anipassion.com

Misanthropie, cynisme, désabusement, dédain : avoir « mal aux autres » et aller au-delà.

Page 4 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Misanthropie, cynisme, désabusement, dédain : avoir « mal aux autres » et aller au-delà.

Message par bepo le Dim 11 Juil 2010 - 14:03



Dernière édition par Dragibus le Mer 21 Juil 2010 - 10:05, édité 1 fois

bepo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2509
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Misanthropie, cynisme, désabusement, dédain : avoir « mal aux autres » et aller au-delà.

Message par bepo le Dim 11 Juil 2010 - 14:07



Dernière édition par Dragibus le Mer 21 Juil 2010 - 10:06, édité 2 fois

bepo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2509
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Misanthropie, cynisme, désabusement, dédain : avoir « mal aux autres » et aller au-delà.

Message par Kraken le Dim 11 Juil 2010 - 14:08

Renoncé?
Je ne sais pas, j'en connais au moins un Z qui n'a pas renoncé (et ce n'est pas moi) donc ça existe, donc il peut y en avoir d'autres...
Et puis comme toutes les questions morales, l'important ce n'est pas ce que font les autres, mais ce qu'on fait soi, non ?

Kraken
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 116
Date d'inscription : 08/07/2010
Age : 48
Localisation : IdF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Misanthropie, cynisme, désabusement, dédain : avoir « mal aux autres » et aller au-delà.

Message par Phedre le Dim 11 Juil 2010 - 14:09

Prosopeion a écrit:

Je me répète mais le socle de la communication, c'est le corps. Un chimpanzé intégré dans son groupe qui souffre soudainement d'hémiplégie faciale n'arrive plus à communiquer efficacement : il devient étranger dans son propre clan et selon le mécanisme du bouc émissaire, sert de soupape à toutes les tensions, et finit par être rejeté.

Les humains ne sont pas différents, (surdoués y compris), même s'ils fonctionnent en plus avec des signaux sociaux qui vont puiser dans l'univers des signes. L'étrangeté des réactions et des communications nous pousse à puiser dans nos ressources d'adaptation et nous use sur la durée. Ne jetons pas la pierre aux non-zèbres, puisque, c'est le sujet ici, nous avons tous (ou avons eu) la tentation de rejeter les "cons", les "imbéciles", les "normaux", ceux qui ont des modes de vie et de pensée proprement au ras des pâquerettes, injustes, incohérents, sans cœur, sans ambition, sans envergure, qui ne voient pas l'évidence, etc. (liste à compléter si vertus thérapeutiques... )

++++++
Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

(Pour en revenir à ce que j'ai survolé de vos échanges d'avant : tout dépend de la définition qu'on donne par exemple à l'amour...Wink)

Phedre
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2822
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 39
Localisation : bah ça dépend des fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Misanthropie, cynisme, désabusement, dédain : avoir « mal aux autres » et aller au-delà.

Message par bepo le Dim 11 Juil 2010 - 14:13



Dernière édition par Dragibus le Mer 21 Juil 2010 - 10:06, édité 1 fois

bepo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2509
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Misanthropie, cynisme, désabusement, dédain : avoir « mal aux autres » et aller au-delà.

Message par bepo le Dim 11 Juil 2010 - 14:28



Dernière édition par Dragibus le Mer 21 Juil 2010 - 10:02, édité 2 fois

bepo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2509
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Misanthropie, cynisme, désabusement, dédain : avoir « mal aux autres » et aller au-delà.

Message par Phedre le Dim 11 Juil 2010 - 14:31

ah l'impatience zébresque...Wink

Phedre
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2822
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 39
Localisation : bah ça dépend des fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Misanthropie, cynisme, désabusement, dédain : avoir « mal aux autres » et aller au-delà.

Message par Clarisse le Dim 11 Juil 2010 - 15:12

Et puis comme toutes les questions morales, l'important ce n'est pas ce que font les autres, mais ce qu'on fait soi, non ?
+1

On peux observer les défaillances qui nous sont extérieures, les choses qui nous déplaisent, mais c'est nous et nous seul que nous devons transformer en fonction et sur qui nous devons et pouvons influencer et travailler.

L'intelligence est de s'adapter et obtenir ce que nous recherchons par nos propres moyens ou en collaborant consciemment ou non avec les autres.

Change le monde, le monde te tue. Change toi, et tu changeras le monde...


En fait je déteste ceux qui n'assument pas leurs différences et ne voient comme seule solution que de normaliser les autres selon leur vision avant de les accepter.
Que ce soit des gens qui me sont inférieurs ou supérieurs.


Souvent j'ai eu l'impression qu'en fait je me foutais royalement des autres. Alors qu'aussi, je suis très sensible à l'injustice et prêt a leur accorder une partie considérable de mon temps.
Effectivement la cohabitation pacifique avec des gens très différents ne me gène absolument pas. Mais je parle de simple cohabitation. Cohabitation qui inclus observation et curiosité mutuelle, mais pas tentative de persuasion.
J'aurais pu tenir ces propos ^_^

Clarisse
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 41
Date d'inscription : 05/07/2010
Localisation : Lille / Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Misanthropie, cynisme, désabusement, dédain : avoir « mal aux autres » et aller au-delà.

Message par Maly le Dim 11 Juil 2010 - 23:14

Vague a écrit:
Je m'assume trop en pensant que je peux et doit être accepté pour ce que je suis !

J'ai connu une phase où je m'assumais trop en pensant comme toi et ça m'a surtout valu des ennuis, notamment sur Internet, où j'avais (j'ai) tendance à m'embarquer dans des débats sans fin pour qu'on m'accepte comme je suis et non pas comme les autres auraient voulu que je sois. En gros, on m'acceptait à partir du moment où je renonçais à certains traits caractéristiques de ma personnalité mais qui détonnait trop. Du coup, j'ai abandonné, mais après avoir bien morflé, car je ne peux pas renoncer être ce que je suis. (Enfin, j'ai abandonné, je replonge un peu trop maintenant: aurais-je un trop grand besoin de reconnaissance?)

Là ou je buggue complètement c'est les tentatives de persuasion des autres, qui se satisfont d'une persuasion de surface.
Le discours et les idées ne leur importent pas. Seule l'apparence de la victoire importe a leurs yeux. C'est pour cela qu'ils ne supportent pas quelqu'un qui affirme son idée même si cette dernière est erroné. Il veulent la victoire tout de suite même si elle est impossible.

J'ai constaté ça à plusieurs reprises: l'unanimité de surface est recherchée, mais dès qu'on gratte un peu, on s'aperçoit que les dissensions sont beaucoup plus profondes. Mais qu'importe, ce qui compte, c'est une unanimité superficielle, qui permet de rameuter des gens dans son clan à peu de frais. Et ça me peine de voir des gens que j'apprécie foncer droit dans ce piège.

Maly
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 129
Date d'inscription : 01/05/2010

http://lespretextesduvent.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Misanthropie, cynisme, désabusement, dédain : avoir « mal aux autres » et aller au-delà.

Message par bepo le Lun 12 Juil 2010 - 8:03



Dernière édition par Dragibus le Mer 21 Juil 2010 - 10:02, édité 1 fois

bepo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2509
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Misanthropie, cynisme, désabusement, dédain : avoir « mal aux autres » et aller au-delà.

Message par Super PY est rive le Lun 12 Juil 2010 - 11:48

Hein, quoi qu'est ce qu'il se passe? euh Monrde? Je suis contre? merde je suis perdu, et j'ai pas trop le temps de répondre, ni de tout vraiment lire.

J'avais cru comprendre à un moment qu'on "plombait" l'ambiance. Enfin pas pour tout le monde. Enfin peu importe

Puis tu dis ce que tu penses Vague, Maly aussi et voilà. Enfin, qu'est-ce que les super viennent faire dans cette histoire?

Super PY est rive
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4427
Date d'inscription : 09/10/2009
Age : 31
Localisation : environ par la

Revenir en haut Aller en bas

Re: Misanthropie, cynisme, désabusement, dédain : avoir « mal aux autres » et aller au-delà.

Message par augenblick le Lun 12 Juil 2010 - 11:52

Super PY qu'a dit yi a écrit:[...] qu'on "plombait" l'ambiance. [...]

con du plomb dans la tête bounce

(message parenthétique totalement innocent des échanges précédents dont je n'ai pas connaissance rabbit)

augenblick
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6243
Date d'inscription : 05/12/2009
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Misanthropie, cynisme, désabusement, dédain : avoir « mal aux autres » et aller au-delà.

Message par Rootless le Mar 13 Juil 2010 - 0:00

Prosopeion a écrit:
Pourquoi penser qu’on a « mal aux autres » et pas plutôt qu’on a « mal à soi » ?

Pour reprendre le 1er post et faire dans le simple tout en répondant à cette question:

On ne vit pas tout seul,et on doit supporter les autres au quotidien dans une certaine mesure,sans pour autant attendre quelque chose d'eux.

Et souvent on mal aux autres parce qu'ils nous les cassent alors qu'on est assez indépendant(chose qui dans le fond enerve un peu les autres et leur font monter une envie d'hostilité).
combien de fois j'ai vécu cette situation ou j'attends rien de personne,tranquile dans mon coin et ou on vient m'emmerder.

Je pense que beaucoup de gens qui ont mal aux autres n'ont pas mal aux autres quand ils sont tout seuls.

C'est ce que j'avais répondu au travail au cours d'une "formation" sur le stress au travail,au formateur qui insinuait que j'étais quelqu'un de stressé:
"en général je me stresse pas tout seul, plutôt au contact de certaines personnes."

Pour transformer ça en phrase positive, dès fois quand je dis que je vais faire telle ou telle chose tout seul, alors que la plupart des gens le font avec d'autres gens,on me demande:
Mais c'est pas triste? Tu t'ennuies pas?

Je répond:

En fait je crois que dans ma vie j'ai eu l'occasion de connaître beaucoup de gens qui te font apprécier la solitude.

Rootless
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 362
Date d'inscription : 21/06/2010
Localisation : Sud-est de l'Espagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Misanthropie, cynisme, désabusement, dédain : avoir « mal aux autres » et aller au-delà.

Message par Phedre le Mar 13 Juil 2010 - 10:22

Rootless a écrit:
Prosopeion a écrit:
Pourquoi penser qu’on a « mal aux autres » et pas plutôt qu’on a « mal à soi » ?

Bonne question !!! Je vote pour !! (vraiment...)

On ne vit pas tout seul,et on doit supporter les autres au quotidien dans une certaine mesure,sans pour autant attendre quelque chose d'eux.


Eh mais les autres c'est pas toujours l'enfer ! Pourquoi ce terme connoté de "supporter", pourquoi cette généralisation "les autres" ? Est-ce que tous les autres sont insupportables ?

On peut aussi oeuvrer avec eux, apprendre à communiquer avec eux, laisser un espace pour être surpris en bien par eux, construire avec eux, s'enrichir mutuellement !

Je fais partie de cuex qui ont parfois "mal aux blessures des autres" car j'ai accepté "de ne rien pouvoir faire" (de ce qu'ils attendent eux : qu'on les sauve) mais je n'ai pas renoncé à faire "ce que je sais pouvoir faire" (qu'ils le voient / reçoivent ou non) certains le reçoivent...!

Mais il arrive, ou, souvent que ceux qui prétendent avoir mal aux autres, ont mal en les autres de là où ils ont mal en eux.....

Phedre
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2822
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 39
Localisation : bah ça dépend des fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Misanthropie, cynisme, désabusement, dédain : avoir « mal aux autres » et aller au-delà.

Message par Kraken le Mar 13 Juil 2010 - 16:09

Franchement depuis l'annonce de mon QI, je n'arrête pas pas de voir cela comme un truc qui devrait être mis au service des autres... bien sûr qu'ils ne sont pas tous admirables (ouaip tous des cons!), mais quand même (faut les sauver d'eux-mêmes).

Je dois avoir lu trop de comics avec des superhéros quand j'étais jeune...

"Un grand pouvoir implique une grande responsabilité"

Ou alors je suis mégalo (remarquez l'un n'empêche pas l'autre).

Kraken
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 116
Date d'inscription : 08/07/2010
Age : 48
Localisation : IdF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Misanthropie, cynisme, désabusement, dédain : avoir « mal aux autres » et aller au-delà.

Message par bepo le Mar 13 Juil 2010 - 17:34



Dernière édition par Dragibus le Mer 21 Juil 2010 - 9:17, édité 1 fois

bepo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2509
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Misanthropie, cynisme, désabusement, dédain : avoir « mal aux autres » et aller au-delà.

Message par Invité le Mar 13 Juil 2010 - 17:35

Je dirais qu'on ne sait pas si on a une mission ou pas sur terre, que les religions n'ont pas fait que des catastrophes et que les comics, c'est pas vraiment une preuve... Razz

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Misanthropie, cynisme, désabusement, dédain : avoir « mal aux autres » et aller au-delà.

Message par bepo le Mar 13 Juil 2010 - 17:40



Dernière édition par Dragibus le Mer 21 Juil 2010 - 9:17, édité 1 fois

bepo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2509
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Misanthropie, cynisme, désabusement, dédain : avoir « mal aux autres » et aller au-delà.

Message par Rootless le Mar 13 Juil 2010 - 20:23

Phedre a écrit:
Mais il arrive, ou, souvent que ceux qui prétendent avoir mal aux autres, ont mal en les autres de là où ils ont mal en eux.....

J'ai pas trop compris mais bon...

Nan les autres c'est pas toujours l'enfer.Disons qu'il y a une compensation à avoir.Les bonnes expériences avec les autres compensent les mauvaises et on les oubie plus facilement.

Quand tu ne vois pas ou que tu n'as pas ces moments de compensation, les "autres" deviennent vite un enfer.

Et ces théories de psy "si t'es pas bien avec les autres c'est que t'es pas bien avec toi-même" ça m'énerve franchement c'est peut-être le cas dans certaines situations,mais c'est faux dans beaucoup d'autres (comme presque tout ce que disent les psys d'ailleurs):

Exemple:

Quelqu'un qui malgré ses efforts ne se fait pas d'amis le vivra mal et c'est pas forcément de sa faute,simplement les gens ont déjà leur petite vie et on passe inaperçu,on est un fantôme pour les autres ou pire on doit passer une espèce de quarantaine relationnelle (on est une espèce de pestiféré social rien que pour le fait d'être nouveau) voire un bizutage des autres (qui voient une menace à leur petit train-train quotidien ou à leurs intérets).

Moi ma théorie c'est qu'il y a beaucoup de gens qui étaient biens avec eux-mêmes et qui ne le sont plus à cause des autres.C'est ça avoir mal aux autres.Il suffit pas de s'accepter soi-même.

Le besoin d'acceptation des autres (appartenir à un groupe) c'est un des besoins fontamentaux de l'espèce humaine,et nier ça c'est vraiment méconnaître l'Humain et avoir aucune psychologie.

D'ailleurs ce genre de phrases que j'ai cité plus haut en plus d'être simplistes et moralisatrices (ce qui est, je me répète, énervant),ça enfonce le couteau dans la plaie,en gros c'est dire "si les autres t'aiment pas ça vient de toi".Y a beaucoup d'enfants éduqués comme ça et c'est une catastrophe sur le plan humain.

Je pense qu'on mal aux autres après une période prolongée qui comportait presque que des mauvaises expériences, une expérience traumatisante détruit aussi mais en général si ele est compensée ça va mieux.

Ce sujet c'est un peu une interdiction d'en vouloir aux autres .Il faut respecter les souffrances des misanthropes et désabusés et le fait qu'ils ne les aient pas surmontées.

C'est un peu comme dire à une anorexique:
"ben c'est sur que si tu mange pas...t'as qu'à manger ça ira mieux"

Rootless
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 362
Date d'inscription : 21/06/2010
Localisation : Sud-est de l'Espagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Misanthropie, cynisme, désabusement, dédain : avoir « mal aux autres » et aller au-delà.

Message par paela le Jeu 1 Mar 2012 - 12:41

D’abord s’ajuster au monde. Ensuite ajuster le monde à soi.
C'est la première étape que la plupart des zèbres refuseront d'envisager!
Il s'agirait donc plutot de se trouver de la force pour tolèrer de s'ajuster au monde sans perdre la flamme.

Et pour ça je crois qu'il faut parfois réussir à ajuster le monde à soi (sans atteindre un absolu ultime de liberté et de volonté sans obstacles!), pour se donner de l'énergie.

Pour ce qui est de la lucidité, il doit y avoir des solutions à chercher du coté de la mise en avant de l'expression du refus plutot que du refus seul. Mais intellectualisation abusive aidant, ce n'est pas facile.

paela
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2197
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 23
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Misanthropie, cynisme, désabusement, dédain : avoir « mal aux autres » et aller au-delà.

Message par Nanana le Jeu 1 Mar 2012 - 13:17

Paela, il s'agit de questionner ses propres représentations du monde, de cesser de croire que les choses sont l'idée qu'on s'en fait. C'est exactement ça, se remettre en question et douter de tout mais de façon constructive. Pourquoi refuser d'envisager la déconstruction du sens? Pour se raccrocher à des illusions? Peur de trouver le vide derrière?

Nanana
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1979
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 47
Localisation : bxl, ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Misanthropie, cynisme, désabusement, dédain : avoir « mal aux autres » et aller au-delà.

Message par paela le Jeu 1 Mar 2012 - 14:15

Peur de trouver le vide derrière?
Le vide, ou pire; pourquoi pas?

Je ne crois pas que reculer par rapport au sens suffise, il reste un attachement "animal" des émotions au delà du sens. Le corps n'est pas en lien immédiat avec la conscience (lien d'action).
A ce niveau, il faut une structure de pensée, ou une "ame" assez fortes pour pouvoir terminer le travail.

Soyons clairs, je ne dis pas que c'est la voie à éviter, mais que ses résultats peuvent etre aussi accablants que libérateurs. D'autant plus que le naturel revient au galop.
Donc la peur est compréhensible!



paela
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2197
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 23
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Misanthropie, cynisme, désabusement, dédain : avoir « mal aux autres » et aller au-delà.

Message par Invité le Jeu 1 Mar 2012 - 14:19

.


Dernière édition par Loic le Jeu 6 Déc 2012 - 22:11, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Misanthropie, cynisme, désabusement, dédain : avoir « mal aux autres » et aller au-delà.

Message par Invité le Jeu 1 Mar 2012 - 14:25

.


Dernière édition par Loic le Jeu 6 Déc 2012 - 22:12, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Misanthropie, cynisme, désabusement, dédain : avoir « mal aux autres » et aller au-delà.

Message par paela le Jeu 1 Mar 2012 - 14:45

Tu as surement raison.

Ne pas se paumer dans des sens qui n'en sont pas, je vois ça comme un recul, c'est une image qui vient assez naturellement en tete. C'est vraiment multiplier les images mais: "la conscience se déplace vers l'intérieur, le sens étant extérieur".
De toute manière, je suis plus pour un réel détachement que pour une sélection des "bons sens". Pas parce que je la crois impossible ou inutile.

Et ce sont des grands mots, quand on compare avec comment je me débrouille en pratique, ça fait rougir

paela
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2197
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 23
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Misanthropie, cynisme, désabusement, dédain : avoir « mal aux autres » et aller au-delà.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:17


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum