfin pas tout car il sait la plupart mais juste lui dire que je ne veux pas de lui à moitié que ce soit comme amant ou ami, qu'on verra où le temps nous menera mais que je teins à lui et que j'espere qu'on pourra se retrouver un jour. vais je le faire juste fuir d'avantage?

Sehnsucht

Messages : 20
Date d'inscription : 07/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Son (ex?) copain zèbre et la prépa : comprendre? accepter? l'oublier?  Empty Re: Son (ex?) copain zèbre et la prépa : comprendre? accepter? l'oublier?

Message par Dark La Sombrissime Encre le Lun 1 Avr 2013 - 21:53

Attend qu'il soit plus calme, plus sur de ce qu'il veut. Entre temps, profit de cette heure precieuse que vous avez.
Dark La Sombrissime Encre
Dark La Sombrissime Encre

Messages : 3259
Date d'inscription : 04/12/2012
Age : 26
Localisation : 4eme dimension

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Son (ex?) copain zèbre et la prépa : comprendre? accepter? l'oublier?  Empty Re: Son (ex?) copain zèbre et la prépa : comprendre? accepter? l'oublier?

Message par Ardel le Mer 3 Avr 2013 - 21:38

Encre sombre a écrit:Attend qu'il soit plus calme, plus sur de ce qu'il veut. Entre temps, profite de cette heure précieuse que vous avez.

Je ne peux qu'approuver cette dernière remarque (et de façon générale, les écrits de Mary disant qu'il est très difficile d'interpréter les réactions de l'initiateur d'une rupture, qui doit se sentir très coupable). Mais ce n'est pas facile, j'en suis conscient. A Pâques, peut-être ? Sur deux semaines, il aura bien quelque temps à te consacrer pour une mise au point, non ?

(Quelle idée, aussi, d'aller s'enferrer dans une prépa privée où il ne fait que bosser ... Je suis passé par une prépa maths-physique, je ne peux donc pas témoigner pour toutes les autres filières, mais rares étaient ceux qui bossaient au point de n'avoir que 20 minutes par jour dans leur emploi du temps !)

Bon courage !

Ardel
Ardel
Ardel

Messages : 4925
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 31
Localisation : Marseille

http://www.zebrascrossing.net/t10090-six-mois-apres-mon-inscript

Revenir en haut Aller en bas

Son (ex?) copain zèbre et la prépa : comprendre? accepter? l'oublier?  Empty Re: Son (ex?) copain zèbre et la prépa : comprendre? accepter? l'oublier?

Message par The Broken Vow le Dim 14 Avr 2013 - 18:11

Salut à toi, jeune fan de Rammstein.

Je vais être honnête : je n'ai pas lu ton pavé. Je l'ai survolé et vais allez à l'essentiel :

Pendant une heure il m'a fallu redevenir son amie et lui expliquer que je comprenais.

Tu n'es pas son amie. Tu es son ex. Si tu dis "oui" à une de ses demandes alors que tu penses "non" il y a un problème. Plus tu te nieras pour arriver à un compromis, plus tu seras en colère quand il partira, parce qu'en plus d'avoir été larguée tu n'auras pas été en harmonie avec tes convictions/désirs et tu t'en voudras en te disant "j'ai fait tout ça pour ça ?"

Aujourd'hui ça allait faire bientôt un an que mon copain et moi sommes ensemble mais il m'a laché la semaine dernière.

Comme dirais Doc Love, tu hésites entre les 217 raisons possibles de son départ. Grâce à l'aide des "experts" auto-proclamés, tu peux maintenant hésiter entre 452 raisons. Formidable, n'est-ce pas ?

C'est pourquoi je te présente ma ligne directrice : il est parti. Il t'a plaqué. C'est un fait et c'est donc du concret sur lequel t'appuyer. C'est la seule certitude que tu peux avoir : c'est fini. Quelqu'un qui veut que la relation continue ne part pas. Le reste est littérature.

Lui rappeler qu'il n'est pas un monstre, mais que si il veut faire les choses biens, il faut qu'il se décide à les faire biens et donc à accepter de souffrir un peu et que ça ira mieux après parce qu'au moins il n'aura pas à se sentir coupable.

Question : si tu l'aimes, pourquoi vouloir le changer ?
Réponse : parce qu'il ne te convient pas et que seule ton émotion t'empêche d'accepter ce fait.

tout va pendant deux jours puis il se remet à douter, pense que je l'ai manipulé ou que lui se manipule pour avoir de l'affection et me relargue 10 jours plus tard

So what are you going to do with this male version of yo-yo ?
The Broken Vow
The Broken Vow

Messages : 811
Date d'inscription : 23/04/2012
Localisation : 108 declarations on a grave

http://www.tellurique-corporelle.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum