Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Page 8 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par 'Sengabl le Lun 24 Juin 2013 - 8:06

Injection de bonne humeur ! Wink



_________________
C'est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser. - Montesquieu
The greatest ennemy of knowledge is not ignorance, it is the illusion of knowledge - Stephen Hawking - Quid malinum fat in ravinum tombat - Groupe dissident "Ailleurs"

'Sengabl
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 45
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Doinel le Lun 8 Juil 2013 - 12:34

"Rendre une femme heureuse", c'est comme cela que je décris la relation de mes rêves.

Cliché? Romantisme affligeant? Pieux mensonge? Désintéressement pathologique?

Formulation synthétique, tout aussi égocentrique qu'altruiste.

Mon empathie m'a permis de construire une vision de l'humanité et de faire miennes des valeurs morales et altruistes que je chéris.

Mon empathie est aussi la plus grande de mes vulnérabilités.

Mes petits malheurs ne génèrent en moi qu'un vague à l'âme plus ou moins léger, des sourires parfois un peu tristes, des rires qui n'en sont pas vraiment, des moments de silence, des déprimes de quelques minutes ou de quelques heures. J'ai du mal à ressentir sans retenue de grandes joies et des moments de bonheur, mais j'ai autant de mal à me plonger dans le spleen. Parfois je me dis que c'est le moment pour une petite déprime. Quelques verres, des chansons qui me font pleurer (Brel fut un jour remplacé par Barbara, aujourd'hui Miossec suffit amplement), la scène convenue d'émotion dans une série américaine, je prends tout ce qui se trouve à portée.

Le point faible dans ma cuirasse émotionnelle c'est l'autre. La joie de l'autre me fait me sentir bien. Mes doutes concernant les émotions de l'autre provoquent chez moi de l'anxiété. Sa tristesse et sa souffrance me rendent triste et me font souffrir.

Dans ces moments là je suis un piètre ami. Les mots qui me viennent à l'esprit me semblent dérisoires et ridicules, et puis ils ont du mal à se rassembler en phrases cohérentes. Je ne sais qu'écouter et souffrir avec l'autre. Le seul langage qui m'est naturel face à la détresse d'autrui est tactile, mais je ne me permets de toucher et d'étreindre que mes enfants et une femme dont je suis amoureux. Cette impossibilité de réconforter de la seule manière dont je me sens capable est une source supplémentaire de souffrance.

D'un ami j'attends qu'il me divertisse de mes émotions négatives ou, s'il veut vraiment en parler, qu'on puisse le faire de manière assez détachée et pas trop longtemps. Je sens le moment où je vais "plonger" et je ne veux pas le faire en présence de l'autre. Je ne veux pas le faire du tout. D'une amoureuse, je peux attendre tout cela mais aussi qu'elle me prenne dans ses bras sans rien dire. Je peux aussi accepter qu'elle me voie pleurer.

Alors, alléger les soucis et les tourments de la femme qui partage ma vie, lui donner des moments de joie et de bonheur et lui permettre de s'épanouir en dehors du couple sont des conditions essentielles pour mon propre bien être. Je ne peux être heureux avec une femme qui n'est pas heureuse, et si j'ai une part de féminité en moi elle réside en partie dans ma capacité à deviner les émotions de l'autre derrière les apparences.

Et puis, dans ma phrase bateau, le mot "rendre" est essentiel. Je ne veux pas seulement le bonheur de la femme aimée, je veux être la source principale de ce bonheur et le principal pansement à ses blessures. C'est très égocentrique mais j'attends exactement la même chose de sa part.

Pour moi le couple est le foyer de bien être et de réconfort nécessaire à chacun pour affronter le monde et s'accomplir pleinement. Qu'y a t'il de plus beau que d'offrir son soutien inconditionnel aux projets les plus fous et de partager la joie de la réussite d'une personne qu'on aime?

Je me dis souvent que la solitude est le meilleur mode de vie pour moi. Je gère mes émotions comme je l'entends et je ne fais souffrir personne.

Mais je sais aussi que seul je ne suis qu'une partie de moi. Je ne peux avoir de projets autres que la fuite, partir très loin, vivre une autre vie. Je ne peux vraiment prendre du plaisir sans que ce plaisir soit partagé. Je n'ai vraiment envie de rien. Ma tendresse, les sens que cette tendresse nourrit, se lamentent pitoyablement. Je n'existe pas vraiment.

Je n'aime pas qu'on me dise que je suis sinistre. Quoi, moi qui suis si léger, d'humeur si égale, qui plaisante et souris de tout je serais sinistre? Le problème, c'est que quand on recherche des personnes capables de vous comprendre, de saisir les nuances de votre personnalité et sa complexité, il arrive qu'on en rencontre.

Une chanson d'amour... La plupart des chansons d'amour que j'aime sont tristes. Celle ci est positive et elle me ressemble, dans la forme et dans le fond.


Doinel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 50
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par 'Sengabl le Lun 8 Juil 2013 - 14:57

Doinel a écrit:
Une chanson d'amour... La plupart des chansons d'amour que j'aime sont tristes. Celle ci est positive et elle me ressemble, dans la forme et dans le fond.

Je m'insurge. Avec véhémence (si si, là, telle que vous me lisez, je suis debout sur mon fauteuil, le poing levé !)
Comment peut-on réellement trouver positive une chanson dans laquelle on dit qu'il est bon de n'avoir pas connu Agnès ? Ces gens délirent Smile Pauvre Paul Fort, pauvre Georges !

Plus sérieusement, nos visions positives s'opposent probablement une fois de plus. Je ne suis pas certaine de pouvoir penser que le positivisme c'est de vénérer le fait d'avoir connu cette femme et celle-là seulement.

Bon mais nécessité de survie/pragmatisme Vs romantisme, le combat est sans fin Smile

Quelques extraits choisis pour étayer le propos :
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------
L'importance du sentiment explique que les manifestations de la vie affective tiennent une place de choix dans la « psychologie » romantique. Et tout d'abord l'amour : ni construction raisonnée, ni impulsion sensuelle, mais principe divin, comme se plaît à le répéter Musset dans la Confession d'un enfant du siècle (1836) : « L'amour c'est la foi, c'est la religion du bonheur terrestre. »

Amour heureux certes, mais aussi et surtout amour contrarié : il n'est pas un écrivain qui n'ait exprimé les souffrances de la solitude et d'une mélancolie que provoque la trahison du sentiment, [...]. La tristesse fait pénétrer bien plus avant dans le caractère et la destinée de l'homme que toute autre disposition de l'âme » (Mme de Staël, De la littérature, considérée dans ses rapports avec les institutions sociales, 1800).
--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tu vois, c'est ça le truc.
C'est juste qu'à un moment, j'ai arrêté de me dire ce genre de trucs. Que c'était l'étendue de la tristesse/douleur qui donnait de la valeur aux sentiments.

Je n'ai plus du tout envie d'être grise quand j'aime (peut-être seulement grisée). Même pas un peu. J'ai assez visité les nuances de gris, j'en suis sortie, je n'y retournerai pas.
Ma nouvelle définition ça serait plutôt : si (/tant que) ça rend heureux, c'est de l'amour. Si (/dès que) ça ne rend pas (/plus) heureux, c'est pas de l'amour.
Ça n'est plus le sentiment qui définit l'émotion mais l'émotion qui définit le sentiment.

L'avis est certes très tranché (ce qui pourrait contrarier un esprit de Z qui se complairait dans une complexité considérée comme noble) mais pour moi, il est salvateur.
C'est un peu cette simplification dont nous parlons parfois, ton œil critique sur la chose, mon admiration sans borne pour le facile.

Du coup, chuis vachement moins sinistre Razz

Des bisous !
(au caramel beurre salé)


PS :
je ne plonge pas plus avant sur la vision du couple "1 et 1". Il ne peut, bien entendu considérant l'historique, plus être question pour moi de ne vivre que pour et par l'autre. Parce que quand l'autre meurt (ou part, ce qui, dans le fond, est presque pareil, "partir c'est mourir un peu" tout ça tout ça, gnagnagna, on connait les bases)... t'as plus qu'à écouter en boucle et pendant des semaines "et moi je sers à quoi, si j'suis plus la moitié de toi"... et à pleurer. Et j'ai plus du tout envie d'avoir envie de mourir d'amour. Ça n'a plus de valeur, considérant la définition précédente, c't'un peu cqfd.

_________________
C'est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser. - Montesquieu
The greatest ennemy of knowledge is not ignorance, it is the illusion of knowledge - Stephen Hawking - Quid malinum fat in ravinum tombat - Groupe dissident "Ailleurs"

'Sengabl
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 45
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Doinel le Lun 8 Juil 2013 - 17:17


Plus sérieusement, nos visions positives s'opposent probablement une fois de plus. Je ne suis pas certaine de pouvoir penser que le positivisme c'est de vénérer le fait d'avoir connu cette femme et celle-là seulement. a écrit:

Ce n'est pas ce qu'il dit. Il a connu celle là, peut être après d'autres. Il l'a aimée et l'aime encore. Il n'y a pas de "toujours" ou de "jamais" dans ce poème.

Tu te trompes si tu me crois enfermé dans ma logique et dans mes certitudes. Mes échafaudages logiques ne sont là que pour soutenir ou combattre mes émotions. Mes "certitudes" n'existent que pour combler l'insupportable idée de ne pas savoir. Je pense que tout le monde fonctionne plus ou moins comme cela. Ma différence avec certains c'est que je suis rarement dupe de ces constructions.

Ce sont de mes émotions dont je suis prisonnier. Essayer de démonter mes démonstrations, de détruire mes certitudes affichées me permet de maintenir la conversation à un niveau de relatif confort émotionnel. Face aux "Tu as tort", je peux faire le breton certain qu'il a raison contre tous, je vais sauter sur la moindre "erreur" faite par l'autre. Mais quand je me tais, que mes yeux et mes pensées cherchent un point d'attache pour se rassurer, quand je réponds que je ne sais pas à quoi je pense, c'est que les émotions cachées derrière mon discours se confrontent à celles véhiculées par le discours en face. Première escarmouche vite résolue au profit de mes émotions, en attente d'une digestion qui prendra plus de temps.

Ta philosophie de l'amour me plait mais je ne peux y adhérer aujourd'hui. J'ai essayé par le passé et j'ai échoué lamentablement. Je ne mesure pas l'intensité de l'amour à la souffrance endurée, l'amour devrait être source de bonheur. Je constate simplement que mon histoire m'a fait fuir encore et encore une femme qui me faisait souffrir et que malgré tout je n'arrivais pas à ne plus aimer. Je pouvais partir pour ne jamais revenir, conscient de l'impossibilité d'être heureux avec elle. Jamais je ne l'ai recontactée, jamais je n'ai fait le premier pas vers elle. Elle se contentait de réapparaitre. Je résistais un temps, puis je finissais par craquer. Ce qui m'a manqué certainement, ce que j'espère, c'est de ressentir quelque chose d'aussi fort pour une autre. Un deuxième grand amour. C'est là que j'ai évolué par nécessité, dans l'abandon de la croyance en un seul et unique Grand Amour. Le grand amour est autant dû à sa capacité à le ressentir et son désir de le vivre qu'à la magie d'une rencontre particulière.

Doinel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 50
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par 'Sengabl le Lun 8 Juil 2013 - 18:43

Doinel a écrit:Ce n'est pas ce qu'il dit. Il a connu celle là, peut être après d'autres. Il l'a aimée et l'aime encore. Il n'y a pas de "toujours" ou de "jamais" dans ce poème.

On entend pas la même chose, tu sais bien Smile
Je n'ai pas parlé de toujours ou de jamais, le "problème" (pour moi) n'est pas là mais plus le fait de vénérer (c'était celui là le mot important de la phrase) cette histoire avec ce "c'était toi et pas une autre".
Je ne dis pas que la chanson est triste, je dis que pour moi c'est pas spécialement le top du positif, à moins que je me mette à penser que leur histoire est terminée et qu'il la "remercie", simplement de l'avoir connue (ce que, j'en suis sûre, tu ne peux pas entendre Smile), là, oui, je peux trouver ça très cool comme vision.

Je ne te crois pas enfermé dans tes théories ou dans tes idées, je dirais plutôt que je te vois presque désespérément essayer d'en sortir. Ce que je crois est différent. Presque pire à mon sens (mais ça n'est que mon sens et ma perception actuelle). Dur à expliquer là (dur parce que là).


Je peux toujours écouter "Ne me quitte pas" et je pleure toujours en l'écoutant, mais plus pour les mêmes raisons.
Avant, je pouvais me dire que cette manière d'aimer, même si elle était triste, touchait au sublime. Que cette douleur, cette volonté d'impudeur ("c'est trop pour moi" qu'il disait... Smile), cet étalage validait le sentiment. "Oh, qu'il doit l'aimer pour souffrir autant".

Aujourd'hui (hier), la larme qui coule sur la joue, tout doucement, c'est celle qui suit le fait de me rappeler que j'ai été comme ça. Que j'ai voulu ça, disparaitre pour prouver à l'Autre à quel point je l'aimais, m'effacer pour Son bonheur. Que j'ai été ça. Et c'est ce qui me rend triste, pire m’écœure, me dégoûte, me révolterait presque. Pas d'avoir perdu l'Autre... de m'être perdue moi. D'avoir pu m'oublier à ce point en appelant ça de l'amour. D'avoir voulu continuer à APPELER ça de l'amour. Car qui d'autre que moi (c'est un moi généraliste) peut définir ce qu'est l'amour ? Puisque c'est moi qui le ressens, je peux décider, quand je veux, comme je veux, pour les raisons que je veux, d'appeler ça amour, grand, petit, moche, beau, pas amour. Et on le sait, je n'suis pas très élitiste... Smile(rhaaa bon ok, j'taquine Smile)

Pour que je puisse sortir de mon histoire, il a fallu, Z que je suis, que les choses deviennent limpides, cohérentes (bah oui Smile), logiques, précises.

Alors c'est devenu ça :
- On ne fait pas souffrir les gens qu'on aime -> Si je souffre, c'est qu'il ne m'aime pas.
- Le vrai grand amour ne peut être que partage, à deux. Si un seul des deux aime, ça n'est pas de l'amour
- Il ne m'aime pas -> ça n'est pas de l'amour de mon côté non plus.

Et ça ne peut plus être plus compliqué que ça.
Soit la relation est fluide, glissante, naturelle, soit elle n'est pas. Soit elle m'allège, soit elle n'est pas.


"En vérité, qui pourrait m'en citer, un seul qui lui ai donné, plus de liberté".

Allez, t'es pas tout à fait prêt, mais bon... C'est une de mes illustrations :)Et pour de vrai elle s'appelle pas bêtement "chanson d'amour" mais "Chanson d'amour (...!)" ça fait une sacrée différence. Et c'est extrait de ce que je surnomme l'album de la quarantaine. Celui où son approche de la vie/l'amour devient différente, un poil plus cynique, peut-être plus réaliste, moins vindicative, mais aussi plus joyeuse... Un de mes préférés pour sûr avec celle-là dans mes tops.

Et ce que j'entends, c'est un peu ce que je dis... on peut parler d'amour, longtemps, sur tous les tons, le rejeter, le maudire ; on est des Z, on peut tout théoriser, tout ressentir, tout expliquer et tout pleurer, c'est pas un problème... mais à un moment c'est juste "ferme ta gueule, et aime" -avec un ptit a-(et quel dommage que pour beaucoup, ce soit ça le plus dur).



(Ronchonne pas, j'ai écouté au moins une douzaine de Bobby Lapointe d’affilée sans rien dire Smile)

_________________
C'est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser. - Montesquieu
The greatest ennemy of knowledge is not ignorance, it is the illusion of knowledge - Stephen Hawking - Quid malinum fat in ravinum tombat - Groupe dissident "Ailleurs"

'Sengabl
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 45
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Fa le Lun 8 Juil 2013 - 19:49

Popcorn

j'vous ai-
merde, vous m'avez compliqué là notion.

j'vous kiffe.
Ca va, là ?
J'suis kiffoureux de vous Amour

Fa
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1849
Date d'inscription : 23/06/2012
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Doinel le Lun 8 Juil 2013 - 19:52

Oh Fa tu es là! Un ange Amis Amour 

Bon, j'ai fait un effort. Ils s'y sont mis à trois, ils font durer plus de 4 minutes un truc qui tient facilement en 1:30, mais passons. Comme je n'arrivais pas à écouter les paroles, je les ai lues. Le dernier paragraphe est cliché mais pas mal.

Boby, c'était pas "une douzaine" de chansons d'affilée. 7 ou 8 tout au plus et je reconnais que la fonction random n'a pas été au top sur ce coup. Tu n'as rien dit mais ton silence était très éloquent.

Je vais finir par le faire. Emmener mon iPod partout avec moi. Vous voulez être mon ami(e)? Ecoutons quelques chansons de Boby Lapointe, Brassens et Gainsbourg. Regardons un Monty Python, un Mankiewicz, un Tati et un Ray (Satiajit) et on en reparle. Ah, vous êtes une femme et acceptez avec enthousiasme, vous pourriez bien en cas de réussite devenir mon amoureuse.

Je ne te crois pas enfermé dans tes théories ou dans tes idées, je dirais plutôt que je te vois presque désespérément essayer d'en sortir. Ce que je crois est différent. Presque pire à mon sens (mais ça n'est que mon sens et ma perception actuelle). Dur à expliquer là (dur parce que là). a écrit:

Il y a des sujets sur lesquels je ressens des émotions très contradictoires, chacune avec son argumentaire logique et ses jours de prévalence. Bien sur, si tu en attaques une, elle se défend.

- On ne fait pas souffrir les gens qu'on aime -> Si je souffre, c'est qu'il ne m'aime pas. - Le vrai grand amour ne peut être que partage, à deux. Si un seul des deux aime, ça n'est pas de l'amour - Il ne m'aime pas -> ça n'est pas de l'amour de mon côté non plus. a écrit:

Je souscris presque totalement. 2 sur 3. Malheureusement c'est la première qui me pose problème.

Doinel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 50
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par 'Sengabl le Lun 8 Juil 2013 - 20:48

Doinel a écrit:Boby, c'était pas "une douzaine" de chansons d'affilée. 7 ou 8 tout au plus
Ma mère est marseillaise. J'ai le droit d'exagérer.
Pis chuis une fille.

Doinel a écrit:Tu n'as rien dit mais ton silence était très éloquent.
Ah oui... Le fameux "hmmmm... Agnès ne dit rien"... d'un air inquiet... Je devrais parler vraiment vraiment tout le temps Smile

Doinel a écrit:Ah, vous êtes une femme et acceptez avec enthousiasme, vous pourriez bien en cas de réussite devenir mon amoureuse.
Euh... Bon nan rien :)Mais je tiens à signaler que je suis systématiquement enthousiaste (au moins avant) Wink

Doinel a écrit:Je souscris presque totalement. 2 sur 3.
Ah. C'est mieux que mon score précédent qui n'était que de 2 sur 4... Smile




Fa : I love you 

_________________
C'est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser. - Montesquieu
The greatest ennemy of knowledge is not ignorance, it is the illusion of knowledge - Stephen Hawking - Quid malinum fat in ravinum tombat - Groupe dissident "Ailleurs"

'Sengabl
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 45
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par ΣΦ le Lun 8 Juil 2013 - 21:22

- On ne fait pas souffrir les gens qu'on aime -> Si je souffre, c'est qu'il ne m'aime pas. a écrit:

Ah oui??? Et qui d'autres faisons-nous donc souffrir?

j'aime beaucoup cette chanson de Goldman, et ça faisait un sacré bail dis-donc! Merci Smile

ΣΦ
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 209
Date d'inscription : 13/03/2013
Localisation : ici même

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par 'Sengabl le Lun 8 Juil 2013 - 21:30

Zofie a écrit:Ah oui??? Et qui d'autres faisons-nous donc souffrir?
Ah ben celle là, elle est fastoche, vu qu'on est dans ma théorie idéale hein... : personne !

Zofie a écrit:j'aime beaucoup cette chanson de Goldman, et ça faisait un sacré bail dis-donc! Merci Smile
Tu vois Doinel... T'as mauvais goût, c'est tout.

_________________
C'est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser. - Montesquieu
The greatest ennemy of knowledge is not ignorance, it is the illusion of knowledge - Stephen Hawking - Quid malinum fat in ravinum tombat - Groupe dissident "Ailleurs"

'Sengabl
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 45
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Doinel le Lun 8 Juil 2013 - 21:45


J'ai juste décidé d'avoir quelques défauts, comme un certain élitisme pour tout ce que je n'ai pas entendu jusqu'au début de l'adolescence.

Doinel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 50
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Harpo le Mar 9 Juil 2013 - 0:19

P'tit clin d'oeil à Doinel. Wink


Et ne pas aimer Goldman n'est pas un défaut, au contraire, c'est un défi qui nous est lancé : aimer quand même les femmes qui l'aiment...

Harpo
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5769
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 54
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par 'Sengabl le Mar 9 Juil 2013 - 0:31

Harpo a écrit:Et ne pas aimer Goldman n'est pas un défaut, au contraire,

Ah nan mais nan. Moi jusque là, je voulais bien pardonner à Doinel de ne pas aimer Goldman, après tout, Miossec me donne envie de me jeter sous un RER, chacun sa came.
Mais en fait, il m'a avoué, sous la torture (j'étais armée d'une aiguille à bigorneaux), qu'en fait, il ne connaissait pas. Et comme disait ma grand-mère, avant de dire que t'aimes pas, tu goûtes.
Sinon ça vaut pas. S'tout Smile

_________________
C'est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser. - Montesquieu
The greatest ennemy of knowledge is not ignorance, it is the illusion of knowledge - Stephen Hawking - Quid malinum fat in ravinum tombat - Groupe dissident "Ailleurs"

'Sengabl
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 45
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Doinel le Mar 9 Juil 2013 - 9:02


Bonjour Harpo. J'espérais un peu ton soutien pour JJG.

C'est quand même drôle un chanteur qui réserve ses meilleures chansons aux albums... Peut être ses fans ont ils mauvais goût Twisted Evil 

Doinel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 50
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par 'Sengabl le Mar 9 Juil 2013 - 9:26

Doinel a écrit:C'est quand même drôle un chanteur qui réserve ses meilleures chansons aux albums... Peut être ses fans ont ils mauvais goût Twisted Evil 

Moi j'm'en fous, chuis pas "fan". Ce petit raccourci de "fanatique"...
Genre ces types un peu étranges qui feraient collection de disques rares ou des trucs comme ça...

Et puis je ne peux pas être concernée par cette inférence, c'est une évidence, puisque j'ai bon goût.

_________________
C'est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser. - Montesquieu
The greatest ennemy of knowledge is not ignorance, it is the illusion of knowledge - Stephen Hawking - Quid malinum fat in ravinum tombat - Groupe dissident "Ailleurs"

'Sengabl
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 45
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Doinel le Mar 9 Juil 2013 - 9:56

Vu ce groupe ce week end près de Lamballe. Le reverrai peut être en Août.



Verrai ce groupe en septembre loin de Lamballe.



Serais allé voir ce groupe si le précédent n'était pas officiellement mon préféré, s'il n'avait pas décidé de faire de nouvelles chansons pour la première fois depuis 22 ans, si je n'avais pas fait du zèle en prenant des billets pour ses deux concerts et si j'avais eu le droit de camper devant cet endroit loin de Lamballe.



N'irai pas voir JJG parce que, entre autres choses, il ne fait pas de concerts en ce moment. Mais irai revoir celui ci à la première occasion, à Lamballe ou ailleurs, du moment qu'il n'y a pas de RER dans le coin. Ceci dit, je ne vois pas en quoi il serait déprimant, il est breton c'est tout.


Doinel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 50
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par 'Sengabl le Mar 9 Juil 2013 - 10:17

Doinel a écrit:N'irai pas voir JJG parce que, entre autres choses, il ne fait pas de concerts en ce moment.
Vouais, les derniers datent du début du siècle.
Je ne sais pas s'il va toujours jouer d'la guitare dans des ptits trucs cools dans les bas fonds de Paris, j'me rencarderai pour t'y emmener le cas échéant... Twisted Evil 

Doinel a écrit:Mais irai revoir celui ci à la première occasion, à Lamballe ou ailleurs, du moment qu'il n'y a pas de RER dans le coin.
Je peux *aussi* me jeter sous un tracteur. Même pas peur.


Doinel a écrit:Ceci dit, je ne vois pas en quoi il serait déprimant, il est breton c'est tout.
Ouais nan... Y'a pas de corrélation.
Le Kouign Aman, c'est breton, c'est pas déprimant.
Les remparts de Saint Malo, c'est breton, c'est pas déprimant.
Le cidre bouché brut, c'est breton, c'est pas déprimant.
Les bolées, les vareuses, le Gwenn ha Du, c'est breton c'est pas déprimant.
Miossec, chuis désolée mais... c'est breton et assez sinistre.


Ah, tiens, une tite fête villageoise comme on les aime...


_________________
C'est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser. - Montesquieu
The greatest ennemy of knowledge is not ignorance, it is the illusion of knowledge - Stephen Hawking - Quid malinum fat in ravinum tombat - Groupe dissident "Ailleurs"

'Sengabl
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 45
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par 'Sengabl le Mar 9 Juil 2013 - 10:22

Tiens, cadeau
Spoiler:
(oui, j'étais en train de regarder s'il y avait des concerts prévus à un quelconque bout de la France, parce que je suis une amie compréhensive, *moi*)
J'peux pas écouter mais je te fais confiance pour me raconter Smile

http://www.rtl.fr/emission/laissez-vous-tenter/billet/interview-confession-avec-christophe-miossec-l-auteur-que-les-chanteurs-s-arrachent-7756672872

_________________
C'est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser. - Montesquieu
The greatest ennemy of knowledge is not ignorance, it is the illusion of knowledge - Stephen Hawking - Quid malinum fat in ravinum tombat - Groupe dissident "Ailleurs"

'Sengabl
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 45
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Invité le Mar 9 Juil 2013 - 10:59

Une bise ici.
J'écoutais à l'instant cette chanson, "Adieu Bohème", écrite par Miossec pour Gréco: http://www.deezer.com/fr/track/883803

Dans l'Express:

Christophe Miossec

"Après avoir assisté à l'un de ses concerts, il y a quelques années, j'ai écrit dans l'émotion Madame, une chanson qui figure sur mon dernier album, mais Juliette en ignorait l'existence. Pour moi, elle incarnait la rébellion, plus encore que Mai 68. J'ai passé quelques jours chez elle, dans l'Oise, à parler, à rigoler. Ça m'a mis en confiance. Au départ, mes textes ne respectaient pas les pieds des vers, alors je me suis fait engueuler. Cette expérience m'a sans doute permis d'épurer mon style et ma logorrhée. Puis j'ai écrit, notamment, Il et elle, une petite histoire légère et cruelle en référence aux contes de Jean-Claude Carrière. Et Adieu bohème, un hommage à demi planqué à Brel, qui disait d'elle: "C'est un mec." Je n'aurais jamais imaginé qu'elle chante un jour mes textes. J'ai l'impression de rêver."


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Doinel le Mar 9 Juil 2013 - 11:21


Le Kouign Aman, c'est breton, c'est pas déprimant. Les remparts de Saint Malo, c'est breton, c'est pas déprimant. Le cidre bouché brut, c'est breton, c'est pas déprimant. Les bolées, les vareuses, le Gwenn ha Du, c'est breton c'est pas déprimant. a écrit:

En Bretagne, les femmes se suicident au Kouign Aman (c'est pas cher, un seul suffit), les hommes se jettent des remparts de Saint Malo et tout le monde se saoule au cocktail cidre/Breizh cola. Le Gwenn Ha Du, c'est pour planter au sommet du Mont Saint Michel.

Doinel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 50
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Doinel le Mar 9 Juil 2013 - 11:39

Bonjour Steph Bisous 

Il va falloir que j'écoute ces chansons pour Gréco.

J'peux pas écouter mais je te fais confiance pour me raconter a écrit:

"Miossec c'est pas le spécialiste des chansons d'amour désespérées.
- Ah mais non, l'amour il a toujours eu du mal, il préfère écrire sur le bonheur, l'amitié, la mort aussi".

J'en retire que Miossec a bon cœur parce qu'il écrit pour des chanteurs et chanteuses artistiquement handicapés. Mais il n'est jamais meilleur que quand il écrit des chansons sur le bonheur pour des bons:


Doinel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 50
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par 'Sengabl le Mar 9 Juil 2013 - 12:05

Doinel a écrit:En Bretagne, les femmes se suicident au Kouign Aman (c'est pas cher, un seul suffit), les hommes se jettent des remparts de Saint Malo et tout le monde se saoule au cocktail cidre/Breizh cola. Le Gwenn Ha Du, c'est pour planter au sommet du Mont Saint Michel.
Tu vois... Moi je ne verrais que joie et bonheur dans le partage du kouign aman, dans les danses de joie sur les remparts.
Ah, au fait, après moult discussions avec Gasta, j'ai un nouveau prénom : Aelig. Comme ça mon suicide au Kouign Aman sera légitime.

_________________
C'est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser. - Montesquieu
The greatest ennemy of knowledge is not ignorance, it is the illusion of knowledge - Stephen Hawking - Quid malinum fat in ravinum tombat - Groupe dissident "Ailleurs"

'Sengabl
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 45
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Doinel le Mer 17 Juil 2013 - 16:46

Jusqu'il y a peu introuvable sur YT, une chanson de celui qui ne chante jamais l'amour, et surtout pas de manière négative.


Doinel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 50
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Invité le Mer 17 Juil 2013 - 17:47

Oui, je l'ai trouvée aussi! Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par 'Sengabl le Jeu 18 Juil 2013 - 11:09

Pour cette fois, et probablement cette fois seulement, je veux bien t'accorder quelque chose.

Miossec a raison :

Que je parte ou que je reste,
Que je t'aime ou que je te deteste
Que j'me batte jusqu'à la mort
Ou que je m'en remette au sort

De toute manière, je te perds.
De toute manière, je te perds.

Que j'emploie la séduction
Ou que je prone la rebellion
Que de gré ou de force je te retienne
Ou que je rampe comme une chienne

De toute manière je te perds
De toute manière, je te perds

De toute manière, je te perds
De toute manière, je te perds.

Que je te laisse tenir les rennes
ou qu'au contraire je t'enchaine

Que je te donne tout les torts
Ou que je sois bourrée de remords,

De toute manière, je te perds
De toute manière, je te perds.

Que je me résigne à souffrir
ou que j'arrive à en sourire

Que je fasse confiance à Dieu
Ou au diable ce n'est guère mieux

De toute manière, je te perds
De toute manière, je te perds

De toute manière, on se perd
De toute manière, on se perd.
------------------------------------------------------

On ne peut rien contre un tel optimisme.

_________________
C'est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser. - Montesquieu
The greatest ennemy of knowledge is not ignorance, it is the illusion of knowledge - Stephen Hawking - Quid malinum fat in ravinum tombat - Groupe dissident "Ailleurs"

'Sengabl
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 45
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:24


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum