Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Page 7 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Doinel le Jeu 23 Mai 2013 - 9:43


Bonjour Basilice, bonjour Fa et merci pour vos messages.

Basilice, je ne pense pas que je m'accroche à ma vérité, en tout cas pas systématiquement. Intellectuellement je comprends souvent quand j'ai tort ou que ma vérité n'est pas plus valide que celle de l'autre, mais il y a en effet le problème de la confiance en soi et le besoin de validation.

Dans une relation affective, amicale ou sentimentale, cela prend une forme qui ne me semble pas être la plus typique.

J'ai besoin de me sentir très aimé, idéalement compris ou au moins accepté tel que je suis (même si j'ai la volonté très forte de m'améliorer). Le sentiment de l'autre, je le ressens très bien. Je ne suis pas dans l'attente continuelle de preuves d'amour. Sentimentalement, je ne suis pas jaloux parce que j'ai l'impression que je peux avoir confiance dans l'autre, qui par ailleurs partage mon idéal pour un amour exclusif.

Le problème touche à la compréhension et à l'acceptation, et de fait cela rejoint quelque part le sentiment d'être aimé. J'ai dans toutes mes relations été confronté à ce paradoxe: me sentir très aimé et me sentir incompris et mal accepté, ce qui remettait en doute la nature, voire la validité de cet amour. J'étais peut être très aimé mais mal aimé. Comme si l'autre et moi ne partagions pas la même conception de l'amour.

Mais pour revenir à la question de la confiance en soi, adolescent et jeune adulte j'étais convaincu qu'il était quasiment impossible qu'une femme soit amoureuse de moi. Quand c'est arrivé la première fois, j'ai cru avoir rencontré la seule femme au monde, sans doute un peu folle, susceptible de m'aimer. Non pas que je ne me sentais pas digne d'amour, mais trop différent pour qu'une femme normale puisse m'aimer. Je me sentais très différent des autres garçons et je me disais que les filles ne pouvaient tomber amoureuses que de ces garçons.

Par la suite, je me suis dit que les femmes pouvaient tomber amoureuses d'une partie de moi tout en refusant l'autre. Soit elles se trompaient dans leur amour, soit elles ne savaient pas aimer, soit ma conception de l'amour n'est pas celle en cours chez les gens normaux, soit l'amour, le vrai, n'est accessible que par certaines personnes et je n'ai pas rencontré les bonnes.

Doinel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 50
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par 'Sengabl le Jeu 23 Mai 2013 - 9:50

Doinel a écrit:me sentir très aimé et me sentir incompris et mal accepté, ce qui remettait en doute la nature, voire la validité de cet amour. J'étais peut être très aimé mais mal aimé. Comme si l'autre et moi ne partagions pas la même conception de l'amour.

C'est marrant...
Je lis un peu en diagonale (je suis au bureau) et je me rends compte que dans le déroulement de ma lecture, pour la dernière phrase, j'ai été surprise par la fin... Il me semble que je m'attendais à : "comme si l'autre et moi ne partagions pas la même conception de moi".

_________________
C'est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser. - Montesquieu
The greatest ennemy of knowledge is not ignorance, it is the illusion of knowledge - Stephen Hawking - Quid malinum fat in ravinum tombat - Groupe dissident "Ailleurs"

'Sengabl
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 45
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par fleur_bleue le Jeu 23 Mai 2013 - 9:52

Je crois que tu n'as pas rencontré la bonne personne, simplement... Ça arrive. Ça peut changer. Je te le souhaite.

Bisous

fleur_bleue
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3766
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 33
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Basilice le Jeu 23 Mai 2013 - 10:01

Doinel a écrit:
J'ai dans toutes mes relations été confronté à ce paradoxe: me sentir très aimé et me sentir incompris et mal accepté, ce qui remettait en doute la nature, voire la validité de cet amour. J'étais peut être très aimé mais mal aimé.

Je peux dire la même chose au regard de mes relations amoureuses. Smile
Je crois en effet que ce "mal aimé" est une bonne piste.
Comment se sentir "bien aimé" de l'autre si l'on ne sent pas "bien aimé" de soi-même ?


Doinel a écrit:
Par la suite, je me suis dit que les femmes pouvaient tomber amoureuses d'une partie de moi tout en refusant l'autre.

Et celle-ci en est une autre (bonne piste), à mon avis.
Comment se sentir bien aimé soi-même, si l'autre n'aime qu'une part, qu'une facette de nous-mêmes ?

Doinel a écrit: (...) je n'ai pas rencontré les bonnes (personnes).

C'est difficile de rencontrer les "bonnes personnes" quand on s'oublie dans l'autre, quand on ne s'est pas rencontré soi-même (cercle vicieux !).
Je crois qu'une des questions à se poser dans la relation est : "Est-ce qu'il y a suffisamment de valeurs communes pour remplir la relation et non pas la vider ?"
Le préalable étant : "Est-ce que je connais mes valeurs ? Est-ce que je sais ce qui est important pour moi ?"
(Et comme on découvre ce qui est important pour nous au fur et à mesure des interactions et des expériences (c'est du moins mon avis), s'enfermer dans la solitude et l'auto-suffisance est un piège.)

Basilice
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1335
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 34
Localisation : Tout dépend des moments

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Doinel le Jeu 23 Mai 2013 - 10:13


Aujourd'hui, je pense avoir une idée précise de la femme avec laquelle je pourrais être heureux, en analysant ce que j'ai trouvé et ce qui m'a manqué dans mes relations.

La conclusion c'est que je cherche une perle rare. Quand j'écris "perle", je ne veux pas dire une femme parfaite. Il est probable qu'elle ait autant de difficultés que moi à trouver la personne qui lui correspond. Deux "vilains petits canards" qui cherchent l'âme sœur.

Doinel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 50
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Harpo le Jeu 23 Mai 2013 - 10:21

Oui, ton post est touchant, Doinel, à divers titres, mais plus égoïstement à ce qu'il me renvoie de mon propre comportement.

Je suis arrivé sur ce forum, avec ce rappel de la douance enfouie dans mon adolescence, suite à une rupture, consécutive elle même à un divorce. Avec une question, quasiment unique, plus qu'une question d'ailleurs : un constat. Un constat d'échec relationnel particulièrement mis en relief par cette séparation. La douance, plus qu'une nouvelle grille de lecture, m'a surtout permis de vraiment replonger aux origines et aux racines de ma bulle qui faisaient que j'étais avant tout seul avec moi même avant d'être en relation aux autres. Comme toi, je peux affirmer : j'ai (avais ?) un problème de communication. Wink

Je passe sur les mécanismes de défense et d'adaptation, on commence à bien connaître tout ça sur ce forum. Ce qui m'étonne encore par contre c'est le décalage entre l'image que je donne et ce que je pense être (à ne pas confondre non plus avec ce que je suis), et aussi comment un implicite peut fabriquer des monstres d'incompréhension, surtout dans des cerveaux de super analystes prêt à tout sur-interpréter pour combler le vide ou l'inconnu. Et ma grande victoire de ces derniers temps, elle est toute simple : oser parler, nommer, ressentir. Ne plus filtrer. Communiquer.

J'ai aussi compris que toutes les explications ou théorisations sur nos fonctionnements ne sont souvent qu'auto-justifications de nos automatismes. Faut bien vivre ce que nous sommes, et trouver la juste gratification. Quitte à se mentir soi-même, pas grave. Wink

J'en suis aux balbutiements, on ne s'improvise pas grand communiquant en quelques mois, ni ne s'assoie sur des dizaines d'années de mécanisme de défense. Mais pfff... rendre les choses simples libère d'un poids énorme, avec une facilité déconcertante. La légèreté, j'en rêvais ; je commence à en deviner le parfum Wink

Ps (après avoir lu ton dernier post) : la perle rare ? Un vilain petit canard ? Tu veux dire une névrose compatible ? J'aime bien cette idée. Bon, moi je ne la cherche plus...

Harpo
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5769
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 54
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Doinel le Jeu 23 Mai 2013 - 10:23

C'est marrant...
Je lis un peu en diagonale (je suis au bureau) et je me rends compte que dans le déroulement de ma lecture, pour la dernière phrase, j'ai été surprise par la fin... Il me semble que je m'attendais à : "comme si l'autre et moi ne partagions pas la même conception de moi"

J'aurais très bien pu l'écrire. Parfois, je me vois comme un tableau dans lesquels il y aurait des blancs. Une femme voit ce tableau et l'aime, mais quand elle cherche à combler les blancs il y a un problème: il n'y a rien à combler parce que je ne suis pas un tableau standard, rectangle ou carré, plutôt un hologramme. Elle se sont trompées sur la marchandise.

Doinel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 50
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Basilice le Jeu 23 Mai 2013 - 10:31

Doinel a écrit:
Deux "vilains petits canards" qui cherchent l'âme sœur.

Si le petit canard en face n'est pas trop vilain, il peut être une perle. Wink

Harpo : Bon, moi je ne la cherche plus...

I love you

Basilice
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1335
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 34
Localisation : Tout dépend des moments

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Fa le Jeu 23 Mai 2013 - 10:32

Grignote

purée je vous aime.

Fa
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1849
Date d'inscription : 23/06/2012
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Basilice le Jeu 23 Mai 2013 - 10:33

Doinel a écrit:
C'est marrant...
Je lis un peu en diagonale (je suis au bureau) et je me rends compte que dans le déroulement de ma lecture, pour la dernière phrase, j'ai été surprise par la fin... Il me semble que je m'attendais à : "comme si l'autre et moi ne partagions pas la même conception de moi"

J'aurais très bien pu l'écrire. Parfois, je me vois comme un tableau dans lesquels il y aurait des blancs. Une femme voit ce tableau et l'aime, mais quand elle cherche à combler les blancs il y a un problème: il n'y a rien à combler parce que je ne suis pas un tableau standard, rectangle ou carré, plutôt un hologramme. Elle se sont trompées sur la marchandise.

C'est une belle image. Smile
Peut-être que la femme cherche à combler tes blancs par peur de te montrer les siens ? (D'où ma précédente réflexion.)

Basilice
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1335
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 34
Localisation : Tout dépend des moments

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Doinel le Jeu 23 Mai 2013 - 10:34

Et ma grande victoire de ces derniers temps, elle est toute simple : oser parler, nommer, ressentir. Ne plus filtrer. Communiquer.

Pour moi, un des avantages de ZC est que là, plus qu'ailleurs, il est possible de trouver des personnes avec lesquelles il est possible de mieux communiquer. Pas toutes, bien sur et les malentendus ne sont pas exclus même avec les personnes avec lesquelles on "connecte", mais cela peut être plus facile, ne serait ce que par des ressemblances qu'on peut trouver.

Ps (après avoir lu ton dernier post) : la perle rare ? Un vilain petit canard ? Tu veux dire une névrose compatible ? J'aime bien cette idée.

Névroses, oui mais pas que. Plus généralement une vision du monde et des façons de penser et de ressentir plus similaires... qui en effet peuvent conduire à des névroses compatibles.

Doinel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 50
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Doinel le Jeu 23 Mai 2013 - 10:48

Peut-être que la femme cherche à combler tes blancs par peur de te montrer les siens ? (D'où ma précédente réflexion.)

J'ai connu des femmes qui selon moi avaient trop de problèmes avec elles mêmes pour être capables d'aimer correctement, qui que ce soit. Une au moins avait vraiment la capacité de me comprendre mais elle s'y refusait. Elle préférait projeter sur moi ses propres démons et ses pulsions auto-destructrices. Elle en était consciente d'ailleurs. J'étais son paratonnerre.

Mais j'ai aussi connu des femmes "normales", avec un vrai désir de me comprendre et de trouver une relation équilibrée avec moi, et là j'avais l'impression d'être le problème. Elles étaient trop normales pour que mes sentiments soient suffisamment forts et pour pouvoir vraiment me comprendre, malgré leur bonne volonté. Une d'entre elle percevait la moindre de mes émotions et essayait d'y répondre. De fait nous avions une relation très harmonieuse. Mais nous étions en complet décalage intellectuellement et sentimentalement.

Doinel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 50
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par fleur_bleue le Jeu 23 Mai 2013 - 10:52

Je crois que c'est ce que tout le monde cherche, finalement - mais que bien sûr, si on est dans la "moyenne", c'est plus facile que quand on est en décalage. D'autant plus que même s'il y a beaucoup de compréhension et de ressemblances, ce n'est pas dit que ça marche, mais que le "choix" risque d'être plus limité. Du coup, ça fait effectivement l'effet d'être à la recherche d'une "perle rare" - et en plus, il faut arriver à la garder!

Spoiler:
J'veux dire, pour moi, perso, il n'y a eu que des hommes zébrés, avec des conceptions, des valeurs proches, avec beaucoup de choses qui faisaient qu'on aurait pu penser que ça marcherait, sauf que non, ça n'a pas marché, et il a fallu recommencer.

fleur_bleue
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3766
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 33
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Invité le Jeu 23 Mai 2013 - 11:46

Beh voilà...J'ai voulu partager mon expérience, j'ai écris tout un texte....Mais je ne peux pas...c'est coincé comme une arrête dans la gorge.
Je vous lis tous attentivement...
Des bisous au passage.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Basilice le Jeu 23 Mai 2013 - 16:11

steph a écrit:Beh voilà...J'ai voulu partager mon expérience, j'ai écris tout un texte....Mais je ne peux pas...c'est coincé comme une arrête dans la gorge.
Je vous lis tous attentivement...
Des bisous au passage.

Bisous

Basilice
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1335
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 34
Localisation : Tout dépend des moments

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Doinel le Jeu 23 Mai 2013 - 21:48

Long hug

A tous et toutes, pour ces mots écrits ou pas.

Spoiler:
Bizarre, je viens tout juste d'être notifié des derniers messages...

Doinel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 50
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Doinel le Jeu 23 Mai 2013 - 23:44


Un jour, lors d'une foire aux livres, j'ai eu subitement envie de retrouver un épais bouquin sur le monde animal que j'avais étant enfant. Ce livre qui tenait plus de l'encyclopédie scientifique que du livre pour enfant m'était si cher que ma mère l'avait recouvert d'un papier adhésif à carreaux rouges pour en protéger la couverture. Les chances de retrouver un livre publié il y a plus de quarante ans me semblaient faibles, et pourtant, il ne me fallut pas plus de cinq minutes pour reconnaitre parmi des dizaines d'ouvrages étalés par terre la couverture initiale que je croyais oubliée à jamais. Je l'achetai pour quelques euros. En l'ouvrant au hasard, je vis des pages qui m'étaient aussi familières que si je les avais vues quelques jours auparavant. C'était la même chose pour les quelques 500 pages du livre. Il était resté imprimé dans une partie de mon cerveau.

Ce soir, j'ai écouté quelques chansons de Georges Moustaki. L'une d'elle ne fait pas partie de l'univers musical que je me suis construit depuis l'adolescence. Je suis certain d'y avoir systématiquement échappé depuis des décennies. Et puis, dès le refrain, la même sensation de familiarité, comme si je connaissais ces mots et ces phrases par cœur. J'ai du beaucoup entendre cette chanson dans mon enfance et je l'avais oubliée. Je ne vais plus la lâcher.


Doinel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 50
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Basilice le Ven 24 Mai 2013 - 8:56

Doinel a écrit:avec un vrai désir de me comprendre et de trouver une relation équilibrée avec moi

Faut-il nécessairement comprendre l'autre ou être compris par l'autre pour avoir une relation équilibrée avec lui ?

Bonjour ici. Smile

Basilice
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1335
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 34
Localisation : Tout dépend des moments

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Doinel le Ven 24 Mai 2013 - 10:44

Basilice, tu m'obliges à préciser, y compris pour moi, ce que je veux dire en utilisant ce mot fourre-tout.

Comprendre une personne au point de pouvoir prédire le moindre de ses actes et de ses paroles est quelque chose que je déteste. Cela m'arrive avec certaines personnes et cela me donne une impression très désagréable de supériorité. La part de mystère, le fait que l'autre peut vous surprendre est un élément important. C'est une des caractéristiques de la "perle" que je recherche.

Etre capable de trouver une explication plausible pour chacun des gestes de l'autre n'est pas en soi si important. C'est quelque chose que je fais, mais c'est plus ma nature, un travers peut être, qu'autre chose.

Ce qui pour moi est important c'est de ne pas prêter de fausses intentions à l'autre, surtout quand elles sont négatives. Ne pas se tromper sur les ressorts essentiels de son comportement, ses émotions, ses sentiments, ses valeurs, ses névroses. Comme personne n'est parfait, entendre ses explications en cas de malentendu. Parfois, cela peut juste être certain que même si on ne comprend pas le pourquoi d'un geste ou d'une parole, les hypothèses les plus négatives que l'on pourrait avoir, celles qui pourraient remettre en cause notre conception de ce qu'est l'autre, notre affection, notre estime pour lui, ne peuvent être vraies. Dans la relation à autrui, il y a toujours des choses que l'on peut accepter chez lui et d'autres qu'on ne peut pas. Ces dernières peuvent impacter la relation elle même mais aussi au delà notre affection et notre estime pour la personne. Il est dommage de se brouiller avec une personne qu'on aime du fait de ses actions. Mais il est profondément injuste de changer son opinion sur cette personne, de remettre en cause son estime pour elle sur la base d'un malentendu ou d'une impossibilité d'aller au delà de son ressenti.

Dans une relation amoureuse comme amicale, il y a toujours des points essentiels qui soutiennent les sentiments ou le désir d'entretenir une relation avec l'autre. Comme l'autre ne sera jamais exactement tel qu'on voudrait qu'il soit, il faut savoir accepter des différences mais aussi ne pas en créer certaines qui n'existent pas et qui remettraient en cause des choses essentielles.

Et puis certaines personnes, c'est mon cas, sont particulièrement sensibles à ce que certaines de leurs valeurs, de leurs mécanismes de fonctionnement soient reconnus. C'est la part de validation par l'autre, le besoin de sentir que son estime et ses sentiments ne sont pas le fruit d'un malentendu.

Il y a aussi la question du "package". Je ne pense pas qu'il y a des qualités absolues. Chaque élément de la personnalité possède intrinsèquement des aspects positifs et d'autres négatifs dans la perception subjective qu'on a et que les autres ont de soi. Il m'est souvent arrivé de dire à une personne que des choses qu'elle adorait chez moi et d'autres qu'elle détestait étaient intimement liées. Elle ne pouvait pas faire son marché, me demander d'éliminer certaines facettes de ma personnalité tout en en gardant d'autres. C'est l'approche que j'ai toujours essayé d'appliquer dans ma relation aux autres, considérer que certaines choses qui pouvaient me déplaire n'étaient que le revers d'une qualité qui m'était importante. (Et là je lâche le mot "cohérence").

Un jour, j'ai demandé à la femme qui m'aimait d'essayer de m'écrire pourquoi elle m'aimait à ce point, pourquoi malgré nos problèmes, nos séparations multiples, les relations qu'elle avait connues quand nous n'étions plus ensemble, elle revenait toujours vers moi, disait ne jamais avoir ressenti un tel amour pour un autre. C'est la question casse gueule. Elle aurait pu répondre qu'elle ne savait pas pourquoi. Mais elle a répondu. Elle a isolé deux points essentiels pour elle et qu'elle n'avait trouvé que chez moi. Et puis il y avait "plein d'autres qualités trop communes pour les citer". Moi, j'aurais voulu qu'elle cite certaines de ces qualités et qu'elle ne les trouve pas si communes. Parce qu'en fait, elle avait l'habitude de les nier et c'était une des raisons fondamentales de nos problèmes.

Doinel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 50
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Doinel le Ven 24 Mai 2013 - 19:45

Je viens de regarder un documentaire fascinant de la BBC.

Un de ces trucs qui tombe pile poil dans mon obsession de comprendre l'être humain dans ses recoins les plus étranges et les plus sombres. Un doc que tout le monde ne peut avoir envie de regarder, ce que je comprends, comme j'ai compris la réaction de certains en voyant la bio épaisse que j'avais lue sur Hitler.

Il s'agit d'un fait divers, ou plutôt d'une suite d'éléments liés complètement extraordinaires. L'histoire, sur quelques jours, de sœurs jumelles suédoises dont le comportement est ahurissant.

L'hypothèse du doc est que ces sœurs ont souffert d'un mal très rare, dans lequel le trouble psychotique hallucinatoire d'une personne se transmet par contagion à une autre. Un aspect troublant du doc, qui repose en partie sur une reproduction des événements mais aussi sur beaucoup d'images réelles (cela se passe en Angleterre où aujourd'hui tout ou presque est filmé), est de voir chez la même personne, à quelques heures d'intervalles, un comportement spectaculairement insensé puis (presque) normal. Et puis, il y a ce cas apparemment inédit dans le système anglais, d'une personne jugée comme irresponsable de ses actes au moment d'un crime et complètement responsable au moment du jugement.

Mais le doc est plus riche que cela. Il montre clairement la réaction intellectuelle et émotionnelle de personnes directement au contact de comportements qui sortent de la norme ou sont carrément "fous". Les protagonistes du doc apparaissent comme extrêmement humains face à des comportements qu'ils ne sont pas à même de comprendre tellement ils sortent de la normalité. Il montre également des divergences de comportement face à la "différence" de l'autre, entre méfiance et bienveillance (impliqué dans les événements, j'aurais pris la "place du mort" et non pas celle de celui qui sentait que quelque chose ne tournait pas rond).

Enfin, on apprend des choses sur le système judiciaire anglais, sa facette très progressiste confrontée à un problème qui sort complètement de la norme.

En anglais globalement BBC sans sous titres, à regarder seulement si on peut supporter des images et des comportements choc (le contenu du doc est résumé dans la première minute et demie).


Doinel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 50
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par MarSupilami le Mer 29 Mai 2013 - 14:00

Quand on se connecte et qu'on voit qu'on arrive à la page 6 sur 9 pages c'est là qu'on se dit qu'on a raté pas mal de choses.
Je ne lis pas parce que je n'ai pas le temps ( sauf ton post sur " Brazil" Smile )

Bizzzzz Doinel !

MarSupilami
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 788
Date d'inscription : 25/11/2012
Localisation : Océan Indien

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par 'Sengabl le Mer 29 Mai 2013 - 14:03

Doinel a écrit:En anglais globalement BBC sans sous titres, à regarder seulement si on peut supporter des images et des comportements choc (le contenu du doc est résumé dans la première minute et demie).

Ah, voilà... Je savais bien qu'il y avait une bonne raison pour que je ne regarde pas ! Smile

_________________
C'est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser. - Montesquieu
The greatest ennemy of knowledge is not ignorance, it is the illusion of knowledge - Stephen Hawking - Quid malinum fat in ravinum tombat - Groupe dissident "Ailleurs"

'Sengabl
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 45
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Doinel le Mer 29 Mai 2013 - 19:58


Bonjour à toi Marsu.

Senga, j'ai compris depuis un (petit) moment que je m'intéresse à des sujets, que je me pose parfois des questions, que j'essaie de comprendre les raisons d'opinions ou attitudes que je réprouve, et que cela dérange ou donne de moi une image à l'opposé de ce que je suis. J'ai longtemps eu la naïveté de croire qu'il n'y avait pas de sujet tabou, pourvu qu'on explique bien ses opinions et qu'on s'adresse à des personnes intelligentes et curieuses. J'en ai récolté quelques plaies, avec la constatation, encore une fois, que les émotions peuvent obscurcir les esprits les plus affutés et que l'économie de mots ne convient pas là ou une inflation serait nécessaire. Maintenant je me censure dans l'espace public et prend quelques précautions quand j'ose quand même m'aventurer dans une zone un peu dangereuse.

J'ai eu ce problème il y a quelques temps sur ZC. C'était à propos d'une vidéo du Petit Journal montrant une femme d'un certain âge proférant des propos candidement homophobes. Si j'étais totalement en accord avec la réprobation concernant ces propos (même si j'étais un peu agacé par le zèle mis à dénoncer l'évidence), j'étais gêné des posts portant des jugements sans appels et très agressifs sur cette femme, des équivalents écrits à un tabassage en règle. J'ai alors écrit un post évoquant la forte possibilité que de telles idées soient le fruit d'une éducation bourgeoise catholique et conservatrice et, pourquoi pas, de certains traumatismes. Bingo! Aussitôt je me suis retrouvé accusé (par une seule personne), non pas de cautionner les idées homophobes, mais d'utiliser l'ironie pour descendre encore plus cette personne.

Par association d'idées, j'en viens à évoquer le téléfilm Alias Caracalla de France 3 passé samedi et dimanche, qui raconte l'histoire de Daniel Cordier, secrétaire de Jean Moulin pendant la guerre.

J'avais vu Daniel Cordier chez Ruquier et j'ai été envouté par cet homme, dont émane une humanité, une intelligence et une détermination extraordinaires.

Son parcours, sa personnalité devraient faire partie du programme de l'éducation nationale tellement ils sont exemplaires.

Daniel Cordier fut un jeune homme anti-républicain et farouchement antisémite, recruté par Jean Moulin ("volé" à Georges Bidault) alors que leurs idées étaient diamétralement opposées et qui, à son contact et par ses expériences, est par la suite devenu un démocrate de gauche.

C'est celui d'un homme mur qui après la guerre, dans le but de défendre la mémoire de son mentor, a décidé de devenir historien plutôt que de reposer sur ses souvenirs, ses sentiments et la polémique stérile.

C'est celui d'un homosexuel qui a risqué sa vie pour son pays alors que tant de "vrais hommes" n'ont pas eu le courage ou la volonté de prendre parti.

On peut apprendre plein de choses d'un tel homme, un bel être humain, imparfait comme tous les êtres humains, mais moins que beaucoup.


Doinel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 50
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Invité le Sam 8 Juin 2013 - 14:02


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Invité le Lun 10 Juin 2013 - 13:01

Doinel a écrit:
C'est celui d'un homosexuel qui a risqué sa vie pour son pays alors que tant de "vrais hommes" n'ont pas eu le courage ou la volonté de prendre parti.
On peut apprendre plein de choses d'un tel homme, un bel être humain, imparfait comme tous les êtres humains, mais moins que beaucoup.

Entendu sur France Culture durant une semaine, vers 20h00-20h30.
C'est un homme passionnant, et à 90 ans passés, il a répondu avec une grande élégance au à une question à propos de ses inclinaisons affectives.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 16:43


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum