C'est quoi d'être une femme?

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: C'est quoi d'être une femme?

Message par mrs doubtfull le Mer 10 Avr 2013 - 17:29

Aethos a écrit:Bonjour mesdames...

...je retrouve tous les ingrédients merveilleux de la société patriarcodogmatique dans laquelle j'ai grandi...

une femme jouant de ses charmes... instrumentalisation des sexes en vue de l'obtention du pouvoir ou d'un ascendant quelconque à la d'objectifs clairement établis par l'une ou l'autre partie.

Pas le propre de la femme stricto sensu...assez largement répandu dans une société égotique qui considère le pouvoir...et de relire Machiavel "Le Prince" pour s'apercevoir encore que le plus grand des pouvoirs est son abandon (incorruptible). Une femme à laquelle je ne céderai pas au "jeu" ou "a ses attraits" spécifiques" serait-elle moins femme?

alien


Ah! Ça fait du bien de te lire Aethos , tu exprimes tout à fait mon point de vue....de femme.
Pas de guerre de genres pour moi, seulement des individus dont beaucoup se conforment aux modèles masculins et féminins prévalants dans la société où ils vivent.
Je réalise depuis quelques temps, n'étant plus dans une dynamique de séduction à tous prix, que les oripeaux de la féminité, les talons, les décolletés et autres sont plus un carcan qu'autre chose. Ils empêchent de bouger comme on le sent, ils blessent parfois, ils attirent le regard et pas seulement celui que l'on voudrait attirer, ils nous uniformisent, nous conforment à une seule idée de la femme, nous renvoient au rôle d'objet de sexe, nous vident le porte monnaie.
Je déteste tout autant l'uniforme costard cravate des hommes, mais au moins il ne renvoie pas une image d'objet sexuel...
Pour autant, je ne suis pas prête à me laisser pousser la moustache...
Se sentir féminine est sans doute bien plus déterminant pour le paraitre que d'endosser un quelconque costume.
C'est se sentir profondément soi même et accepter de n'être pas que cela, mais aussi de réaliser et d'accepter les composantes de notre personnalité qui sont traditionnellement attribuées aux mâles.
Les émotions, les sentiments, le désir, la réflexion, le courage, la force, la persévérance mais aussi la bêtise, la lâcheté, la violence sont des manifestations humaines, rien de propre à un sexe plutôt qu'ã un autre.

Ce n'est sans doute pas chose facile de résister à ces artifices tant sont fortes les pressions exercées sur les femmes.( idéal de séduction, matraquage des médias etc...)
Je reconnais tout à fait d'ailleurs y avoir maintes fois succombé Wink et je peux admettre aussi que c'est un choix esthétique pour d'autres, voire une passion...

Mais habillée en poupée " fashion", je me fais l'effet d'une femelle Mandrill au derrière bariolé. Le message est clair...

mrs doubtfull
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 673
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 49
Localisation : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est quoi d'être une femme?

Message par fleurdesel le Mer 10 Avr 2013 - 17:46

je lis ce document très intéressant sur l'image de la femme telle qu'elle est véhiculée par les médias au sens large, le sujet de modèle féminin est abordé dedans Wink http://www.labarbelabarbe.org/La_Barbe/Media_files/RAPPORT_IMAGE_DES_FEMMES_VF.pdf

fleurdesel
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 576
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 37
Localisation : Aquitaine

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est quoi d'être une femme?

Message par mrs doubtfull le Mer 10 Avr 2013 - 18:16

Merci pour le lien Fleur de sel....
Je m'y plonge dès que j'ai fini mes occupations de ménagère et de maman Rougit

mrs doubtfull
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 673
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 49
Localisation : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est quoi d'être une femme?

Message par Miou le Mer 10 Avr 2013 - 18:43

J'me demande en fait.. mais il y a des féministes parmi vous? Moi je me tâte à en être une officiellement.

Miou
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 207
Date d'inscription : 06/03/2013
Age : 32
Localisation : Montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est quoi d'être une femme?

Message par fleurdesel le Mer 10 Avr 2013 - 19:27

je crois en passe de le devenir, plus je lis sur le sujet, plus je suis horripilée. Mais je déteste les mots qui finissent par -isme d'une façon générale

mrs doubtfull a écrit:
je peux admettre aussi que c'est un choix esthétique pour d'autres, voire une passion...

J'ai l'impression que j'ai un vécu particulier à ce propos, car auparavant j'aimais bien m'habiller joliment, être "féminine" (sans pour autant suivre la mode), mais au fur et à mesure des regards et retours masculins me laissant avec l'impression que j'étais réduite à être un objet sexuel, j'ai abandonné. Ce que je vis finalement comme une grande frustration puisque j'ai l'impression de me couper d'une partie de moi. D'ailleurs quand je vais bien (c'est un de mes thermomètre interne finalement), j'arrive à faire fi de ça, mais sinon ca me pèse plus que ma frustration de ne pas m'habiller comme j'en aurais envie.

fleurdesel
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 576
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 37
Localisation : Aquitaine

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est quoi d'être une femme?

Message par Invité le Mer 10 Avr 2013 - 19:33

.


Dernière édition par Mary Poppins le Ven 26 Avr 2013 - 22:00, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est quoi d'être une femme?

Message par mrs doubtfull le Mer 10 Avr 2013 - 19:48

Féministe?
A fond, depuis toujours!

Plus sérieusement:
Je n'aime pas ce terme, je n'ai jamais validé l'option "anti hommes" de (certaines) féministes... Je serais plutôt " égalitariste " sur la question. Je ne peux pas entendre une supériorité de l'un des sexes sur l'autre.


Côté habillement, je peux passer selon mon humeur du Jean/ kickers à la petite jupe et talons à l'occasion, au non look d'autres jours...

Par contre j'adooooooooore les bijoux ( mais pas couleur or, plutôt le fantaisie)

mrs doubtfull
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 673
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 49
Localisation : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est quoi d'être une femme?

Message par Tav le Mer 10 Avr 2013 - 20:45

Mais c'est une vraie discussion de féministes dans le coin ^^... Pour rappel, le féminisme c'est pas tant chercher à valoriser l'image de la femme que de chercher "l'égalité sans le jugement de genre". Le féminisme c'est aussi combattre les préjugés comme quoi les hommes doivent être des grosses brutes épaisses, qu'ils n'ont pas le droit de montrer leur sentiments en public, etc. Les féministes "anti hommes" c'est plus une légende qu'une réalité Smile

Tav
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 145
Date d'inscription : 19/08/2012
Age : 24

http://www.gandhirules.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est quoi d'être une femme?

Message par Ainaelin le Mer 10 Avr 2013 - 20:56

Je suis unique, j'ai rencontré des légendes ! affraid
Si j'avais su, je leur aurais demandé des autographes.

(Pardon, je n'ai pas grand chose d'autre à dire sur ce topic, mais je n'ai pas pu m'empêcher de poster ça, patapé, patapé ) Je suis dehors

Ainaelin
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4245
Date d'inscription : 07/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est quoi d'être une femme?

Message par fleurdesel le Mer 10 Avr 2013 - 23:05

ben si, tu aurais pu nous dire qui et comment elles sont en vrai : Simone Veil ? Arlette Laguiller ? Simone de Beauvoir ? Benoîte Groult ? Marguerite Duras ? Isabelle Alonzo ? Valérie Solanas ? Françoise Giroud ? celles qui ont déposé une gerbe de fleurs sur la tombe du soldat inconnu en mémoire de la femme de ce dernier (créant ainsi le MLF) ? ...

fleurdesel
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 576
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 37
Localisation : Aquitaine

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est quoi d'être une femme?

Message par Ainaelin le Mer 10 Avr 2013 - 23:25

Des femmes rencontrées ici et là, pas des célébrités.

Ainaelin
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4245
Date d'inscription : 07/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est quoi d'être une femme?

Message par fleurblanche le Jeu 11 Avr 2013 - 8:28

Est-ce qu’être féministe, c’est dire que les hommes et les femmes sont pareils, les mêmes capacités, aptitudes, qu’il n’y a pas de différences entre eux ?

Si c’est le cas, je ne suis pas féministe, car je suis profondément convaincue que les différences, notamment physiologiques et métaboliques, des hommes et des femmes, font d’eux des êtres au fonctionnement psychologique (en général) différent, et leur donnent plus facilement accès à des aptitudes X ou Y selon leur sexe.

Peut-être même qu'au delà du cerveau physique, il existe quelque chose qui s'appelle esprit (âme), et que celui d'un homme est foncièrement différent de celui d'une femme, engendrant tout ce qui est féminité comportementale et masculinité comportementale.

Pas de guerre de genres pour moi, seulement des individus dont beaucoup se conforment aux modèles masculins et féminins prévalants dans la société où ils vivent.
Je me demande si les gens ne font justement que se conformer. Je me demande si leur adhésion aux modèles masculin ou féminin n’est pas prédéterminé, en grande partie, par les particularités physiologiques et métaboliques propres à chaque sexe.

Me concernant, je ne pense pas m'être CONFORMEE à un modèle spécifique. Je suis moi, tout simplement. Je me contente d'être moi. J’aime le foot, les autres sports, les bijoux en perles, les jolies choses, parfois les talons aiguilles, les jolies robes à fleurs, les jolies tresses, j'aime regarder les défilés de mode à la télé (surtout orientaux et africains car ces tenues invitent au rêve), etc. Mais en même temps si je n’avais pas accès à tout cela, ça ne me manquerait pas le moins du monde.
J’aime que mon miroir me renvoie une image agréable, mais je me fiche de plaire ou non aux gens qui me regardent. Je ne fais pas grand cas de mon apparence physique (j’ai toujours dit que si je pouvais me vêtir en bonze, ça me simplifierait grandement la vie).

Donc, ne m’étant pas conformée à un modèle particulier, j’ai du mal à concevoir le fait que la majorité des gens se contenteraient juste d’adhérer à des modèles prévalants.

fleurblanche
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3566
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 48
Localisation : Hémisphère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est quoi d'être une femme?

Message par fleurdesel le Jeu 11 Avr 2013 - 8:52

Pour moi les termes adhérer et adhésion sont beaucoup trop volontaristes par rapport à la réalité : un enfant nait dans un milieu qui attend de lui un certain comportement parce qu'il est né garçon ou fille. Par exemple, le bébé pleure : si c'est un garçon, il est en colère, si c'est une fille, elle a peur. Etc. Chaque fait et geste de l'enfant est interprêté via le prisme de son sexe, mais également les rapports qu'on entretient avec lui se fondent la-dessus (les bébés filles sont davantage prises dans les bras, les bébés garçons sont davantage stimulés énergiquement physiquement). Ce bébé n'a pas de choix autre que de se conformer, sinon sa vie devient particulièrement difficile voire terrifiante (peur de perdre l'amour des parents, et donc leurs soins, qui sont vitaux pour lui)

Après on peut être dans un milieu qui s'écarte plus ou moins des stéréotypes, laissant plus de liberté à l'enfant qui s'y developpe (apparemment cela a dû être ton cas Wink cela a été le mien pour ce qui concerne l'aisance physique, mais on me disait bien que j'étais un "garçon manqué" quand je grimpais aux arbres).

fleurdesel
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 576
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 37
Localisation : Aquitaine

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est quoi d'être une femme?

Message par fleurblanche le Jeu 11 Avr 2013 - 9:04

Après on peut être dans un milieu qui s'écarte plus ou moins des stéréotypes, laissant plus de liberté à l'enfant qui s'y developpe (apparemment cela a dû être ton cas

Justement non Smile Mes parents sont très imprégnés de leur culture africaine d'origine, avec des idées arrêtées sur ce que doit être une femme, et ce que doit être un homme.

Apparemment, ils n'ont pas réussi à me faire rentrer dans le rang. Ils ne m'ont jamais mis une pression qui aurait pu me conduire à me rebeller en adoptant l'attitude contraire à celle qu'ils attendaient. Non. Parfois je me dis que j'ai juste grandi en ne me laissant pas imprégnée par eux, tout simplement. C'est comme si j'étais née avec ma propre personnalité déjà toute définie (mon père m'a un jour dit qu'étant petite, je parlais déjà comme une grande personne avec des idées bien arrêtées et bien argumentées Laughing)

Une affaire de "vieille âme" Wink ?

fleurblanche
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3566
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 48
Localisation : Hémisphère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est quoi d'être une femme?

Message par legarsenquestion le Jeu 11 Avr 2013 - 9:30

Pour moi être une femme c'est être comme ma mère :
Stable là pour nous quand on est dans le besoin, arrêté de travailler pour s'occuper de ses enfants, a repris pendant un moment le boulot pour subvenir à la famille.
Elle est dédiée aux autres à la fois dans son rôle de maîtresse de catéchisme et dans ses associations.

J'ai vu rarement ça rarement dans mon entourage !

legarsenquestion
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 214
Date d'inscription : 03/04/2013
Age : 26
Localisation : poit'

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est quoi d'être une femme?

Message par fleurdesel le Jeu 11 Avr 2013 - 9:49

fleurblanche a écrit:
Après on peut être dans un milieu qui s'écarte plus ou moins des stéréotypes, laissant plus de liberté à l'enfant qui s'y developpe (apparemment cela a dû être ton cas

Justement non Smile Mes parents sont très imprégnés de leur culture africaine d'origine, avec des idées arrêtées sur ce que doit être une femme, et ce que doit être un homme.

Apparemment, ils n'ont pas réussi à me faire rentrer dans le rang. Ils ne m'ont jamais mis une pression qui aurait pu me conduire à me rebeller en adoptant l'attitude contraire à celle qu'ils attendaient. Non. Parfois je me dis que j'ai juste grandi en ne me laissant pas imprégnée par eux, tout simplement. C'est comme si j'étais née avec ma propre personnalité déjà toute définie (mon père m'a un jour dit qu'étant petite, je parlais déjà comme une grande personne avec des idées bien arrêtées et bien argumentées Laughing)

Une affaire de "vieille âme" Wink ?

[mode humour]hehe, elle est tombée dans le piège Twisted Evil [/mode humour]
Le milieu ce n'est pas que les parents : c'est aussi la famille au sens large, les voisins, l'école, les ami(e)s (et donc indirectement les parents des ami(e)s).
Mais oui, qui "s'écarte des stéréotypes" n'est pas forcément la bonne formulation, car je mets dedans autant le milieu qui va chercher à lutter contre le stéréotype que celui dans lequel on accepte un enfant non conforme au stéréotype (avec sa propre personnalité).

legarsenquestion a écrit:Pour moi être une femme c'est être comme ma mère :
Stable là pour nous quand on est dans le besoin, arrêté de travailler pour s'occuper de ses enfants, a repris pendant un moment le boulot pour subvenir à la famille.
Elle est dédiée aux autres à la fois dans son rôle de maîtresse de catéchisme et dans ses associations.

J'ai vu rarement ça rarement dans mon entourage !
Et a priori, vu qu'elle est complétement dans le stéréotype de la femme pourvoyeuse de soins, et que les stéréotypes liés au sexe féminin changent plus rapidement que ceux liés au sexe masculin (mais encore trop lentement à mon goût), tu le verras de plus en plus rarement. Rolling Eyes

fleurdesel
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 576
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 37
Localisation : Aquitaine

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est quoi d'être une femme?

Message par Aethos le Jeu 11 Avr 2013 - 10:58

Si le soin apporté aux autres est mu par une volonté indépendante des circonstances ou contingences, si il est mu par le choix pur et volontaire alors oui cela est juste et bon.

Si le soin est mu par la pitié, le doute que l'autre puisse subvenir à ses propres besoin, s'il est mu par l'angoisse...alors je préfère l’égoïsme clairement. Car alors seulement apparait le Léviathan, en double effet kisscool... qui détruit tout sur son passage et jusqu'à l'identité de celui qui a reçu les soins...

Et non une femme ne DOIT pas être que cela...à moins qu'elle ne le veuille stricto sensu... Une femme peut être ce qu'elle veut... et d'archéltype en stéréotypes on en oublie les prototypes... toutes uniques, toutes différentes... et pourtant, à l’image de hommes, si semblables sous bien des aspects. Cela ne va pas sans catégoriser, bien sûr, et tout catégorie est une réduction du réel dans sa complexité afin de leur plus aisément intelligible au plus grand nombre... voilà la première vocation du sétérotype... sa seconde vocation étant la normation arbitraire et coercitive des individualités par l'établissement protocolaire de statistiques abusives écartant du normal tout ce qui a plus de deux écarts type à la moyenne ;-)

J'aurais personnellement préféré une mère moins en souci et plus riante, plus ouverte à son propre enfant et moins centrée sur sa peur viscérale de le voir merder complétement... car alors j'aurais pu avoir ce qu'elle a toujours exigé de moi...de la confiance... Heureusement, d'autres modèles ou exemple de possibles me sont apparus...très tôt. Et en ceci j'ai vite compris le poids de la construction socio-historique. L'exemple parfait d'une mère issue de la nécessité historique... qui a considéré son mariage comme une protection, une sécurité et pour lequel le prix a payer était ses envies, d'ailleurs refoulées profondément sous prétexte de conformation aux normes judéo-chrétiennes et qui s'est rassurée sur ses envies en les dénigrant et en les diabolisant tout en vantant son côté cérébral ;-)

Quand je pense qu'elle aurait pu tout avoir... qu'elle a surement tout eu mais qu'elle ne l'a même pas vu... sous prétexte de culpabilité... par rapport à sa mère à elle, par rapport au deuil de son père qu'elle a du faire trop tôt. Et le voilà revenu le mythe du légionnaire... épouser un homme car cela est bien vu et garantie de faire des enfants dans un cadre socialement admis... elle qui a chanté la femme comme personne, elle qui a vanté l'indépendance des unes face aux hommes! Et moi de voir un père démonté petit à petit dans sa douceur et sa tendresse incommensurable sous les assauts répétés d'une femme qui pensait que le sexe était un du et en rien un partage... que n'ont-ils divorcé quand je leur en donnait le conseil à l'âge de neuf ans...

Pour voir mon père, homme de bien, à l'image de ma mère, femme de bien et curieuse de toutes et tous, revenir d'un voyage et de nous annoncé mortifié qu'il avait fauté, à 65 ans (a priori pas la première... et ce type de rapports semblent avoir été admis de longue date en ma famille)...mais fauter avec un homme? mdr... et lui de s'imaginer homosexuel... peur évidemment, chagrin, déni... et ma mère de l'écouter, de le consoler, pour le détruire quelques mois plus tard sous prétexte de douleur? Mais quoi enfin? En quoi s'étonne-t-elle de le voir si perdu face à tant de déni de soi et tant d'autoflagellation.

Le mère de mes enfants ne me devra rien... sinon ce qu'elle veut... et je lui souhaite tout le plaisir du monde... car renoncer au plaisir c'est se faire du mal.... et cela se paie souvent... très cher en dommages collatéraux... et surtout a postériori... et la vengeance est effectivement un plat qui se mange froid.

Je ne cherche pas à accabler la femme fantastique qu'à été ma mère pour plein de bonnes et belles choses... ni encensé un père qui n'a pas su non plus défendre sa personne mieux que cela... en ceci les deux sont responsables...pas coupables... et je serai féministe jusqu'au bout... pour que chacune puisse faire ce qu'elle veut... mais que jamais plus on ne me serve du "j'avais une vie avant mon mariage et mon fils unique"... si on me dit aujourd'hui qu'une mère ne peut être qu'une mère...alors je n'aurai jamais d'enfants... c'est évident XD car une mère avant d'en être une est une fille, une enfant qui se pose des questions et qui, au contraire des petits camarades masculins de sa classe, va taire ses douleurs par conformisme et par éducation car on lui a répété sans cesse qu'être femme c'est souffrir... foutaise! Foutaise foutaise... on a effectivement créé des génération de masochistes, de geishas et de bonnes avec ça... mais ou était alors leur libre arbitre? ou était alors leur identité?

Je porte aujourd'hui le poids des erreurs de mes pères (pairs aussi d'ailleurs) avant moi et croyez-moi elles pèsent lourd... très lourd... trop lourd parfois... surtout quand on pense aux premières personnes rencontrées dans sa vie... les parents...

Horreur de dépit et de déni... de litotes ;-) et de faux-semblant abscons masqués sous le couvert de dogmes et religions, de normes socio-historiques déjà caduques...

Que n'ai-je eu plus de force alors pour leur montrer ce qu'il rataient...

Et de le retrouver aujourd'hui encore chez des trentenaires... des nanas de 20 ans... des nanas de 15 ans... conformismes stéréotypés et inadéquats à toute forme de nature et de libre arbitre surtout...

Mais nous le savons nous... nous avons cette chance inouïe... pas besoin d'être comme les autres pour aimer... pas besoin d'être comme les autres... et pourtant toujours... être comme eux.... UNIQUE!

Aethos
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 718
Date d'inscription : 19/12/2012
Age : 36
Localisation : Suisse - Nyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est quoi d'être une femme?

Message par legarsenquestion le Jeu 11 Avr 2013 - 22:30

Bah ma mère elle a fait tout (dont formatrice ingé etc) et ça je l'ai connu que récemment, c'est pour ça que j'ai un très grand respect pour elle :
Avant moi mon frère tous on la prenait pour quelqu'un de norma car elle se prend à la légère.
ON a toujours vu notre mère comme une femme au foyer qui fait juste de la nourriture.

Un jour quand je l'ai taquiné elle nous a raconté que tous ses frères et soeur dans leur famille avait un ou 2 ans d'avance, du côté de ses cousins ils sont tous ingénieurs.

Et là je suis devenu un vrai fan de ma mère ce jour là j'aurais jamais pensé qu'elle eu été aussi brillante. D'ailleurs les questions de zèbre (surdoués car je ne connaissais pas le mot zèbre me sont venus).

Enfin bon actuellement c'est plus pareil car le don de soi n'existe quasiment plus. Hormis dans les pays plutôt pauvres (Afrique notamment)

legarsenquestion
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 214
Date d'inscription : 03/04/2013
Age : 26
Localisation : poit'

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est quoi d'être une femme?

Message par Dauphin le Ven 12 Avr 2013 - 10:36

legarsenquestion a écrit:Pour moi être une femme c'est être comme ma mère :
Stable là pour nous quand on est dans le besoin, arrêté de travailler pour s'occuper de ses enfants, a repris pendant un moment le boulot pour subvenir à la famille.
Elle est dédiée aux autres à la fois dans son rôle de maîtresse de catéchisme et dans ses associations.

J'ai vu rarement ça rarement dans mon entourage !

2nd degré confused confused confused

Amour
Dauphin
Amour

Dauphin
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1303
Date d'inscription : 16/11/2012
Age : 41
Localisation : Montélimar

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est quoi d'être une femme?

Message par Dauphin le Ven 12 Avr 2013 - 10:51



@Aethos:
magnifique texte
émouvant
lucide
débordant d'amour

Je t'en souhaite une vie bien pleine, abreuvante et nourrissante

Les stéréotypes peuvent parfois servir de "défilés" de personnalité, pour réussir à trouver la sienne...?

Amour
Dauphin
Amour

Dauphin
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1303
Date d'inscription : 16/11/2012
Age : 41
Localisation : Montélimar

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est quoi d'être une femme?

Message par anianka05 le Lun 22 Avr 2013 - 11:45

Etre une femme? scratch

Demandons à Monica Bellucci!

anianka05
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 987
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : Toulouse, dans un corps fait de chair et d'os (je crois...)

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est quoi d'être une femme?

Message par Ainaelin le Lun 22 Avr 2013 - 19:37

Je suis étonné que personne n'ait apporté cette pierre essentielle à l'édifice de ce topic. C'est une mise à jour depuis les années 80 (déjà que j'aimais pas la version originale) : http://www.youtube.com/watch?v=EF-JfYFaC7I

Je suis dehors Au galop !

Ainaelin
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4245
Date d'inscription : 07/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est quoi d'être une femme?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:32


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum