Coeur fermé à clé

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Coeur fermé à clé

Message par Rootless le Mar 29 Juin 2010 - 1:22

Qu'est-ce que vous pensez du fait de penser ça (ci-dessous)?

Evidemment je ne l'admet pas comme vérité absolue mais c'est ma vérité subjective et j'ai du mal à concevoir le monde autrement:

En fait je pense (sauf exceptions qui me sont assez étrangères à vrai dire..) que les relations humaines sont un peu un instinct de survie inconscient (le besoin d'assurer ses arrières en cas de nécessité et d'avoir quelqu'un sur qui compter) voire pire un contrat social (bourré d'intérêts cachés).Une espèce de recherche narcissique avec compensation du manque.Un autre qui nous ressemble dans ce qui nous plaît de nous-mêmes et qui a ce qu'on idéalise.

C'est une théorie que j'ai développée pendant mes époques "solitaire" où en plus j'ai du apprendre à me suffire à moi-même.Je crois que je suis allé trop loin parce j'ai l'impression qu'avant j'appréciais plus la compagnie des autres (parce que je n'appréciais peut-être pas la mienne..)Du coup j'ai l'impression d'être un peu devenu superficiel avec les gens..À long terme et dans certaines situations ils représentent vite une balance qui penche plus vers la contrainte et les sacrifices inutiles que sur une émotion agréable.

Souvent dans les crises je suis très froid même avec les gens qui sont censés être très proches de moi.J'ai l'impression que j'ai redescendu tellement tout le monde de son piédestal que je suis rarement déçu.Je ne peux plus concevoir la relation avec autrui sans le/la considérer comme un traitre potentiel et je reste sur mes gardes derrière un bouclier de sympathie à court terme.

Je ne dirais même pas que je suis négatif parce que je ne morfonds pas, ça m'a permis de mieux profiter des gens (dans tous les sens du terme),d'ailleurs je cherche sans arrêt à connaître plus de monde pour ne pas être dépendant et choisir mes compagnies.
Je n'ai pas de haine envers des personnes qui m'ont rien fait mais c'est vrai que j'ai une certaine indifférence (malgré l'enthousiasme montré par souci de maintien dans la sphère sociale...).

J'ai l'impression aussi que depuis que j' "aime" moins les gens,je les supporte mieux.
Et puis il y a aussi un sentiment satisfaisant de contrôle qui pousse à continuer mais ça fatigue.Ça me rend plus fort mais en même temps ça m'affaiblit.

Ça vous dit quelque chose?

Rootless
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 362
Date d'inscription : 21/06/2010
Localisation : Sud-est de l'Espagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeur fermé à clé

Message par Invité le Mar 29 Juin 2010 - 6:18

Assez oui, pas totalement mais assez, le contrôle qui fatigue, la paranoïa qui voit derrière chaque personne un traitre potentiel, le fait d'être désabusé...
Je dirais qu'il y a aussi une très forte volonté de se protéger, ne pas trop s'impliquer pour ne pas souffrir car l'on est plus vulnérable sentimentalement que les autres, on se remet moins vite.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeur fermé à clé

Message par Invité le Mar 29 Juin 2010 - 7:44

faire cela peut être salutaire à court terme. Bénéfice immédiat : atténuation de la souffrance. Je crois qu'à long terme ça atteint ta capacité à aimer...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeur fermé à clé

Message par micheline le Mar 29 Juin 2010 - 13:31

Quand on "aime" moins les gens, quid de leurs sentiments à notre égard, qu'ils soient zèbres ou pas ? notre sentiment vis à vis des autres (même si on pense qu'ils ne le percevront pas ou pas clairement) n'a-t-il pas un impact sur leur manière (instinctive?) d'interagir avec nous ?
C'est le premier sujet auquel je participe (je viens de m'inscrire) et cette question me paraît tellement vaste que je suis admirative devant votre capacité à trier vos idées et en envoyer quelques unes qui sont bien classées, je trouve. En ce qui me concerne, j'ai eu de longues périodes d'isolement car franchement je saturais et me sentais très fatiguée de guerroyer en société pour fréquenter des gens, encaisser ceci, encaisser cela, me poser trente six mille questions, bref c'était tellement compliqué. Mais moi, contrairement à toi Rootless, j'ai fini par de moins en moins supporter la solitude. Je me demande s'il n'est pas possible de créer un lien plus authentique aux autres, malgré le fait (ou en tenant compte du fait ) que le plus souvent ils ne comprennent pas etc. Je crois qu'il faut chercher un moyen d'arriver à ça, plutôt que de se barricader derrière de l'indifférence ou des idées d'auto-suffisance... mais je fais peut-être de la projection. En ce qui me concerne, j'ai eu de longues périodes d'indifférence en général et surtout face à des situations émotionnellement chargées, tout simplement parce que j'atomisais l'émotion, comme décrit dans le livre de JSF, et c'est sans doute un mécanisme de défense, et du coup je pense que cela reflète le fait que le problème n'est pas réglé. Sinon pourquoi persister à recourir au bouclier de l'indifférence ? Bref, je ne crois pas que se replier sur soi (par-delà la façade sociale) soit une solution, je pense que tant qu'on en est là il reste pas mal de boulot. On est plus sensible, plus vulnérable, c'est vrai, mais il doit bien y avoir des moyens de gérer tout ça et d'être là dans le monde pour de vrai, sans instaurer de rapports de force systématiques ni hyperintellectualiser les relations aux autres d'une manière qui fait que ces relations ne sont finalement pas des échanges authentiques... c'est dommage de perdre en authenticité, vous ne pensez pas ?

micheline
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 6
Date d'inscription : 29/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeur fermé à clé

Message par Georges le Mar 29 Juin 2010 - 16:58

Avant je n'aimais pas les gens et j'avais plein d'amis, une compagne, des copains, des relations et des collègues ; une famille envahissante et un téléphonne qui sonnait beaucoup aussi.

Cependant je vivais mal, vraiment mal, je n'aimais pas ces gens, je pense que ça me valorisait d'être entouré.

J'ai tout plaqué, j'ai déménagé, je vis à présent l'esprit libre et je me sens bien moins opressé mais seul. Je ne sors plus, je ne téléphone presque pas, mes collègues ne m'aiment pas et c'est une bien belle justice car réciproque.

J'ai toujours mon faux self envahissant mais bien moins fatiguant car je n'ai plus besoin d'être le copain parfait, le collègue parfait, le bon fils et gendre...

Alors aimer les gens... (tiens je vais dire un truc très con comme moi) faudrait qu'ils le méritent.

Georges
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 33
Date d'inscription : 24/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeur fermé à clé

Message par ouuuh le Mar 29 Juin 2010 - 17:16

J'aime les gens, enfin je pense.

Sauf que pour la plupart de mes activités, je préfère être seule.

J'ai plein de manies (habitudes, rituels, et cie), des centres d'intérêt qui n'intéressent justement que moi très souvent, et je suis parfois tellement absorbée par tout et n'importe quoi que je donne l'impression d'être "absente", alors je comprend que ça puisse être pénible pour les autres.

Je ne m'arrête pas (du moins je me l'interdis) sur les détails relationnels, je ne me demande pas si on m'aime ou si j'aime, tout ça c'est important, mais je crois que j'ai "décroché" depuis déjà un bon bout de temps.

Certains me trouvent froide, distante, inaccessible, indifférente, pourtant ce n'est pas le cas, je m'intéresse aux gens, mais ça ne se voit pas systématiquement d'après ce que je comprend.

ouuuh
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 86
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeur fermé à clé

Message par ouuuh le Mar 29 Juin 2010 - 17:20

C'est juste que les relations humaines m'épuisent vraiment, alors j'ai besoin de solitude pour à la fois me ressourcer et ne pas déranger autrui.

A part ça, je me considère comme tout le monde (enfin j'espère), j'ai besoin d'aimer et être aimée.

ouuuh
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 86
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeur fermé à clé

Message par Invité le Mar 29 Juin 2010 - 17:42

Entièrement d'accord avec le dernier post de ouuuh.

Je rejoins Georges sur la notion de mérite, même si cela paraît bigrement condescendant ou prétentieux. Mais il y a tellement de cons autour de nous... Moi j'ai surtout l'impression d'être entouré d'aveugle. Des aveugles du cœur ou de l'âme si vous préférez dans le sens ou j'ai rencontré peu de gens délicats et soucieux de ne pas blesser autrui, mais des légions de gens qui me faisaient mal dans l'inconscience la plus totale, voir qui se faisaient mal entre eux.

Pour avoir fait une dépression bien profonde mais assez courte heureusement j'ai bien du accepter le fait d'avoir besoin des autres et les 7/8 dernières années que j'ai passé avec ma compagne m'ont aidé a supporter pas mal de souffrances.

Sartre disait : l'Enfer c'est les autres, mais l'Enfer c'est aussi et surtout soi même. La vérité est sans doute entre les 2.

Quand à notre aptitude à l'introspection Micheline, je crois qu'elle vient avec le temps, question de survie, apprendre à se connaître soi même à fond et clairement devient rapidement vital pour continuer à avancer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeur fermé à clé

Message par Rootless le Mar 29 Juin 2010 - 22:20

micheline a écrit:Quand on "aime" moins les gens, quid de leurs sentiments à notre égard, qu'ils soient zèbres ou pas ? notre sentiment vis à vis des autres (même si on pense qu'ils ne le percevront pas ou pas clairement) n'a-t-il pas un impact sur leur manière (instinctive?) d'interagir avec nous ?

Si ça a un impact,ils nous respectent! et comme l'ont dit les autres ils essayent de mériter notre amitié!Et (mon expérience me l'a prouvé) ils nous considèrent plus digne d'intérêt (et plus digne tout court).
On n'a jamais essayé d'abuser de ta bonté?

Le principe de réciprocité dans les rapports humains est un leurre et jamais j'éduquerai mes enfants comme ça (genre:"sois gentil avec les autres et ils seront gentils avec toi", ou "pour recevoir il faut donner" "il faut pardonner" etc...c'est destructeur!c'est toujours le même qui encaisse et se remet en question au plus grand profit des petits malins sournois et sans vergogne,et il peut finir par toucher la fond niveau estime de soi.)

J'ai eu l'occasion d'observer les chiens (que j'aime beaucoup mais sur qui je ne me voile pas la face ) et leurs comportements de groupe:il rabaissent le plus faible et respectent le plus fort et selon son tempérament ce dernier trouvera sa place dans le groupe, et bien chez les gens(encore une fois selon mon expérience) je crois que c'est pareil (derrière les faux-semblants humanistes).

Enfin c'est mon point de vue.


Rootless
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 362
Date d'inscription : 21/06/2010
Localisation : Sud-est de l'Espagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeur fermé à clé

Message par Rootless le Mar 29 Juin 2010 - 23:40

micheline a écrit: sans instaurer de rapports de force systématiques ni hyperintellectualiser les relations aux autres d'une manière qui fait que ces relations ne sont finalement pas des échanges authentiques... c'est dommage de perdre en authenticité, vous ne pensez pas ?

En ce qui me concerne j'ai désintellectualisé les rapports justement.J'ai plutôt trouvé dommage d'être exclu socialement pour mon authenticité.

Les compensations qu'offre l'hypocrisie dépassent les frustrations que provoque l'authenticité.Et comme le cerveau apprend et renforce les comportements récompensés ou compensés,c'est pour ça je ne sors pas de cette spirale.

En fait je crois que c'est une revanche sociale.Je jette de la poudre aux yeux pour exploiter ce que je peux exploiter chez les gens.Je leur fais payer un “impôt” sur leur superficialité.

S’ils m’ont idealisé sur des critères superficiels il ne pourront s’en prendre qu’à eux même,c’est pour leur faire commettre l’inverse d’ostraciser quelqu’un qui a un bon fond pour des maladresses sociales.S’ils en tirent la leçon (chose dont je doute franchement),ça n'en sera que meilleur pour l’humanité.





Rootless
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 362
Date d'inscription : 21/06/2010
Localisation : Sud-est de l'Espagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeur fermé à clé

Message par Wise le Mer 30 Juin 2010 - 13:28

être tres "sombre", être tres froid, avoir une carapace, avoir une armure, avoir un masque...
on est nombreux à avoir vécu ça, beaucoup d'entre nous sont encore dans cette situation, moi j'en suis sorti.
ma vie est incomparable entre avant et apres.

garde espoir.


(s'cusez je fais court j'ai pas beaucoup de temps)

Wise
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2149
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 30
Localisation : au soleil .G (30)

http://deltarc.blog4ever.com/photos/2016-univers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeur fermé à clé

Message par Invité le Mer 30 Juin 2010 - 16:35

Personnellement, je ne ressens plus aucune émotion pour les gens, et mêmes pour ceux qui me sont très proches... Je ne sais pas à quoi cela est du, mais j'ai l'impression qu'un système de sécurité s'est déclenché pour éviter que je souffre trop... Mais c'est pareil au niveau intellectuel, je suis sur que si je repassais le WAIS aujourd'hui, je serais classé dans la case déficient mental... Et je n'ai aucune solution pour supprimer cette "sécurité"... Du coup, je survie même si j'ai de temps à autre quelques moments où je me retrouve un peu.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeur fermé à clé

Message par lynka le Mer 30 Juin 2010 - 16:42

IngsCad, ne t'inquiète pas, ça va passer!!!
Système de défense!!!
La même chose m'est arrivée il y a qq mois (et pendant qq mois, genre 6 mois) et là ça va mieux, je commence à me réouvrir.
Mais effectivement ça fait peur quand ça arrive.

Je saurais pas trop expliquer le phénomène pour l'instant parce qu'il y a trop de choses impliquées et c'est encore un peu emmêlé, mais en gros, "peur de souffrir" donc inhibition, et ça peut aller jusqu'à ne plus rien ressentir pour qui que ce soit.

J'étais à l'étranger quand ça m'est arrivé, et même ma famille (que j'aime profondément, on est très soudés, et je susi très fusionnelle avec ma soeur) ne me manquait pas du totu à ce moment là.
On a l'impression de ne pas être vivant, d'être un fantôme, sans émotions, sans sentiments.

Enfin bref, courage.

lynka
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6408
Date d'inscription : 05/03/2010
Age : 32
Localisation : lost in limbo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeur fermé à clé

Message par micheline le Mer 30 Juin 2010 - 17:15

Hey IngsCad, s'il y a des moments où tu te "retrouves un peu" c'est que tu peux remonter à la surface, je pense ! effectivement c'est un mécanisme de défense, j'ai vécu ça moi aussi, c'est ce que j'appelle "atomiser les émotions" du coup elle n'ont plus de sens et on ne les ressent plus... je pensais que c'était de la déréalisation. En fait non. Et tu ne serais certainement pas classé déficient mental, à mon avis ça reflète tout l'inverse. Comme dit lynkat-woman, on peut en sortir. Je ne suis pas une pro mais je pense qu'on peut en sortir en gardant à l'esprit qu'on est un zèbre (car c'est sans doute largement parce qu'on est zèbre qu'on vit ça)

micheline
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 6
Date d'inscription : 29/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeur fermé à clé

Message par fleurblanche le Jeu 1 Juil 2010 - 11:32

Le cœur fermé à clé. Au-delà d’un système de sécurité, ca pourrait être aussi l’effet sidérant, paralysant d’un électrochoc.

Un choc émotionnel, une déception, un traumatisme tellement intense que le cœur (les émotions) en prennent un coup, et que le muscle cardiaque (ou la partie de nous qui engendre/laisse naitre les émotions) ne peut plus fonctionner normalement. Pendant un temps. Le temps pour le muscle cardiaque de guérir. Le temps pour la blessure émotionnelle de cicatriser. Et après, timidement, progressivement, on recommence à vivre, à exister de la même manière qu’avant. Mais comme dorénavant on connait les effets d’un électrochoc, on fait attention. Il y a désormais comme un tilt dans la tête qui dit « Attention, risque d’électrochoc, prière d’éviter la personne ou la situation ! »

Je suis passée par cet état de cœur fermé ; la carapace s’est effritée à mon insu, progressivement, et une fleurblanche plus sage, mais pas blasée ni désabusée, est sortie de cette carapace qui en fait n’était qu’un cocon pour me transformer en chrysalide. Est-ce cela la fameuse capacité de résilience que posséderaient les z en plus grande intensité que les non z ?

Courage et patience Rootless, IngsCad et les autres. Courage, patience et aussi volonté, car j’ai l impression qu’on peut s’opposer à la perte de sa carapace, au processus de guérison qui, semble-t-il, est une loi de la nature.

fleurblanche
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3571
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 48
Localisation : Hémisphère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeur fermé à clé

Message par thingfish le Jeu 1 Juil 2010 - 17:12

Rootless, quand je te lis, j'ai l'impression que tu décris mon mode de vie!

Mais en ce qui concerne vraiment les rapports que j'entretiens avec les autres, je dirais que j'accorde à tout le monde un amour "théorique". J'entend par là que par défaut, j'ai tendance à plutôt orienter positivement la neutralité de l'estime que j'ai d'un individu lambda. Disons que par défaut, je laisse toutes les portes ouvertes aux individus intéragissant avec moi, et ne prend la décision de les fermé qu'en cas de certitude d'une hostilité de leur part à mon égard.

Oui mais voilà, c'est un mécanisme passif. Je laisse les portes ouvertes mais ne prend que très rarement la peine de les franchir moi même, par peur que les autres ne fonctionne pas d'une manière aussi "logique" que moi et décident de me fermer ces portes violemment pour des raisons qui m'échaperaient. Du coup, je suis seul. C'est une solitude assez confortable d'un certain point de vue car absolument non contraignante, qui me permet d'être vraiment moi, sans faire usage d'artifice quelconque pour intégrer la société à mon univers ou m'intégrer à l'univers de la société. Mais malheureusement, la solitude ça rend triste à la longue et c'est très difficile d'en sortir lorsqu'elle est aussi extrême que la mienne.

Et lorsqu'il m'arrive des fois de rencontrer une personne qui me donne vraiment envie d'aimer et de me faire aimer, je me rend compte alors à quel point cela m'est devenu difficile. Et ces lacunes génèrent encore plus de mal-être au final, on finit par croire qu'on aura jamais le droit de connaître une situation d'amour réciproque avec qui que ce soit, alors on finit par laisser tomber, ne plus essayer quoi que ce soit.

thingfish
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 915
Date d'inscription : 22/04/2010
Age : 28
Localisation : Juste derrière toi!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeur fermé à clé

Message par Rootless le Mer 15 Déc 2010 - 0:38

thingfish a écrit:

Disons que par défaut, je laisse toutes les portes ouvertes aux individus intéragissant avec moi, et ne prend la décision de les fermé qu'en cas de certitude d'une hostilité de leur part à mon égard.

Et lorsqu'il m'arrive des fois de rencontrer une personne qui me donne vraiment envie d'aimer et de me faire aimer, je me rend compte alors à quel point cela m'est devenu difficile. Et ces lacunes génèrent encore plus de mal-être au final, on finit par croire qu'on aura jamais le droit de connaître une situation d'amour réciproque avec qui que ce soit, alors on finit par laisser tomber, ne plus essayer quoi que ce soit.

J'avais pas lu ce message!Pour ce qui est des 2 lignes du dessus je me reconnais complètement!

Laisser tomber? Nan en fait je dirais que j'ai réussi à atteindre ce stade où on essaye avec les gens un peu avec la même nonchalance qu'avec laquelle on fait des ricochets, si ça marche tant mieux et sinon tant pis.

Rootless
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 362
Date d'inscription : 21/06/2010
Localisation : Sud-est de l'Espagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeur fermé à clé

Message par Chrysalide le Mer 15 Déc 2010 - 13:47

De mon côté, j'aimerais bien pouvoir fermer mon cœur à clé .. je compatis sans cesse, je tente de comprendre les uns et les autres et je souffre beaucoup de voir qu'il sont pour la plupart simplement guidés par leurs besoins matériels et les avantages qu'ils peuvent tirer d'une relation.
Malgré cette souffrance continuelle, je n'arrive pas à me protéger d'eux, je côtoie moins de monde et j'ai moins d'amis, car les douleurs répétées étaient trop de bouleversement ... mais les personnes que je suis obligée de côtoyer (au travail, au sport) me blessent encore et toujours ...

Chrysalide
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 205
Date d'inscription : 03/12/2010
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeur fermé à clé

Message par Rootless le Mer 15 Déc 2010 - 15:16

Sarahh a écrit:

Malgré cette souffrance continuelle, je n'arrive pas à me protéger d'eux, je côtoie moins de monde et j'ai moins d'amis, car les douleurs répétées étaient trop de bouleversement ... mais les personnes que je suis obligée de côtoyer (au travail, au sport) me blessent encore et toujours.


En fait ils blessent une image idéalisée que tu as d'eux.De par tes capacités élevées tu es dans une logique de réciprocité, mais pas eux. Leur peu d'activité neuronale ne leur permet souvent pas de se mettre à la place des autres (ça demande un certain niveau de réflexion), et c'est pour ça qu'ils font aux autres ce qu'ils n'aiment pas qu'on leur fasse et qu'ils sont intéressés.C'est un instinct animal appliqué à la vie moderne.Si tu arrives à leur donner l'excuse de leurs moyennes-faibles capacités (manque d'empathie par exemple) ça te fait avoir moins de déceptions. Mais bon c'est dur parce qu'il y a des trucs qui sont vraiment durs à supporter. Après il y a ceux qui savent penser aux autres mais s'en foutent, ça c'est clairement intolérable pour moi.


Dernière édition par Rootless le Mer 15 Déc 2010 - 15:21, édité 2 fois (Raison : présentation "brouillon")

Rootless
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 362
Date d'inscription : 21/06/2010
Localisation : Sud-est de l'Espagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeur fermé à clé

Message par augenblick le Mer 15 Déc 2010 - 15:31

Que fait-on des personnes qui ont des capacités réflexives importantes et qui sont cependant fermées à autrui ?

augenblick
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6243
Date d'inscription : 05/12/2009
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeur fermé à clé

Message par Rootless le Mer 15 Déc 2010 - 17:18

augenblick a écrit:Que fait-on des personnes qui ont des capacités réflexives importantes et qui sont cependant fermées à autrui ?

C'est assez lié, parce qu'avoir de grandes réflexions si c'est pas que pour toi (dans ce cas c'est vers nous-mêmes qu'on es tourné) mais aussi pour les autres, et ça part du principe hypothétique que ça les intéresse aussi et qu'ils pourront en parler, ce qui dans la pratique aboutit sur une déception dans la plupart des cas, donc à une fermeture.

Je pense que la réflexion intense est intrinsèquement liée à l'isolement, ou elle naît de celui-ci, ou elle y débouche, exception faite pour les clubs,forums etc.. de réflexion.

Rootless
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 362
Date d'inscription : 21/06/2010
Localisation : Sud-est de l'Espagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeur fermé à clé

Message par Invité le Mer 15 Déc 2010 - 17:42

Fermées dans quel sens?...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeur fermé à clé

Message par augenblick le Mer 15 Déc 2010 - 18:55

Et les grandes réflexions avec les autres (plutôt que pour, qui impliquerait qu'on aurait quelque chose en plus) ?

augenblick
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6243
Date d'inscription : 05/12/2009
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeur fermé à clé

Message par Rootless le Mer 15 Déc 2010 - 22:39

augenblick a écrit:Et les grandes réflexions avec les autres (plutôt que pour, qui impliquerait qu'on aurait quelque chose en plus) ?

Ouais si tu veux,ça change pas grand chose.Quand je commence à être trop précis et dépasser le temps de monologue réglementaire je m'arrête et je vois souvent que:

- on change de sujet
- que les autres n'ont rien à dire de plus (en fait ça les intéresse pas)

J'en suis justement arrivé à un point où je me "retiens" de m'intéresser à certains sujets parce que je pourrai pas trop les partager "avec" les autres.Effectivement c'est le "avec" les autres qui compte.


Rootless
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 362
Date d'inscription : 21/06/2010
Localisation : Sud-est de l'Espagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeur fermé à clé

Message par augenblick le Mer 15 Déc 2010 - 22:55

De mon point de vue, ça change (comme tu le dis finalement) ; avec le pour : on peut faire un monologue ; avec le avec : tu t'assures que tu es sur un terrain où tu peux échanger avec l'autre. Parfois, il faut quelques questions, ajustements pour enfin trouver ce qu'on appelle assez justement un terrain d'entente.

augenblick
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6243
Date d'inscription : 05/12/2009
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeur fermé à clé

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:53


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum